News Tournois et concours

Concours Express : les gagnants Retro Games Reboot

Vous avez participé la semaine dernière au Concours Express Retro Games ? Nous avions trois exemplaires rien que pour vous, voici les noms des gagnants !

News
Merci à tous ceux parmi vous qui avez pris le temps et la plume pour nous raconter votre souvenir rétro le plus marquant. Certains se sont littéralement lâchés, et nous avons retrouvé l'émotion qui caractérisait une partie d'alors - avec le soupçon de nostalgie qui se bonifie avec le temps, dans certaines contributions !

Nous avons tiré au sort 3 personnes parmi les messages que nous avons reçus pour cette journée - nous étions alors le 16 décembre 2011, et nous vous offrions l'opportunité de gagner l'un des trois exemplaires du magazine Collector Retro Games Reboot.

Le magazine est tout juste disponible en kiosque - votre serviteur a fait sa BA en achetant le magazine cette semaine ! Faites-en de même si vous n'êtes pas parmi les trois heureux gagnants !

Les trois gagnants que nous avons tirés au sort parmi les plus belles contributions sont (roulement de tambour) :
- Aurélien LEDIG (67)
- Rémi COLLIN (06)
- Gaëtan PLANCHAIS (53)

Bravo à tous les trois, nous vous envoyons votre cadeau dès aujourd'hui !

Voici les contributions que nous jugeons opportunes de partager avec tous les lecteurs de PN. A vous d'en débattre plus bas sur cette page et de partager avec nous le jeu rétro qui a votre préférence, si ce n'est pas l'un de ceux là !

Contribution d'Aurélien L. de Barr :
Je pensais parler des Metroid Prime, car ce sont mes jeux favoris toutes catégories et que je les connais presque par cœur, mais finalement mon premier jeu vraiment à moi fera mieux l'affaire : Sonic the Hedgehog 2, sur MegaDrive (2 aussi, on a la classe ou on l'a pas J).

Comme ça fait plus de 15 ans, je ne suis même plus totalement sûr d'avoir eu les deux à Noël. Toujours est-il que pour un premier jeu, c'était un sacré jeu : impossible d'en arriver à bout avant la fin du temps quotidien d'une heure imparti aux jeux vidéo ! Surtout qu'il n'y avait ni point de sauvegarde, ni même de mot de passe pour reprendre à un certain niveau. Je crois que j'ai finalement réussi à atteindre la fin en laissant la console allumée d'un jour à l'autre…

Par contre en arrivant à la fin, Metal Sonic et le dernier Robotnik étaient tellement ardus à battre pour le petit néophyte que j'étais que j'y ai laissé des dizaines et des dizaines de vies (d'autant qu'à ce point on ne peut plus en gagner aucune !), à tel point que j'ai dû faire plusieurs game over… Pour y arriver, je me suis donc mis à collecter toutes les vies possibles au cours du jeu, pour avoir un maximum de chances de réussir avant le fatidique game over. Car je savais que je pouvais y arriver : je progressais presque à chaque tentative. J'étais surtout de plus en plus prudent et moins pressé, paradoxal pour un Sonic, non ?

Et j'y suis finalement arrivé ! Et là, quel fierté d'avoir enfin maté ce jeu qui me résistait ! Et quelle joie de voir le beau générique de fin !

Mais je commence par raconter la fin sans parler du début… Et le début, il est déjà pas très facile : une vitesse de malade, des ennemis nombreux et parfois placés pile au mauvais endroit pour juste bien se le manger, des loopings, des bonus trop rares, je ne sais plus combien de niveaux, chacun avec sa personnalité avec de superbes graphismes, sa musique (carrément prenante et impossible à ne pas chanter), ses multiples chemins et passages secrets, et des anneaux, partout des anneaux ! Combien de fois est-ce que je me suis arrêté en pleine course avec un beau dérapage sur 20 m parce que j'avais raté un anneau ? Faut dire que je suis un peu maniaque… Pourtant avec toutes ces pistes de course pleines de loopings eux-mêmes remplis d'anneaux, ce n'est pas ce qui manquait. Et même si leur fréquence diminuait quelque peu avec la progression des niveaux, il était difficile de mourir parce qu'on était tombé à court d'anneaux… Pas impossible, bien sûr, mais les morts les plus fréquentes étaient celles contre lesquelles avoir des anneaux ne sert à rien : tomber dans le vide, dans la lave ou… à court de temps ! Je déteste être limité en temps…

Sinon en bonus on pouvait même jouer à deux. Le deuxième joueur ne servait pas vraiment à grand-chose, surtout si le premier fonçait droit au but, mais il avait le mérite d'être là et de se sentir utile de temps à autre.

