News

Switch 2 ou console totalement différente : un what’s next excitant !

Alors que la technique et le succès immense de la Switch milite pour une poursuite dans cette direction avec une Switch sous amphétamine, certains se demandent si Nintendo ne va pas tout simplement redistribuer les cartes en partant vers une nouvelle direction.

News
Le succès de la Switch est incontestable, vous lisez régulièrement les records de vente dans nos colonnes. Une dynamique qui soulève néanmoins quelques questions. En effet, avec six années au compteur, rien de semble essouffler la Switch, même sa différence de puissance considérable par rapport aux consoles concurrentes next gen, à savoir la PS5 et la Xbox Series X. La Switch, on la tient dans la main pour jouer n’importe où. On la glisse dans sa station d’accueil pour jouer sur sa télé ou son écran. Elle est tactile, positionnable verticalement pour certains jeux, elle a une liste impressionnante de jeux cultes. C’est bien simple, si on arrêtait aujourd’hui de produire la Switch, il y a tellement de jeux de qualité sur son eShop qu’il nous faudrait encore des années avant d’arriver à satiété.

C’est un constat qui pousse l’équipe de Nintendo Life à se poser la question suivante ; avons-nous réellement besoin d’une Switch Pro ?

La prochaine console de Nintendo doit-elle être une autre Switch ?

La question mérite d’être sérieusement posée. Nintendo n’a pas arrêté de dire que la console avaient encore quelques belles années devant elle, l’idée étant de la pousser au moins sur dix ans. Le parc installé milite pour un statu quo, les développeurs, y compris les tiers, commencent à très bien connaître les possibilités de la Switch alors qu’ils doivent digérer des technologies encore bien délicates et coûteuses en temps ressource lorsqu’ils développent pour la Next-Gen. Le public en veut visuellement pour son argent et développer des titres qui flattent la rétine n’est pas toujours accessible à tout le monde. La Switch, avec ses moyens beaucoup plus réduits, est donc une plateforme beaucoup plus commode pour se lancer, en travaillant le gameplay sur le fond autant que sur la forme. Économiquement, il n’y a pas photo, la Switch reste beaucoup plus accessible que la concurrence et c’est une raison de son succès insolent encore une fois pendant les fêtes 2022.

La Switch est la version corrigée de la Wii U, elle-même version « pro » de la Wii. Nintendo a appris de ses erreurs en corrigeant tous les aspects techniques qui n’allaient pas sur la Wii U : une gamepad un peu lourd et nécessitant d’être toujours proche de sa station principale, un gameplay asymétrique pas assez approfondi pour combler les joueurs. La Switch est devenue la console nomade hybride rêvée, une sorte d’achèvement d’une recherche engagée depuis de nombreuses années.

Une version plus puissante pourrait effectivement corriger des problèmes de framerate, le besoin de recourir à une résolution dynamique pour certains portages, une capacité mémoire un peu décevante, une performance visuelle qui ne permet pas de gérer des effets de raytracing ou autres effets visuels, l'accès au 60 fps constant y compris en 1080p voire le 4k, tout en jouant la continuité par sa compatibilité logicielle. C’est ce qui a toujours été prévu au départ quand on regarde les différentes évolutions du SOC envisagé, c’est ce que l’on comprend avec le T239 de Nvidia qui commence à prendre un peu la poussière suite à de nouveaux reports, en grande partie liés aux incertitudes du marché mondiale et aux toussotements du marché chinois frappé de plein fouet par le Covid.

Cette voie de facilité toute tracé, où il ne faudrait que gérer correctement l’encadrement des jeux réservés à la mouture plus puissante pour ne pas tromper le public, finalement est-ce que c’est cela que va choisir Nintendo ?

Si on regarde l’histoire de Big N, on remarque que régulièrement le constructeur s’est lancé dans des concepts différents, pour permettre un gameplay différent. Loin de vouloir s’enfermer dans un concept unique, Nintendo n’a jamais eu peur de se lancer dans une direction où on ne l’attendait pas. Le passage du GameCube à la Wii en est un exemple flagrant. Les modifications des manettes un autre exemple. Observez le passage Snes, N64 et GameCube, on change clairement de paradigme.

