• Ma note
    Moyenne de 4,5 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Xenoblade Chronicles Definitive Edition Disponible sur Switch

Impressions de Xenoblade Chronicles Definitive Edition (Switch)

Preview de Xenoblade Chronicles: Definitive Edition

Un énorme plaisir ! Voilà comment nous résumerons en quelques mots nos premières heures en compagnie de ce qui est à nos yeux le meilleur RPG des années 2000, de retour dans une version définitive sur Nintendo Switch bientôt !

Impressions
Cela fait presque 10 ans déjà que Xenoblade Chronicles premier du nom est sorti sur Wii. En une petite décennie il a acquis une notoriété telle qu’il fait déjà partie des JRPG cultes. Alors que nous nous interrogeons encore sur le fait de classer déjà la Wii parmi les consoles rétro ou non, XC en est pourtant déjà à son deuxième dépoussiérage, même si sa sortie sur new 3DS en 2015 relève d’avantage du portage que du remaster.

Il est beau mon titan ! Il est frais mon ado !

Le talon d’Achille de la version originale du jeu était de ne pas bénéficier de graphismes en HD, à la hauteur de ses ambitions. Un manquement que la mouture sur la dernière portable de Nintendo n’avait pas réellement su combler. Même si les textures s’en trouvaient un peu plus fines, la limitation induite par la taille de l’écran ne nous permettait pas de bénéficier pleinement de la grandiloquence des environnements et de sa réalisation.

C’est donc à la Switch d’accueillir aujourd’hui Shulk, Bionis et Mekonis, drapés de leurs plus beaux atours et textures détaillées. Si le succès commercial de la console va lui permettre de se faire connaître auprès d’un plus large et plus jeune public, pour nous la question n’est pas tant de savoir si le jeu est bon (il est bien plus que ça) que de voir en quoi il mérite qu’on y plonge à corps perdu pour la troisième fois. C’est reparti pour un tour, monado en mains !

Le jeu commence par plusieurs cinématiques assez jolies. Ce n’est pas la claque graphique du siècle, mais le fossé avec la version originale est très net. C’est au niveau des personnages que l’évolution est la plus frappante. Les faciès « pastels délavés » ont fait place à des visages détaillés aux contours propres.

Pour les environnements, la différence est plus ou moins flagrante selon les cas. Pour les grandes étendues d’eau ou de pâture, il faut rapprocher la caméra pour apprécier les nouvelles textures et apercevoir les détails 3D ajoutés, mais certains passages sont réellement sublimés, notamment lors de certains passages clés de l’histoire que nous ne vous dévoilerons pas. Nous avons hâte de découvrir le marais Satorl de nuit, le village frontière ou encore la mer d’Eryth !

All about Xenoblade Chronicles: Definitive Edition - Nintendo Switch13/05/2020

Un sentiment de liberté immédiat

L’aventure commence sous les traits de Shulk, le jeune bricoleur de la Colonie 9, mais on peut ensuite changer librement parmi les héros du jeu qui viendront compléter notre fine équipe. Les didacticiels sont très nombreux et nous sommes parfaitement accompagnés pour prendre nos marques. Il est conseillé de consulter les menus et tutoriels qui se débloquent au fur et à mesure pour ne pas passer à côté d’une fonctionnalité bien utile. Même si ça peut paraître un peu indigeste au début, tout est assez cohérent et bien agencé.

Le jeu a l’avantage de ne pas nous perdre en blabla et baratins convenus à n’en plus finir comme on en trouve trop souvent dans les débuts de RPG. Ainsi, après seulement quelques pas dans un couloir à éliminer des moustiques et des lapins sauvages (tous les grands héros ont commencé comme ça, on le sait !), on arrive rapidement dans une zone très ouverte que nous sommes libres d’aller explorer.

Bien que notre objectif principal nous invite à nous rendre en des points très précis dans ou à proximité de la ville, la tentation est grande de partir immédiatement à l’aventure en grimpant, courant, plongeant, nageant… jusqu’à tomber assez rapidement sur des ennemis un peu trop forts pour nos téméraires niveaux 3.

La mécanique n’a pas pris une ride

Il faut dire que les combats sont toujours aussi dynamiques et enivrants, avec la musique qui va bien ! Positionnement autour des ennemis, synergie d’équipe, QTE, prise en compte des distances, combos… la recette originale n’a quasiment pas changé et c’est tant mieux. Les seules modifications constatées pour le moment (nous n’avons pas encore débloqué tous les rouages du gameplay en combat…) sont visuels et viennent apporter un peu plus de clarté. Et comme la progression des héros est vite grisante, il est facile de s’oublier dans des expéditions hasardeuses à travers les cartes qui constituent le corps de Bionis.
Cette dernière phrase pouvant paraître étrange si vous ne connaissez pas l’univers du Xenoblade Chronicles, un petit briefing s’impose, même si nous nous attarderons davantage sur le scénario dans le test complet du jeu. L’aventure se déroule sur les corps inertes de deux titans qu’on pourrait comparer à des continents verticaux sur lesquels la vie a émergé au fil des siècles. Sur Bionis, la faune et la flore y sont luxuriantes, tandis que sur Mekonis les machines (appelés Mekons) prolifèrent. En tant qu’humain résident à la Colonie 9, c’est donc au pied de Bionis que notre aventure démarre.