Il y a juste quelque chose que je regrette concernant ce mode : c'est qu'il soit obligatoire pour obtenir toutes les émeraudes… Chose que je n'ai jamais pu faire car je n'ai jamais pu trouver quelqu'un qui puisse prendre assez de temps pour m'aider dans cette tâche. Eh oui, si on n'a pas de coéquipier pour au minimum faire sauter Tails afin qu'il évite les mines, impossible de garder assez d'anneaux pour passer les checkpoints ! J'ai bien essayé de le faire moi-même, mais ce n'est vraiment pas évident… Du coup je n'ai encore aujourd'hui aucune idée de ce qu'il se passe lorsqu'on récupère toutes ces gemmes. Peut-être un jour trouverai-je quelqu'un qui aura envie de le découvrir avec moi ?

Voilà, voilà, j'espère que cette évocation vous évoquera aussi des choses ! ;-)
Contribution de Fabien G de Saint-Etienne :
Le nom du jeu qui me laisse le plus de souvenirs ne sera pas très original. C'est, en tout cas, celui qui me laisse vraiment le plus d'émotions. Jamais la découverte d'un jeu vidéo ne m'avait autant émerveillé. Il s'agit de "The legend of Zelda - Ocarina of time". Je me souviens dans le détail comment je l'ai découvert. J'avais 13 ans, à l'époque.

Un de mes amis avait la Nintendo 64 et ce jeu qui a enchanté toute une génération. Je l'avais invité chez moi, il branche la console, met le jeu, allume la console. Et là, c'est le choc. Je n'avais visité que peu de lieux tels que le village Kokiri ou le village Cocorico. Mais ce fut intense.

Plus qu'un avis sur la musique ou bien les graphismes, c'était vraiment c'est ambiance spéciale qui m'a tout de suite plu. C'est vraiment LE jeu dans toute ma "carrière" de gamer m'a fait la plus forte impression dès sa découverte. Tout cette magie, toute cette poésie !

Un peu plus tard, j'avais la N64 et ce magnifique jeu que j'ai dévoré par la suite jusqu'à le connaître dans ses moindres détails. Le plaisir de la découverte s'est étiolé avec le temps mais ce jeu garde une place spéciale et je le refais toujours avec plaisir. J'avais 13 ans quand je l'ai découvert. J'en ai aujourd'hui 25 mais l'intensité émotionnelle que j'ai ressenti quand j'ai découvert Ocarina of time est toujours présente dans mon esprit. Un jeu à garder dans le panthéon des jeux vidéo mais également un jeu avec une âme comme on en voit, hélas, trop peu aujourd'hui.
Contribution d'Aurélien F. de Villegailhenc :
Mon meilleur souvenir dans le jeu vidéo est certainement Banjo-Kazooie. Même si ce n'est pas un jeu Nintendo, je l'ai eu avec ma Nintendo 64 il y a plus de 10 ans. Je l’avais acheté sur les recommandation d'un copain qui avait une importante collection de jeux N64. La première fois que j'ai allumé ma Nintendo 64 avec ce jeu et que j'ai vu la cinématique d'intro qui m’avait émerveillé (j'étais jeune et ça me changeait des cinématiques de Game Boy), j'ai de suite compris qu'avec son ton décalé, j'allais y passer de nombreuses heures.

Les couleurs étaient superbes et l'ambiance était drôle (notamment dans les dialogues de Grunty ou de la taupe qui ne faisait que se chamailler avec Kazooie). Les phases d'exploration même si elles rappellent celles de Mario 64 (que j'ai acheté plus tard) sont plus poussées et les transformations était autant fabuleuses que drôles (Banjo qui devait se transformer en fourmi en pantalon pour avoir une pièce de puzzle sans se faire repérer (ou presque...).

A mon avis ce jeu qui reprenait toutes les bases de Super Mario 64 a su sublimer le jeu de plate-formes. Malheureusement Rare n'est plus chez Nintendo et nous n'auront plus les joies d'une aventure exceptionnelle où l'on ne comptait plus les heures de jeu tellement il était prenant (chercher les pièces de puzzle, les notes de musiques...)

