eSport Fait l'actu depuis juil. 2016

News eSport

La pratique de l’e-sport officiellement reconnue par les pouvoirs publics

Les sénateurs ont donné un statut légal aux compétitions de jeux vidéo, communément appelées " e-sports ", et ont doté les joueurs professionnels d'un statut social protecteur, adapté à leur pratique.

News
Les sénateurs ont adopté le 3 mai à l'unanimité le projet de loi pour une République numérique, par 323 voix pour et 23 abstentions. On retrouve parmi l’ensemble des mesures prises, des dispositifs contraignants pour accélérer la couverture numérique fixe et mobile du territoire, une disposition phare pour renforcer l'accessibilité des personnes en situation de handicap aux usages numériques avec création de plateformes en ligne pour permettre aux personnes en situation de handicap de communiquer entre particuliers ou avec les administrations publiques et les grandes entreprises, sans surcoût pour l'utilisateur. Toutes ces mesures doivent permettre de satisfaire une grande majorité de français.

L'e-sport enfin encadré après des milliers de pétitions

Les sénateurs se sont également penchés sur l’e-sport, avec des évolutions législatives très attendues par l'ensemble des intervenants. En voici les détails donnés par l’Agence Française du Jeu Vidéo (AFJV) :

  • Les compétitions physiques de jeux vidéo seront désormais légalisées. Les rencontres de e-sport étaient jusqu'à présent indument associées au régime des loteries et frappées en conséquence par l'interdiction générale des loteries physiques. Désormais, ces compétitions bénéficieront d'un statut spécifique d'autorisation, dans la mesure où les frais de participation des joueurs restent d'une importance limitée par rapport aux coûts d'organisation.

  • Les compétitions seront désormais mieux encadrées, pour garantir un haut niveau de protection des mineurs. Une autorisation parentale sera désormais requise pour les joueurs et spectateurs mineurs participant à des rencontres de e-sport. Les gains réalisés par des joueurs mineurs devront en outre être déposés jusqu'à leur majorité sur des comptes bloqués, gérés par la Caisse des dépôts et des consignations.

  • Les joueurs professionnels bénéficieront désormais d'un statut social. Un contrat à durée déterminée spécifique leur permettra de sécuriser leur participation à des équipes tout en bénéficiant d'une protection sociale. Cette mesure permettra la constitution d'équipes professionnelles en France et de renforcer l'attractivité de notre pays pour les talents dans ce secteur.

La création d'une Fédération France eSport


Conjointement à ces nouvelles règles officielles, les acteurs du secteur se sont rassemblés pour créer la Fédération France eSport. Elle vise à rassembler les acteurs français de l'e-sport et à proposer les mesures nécessaires au développement de cette activité. A sa tête, Matthieu Dallon, président de l’association France e-sport et organisateur de l'étape française de la Coupe du monde des Jeux vidéos.

Parmi les membres fondateurs, on retrouve des organisateurs de tournoi, des diffuseurs, des joueurs et également des représentants des éditeurs de jeux vidéo :
- le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell)
- le Syndicat national des jeux vidéo (SNJV)
- Oxent (ESWC / Toornament)
- Webedia Gaming (Jeuxvideo.com / Millenium)
- Turtle Entertainement (ESL)
- Alt Tab (O Gaming)
- Malorian (Dreamhack France)
- L'équipe LDLC
- Futurolan, l'association organisatrice de la Gamers Assembly
- Lyon E-Sport

Axelle Lemaire, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, chargée du Numérique indique sa satisfaction concernant cette première étape :
Je tiens à saluer l'implication des sénateurs et l'esprit constructif qui a prévalu durant l'examen du projet de loi pour une République numérique. Le numérique a été traité à la hauteur de ses enjeux, comme un objet politique, et le Sénat a fait, comme l'Assemblée nationale, le pari de préparer l'avenir.
Tout n’est pas parfait le reconnaît-elle, un travail important reste à poursuivre. Ainsi Jérôme DURAIN, sénateur de Saône-et-Loire et porteur des amendements adoptés aujourd'hui, et Rudy SALLES, député des Alpes-Maritimes, travaillent à de nouvelles pistes d'actions, notamment sur la diffusion des compétitions de jeux vidéo, la structuration du secteur, les conditions de délivrance de visas aux joueurs étrangers et l'organisation d'évènements internationaux.

L'e-sport, un phénomène mondial de plus en plus présent en France


Un travail effectivement important quand on note l’importance de l’e-sport aujourd’hui avec des sociétés très engagées comme Electronic Arts et Activision, les tournois Super Smash Bros et cette année Pokkén Tournament.

