Capcom Fondée en 1983 Nb. employés 1930

Profil de Capcom

Des jeux électroniques aux jeux vidéo.

Profil
Créé en 1979 au Japon par Kenzo Tsujimoto, Capcom est la contraction de "Capsule" et "Computer". Il s'agit au départ d'une société de fabrication et de distribution de jeux électroniques. Capcom a aujourd'hui plus de 350 jeux à son actif en plus de 20 ans d'existence. Histoire.
Profil rédigé par Daikon

La société

Capcom a donc vu le jour au Japon en 1979 grâce à son créateur Kenzo Tsujimoto. Son siège mondial se trouve aujourd'hui à Osaka. Capcom développe des jeux sur tous les supports : consoles, arcade, assistants personnels et PC. La société est aujourd'hui une des plus importantes du secteur des jeux vidéos.

Au fil du temps, elle n'a cessé de s'agrandir. On a donc vu s'ouvrir Capcom USA en 1985, et Capcom Entertainment chargée de distribuer les jeux sur le territoire américain. Les USA abritent également Capcom Digital Studios qu s'occupe de la recherche et du développement. Il existe aussi Capcom Coin-Up, qui est en fait la branche arcade de la société.

De plus, devant la qualité grandissante des productions actuelles, Capcom a créé Flagship, société chargée d'écrire les scénarios des jeux maisons. Enfin, devant l'évidence de l'importance du marché européen, Capcom Eurosoft a ouvert ses portes en 2000 à Londres. En France, les jeux sont édités par Electronic Arts pour les consoles de salon et par Ubi Soft pour les softs GBA.

Le temps de l'arcade

Le premier succès de Capcom arrive en Mai 1984 en arcade avec le jeu Vulgus. il s'agit d'un jeu de shoot en scrolling vertical dans lequel le joueur doit tout détruire sur son passage, idée que l'on a vue reprise maintes et maintes fois. La même année, Son Son, un jeux d'action 2 joueurs et 1942, un jeux de shoot basé sur les avions voient également le jour et trouvent le succès. Ces trois jeux permettent à Capcom de s'établir en première ligne de l'industrie des jeux.

En 1985 Exed Exes est lancé : c'est un shoot 2 joueurs qui permet de controler 2 avions devant détruire une armée d'insectes. En Novembre de la même année sort Gun Smoke, un jeu qui prend place dans le Far West et vous permet d'incarner un Cowboy. Capcom devient donc un spécialiste des shoot en tout genre sur borne d'arcade. En 1987, une nouvelle borne voit le jour. C'est un jeu de baston au doux titre de Street Fighter... Le jeux marche bien, un bon nombre de bornes sont vendues. Mégaman fait également son apparition et n'a pas fini de faire parler de lui...

Deux ans plus tard, en 1989 donc, deux nouveaux jeux font leur apparition dans les salles : tout d'abord Strider Hiryu qui permet aux joueurs de diriger un ninja dans un avenir proche; puis en Décembre, c'est Final Fight qui parait, un beat them all fort sympathique ! 1990, nouvelle borne de jeu d'avion, 1941 : Counter Attack se passanr sur terre, en mer et bien sur dans les airs.

C'est en 1991 que la bombe explose : Street Fighter 2 sort des usines et c'est le succès total à travers le monde : le jeu est beau, fun et est encore considéré par certains comme le meilleur jeu de baston. La même année sort également Commando, un shoot deux joueurs. Sentant que le filon SF2 n'en est qu'à ses débuts, Capcom sort en Avril 92 Street Fighter 2 Dash, apportant quelques améliorations notament au niveau du mode 2 joueurs.

Et vu que la série marche très fort, on ne se prive pas chez Capcom. Du coup apparait en 1993 Super Street Figther 2, amenant de nouveaux persos et coups spéciaux. Désirant exploiter la license jusqu'au bout, Capcom sort Street Fighter le film (avec comme vedette Jean CLaude Van Damme, yeah Be Aware !), qui malgré une qualité médiocre réalise un bon score au box office avec 100 millions de dollars de recette.

Puis, en 1995, on a droit a un nouvel épisode de la saga, Street Fighter 0 avec son lot de nouveaux persos. A partir de cette année, de nombreux Street Fighter voient le jour, très bons pour la plupart, on vous en épargne la liste. Capcom reste très présent en arcade, surtout avec des bornes de baston cross-over telles que Capcom Vs Marvel, Capcom Vs SNK... Mais les consoles sont de plus en plus puissantes, le marché de plus en plus juteux et la société se concentre donc sur ce format...

Le développement sur console

En 1983 lorsque Nintendo lance sa NES (ou Famicom), c'est un nouveau marché qui voit le jour : celui des consoles de salon. Les éditeurs ne tardent pas à se rendrent compte que le marché est prometteur, vu le succès que remporte la console. Capcom commence alors son entrée dans le monde des consoles. Le succès arrive en 1987 avec Megaman, un jeu d'aventure mettant un petit soldat bleu en scène. Megaman devient la mascotte de Capcom à travers le monde. Le jeu bénéficiera bien sur de diverses suites sur tout les supports.

Le prochain grand coup de la société arrive en 1991 avec Street Fighter 2 : le succès est tel en arcade que le jeu est adapté sur Super Nintendo. Merveilleuse idée, vu qu'aujourd'hui le nombre total de titres de la série vendu à travers le monde est de plus de 24 millions... SF2 est décliné ensuite en plusieurs versions tout comme en arcade, avec notament Street Fighter 2 Turbo. Par ailleurs la série continue toujours, actuellement sur PS2 avec SFEX3...