L'aspect coopération était incroyable et poussait les possibilités d'action à un niveau jamais égalé (tir sur des gorilles avec des noix jetées par banjo, vol avec Kazooie, grimper aux arbres avec Banjo...) Je pourrais en parler des heures !
Contribution de Gaëtan P. de La Haie Traversaine :
Alors moi le bon vieux jeu qui m'a laissé le plus de souvenirs, c'est Perfect Dark sur Nintendo 64. Pour moi il reste encore le meilleur FPS Multi joueur toutes consoles confondues !

Sorti vers la fin de vie de la machine, il a su tirer partie de son Expansion Pack (indispensable au jeu) pour nous afficher des graphismes époustouflants (effets météo, animations...), le plus beau FPS sur N64 !

Le Gameplay quant à lui est très riche et intuitif. Le jeu propose plus d'une trentaine d'armes dotées d'un mode secondaire (de la sentinelle murale au lance grenade...), c'est démentiel.Venons-en au Multi joueur... c'est le plus complet de tous les temps !!! C'est la grande richesse de Perfect Dark, son atout majeur et actuellement je n'ai vu aucun FPS arriver à son niveau.

Le Multijoueur et son mode Simulateur de combat nous permet de personnaliser sa partie sur les choix des armes, modes (Deathmatch, Capture de drapeau, Roi de la zone...), arènes, simulants (bots avec un choix de difficultés et de comportements), il nous permet aussi d'avoir des statistiques très précises sur chaque joueur (nombre de tirs, précision...) avec des médailles à gagner à chaque partie et un niveau global à améliorer.

Le mode Challenge avec des défis (une vingtaine) à relever qui nous permettent de débloquer des armes, arènes et modes de jeu. Et bien plus encore...

Le solo est très réussi lui aussi, missions bonus, coopération, contre opération avec 3 niveaux de difficultés qui augmente la difficulté générale de chaque missions et augmente également les objectifs à remplir.La bande son (voix et musique) est épique, le scénario est très prenant avec de nombreux rebondissements et une très belle mise en scène.En bref c'est le jeu, le FPS ultime à posséder comme on en fait plus maintenant.
Contribution de Nicolas J. de Vélizy-Villacoublay :
Mon souvenir Retro, sur console de Nintendo (on est sur PN quand même !), je dirais Donkey Kong Country.J'avais treize ans, on était à l'approche de Noël et là, la claque. On aurait cru à un saut de génération de machine.

Un tel rendu de sprites sur la Super Nintendo ? Impensable. Et pourtant c'était là devant moi.De plus, une ambiance rafraichissante avec la jungle (pour commencer) et énormément de variété par la suite: caves, mines, temples d'inspiration aztèque, des niveaux aquatiques (qui sont jouables) et surtout des niveaux neigeux.Je ne sais pourquoi, mais j'ai encore aujourd'hui des séquences de jeux de ces niveaux "polaires" dans ma tête, où pendant les vacances de Noël et en l'absence de neige dehors c'était la télévision qui me permettait donc de me mettre dans l'ambiance hivernale.

"J'attends patiemment que ce condor s'approche, je saute dessus et hop, je peux atteindre le tonneau caché au tout début du niveau".Il y a des choses qui nous marquent sans trop savoir pourquoi.Je passe rapidement sur la quête des 101% avec un magazine sur les genoux (et non pas un ordinateur), la manette débranchée à force de tirer dessus ; des choses aujourd'hui disparues.Et ces musiques qui sont gravées dans ma tête depuis maintenant 17 ans...

Bon je m'arrête là, un larme de nostalgie est en train de sortir.
Contribution de Rémi C. d'Antibes :
Le jeu qui me laisse le plus de souvenirs est difficile à choisir, mais je vais dire Bomberman 64 (c'est d'ailleurs de là que vient mon surnom Bomberem)C'est un jeu dont le principe de base me plaît déjà beaucoup, poser des bombes et faire sauter tout ce qui bouge. Lorsqu'on peut en poser huit à la fois et les faire exploser les unes après les autres au moyen d'une réaction en chaîne, c'est vraiment jouissif.

