News Finance et chiffres de vente

Le bilan périodique de Nintendo a été publié, de quoi mettre à jour les chiffres de ventes

Tout roule bien pour Nintendo malgré l'impact de problèmes d'approvisionnement qui touchent le constructeur comme les autres (Nintendo s'en sort tout de même mieux). On se regarde tout de suite les nouveaux bilans consolidés.

News
Nous avons désormais les dernière données consolidées au 31 mars 2022, date de clôture de la précédente année fiscale. Nous allons regarder tout cela dans le détail.

Ventes de consoles

On entre tout de suite dans le cumul des ventes des consoles et des logiciels. La Switch cumule au 31 mars 2022 des ventes de 107,65 millions d'unités au niveau mondiale. On n'est plus très loin des ventes cumulées de NES et de SNES. Cela nous donne comme indication que durant l'année fiscale 2021-2022, la Switch s'est vendue à 23,06 millions d'unités. Un beau résultat au regard de l'année problématique écoulée.
La console a donc poursuivi un très bon rythme de vente et il lui reste désormais deux gros objectifs à battre pour devenir réellement la console Nintendo la plus vendue. Si la Wii a été dépassée, il reste à franchir l'étape du Game Boy, qui avait cumulé 118,69 millions d'unités vendues et bien évidemment la reine DS avec ses 154,02 millions d'unités. Le chemin est donc encore un peu long mais la console Switch a encore de la marge. Elle est cependant déjà la console Nintendo de salon la plus vendue. Avec 822,18 millions de logiciels vendus avec la Switch, on reste globalement sur un ratio de 8 jeux achetés par console, des données probablement en grande partie physique car nous n'avons jamais réellement connaissance des ventes dématérialisées de nombreux jeux indépendants sur l'eShop. Au sein de PN, si on regarde le nombre de titres possédés sur chacune de nos cartes mémoires (sans compter les jeux dont nous recevons les codes pour effectuer les tests), nous sommes clairement largement au-delà de huit jeux.
Une petite infographie très intéressante nous permet de constater combien Nintendo a été impacté par les problèmes de livraison et de pénurie de composants. Voici la courbe des ventes sur l'année fiscale qui s'est achevée au 31 mars 2022.
Comme on peut le constater, la période allant de mars 2021 jusqu'à septembre 2021 a été compliquée, avec une baisse importante des ventes de consoles, en particulier sur le marché japonais (en pleine tourmente COVID) et sur le marché européen, cumulant les difficultés de la pandémie et des problèmes de livraison par voies maritimes. Heureusement le rebond de fin d'année est spectaculaire, sans toutefois revenir au niveau de l'année précédente à la même époque, en particulier sur le marché américain et japonais, l'Europe ayant en revanche bien répondu présente.
Au niveau de la dynamique générale des ventes, on constate que les autres marchés, notamment du sud-est asiatique, commencent à prendre une part non négligeable du volume des ventes. L'Europe passe désormais devant le Japon en cette année 2021, le continent américain restant le champion et le marché porteur de la Nintendo Switch aujourd'hui.

Ventes logicielles

Si l'Europe a progressé, tout n'est pas si simple. Ce marché reste encore un poil frileux vis-à-vis du dématérialisé et on observe que si Nintendo vend beaucoup de consoles sur ce marché, le nombre de jeux physique vendus progresse plus lentement. Les consommateurs japonais sont beaucoup plus dépensiers en achat de logiciels. Une petite curiosité, c'est au niveau du nombre de titres disponibles en Europe sur Switch. En cette année 2021, le choix a été moins important pour les consommateurs.
Les retards dans les développements de certains titres (y compris chez Nintendo) et des délais de localisation pour d'autres titres montrent que le marché européen a un peu plus souffert durant cette période. Nintendo peut néanmoins saluer les efforts des éditeurs tiers et des indépendants, qui ont apporté globalement un nombre constant de titres d'une année sur l'autre.

Source : Nintendo Japan
La Switch poursuit une progression forte mais ralentie durant cette dernière année fiscale. Le constructeur japonais a été clairement impacté comme les autres fabricants par la situation délicate sur le marché des composants électroniques, sur l'engorgement des circuits de distribution, rendant certains marchés plus délicats que d'autre. Ce sont les marchés japonais et Européens qui ont le plus souffert. La situation s'est considérablement assainie désormais et la Switch se heurte désormais à la plus grande disponibilité des consoles PS5 et XBox Series X, dont les titres font rêver visuellement de nombreux joueurs. Cependant, de par la qualité de ses jeux internes et avec de nombreuses grosses cartouches attendues dans les prochains mois, la Switch a encore les moyens de résister tout à fait convenablement pour tranquillement amener sur le marché la fameuse version plus puissante mais toujours compatible, dont les indices s'accumulent ces derniers mois.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
En terme de vente de jeu il ne fait nul doute que la Switch aura le plus gros volume de vente de l'histoire de la marque, rien qu'avec le lineup de cette année c'est garanti.
En ce qui concerne les ventes de console c'est vraiment plus dur à dire, autant elle dépassera la GameBoy cette année c'est certain, autant pour la DS le mystère reste entier. Car bien que l'on sait que la Switch va avoir au moins 2 années de pleine exploitation (2022 et 2023), il y a pas mal d'inconnus, comme l'impact des pénuries de composant, la date de sortie de la next gen, la durée d'exploitation après la next gen ... En théorie si la machine ne s'effondre pas, elle pourrait devenir première (même si elle aura eu un cycle de vie bien plus long).
wiidefender
je pense qu'ils en vendront bien quelques dizaines de millions de plus d'ici à la fin de la commercialisation des Switch (et principalement pour du renouvellement de consoles V1 voir V2 vers du OLED comme je compte le faire après 5 années de bons et loyaux service de ma Switch dayone) et ca devrait flirter avec la gamme DS sans trop de soucis. Maintenant, vu le parc installé, je pense surtout qu'ils vont se focaliser sur le software qui est certainement plus rentable que les ventes hardware surtout dans cette période de difficultés de production mais aussi face à l'obsolescence technique de la console (qu'il faudrait désormais bien baisser en prix, il serait temps maintenant).

Du hardware, dans un tel cas, c'est bien plus compliqué à vendre que du software où, finalement, on a déjà la console et qu'il faut bien lui donner à manger pour peu que les jeux soient bons dans le fond plus que dans la forme face à ce qui sort chez les "concurrents" (entre gros guillemets car finalement même s'ils font tous du JV, ils ne sont pas sur les mêmes segments).

Finalement, le plus important, c'est pas le nombre de ventes consoles mais bien le gain que rapporte l'ecosystème hard+soft+accessoires+services

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×