• Ma note
    Moyenne de 3,7 - 74 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 74 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Final Fantasy Crystal Chronicles Disponible sur NGC

Aperçu de Final Fantasy Crystal Chronicles (NGC)

Final Fantasy Crystal Chronicles, la preview

Aperçu
Après un retour magistralement réussi sur la portable de Nintendo, SquareEnix fait son entrée sur GameCube avec Final Fantasy : Crystal Chronicles. S’écartant volontairement de la série, FF:CC est un épisode différent, décalé mais qui conserve la saveur et la qualité de la saga. Préparez-vous à pénétrer dans un univers délicat et poétique dont la survie ne dépend que d’une poignée de cristaux et de quelques gouttes d’eau.

Pour une poignée de cristaux…

Le monde est recouvert par la brume. Une brume épaisse, étouffante, mortelle… La survie n’est permise que par quelques cristaux qui s’affaiblissent peu à peu en une lente agonie. Les quelques villages disséminés craignent que les immenses cristaux autour desquels ils sont regroupés perdent leurs pouvoirs. Mais une solution existe : les Arbres de Mirura sont porteurs d’une essence capable de recharger ces pierres vitales.

Aujourd’hui, vous quittez votre village pour devenir une Crystal Caravan : c’est à dire un des nombreux courageux à sillonner le monde à la recherche des Arbres de Mirura et de leur essence. Armé de votre fidèle arme blanche et accompagné par votre ami Mog, vous passez une dernière fois la porte de votre village…

Les bases de l’aventure sont ainsi posées. Une aventure riche qui vous amènera dans des lieux plus féeriques les uns que les autres en passant par une sombre mine ou par la demeure d’un géant. Une aventure délicate qui endormira vos sens. Une aventure merveilleuse qui vous fera oublier que dehors le soleil brille et qu’auparavant vous aviez une vie sociale. Eh oui, malgré toutes les critiques qu’on lui a fait, FF:CC est un titre entraînant : un titre dont il est parfois difficile de se séparer.

…Et quelques gouttes d’eau…

Final Fantasy : Crystal Chronicles est un Action-RPG dans lequel vous incarnez un personnage chargé de remplir sa Crystal Cage ou Vase de Mirura en traversant divers niveaux et en expliquant sa manière de voir les choses à quelques boss qui veillent sur quelques trésors. A première vue, rien d’original ni de vraiment transcendant. Cette dernière phrase pourrait être dite par un lecteur peu consciencieux qui lirait cette preview aux allures de test en diagonale (en louchant avec les yeux fermés).

Pour revenir rapidement sur le genre du jeu, les Action-RPG sont des titres dans lesquels on parcourt des zones à la recherche de monstres à dépecer pour accéder au boss afin de faire avancer l’histoire tout en conservant un côté RPG (par l’évolution de son personnage). Dans cette catégorie, il existe deux jeux particulièrement représentatifs sur GameCube. Les Royaumes Perdus est le premier à appartenir à cette catégorie (ce qui n’est pas vraiment glorieux). Le meilleur pour la fin : le meilleur exemple à l’heure actuelle serait Zelda : The Wind Waker. Attention ! Il ne s’agit pas de comparer FF:CC à Zelda : entre eux, c’est le Grand Canyon (ce qui peut paraître immense pour des disques de 8cm de diamètre).

Le jeu n’en est pas pour autant moyen : bien au contraire. Dépassant de loin Les Royaumes Perdus, FF:CC recèle des petits détails dans son gameplay qui le rend incommensurablement riche. Tout d’abord dans sa maniabilité : le jeu est fait pour GameCube et ça se sent. Toutes les actions du jeu ont été étudiées pour la manette GC et le résultat est digne de la maniabilité des plus grands jeux Nintendo. Les commandes sont instinctives et on prend le jeu complètement en main dans les premières minutes du jeu (ce qui correspond à peu près à la durée de la cinématique d’introduction). Le bouton A sert à effectuer les actions, le bouton B à saisir et déposer des objets, le bouton Y à accéder au menu et le bouton X à faire saisir le vase par le Mog. Enfin, les gâchettes R et L permettent de sélectionner les différentes actions possibles. Rien de plus simple.

L’exploration des niveaux et le cassage de monstres résument l’essentiel du titre. Malgré tout, SquareEnix a su éviter une lassitude certaine au jeu en ajoutant des éléments particuliers dans le gameplay. En effet, au lieu de tomber dans l’ennui à force de chercher des coffres dans des zones qui se ressemblent toutes, chaque zone est finement travaillée texture par texture : à croire que chaque niveau possède une âme. Chaque zone possède son astuce, sa petite touche en plus qui la rend encore plus différente des précédentes. A force de jouer, on ne manquera pas de chercher les coffres habilement dissimulés dans le but d’upgrader provisoirement son personnage de manière à pouvoir expédier plus facilement le boss dans un monde lointain. Car il vous faudra noter que lorsque l’on commence un niveau, on redémarre avec tout à zéro : plus de magie, plus d’amélioration provisoire que l’on avait obtenu au cours du niveau précédent. Seule l’amélioration de fin de niveau, les quelques objets disponibles et sa bonne vieille arme blanche seront accessibles.

De plus, votre progression dans le jeu est limité par un élément de poids : La Crystal Cage (ou Vase de Mirura). Pouvant recueillir l’eau de Mirura, elle possède un cristal qui vous protège de la brume environnante. Celle-ci diminue vos points de vie régulièrement au moindre contact. Elle délimite par ailleurs votre zone de mouvement. Mais le Mog vous accompagnant peut se charger de la tâche ingrate de se trimbaler la Crystal Cage en vous suivant. Extrêmement utile mais cela vous prive de sa légère capacité de combat.