Cependant, Bomberman 64 c'est bien plus que cela, car les bombes lorsqu'elles ne sont pas employées dans un but de destruction, peuvent servir de tremplin ou d'escalier afin d'atteindre des zones en hauteur normalement inaccessible, et là c'est une toute autre dimension de jeu qui s'ouvre à nous. En effet, la construction d'un tel échafaudage demande beaucoup de patience, d'ingéniosité, et d'efforts qui, une fois récompensés procure un véritable sentiment de satisfaction. Ainsi, Bomberman 64 c'est à la fois des explosions et de la réflexion.

Maîtriser ces deux aspects est d'ailleurs indispensable pour arriver à progresser dans chacun des six mondes qui sont les suivants :
- Green garden : premier monde qui permet de se familiariser avec les commandes et l'esprit du jeublue resort : environnement d'eau avec ses canaux, ses ponts et ses mécanismes.
- White glacier : au sommet d'une montagne couverte de neige, le vent souffle, le sol est glissant, et certains murs cachent l'entrée de cavernes secrètes.
- Red mountain : dans ce volcan, le moindre faux pas nous est fatal, car les niveaux sont construits au dessus d'un champ lave qui projette parfois des boules de feu sur le terrain.
- Black city : ville futuriste munie d'un système de sécurité qui fera tout pour nous empêcher de progresser, aucun endroit n'est sûr bien longtemps.
- Rainbow palace : monde bonus débloqué pour les acharnés qui auront collecté toutes les cartes en or des mondes précédents. Ici les bombes servent moins à faire sauter le décor qu'à se frayer un chemin jusqu'à la fin du niveau.

Finir intégralement le jeu, n'est pas chose aisée, je n'ai moi-même jamais réussi à collecter toutes les pièces de vêtements proposées pour personnaliser l'apparence de son personnage, et ce, malgré les dizaines d'heures passées dessus. A cela s'ajoute encore le mode bataille, qui m'a occupé sans doute plus que l'aventure principale.

Chacune des nombreuses arènes à notre disposition est bien pensée et a des particularités qui la rend unique, je ne me suis jamais lassé de jouer, même seul face à trois ordinateurs.Bomberman64 restera donc pour moi un jeu mythique, jamais fini à 100%, mais qui m'a procuré des dizaines d'heures de plaisir. Je regrette vraiment de ne pas avoir vu d'autres jeux de cette licence depuis longtemps.
Contribution de Julien S. de Saint Béron :
Alors je vais me lancer dans un conte ahah, des plus magiques quant à mon jeu qui me laisse d'incroyables émotions

~
L'on ouvre notre monde sur de belles chaumières de pailles, dans un petit village près de Monts légendaires... Les cieux brillent, les oiseaux chantent, une musique retentit et nous berce jusqu'au dénouement de cette aventure.

Suite à une catastrophe nos chers héros sont envoyés dans une grande aventure à la découverte du grand monde, s'armant de petits esprits aux puissants pouvoirs, ils vont parcourir des décors des plus divers ; forêt enchantée, vaste océan de dangers, désert ardant, une quête à la vérité qui s'est à ce jour poursuit en trois épisodes dont la suite ne saurait nous étonner...

Ce monde est celui de Golden Sun.

Dans l'espoir que vous passerez de merveilleuses fêtes de fin d'année, cordialement, un fan de Nintendo
~
Contribution de Jonathan S. de Genève :

Alors le jeu qui m'a laissé le plus de souvenir c'est Link's Awakening.

A l'époque c'est le jeu qui m'a laissé le souvenir le plus amère quand je l'ai fini, j'étais complètement immergé dedans grâces aux musiques qui sont les plus intéressante dans la série des zelda et les énigmes très bien conçus, bref tout pour être un très très bon jeu jusqu'à un point précis.

Ce point précis c'est la discussion entre marine et link, où link promet à marine de l'emmener voir hyrule, je m'attendais vraiment à la fin qu'ils partent tout les deux en direction d'hyrule jusqu'au moment fatidique ou l'on apprend que tout n'est qu'un rêve à la fin du jeu.