En tenant compte de tout cela, sommes-nous sûrs que la prochaine console sera une Switch ? Nintendo peut tout à fait à nouveau se lancer sur deux marchés en parallèle. Conserver la Switch en l’état, avec quelques révisions cosmétiques mais toujours centrés sur l’écran OLED. On pense bien naturellement à une révision de la Switch Lite avec un écran plus lumineux et plus en phase avec la taille de la version OLED. Sortir des éditions spéciales aux couleurs d’une franchise, comme une version Zelda ou une version Mario OLED en lien avec un nouveau jeu Mario ou le film. Ces options très faciles à mettre en place et qui séduiront une base de fans, suffiront à maintenir une dynamique de vente importante, en renouvelant le matériel le plus ancien sans avoir à se casser la tête sur des compatibilités ou des conversions. La Switch en l’état peut tout à fait rester sans changement sur le marché pendant deux ou trois ans, soit grosso-modo l’objectif initial. Les possibilités permisent par les Joy-Con sont loin d’avoir été épuisées. Nintendo peaufine quelques remasters ou titres qu’il n’a pas encore entièrement pompé sur sa feu Wii U, peut remettre en lumière quelques titres plus anciens Wii ou GameCube, comme la franchise Baten Kaitos: Les Ailes éternelles et l’Océan perdu Remake dont on a entendu ces derniers jours les rumeurs d’un développement exclusif à la Switch, sous la supervision de Monololith Soft et l’appui de Bandai Namco. Des ventes qui rameuteront les fans et suffiront à faire vivre la console encore longtemps. On a bien entendu parler d’un retour des Skylanders.

Nintendo a une logithèque qui lui permet de pouvoir faire le gros dos et patienter encore quelques années, le temps que les incertitudes du marché mondiale se tassent quelque peu. Les joueurs ont été séduits par la petite taille de la console ? Nintendo n’a jamais vraiment proposé du matériel imposant ces dernières années. On est loin de la puissance de la concurrence ? Après tout, la peur écologique et la nécessité de limiter la consommation électrique ne plaide pas franchement désormais pour l’acquisition d’un matériel ultra-puissant qui fait limite le café et le grille-pain au regard de sa consommation énergétique. On force un peu le trait mais c’est aussi cela qu’il faut prendre en compte désormais. Les mentalités ont changé et Nintendo sent très bien cela. La course vers le toujours plus s’est muée depuis la Wii à une exploration du toujours différents. Et une fois que le modèle est bien en place, on décline dessus les franchises cultes en utilisant les nouvelles possibilités permises.

Et si ce n'était pas une Switch ?

Avec Nintendo au moins, tout est possible. La surprise est permise (et la déception aussi quand cela ne caresse pas nos espoirs). Mais à contrario des produits Apple dont on attend la présentation annuelle avec les indications des nouveautés à attendre de la version suivante à peine la précédente présentée, et que l’on constate que l’on joue surtout sur des détails de design pour nous vendre toujours plus ou moins la même sauce à des tarifs de plus en plus élevés (désolé, mais en dépassant les 1000 euros, je ne suis plus client, comme Nvidia avec ses RTX 4000 ou AMD avec ces dernières cartes de la mort), Nintendo peut nous sortir un produit inattendu, basique mais génial, accessible économiquement, avec un gameplay que l’on ne retrouvera nulle part ailleurs.

Après tout, en sortant une version un plus puissante régulièrement de la Switch, Nintendo perdrait un peu son âme car le constructeur dépendrait uniquement des concepteurs de puces. Une Switch 2 plus puissante n’aurait pas une vraie valeur ajoutée et son plébiscite commercial ne serait pas garanti ! Mais en proposant autre chose que la Switch, une console effectivement plus puissante car c’est le marché qui élimine les vieux produits, tout en restant dans une fourchette modérée pour être tout public, console unique ou console complémentaire d’une solution très puissante type PC ou autres Next- Gen, cela aurait du sens. Une console qui même si elle se fait émuler plus ou moins rapidement pourra nécessiter d’acquérir tout de même un périphérique particulier (on le voit bien avec les émulateurs Wii U qui réclament un gamepad, les émulateurs Switch qui ont besoin du Joy-Con).