Ainsi, jusqu'au 8 mai, Paris accueille actuellement la manche européenne de la Ligue mondiale de Call Of Duty, au Zénith de Paris, une compétition à suivre en direct sur Twitch. A la clef, 50.000 dollars à se partager entre les cinq meilleures équipes, dont 20.000 pour la première. Une belle somme, qui reste cependant cent fois inférieure à celle d'un tournoi comme Roland-Garros par exemple. Le public déjà nombreux sur place, sera encore plus important à l'extérieur de la salle :
Nous attendons environ 5 millions de connexions live pendant les matchs, explique Matthieu Dallon, le promoteur du tournoi et créateur dès 2003 de l'Electronic Sport World Cup (ESWC), l'une des grandes ligues internationales.
L'e-sport est un phénomène mondial : les revenus de la filière (droits de retransmission, billetterie, produits dérivés, publicité et sponsoring) devraient atteindre 46 millions de dollars en 2016, en augmentation de 43 % par rapport à 2015 comme le souligne le journal Les Echos.

Dès 2019, l'industrie pourrait dépasser le milliard de dollars.

Il y a eu un tournant à partir de 2011, avec l'arrivée des plates-formes de streaming comme Twitch, qui ont permis de retransmettre les compétitions en direct aux fans », analyse Matthieu Dallon.
L'audience mondiale du e-sport est aujourd'hui évaluée autour de 250 millions de personnes. Il est vrai que Riot avec League of Legends avec ses 70 millions de joueurs actifs fait rêver.La France reste un nain face aux autres grands pays que sont les Etats-Unis (38 % du marché selon Newzoo), la Chine (15 %) ou à la Corée du Sud (8 %). Mais cela évolue vite car récemment, la chaîne Équipe 21 a commencé à traiter de l’actualité FIFA et PES en prime time. Le mouvement s'accélère au niveau européen, les anglais n'étant pas les derniers :

Les Britanniques viennent d'annoncer des eGames pendant les Jeux Olympiques de Rio
L’e-sport est une activité qui devrait concerner directement la NX si l’on tient compte des négociations se jouant actuellement entre Nintendo et les grands éditeurs actuels, pour proposer un line-up de qualité au lancement de la NX.

Si vous avez participé à des compétitions d’e-sport, n’hésitez pas à réagir et à enrichir le débat sur le sujet par vos témoignages et vos informations complémentaires.

Sources : AFJV et les Echos

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

sebiorg
Vous noterez que c'est un peu le bazar sur la manière d'écrire e-sport. Entre les textes législatifs qui utilisent e-sport, la fédération et de nombreux intervenants et organisme de sport qui utilisent eSport, il serait bon de standardiser cela.
sebiorg
Partant du principe que les textes législatifs posent la règle dans notre pays, j'ai opté pour e-sport dans l'ensemble du texte, sauf pour le nom de la Fédération pour le moment. Je modifierai en conséquence si besoin à nouveau.
Talban
Intéressant en effet même si je reste toujours étonné de l'argent que l'on peut balancer dans toute compétition sportive. C'est vrai qu'en France, on est toujours un peu frileux, quand je vois l'image provenant du Paris Games Week dans le milieu, et que l'on compare avec des shows américains, on est dans un autre monde.
Kita
Talban a écrit:Intéressant en effet même si je reste toujours étonné de l'argent que l'on peut balancer dans toute compétition sportive. C'est vrai qu'en France, on est toujours un peu frileux, quand je vois l'image provenant du Paris Games Week dans le milieu, et que l'on compare avec des shows américains, on est dans un autre monde.

C'est justement parce que ce genre d'événement génère de plus en plus d'argent que le gouvernement lui fait les yeux doux. Dans le cas contraire, l'e-sport serait toujours une pratique "clandestine" et "amateure".
AHL 67
sebiorg a écrit:Partant du principe que les textes législatifs posent la règle dans notre pays, j'ai opté pour e-sport dans l'ensemble du texte, sauf pour le nom de la Fédération pour le moment. Je modifierai en conséquence si besoin à nouveau.

Le Wiktionnaire ne préconise qu'e-sport comme orthographe valide, esport n'étant même pas référencé comme étant une orthographe alernative possible et n'ayant court qu'en catalan. C'est donc plutôt la fédération qui a stylisé son nom, dans la mesure où ils n'en ont rien à faire des règles du français, contrairement aux textes de lois. ;)

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×