A ce moment mon coeur se déchire en deux, le 1ère de joie d'avoir pu achever le jeu, la 2ème amère parce que la promesse de rentrer à hyrule n'était qu'en fait qu'un rêve également et donc que le rêve de marine ne pourra jamais être réalisé.
Contribution de Pierre T. de Caen, avec deux jeux, carrément :
Deux jeux rétro pour moi :

1. Zelda Link's Awakening (gameboy) : Jeu fabuleux car son onirisme et sa poésie sont extraordinaires.Le jeu a également apporté énormement à la saga en matière de gameplay et autres idées.Jouer à ce jeu c'est parcourir un rêve à l'action non-stop et à l'émerveillement constant.

2. Resident Evil Rebirth (gamecube) : Le remake du premier volet de la saga qui pour une fois permet à Capcom de faire un travail de titan.Des graphismes à tomber, le gameplay original mais avec des assouplissements non négligeable.L'ambiance chargée du manoir Spencer, les énigmes déplacées et/ou remaniées.Un must have pur les fans du genre !
Contribution de Wassil K. de Nice :
Pour moi il s'agit plutôt de tous les jeux sur super Nintendo, car ce fut une période où ou jouait avec toute ma famille :Autant nous jouiions avec mes fr!res en coop avec Super Probotector, en duel avec F-ZeroX, la famille entière s'affrontait sur Super Street Fighters 2 !

Je ne compte plus les heures passées a chercher les secrets dans super mario world ou encore dans the legend of zelda ...D'ailleurs la vidéo de promotion de la super nintendo que vous avez présentée dans le calendrier de l'Avent m'a rappelée tous ces bons moments (PS : j'ai 24 ans :p) et aussi que je suis vraiment fan car j'avais tous les jeux présentés ^^
Contribution de Pierric N. d'Aniche :
Je voudrais profiter de l'occasion pour parler du jeu qui fut sans doute celui qui me rendit accro à la manette. L'un des meilleurs jeu de plate forme sorti sur la NES et qui est resté à mon sens l'un des meilleurs du genre: Kirby's Adventure.

Sorti sur une console en fin de vie, Kirby offrait à petits et grands tout ce que l'on pouvait demander à un bon jeu et même bien plus: des graphismes colorés qui 20 ans après n'ont pas prit la moindre ride, un challenge à la fois accessible pour les plus jeunes et relevé pour les joueurs plus expérimentés, un gameplay simple comme tout mais tellement bien ficelé qu'il arrive à nous surprendre durant tout le jeu (rappelons que c'est dans ce titre que Kirby acquière sa capacité à voler à ses ennemis toute sorte de pouvoir) et une bande son qui soutient l'ensemble avec entrain.

Oui Kirby's Adventure est tout simplement un pur produit Nintendo dans sa plus grande époque. Si le premier épisode sur Gameboy offrait un hors d'oeuvre candide de l'univers de la petite boule rose cette suite est un festin qui se paiera même le luxe de délivrer une vraie petite histoire avec ses rebondissements et ses moments épiques (l'apparition du étonnamment charismatique Meta Knight jouera beaucoup dans cet aspect précis du jeu).

A mon sens un classique du jeu vidéo, tout simplement.
Sebulba de Lyon (coucou !) :
Personnellement, je suis tenté de dire que le meilleur souvenir que l’on puisse avoir est souvent le tout premier. Et comme chaque histoire a un commencement, celui qui m’est propre remonte a Noël 1991 et concerne un monument du jeu vidéo… Super Mario Bros 3.

Imaginez, moi, jeune garçon de 7 ans et demi recevant pour son Noël sa première console… Une bonne vieille Nintendo Entertainment System dans son joli pack tortue Ninja, avec comme cadeau bonus, une boite jaune avec un raton laveur à moustache. Alors que ce jeu n’était pas prévu dans ma petite liste adressée quelques semaines plus tôt au papa noël, cette cartouche en plastique grise allait devenir mon "meilleur jeu Ever of all de time".

Tout y était réuni : une direction artistique à tomber par terre, couleurs chatoyantes et chaleureuses, des musiques grandioses et incrustées à vie dans ma mémoire, une variété de niveaux juste incroyable alimentée par un gameplay qui se renouvelait sans cesse, aidée entres autres par cet incroyable variété de costumes tous plus originaux les uns que les autres.

Et puis il y avait cette sensation d’être toujours surpris d’un niveau a un autre, rappelez-vous de votre premier envol avec Sir Mario, de votre première arrivée dans le monde des géants, de votre premier passage secret découvert, des flûtes, ou encore des mini-jeux dont le célèbre Memory. Bref il avait tout pour lui, et je lui garde une place particulière dans mon cœur, tout d’abord car il est vraiment mon premier jeu, celui qui m’a fait entrer de manière grandiose dans l’univers coloré et enchanteur de Nintendo, celui que je rachète forcement a chaque nouvelle sortie (GBA, CV, Mario All Star).