Le système de combat est lui aussi digne d’intérêt. La magie y tient une place de choix : sans elle, il est quasi-impossible de finir le jeu. Les différentes sphères de sort que vous récoltez au fur et à mesure de votre exploration possède chacune un sort propre dans la pure tradition Final Fantasy : Brasier, Glacier, Foudre, Soin, Esuna (guérison des états anormaux) et Vie. Certains voient déjà rouge : où sont passés les Ultima, Somni ou autre ? Ils sont là mais de manière différente. Associez une sphère de Brasier avec une sphère de Glacier et vous obtenez un Quart : sort qui réduit de moitié les points de vie de l’adversaire. Simple en l’apparence mais qui prend toute sa dimension en multijoueur. De plus, sachez qu’aucun point de mana n’est requis pour l’utilisation de ces sorts : vous pouvez les utiliser de manière illimitée. Enfin, pour être utilisée, la magie demande un petit temps de concentration qui vous laisse sans défense face à vos ennemis avant de vous laisser choisir la zone d’action du sort : ceux-ci deviennent plus délicats à utiliser. Arrive enfin le combat contre le boss de fin de zone, ceux-ci sont très variés et je ne vous en dis pas plus de manière à ne pas vous gâcher la plaisir.

Si poésie m’était contée…

Dans l’introduction de cet article, je vous parlais d’une poésie qui se détachait tout particulièrement de ce titre. L’heure est venue aux explications. Autant être réaliste, Final Fantasy : Crystal Chronicles est une merveille graphique, un joyau de beauté, une parle rare de délicatesse. Appelez-ça comme vous voudrez mais la qualité graphique de ce jeu est indéniable et laisse sans voix. Mention spéciale aux effets de lumière qui atteignent la perfection. A l’heure actuelle, aucun jeu n’atteint une telle pureté si ce n’est F-Zero (et encore). SquareEnix a fait du bon travail… Et on les en remercie.

De plus une bande sonore de qualité rare accompagne le titre et on ne peut que se laisser bercer par les rythmes parfois celtiques de ces musiques tout au long de l’aventure. Malgré quelques mélodies vides (notamment les sons de cloches de l’écran titre), on comprend rapidement que l’on a en face de soi une bande originale agréable et délicate, une véritable poésie orchestrale.

Et si maintenant on mélange ces deux ingrédients, on obtient un jeu d’une qualité certaine à qui deux mots reviennent de droit : délicatesse et poésie. Une fois de plus, je devrais abréger en laissant malheureusement de côté de nombreux détails dont le jeu foisonne comme la sublime fourrure de Mogs ou encore l’ondulation des herbes sous le vent.

Play together…

Si certains trouveront le jeu solo lassant et répétitif alors on ne peut que leur conseiller de se lancer dans le mode multijoueur. Ce dernier est du plus grand intérêt et complètement hypnotique. Malgré tout, il vous faudra avoir beaucoup d’amis possédant une GBA ainsi qu’un câble de connection GC/GBA. Je m’explique : en mode multijoueur, tous les personnages apparaissent ensemble sur l’écran. Pas d’écran splitté de manière à ce que le jeu ne perde pas de sa beauté. Mais les menus étant d’une importance capitale, il serait frustrant de se voir interrompu en plein combat à cause d’un ami un peu trop téméraire qui chercherait une potion. SquareEnix a résolu le problème en faisant intervenir ces menus sur l’écran de la GBA. Malheureusement, il vous faudra obtenir obligatoirement une GBA et un câble par joueur : ce qui n’est pas toujours disponible.

Mais l’effort en vaut la chandelle : le jeu multijoueur est tout simplement richissime. Au lieu de lier vos sphères de magie afin d’obtenir des sorts plus puissants, si plusieurs de vos camarades possèdent comme vous des sphères Glacier par exemple, il vous suffira de regrouper les curseurs sur la même zone et d’activer le sort en même temps pour voir apparaître un Glacier + ou X. Tout simplement jouissif. Bien entendu, SquareEnix rejette toute responsabilité en cas de dispute en cas de mauvaise synchronisation ou de camarades refusant de vous envoyer un sort de Vie pour vous ôter ce côté fantôme qui vous empêche de vous battre.

Rendez-vous dans quelques mois pour la sortie US de ce jeu à l’occasion de laquelle je vous parlerais de toutes ces petites choses qui en font un titre d’exception. J’aimerais remercier mon grand ami traducteur, qui passa pas mal de son temps libre à m’expliquer certains lettres et dialogues obscurs : ce qui a du lui réclamer pas mal de patience…
Final Fantasy : Crystal Chronicles est un jeu à classer avec les plus grands. Malgré un côté parfois répétitif et une grosse demande de matériel pour le multijoueur, il reste un titre enchanteur et délicat autant par sa qualité musicale que par ses graphismes. Un gameplay béton le réconforte encore plus dans sa position et ceux d’entre vous qui ont pu jouer au jeu ou tout simplement admirer la cinématique d’intro comprendront ce que j’ai voulu dire tout au long de cette preview. En attendant la suite !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Très Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Final Fantasy Crystal Chronicles (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.7/5

L'avis des visiteurs

A force de lire les test on a peur d'etre décu par le mode solo, et bien au contrraire je ne le suis pas du tout !! c 'est excellent !!!
On n'est sur GC et il n'y a pas de mode 60Hz!! Ce FF light sous l'appelation CC n'aurait du etre qu'un mode multijoueur ou ONLINE et aurait du proposer un mode solo plus riche.
Malgré le mode solo un peu léger mais agréable, ce jeu est une TUERIE en multijoueur !

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×