• Ma note
    Moyenne de 3,5 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

3D Ecco The Dolphin Disponible sur 3DS

Mini-test de 3D Ecco The Dolphin (3DS)

Console Virtuelle : 3D Ecco The Dolphin

SEGA continue de sortir ses hits de l'époque Megadrive en version 3D relief sur 3DS. Replongerez-vous dans Ecco le dauphin ?

Mini-test
Jeu culte, atypique, singulier, audacieux, Ecco The Dolphin revient des années 90 pour une immersion dans la 3D relief et quelques ajouts bienvenus. Voyons ensemble lesquels.

Le dauphin des étoiles

Avec Ecco The Dolphin, dont le premier épisode est sorti sur Megadrive en janvier 1993 (en même temps que Super Mario Kart !), SEGA a créé une licence chère au cœur de nombreux joueurs. Le succès de ce titre pourtant pas évident aura vu le jeu adapté sur Mega CD (où l'on pouvait profiter des magnifiques musiques du jeu en qualité CD), une suite (Ecco : the Tides of Time), et bien des années plus tard une version Dreamcast toute en vraie 3D.

Ecco the Dolphin : une chance sur cinq dans cette meute !
On y incarne Ecco le dauphin, qui a la particularité d'avoir cinq étoiles marquées sur son front. Dans ce premier épisode, il échappe miraculeusement à une étrange tempête qui a emporté ses congénères. Le voici lancé dans toutes les eaux du monde entier pour obtenir des renseignements sur leur location. Qui a bien pu faire disparaître les dauphins de la famille d'Ecco ? La réponse à cette grande question aura de quoi surprendre.

Diriger Ecco dans les labyrinthes aquatiques est quelque chose de grisant mais aussi d'assez stressant. Le dauphin se manie bien et peut rapidement évoluer dans toutes les directions. Il peut accélérer, piquer du nez et remonter un courant. Il peut aussi sortir de l'eau le temps de faire une cabriole ou sauter pour se projeter plus loin. En un mot : féérique.

Ecco the Dolphin : heureux comme un poisson dans l'eau

Ecco la torture

Mais le rêve a son côté obscur : en s'enfonçant dans les profondeurs, la jauge d'oxygène d'Ecco diminue. À vous de la gérer en trouvant les poches d'air ou encore les coquillages qui libèrent de précieuses bulles. Ecco dispose d'un sonar qui se matérialise sous forme de vague et qui lui permet d'afficher une petite carte de ce qui l'entoure, et de communiquer avec les autres êtres vivants, comme avec des cristaux.

Si de nombreuses créatures sont belliqueuses et vous donneront du fil à retordre (vite, gober un petit poisson pour remonter la barre de vie !), d'autres sont là pour vous donner des renseignements. Les cristaux bleus sont incontournables puisque certains activent les accès d'autres cristaux qui vous bloquent le chemin. On se rend vite compte que la vie sous-marine est loin d'être un paradis et que chaque mouvement peut être celui de trop face à un ennemi ou un piège sournois.

Ecco the Dolphin : mon précieuuuuux !
Et c'est là la grande particularité de Ecco The Dolphin : le jeu est extrêmement difficile, à la limite de l'impitoyable. Gérer les barres de vie et d'oxygène face à un monde plus qu'hostile, des pièges composés de piques, de pierres qui vous écrasent, de tentacules qui vous retiennent par le fond, de courant marins qui vous projettent au loin relève du défi. Et chaque niveau devient un challenge à même de marquer votre esprit au fer rouge : il faudra du sang froid, du timing, et mémoriser les emplacements de tous les pièges pour éviter d'entendre les affreux cris de souffrance d'Ecco.

Au bout de chacune de ces épreuves, la satisfaction d'être un dauphin libre et indompté... ? Vous vous sentirez aussi l'âme d'un scribe avec des mots de passe qui n'ont aujourd'hui plus raison d'être grâce à la fonction de sauvegarde automatique de la Console Virtuelle. Finies les semaines passées sur les différents niveaux avant d'accéder au suivant, place à la modernité et à la dégustation express !