Celui qui m’a fait aimer le jeu vidéo tout simplement.
Wooow, merci à tous d'avoir pris le temps de partager vos souvenirs rétro avec nous, à l'occasion de ce Concours Express ! On vous donne rendez-vous bientôt pour découvrir les noms des 70 gagnants du Grand Concours de l'Avent, ainsi que du troisième Concours Express organisé durant le mois de décembre !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

maxbfox
Des témoignages qui me mettent la larme à l'oeil, tabernacle ! :')
Je me retrouve tout particulièrement dans celui de Fabien de St-Etienne, pour lequel je partage totalement les émotions encore procurées aujourd'hui par la simple lecture de ces quelques mots de légende "Ocarina of Time".

C'est un plaisir de retrouver tous ces jeux qui ont fait nos enfance, à une époque où les joueurs découvrent maintenant le jeu vidéo par le biais de Call of Duty, Gears of War et consorts, (souvent) d'une grande qualité également, mais manquant de cette"magie" qui porta les jeux vidéo à leur apogée dans les années 90.

De mon propre ressenti, la N64 est la console qui m'a apporté le plus de jeux grandioses, d'expériences originales et de découvertes palpitantes. Ne serait-ce que pour Ocarina of Time bien sûr, mais aussi l'inégalé Perfect Dark, l'exaltant Mario Kart, le novateur Smash Bros, l'amusant Pokemon Snap, le rafraîchissant 1080° Snowboarding, le grisant F-Zero X, l'impressionant Lylat Wars... et j'en passe.
(aaaaaaaah... j'ai même pas cité Mario 64, Banjo et Kazooie, Get Force Gemini, Majora's Mask, Mario Party 1, Donkey Kong 64... Mon dieu que c'était la belle époque :'( )

Et voilà.. je commence mon post par un larme de nostalgie, et je le fini par une larme frustration quand je regarde ce qu'on a maintenant.
AHL 67
Quand j'ai lu "Nous avions trois exemplaires rien que pour vous", je me suis dit que j'avais 70 % de chances de moins de gagner cette fois que lors des concours pour un cadeau moins intéressant (mais non, je n'ai rien contre les portes-clés) que je n'ai pas gagné. Et c'est là que je vois mon nom entamer la liste ! Fou ! Dingue ! Incroyable ! :hey:

Mais finalement, "tirés au sort parmi les plus belles contributions", ça voudrait dire que j'ai bien fait de me décarcasser ? :cloud:

Eh bien en tout cas merci PN et RGR pour ce super cadeau, les premiers pour avoir organisé le concours et les deuxièmes pour avoir fourni les lots, ça me fera 180 nouvelles pages de lecture à ajouter en haut de la pile de 7200 dûe aux Science & Vie en retard... Car c'est bien connu : la documentation sur le vieux est bien plus urgente à lire que celle sur le neuf ! :lol:
Passionis
maxbfox a écrit:aaaaaaaah... j'ai même pas cité Mario 64, Banjo et Kazooie, Get Force Gemini, Majora's Mask, Mario Party 1, Donkey Kong 64... Mon dieu que c'était la belle époque :'( )


J'ai cité Ocarina of time mais en effet, comment ne pas citer aussi Jet Force Gemini? Aaaaah ces deux mantes religieuses géantes sur lesquelles j'ai tant galéré^^. Ou encore Mizar, le boss final.
Nano13
moi je pouvais pas dire grand chose ma première console est la ds lite.
Goldeneye007
Concours raté, je n'était pas chez moi ce jour là. Néanmoins bravo aux gagnants ;)
AHL 67
Je me lève hier à 18h30 (oui je sais, c'est bizarre, mais c'est normal), mon magazine m'attend déjà sur la table. Excellente mise en bouche pour les cadeaux de Noël ! ;-)
Bomberem
Je reviens de vacances, et que trouve-je dans ma boite aux lettres? un des trois magazines en jeu! Je n'en reviens pas.

Merci à PN en tout cas et à ceux qui auront pris le temps de lire mon souvenir.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×