Resident Evil

Mais bon la baston c'est bien sympa, mais il faut donner aux joueurs de la viande fraiche. La série de RPG Breath of Fire voit donc le jour, avec le premier épisode de la saga en 1993 sur Super Nintendo. Pour le véritable renouveau, la bouffée d'air pur, il faut attendre 1996.


Resident Evil sur NGC sera-t-il aussi attrayant ?

Capcom se décide à innover pour le plus grand bonheur des joueurs en créant un nouveau style de jeu, le "survival horror" avec Bio Hazard (Resident Evil chez nous) sur la Playstation de Sony. Le jeu prend place dans un manoir dans la ville de Racoon City, où le commando d'élite STARS a mystérieusement disparu. Le joueur découvre une aventure flippante, gore avec des zombies, des monstres issues de manipulations génétiques, etc... Le jeu est un véritable carton dans le monde entier, attirant une nouvelle catégorie de joueurs dite mature.

En 1997 Capcom signe un contrat avec Marvel pour une série de jeux mettant en scène les supers héros américains. 1998, la folie reprend sur Playstation avec la sortie de Resident Evil 2, qui se vend comme des petits pains à travers le monde. Cette fois l'action prend place dans la ville de Racoon City, complètement dévastée. Capcom ne s'arrête pas en si bon chemin et Resident Evil 3 : Nemesis sort en Novembre 1999, et le succès mondial est encore une fois au rendez-vous, et le jeu se hisse facilement dans le top des ventes. Histoire de varier le plaisir, Capcom sort en Septembre 1999 Dino Crisis, un nouveau survival horror qui cette fois vous confronte à des dinosaures.

L'innovation majeure vient du fait que contrairement à Resident Evil, les graphismes sont entièrement en 3D. Et devinez quoi : le jeu se vend très bien, le genre survival horror étant très prisé et parfaitement maitrisé par sa firme génitrice. Capcom diversifie également les supports en sortant Resident Evil 2 Sur notre bonne N64. Le jeu est de très bonne qualité et permet enfin aux possesseurs de 64 bits de s'essayer à la saga devenue culte. Au passage sachez que RE2 est la plus grosse cartouche de la N64.

Capcom s'essaie aussi chez Sega en sortant Power Stone sur Dreamcast, un jeu de baston en 3D bien sympathique. IL faut attendre Mars 2000 pour voir un nouvel opus de la saga Resident Evil. Il s'agit de Code : Veronica sur Dreamcast. Le jeu innove avec une qualité graphique supérieure aux précédentes versions et des graphismes entièrement en 3D. Par ailleurs les 3 premiers épisodes de la saga ressortent sur Dreamcast, légèrement améliorés et sur PC. Fin 2000 Dino Crisis 2 voit le jour.

Les années Playstation

Le temps passe et la Playstation 2 sort, remportant un succès phénoménal. Le premier jeu de Capcom sur ce nouveau support est Street Fighter EX3, nouvel épisode du jeu de baston phare tout en 3D. Puis débarque Onimusha, jeu d'action/horreur prenant place dans le Japon du 16ème siècle et permettant au joueur de diriger un samouraï. Le jeu est très beau, on en prend plein les yeux et les oreilles. Le million d'exemplaires est rapidement dépassé, et Capcom tient là une nouvelle franchise juteuse.

Histoire de rentabiliser, une version PS2 de Code Veronica est commercialisée, accompagnée d'une démo de Devil May Cry... Ce dernier semble bien prometteur et sort en Europe en Décembre 2001. Nouveau carton pour Capcom qui commercialise la 2ème killer app de la PS2. Jeu d'action survolté, Devil May Cry est une création de Shinji Mikami, le papa de Resident Evil. Une suite est d'ailleurs prévue... 2001 a donc été poir la société une très bonne année, mais pour nous nintendomaniaques aussi.

En effet, le 13 Septembre 2001 une conférence a lieu entre Capcom et Nintendo, et surprend tout le monde : la série Resident Evil va revenir exclusivement sur GameCube avec l'adaptation des 4 premiers volets déjà parus (dans des versions améliorés, notament le 1) et la publication des épisodes 0 et 4. Coup de maitre de Nintendo qui s'approprie une des plus grosses licences actuelles, même si Capcom ne pourra pas être empêché par Nintendo de proposer de futurs jeux surd'autres consoles.

Malheureusement le jeu ne déchaine pas les foules au Japon, et il faut espérer que l'accueil sera meilleur aux USA et en Europe. Par contre les foules japonaises se déplacent en masse pour Onimusha 2 sur PS2 qui arrive haut la main au million d'exemplaire. ET bien sur un 3ème opus est au programme... A noter que le premier opus a été adapté sur Xbox, mais vu que la console n'est pas un franc succès... La prochaine échéance de Capcom est maintenant pour fin Aout avec la sortie de Resident Evil 0 sur NGC, qui devra montrer à la société qu'elle n'a pas fait un mauvais choix en misant sur Nintendo.

Mais il n'y a pas que les consoles de salon, il y a aussi les consoles portables. On a donc vu des épisodes de Megaman et Street Fighter sur Game Boy, puis Resident Evil sur Game Boy Color. Capcom soutient aussi le Game Boy Advance. En effet de nombreux ont déjà été publiés comme Megaman EXE, Street Fighter (dont le nouveau est prévu pour bientôt) ainsi que les Breath Of Fire et Final Fight One. Il faut remarquer que la plupart de ces jeux sont des portages de versions déjà existantes. On croise bien sur les doigt de voir arriver un jour un Resident Evil sur notre petit GBA...

Pour finir, n'oublions pas de souligner qu'aux vues du succès de Resient Evil, un film en a été fait. Contrairement à Street Fighter, il est plutot de bonne qualité et les fans apprécieront. Et il ne serait pas étonnant de voir les autres grosses licenses Capcom débarquer sur nos écrans dans les années qui viennent.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×