• Ma note
    Moyenne de 3,1 - 4 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 4 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Doshin the giant Disponible sur NGC

Aperçu de Doshin the giant (NGC)

Doshin the giant, la preview

Aperçu
Le DD64 est un support annexe à la Nintendo 64, qui n’a vu le jour qu’au Japon. A l’heure des Dreamcast et autres Playstation 2, le DD64 fut un échec cuisant pour Nintendo. Cependant, parmi les rares jeux sortis se trouve Doshin the Giant, Kyôjin No Doshin en Japonais. Ce jeu bourré d’idées ne pouvait pas passer inaperçu. L’équipe de développement de Doshin DD64 a donc mis en chantier une version Gamecube (avec l’aide de Gilles Godard). Suite aux réactions des joueurs vis-à-vis de la première mouture, le principe du a été simplifié, pour être plus accessible. Enfant illégitime de Black and White (une perle d’originalité signée par Peter Molyneux et sortie sur PC), Doshin évoque immédiatement un sentiment de tendre poésie.

Un géant divin au service d’une civilisation humaine

Le personnage principal est en effet un géant jaune, avec une simple touffe de cheveux sur le sommet de son crâne et des bras immenses. Votre but est d’aider une civilisation à se développer et à vivre mieux. Vous vous trouvez sur l’île de Barudo, et vous avez un contrôle total sur la géographie environnante : sols, montagnes, eau, … Vous pouvez ainsi agencer votre monde pour favoriser les conditions de vie des habitants. Vous devrez ainsi leur apporter des arbres, éléments essentiels de la survie humaine, des sources d’eau et autres nécessités.

Pour arriver à modifier le terrain, vous pouvez sauter de toutes vos forces pour aplatir une zone surélevée ou utiliser des pouvoirs magiques pour permettre aux humains de construire leurs habitations. C’est en effet le but principal. En effet, les humains, une fois leur colonie constituée, construiront des monuments à votre gloire.

Du petit poids au gigantisme handicapant

A l’instar de Black and White, votre créature évolue. Si vous accomplissez des actions bénéfiques pour les humains, ceux-ci vous remercieront en vous offrant des cœurs, qui feront grandir votre géant. Vous pouvez aussi être bien plus sadique et maltraiter votre population, dans ce cas, vous récolterez des crânes qui feront également grandir votre personnage.

Ce manichéisme est récurrent dans le jeu. Au delà de la référence à le vie réelle revendiquée par les concepteurs (tout le monde a des phases de bonté et de méchanceté), le principe du double visage est vraiment intéressant. Votre géant sera ainsi de couleur jaune s’il est d’humeur à rendre le monde meilleur et de couleur rouge le cas échéant.

Plus vous grandissez, et plus les tâches à accomplir seront aisées. Cependant, cette taille démesurée pose quelques inconvénients. Il devient en effet plus que difficile de slalomer entre les humains, leurs troupeaux et les bâtiments pour ne pas les réduire en fumée.

Il y a également d’autres facteurs (indépendants de votre volonté) qui viendront vous mettre des bâtons dans les roues : les catastrophes climatiques. Entre les incendies à éteindre, les tornades, les pluies diluviennes à estomper, les éruptions volcaniques ou autres assauts de monstres, vous n’aurez clairement pas le temps de chômer.

30 minutes pour sauver votre monde

Avec un aspect simulation fortement prononcé, Doshin the Giant aurait pu sombrer dans des temps morts de gameplay peu encourageantes. Mais Nintendo a trouvé un principe simple pour éviter cette monotonie. L’esprit de votre géant est intimement lié au soleil. Chaque jour dure environ 30 minutes, et à l’apparition de la nuit, votre géant disparaît. Le lendemain à l’aube, il réapparaît à sa taille initiale et vous reprenez vos travaux de la veille. Ce cycle se répète à l’envi et donne un rythme agréable au jeu.

Une technique solide au profit d’une poésie ambiante

Les développeurs du jeu sur DD64 voulaient au début réaliser une simple adaptation sur Gamecube. Ayant pris conscience du fossé technologique monstrueux entre les deux supports, ils ont ainsi décidé de refondre complètement le moteur graphique du jeu. Avec l’aide de Gilles Godard, ils ont donc augmenté la distance d’affichage, pour permettre de voir à l’infini. Le jeu ne souffre en effet d’aucun problème de clipping.

La modélisation des personnages et des environnements est toute en rondeurs, et les textures colorées ajoutent une touche d’exotisme à ce soft chaleureux comme aucun autre. Si le moteur graphique n’a pas autant d’éléments à gérer que dans Star Wars : Rogue Leader, il le fait cependant avec brio et les ralentissements sont absents de la version Japonaise.

Petits détails et critiques en vrac

Cette version Japonaise est d’ailleurs sortie le 14 Mars 2002 au Japon, le même jour que biohazard, était d’ailleurs vendue avec une carte mémoire de 59 blocs. Le jeu est en effet très gourmand en mémoire, puisqu’il vous faudra pas moins de 40 blocs pour sauvegarder votre partie, plus quelques blocs additionnels pour conserver un mini album photo de 24 images.

Doshin the Giant semble avoir trouvé un certain public au Japon. La presse lui a réservé un accueil plutôt réussi : 32/40 pour Famitsu et 26/40 pour Dengeki. Le public semble avoir suivi l’originalité du concept, le jeu s’est déjà écoulé à plus de 110 000 exemplaires.

Le jeu sortira en Europe au mois de septembre, a-t-on appris tout récemment du côté de chez Nintendo. On est donc dans l’expectative concernant le sort de Doshin the Giant hors de l’archipel nippon, car de son succès pourrait dépendre la venue de nombreux autres jeux !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Doshin the giant (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.1/5

L'avis des visiteurs

Il y a des jeux qu'on ne comprend pas et qu'on ne comprendra jamais, Doshin est de ceux-là.
Un jeu qui ne paie pas de mine, mais qui fut une bonne surprise pour moi.
Un jeu sympa sans plus. On prend le méchant géant et on détruit tout. Ames sensibles s'abstenir : les humains que vous tuez se transformeront en fleurs !

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×