Nintendo peut très bien approfondir certains concepts à peine testés comme celui que l’on voit dans le mode "Salle de jeux de Toad" de Super Mario Party, un gameplay inédit qui consiste à associer deux Switch et interagir entre elles comme si on était sur un grand écran. En y ajoutant le mode Tate qui permet de tenir sa console verticalement et via de nouvelles manettes déclipsables, on pourrait imaginer une console portable très légère, passant d’un mode tablette à une orientation plus smarphone selon les situations, proposant en associant plusieurs console un gameplay grand écran inter-console très interactif.
Nous pouvons imaginer la publicité télévisée maintenant. Un groupe d'adolescents joue à sa console à la maison, seul. Un message leur parvient et ils déclipsent tous leurs manettes et prennent la route, jouant avec leurs appareils de type tablette en mode portrait et paysage dans le bus. Ils arrivent à une fête sur un toit, un skatepark ou un aérodrome (n'importe quel endroit aussi peu pratique pour jouer suffira) avant de poser leurs écrans sur la table et de former entre eux un monde Mario allongé. Et ils y joueront en utilisant leur esprit grâce à la nouvelle manette Nintendo Bud-Con, une oreillette sans fil qui détecte les impulsions du cerveau et permet de donner des instructions simples grâce au pouvoir de la pensée.
L’approche de Nintendo Life est donc intéressante pour calmer le jeu des rumeurs. Tout reste possible et au-delà de la puissance de la console, c’est surtout le plaisir que l’on ressentira à faire tel ou tel jeu qui fera la différence. Nintendo guette bien évidemment le nouveau VR de Sony, attend de voir ce que les développeurs vont réellement proposer avec ce périphérique et si cela permettra enfin de faire décoller ce marché annoncé depuis quasiment dix ans désormais. Nintendo guette aussi les solutions de streaming sur lesquelles travaillent Nvidia. Il est quasiment sûr que Nintendo viendra sur ce marché quand il sera arrivé à maturité et à des tarifs non réservés à une élite ou à population vivant près d’une grosse ville pour la qualité de la connexion. En fait, Nintendo a toujours dit cela, on l’oublie parfois.

Source : l'article initial de Nintendo Life qui nous a inspirés.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
J'aime beaucoup la fin de vie des consoles, rien que pour les fantasmes que l'on projette sur la prochaine.
Ce que j'aime mois ce sont ceux qui commence déjà à nous saouler avec leur caprices, en mode "elle se doit d'avoir au moins ça au lancement", ou ceux qui nous explique qu'une fois qu'elle aura tel ou tel niveau de puissance, les jeux deviendront intéressant...
NP-Hard
Il ne faut pas s'attendre à quelques chose de différent au risque d'être déçu, comme vous pouvez le constater chez tous les fabricants chaque itération apporte une toute petite amélioration au niveau hardware ou probablement software, ceci dit Nintendo fera pareil ça sera la Switch que vous connaissez déjà avec une puissance Hardware d'environ 30% et une petite retouche du design
RainMakeR
mwai j'attend toujours la swtich fixe. Je ne m'en sers pas du tout comme portable en fait ...
bahascaux
Nikkei a balancé que les négociations avec les fournisseurs de composants pour la next gen ont commencé, et que les prévisions parlent plus d'une sortie pour noel 2024 que mars.
De son coté Bloomberg déclare que les productions de Switch vont réaugmenter suite à une demande plus forte.
Je trouve que tout se tient, théoriquement la Switch peut devenir la console la plus vendu de tout les temps. Car au 30 septembre elle était à 114M, et ils estiment pouvoir en vendre 13M de plus sur le 2nd semestre 2022. Donc au 31 mars 2023, il ne manquerait que 28M pour battre la PS2. Sachant que la console pourrait se vendre à environ 20M cette année (comme la moyenne des autres années) grâce à TotK, mais aussi aux suivis des jeux récents, et aux titres evergreen, il est plutot logique de sortir la next gen fin 2024, histoire de commencer sa promo fin printemps/ début de l'été, pour laisser la Switch faire ses dernière ventes.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×