Ecco the Dolphin : Je hais cette pieuvre

La conversion 3D relief

Abordons tout de suite ce qui fait à mon sens le plus grand intérêt de cette conversion : son mode bonus ! Il est en effet possible d'activer le mode "invincibilité" qui voit Ecco ne plus subir les dommages des attaques ennemies et ne plus subir la perte de son oxygène. "Cheaté !" crieront les puristes ? Libre à chacun de faire le jeu dans le mode qu'ils souhaitent, mais s'ils n'ont jamais fait Ecco The Dolphin, qu'ils sachent que le jeu est vraiment HARDCORE et que même avec cette fonction le jeu n'en est pas moins difficile pour autant. Il reste en effet tout l'aspect exploration du titre, avec ses pierres à amener d'un point à l'autre de la zone (et qu'est-ce qu'elles sont "lourdes" ces pierres, comprenez que les déplacer reste un calvaire), ces bancs d'étoiles de mer à propulser au sonar le plus rapidement possible pour détruire des murs, ou encore ses sauts de l'ange qui vous demanderont un peu de doigté et d'entraînement.

Ecco the Dolphin : un ptérodactyle peut en cacher un autre !
Pour ce qui est de la 3D relief en elle-même, le résultat final est discutable. Les plans parallaxes ne sont visibles qu'à la surface et ne sont donc pas très nombreux. Le titre joue sur la profondeur, mais sans réussir à convaincre. Le côté chargé des décors n'a pas rendu le découpage facile. Les graphismes en souffrent un peu selon les environnements, à l'image des plans d'eau qui peuvent parfois être carrément coupés sur les bords, ce qui est fort laid. Pas de quoi non plus crier au scandale, mais la qualité inégale de ce découpage ne fait pas forcément honneur au titre d'origine.

Miiverse

On le rappelle, les jeux de la Console Virtuelle sont compatibles avec Miiverse, ce qui reste un atout indéniable d'un point de vue social, notamment quand on est bloqué quelque part ! Pour Ecco The Dolphin j'ai demandé l'aide de la communauté quand j'étais un peu dans l'embarras.

Miiverse donne un coup de jeune aux jeux Console Virtuelle !
16/20
En 1993, j'étais jeune et je n'arrivais pas à passer la plupart des niveaux sans mots de passe. Et même avec ça je n'arrivais pas à les finir. Ecco The Dolphin, c'était joli mais bien trop compliqué. Aujourd'hui j'ai réussi à finir intégralement le jeu, et ce sans jeter la manette (ou la machine) par la fenêtre. Et rien que pour ça merci SEGA ! Chapeau à ceux qui finiront le jeu dans les règle (qui relève le défi ?) : ils découvriront un jeu magnifique et difficile comme on en fait plus.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Razzle
Je relève le défi ! (bon je l'avais déjà fini dans les règles ^^)
Gally099
jamais pu y joué, si un jour j'ai le tps je m'y essayerai !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Ecco reste le grand jeu, original et extrêmement difficile, qu'il était. La conversion 3D relief n'apporte pas un visuel détonnant. Les nouvelles options permettent d'aborder le jeu de manière plus sereine. Ouf !

Jouabilité
On touche là au point sensible de Ecco The Dolphin : c'est à la fois un émerveillement de diriger Ecco mais aussi souvent une torture tant les éléments du décor semblent se liguer contre le pauvre delphinidé. Les phases d'exploration ne sont pas de tout repos, c'est le moins que l'on puisse dire ! La maniabilité n'est pas toujours évidente et la difficulté très souvent abusée.
Durée de vie
L'ambiance de Ecco ne préparait pas à ça mais si vous voulez un challenge hardcore à la limite de la prise de tête, Ecco est fait pour vous ! Heureusement le mode "invincibilité" permet de faire l'exploration sans se soucier des ennemis et de la jauge d'air. Reste quand même les obstacles à appréhender ! La durée de vie peut être très grande si vous jouez le jeu. Pour les invincibles il faudra entre trois et quatre heures.
Graphismes
Le grand point fort de Ecco The Dolphin, c'est son ambiance. Les graphismes sont magnifiques, bien qu'un peu ternes et même s'ils se renouvellent au cours de l'aventure (et de manière surprenante), ils restent assez sobres dans leur style. La conversion 3D relief découpe les décors de manière pas toujours très soignée.
Son
L'autre point fort du jeu. Des musiques et des ambiances ) contre-courant de toute la production vidéoludique de l'époque. Les cris du sonar et de souffrance d'Ecco sont malheureusement toujours aussi stressants.
Intérêt
Ecco The Dolphin est un excellent challenge et propose une histoire qui se développe de manière assez surprenante. L'aspect réaliste des décors dépayse, mais ce n'est rien avec la suite du jeu.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu 3D Ecco The Dolphin (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×