Manette en mains, contrôler Shulk et ses amis est un vrai plaisir. Les personnages se meuvent avec légèreté et précision, sans pour autant défier les lois de la physique comme ça pouvait être le cas sur Wii. La physique des personnages semble donc avoir été revue et corrigée, en même temps que leurs animations, sans pour autant perdre en maniabilité. Tous les boutons de la manette sont mis à contribution avec de multiples raccourcis pour optimiser notre expérience. Par exemple X permet d’ouvrir le menu, alors que le bouton + permet d’ouvrir directement le sous-menu système pour accéder aux sauvegardes (possibles à tout moment) et paramètres du jeu.

Il est possible de consulter la carte en transparence tout en continuant de se déplacer ou encore de faire courir nos personnages automatiquement pendant que notre attention se focalise sur un autre élément. En combat nos possibilités sont réduites pour se focaliser sur l’action. Les fonctions de ciblage et d’ordre aux équipiers viennent prendre le pas pour assurer la dimension tactique du jeu sans perdre en fluidité. Il est rare de trouver autant de souplesse et de dynamisme dans un RPG.

Quelques nouveautés malgré un game design déjà très fourni

En dehors des combats, on redécouvre aussi avec plaisir toutes les mécaniques de jeu qui font la richesse de Xenoblade. Bien qu’elles se révèlent petit à petit, on se retrouve vite à jouer sur les multiples tableaux pour personnaliser nos personnages. Choisir et améliorer leurs arts (attaques), développer leur arbre de talents, exploiter les affinités entre les héros, forger des cristaux d’éther pour booster l’équipement, et trouver des synergies entre tous ces paramètres. La sensation de liberté se retrouve aussi bien dans l’exploration que dans le façonnage des personnages.
Xenoblade intègre aussi le principe du sociogramme, qui est devenu l’une des marques de fabrique de la série, dont le but est à la fois de suivre notre notoriété grandissante auprès des différentes peuplades et de suivre l’évolution des relations des nombreux PNJ au gré des quêtes que nous accomplissons pour eux. Un petit écosystème qui plaira toujours à ceux qui préfèrent savourer toutes les facettes du jeu plutôt que de rusher la quête principale. Cet investissement est aussi matérialisé par les multiples trophées déblocables, dans une interface revue pour l’occasion.

Sans se reposer sur leurs lauriers pourtant déjà haut perchés, Nintendo et Monolith ont fait des efforts facilement perceptibles, au-delà de la refonte graphique intégrale, afin de justifier ce second portage (et nous refaire sortir notre bourse au passage). Après seulement quelques pas autour de la Colonie 9, nous n’avons déjà plus assez de doigts pour compter les changements, nouveautés et améliorations.

Ajout d’un mode expert activable et désactivable à tout moment, interface facilitée comprenant une refonte complète des menus ou une aide d’itinéraire sur la carte, une bande son alternative remasterisée proposée conjointement à l’originale, le retour des voix japonaises qui manquaient sur n3DS, l’ajout de l’archisage nopon nous proposant des défis chronométrés et de multiples ajustements pratiques d’ordre visuel ou ergonomique un peu partout. La liste n’est pas exhaustive.

C’est donc avec un sentiment de fraîcheur que l’aventure démarre entre nos mimines. L’ajout le plus conséquent est sans nul doute le chapitre totalement inédit ajouté en guise d’épilogue, mais nous préférons vous (nous !) garder la surprise pour le test.

Xenoblade Chronicles: Definitive Edition - Personnages (Nintendo Switch)13/05/2020

Xenoblade Chronicles n’a pas à rougir de sa réédition, son sous-titre Definitive Edition n’étant définitivement pas galvaudé. Si vous n’avez jamais joué à Xenoblade Chronicles premier du nom mais que vous attendez les tests pour vous décider, ce n’est même pas la peine d’attendre, XC semble plus que jamais être le JRPG de référence de cette dernière décennie. De notre côté, nous ne nous attendions pas à retrouver autant de plaisir à reprendre en mains Shulk, Monado et le destin des Homz. Nous savons déjà qu’une aventure très riche et pleine de rebondissements nous attend. Et bien que nous connaissions déjà la teneur de la centaine d’heures à venir, c’est un vrai plaisir de redécouvrir le jeu sous ses nouveaux apparats. Alors oui ça fait beaucoup d’utilisations du mot « plaisir », mais ça résume parfaitement nos premières impressions : un énorme plaisir !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Cirreip
J'attends de pied ferme ce titre pour me faire le jeu une 3eme fois et je dis un grand MERCI de m'avoir renseigné sur le seul point sur lequel je m'interrogeais : l'interface.

Parcequ'au delà des graphismes qui étaient limités par les machines de l'époque, le (seul) vrai défaut de XC ça reste son manque de clarté et d'ergonomie dans les menus.

J'attends donc tranquillement mon jeu pour la fin du mois ^^. Encore merci pour cette preview bien utile.
kof2006
Je n'ai pas aimé le 2 où j'ai trouvé le système de combat nul : les personnages attaquent tout seul. Le pire de tous les jrpg. Ça me fait penser à final fantasy 12. Mais au moins dans ff12, on peut programmer ce que feront les personnages.
Cirreip
Je comprends que le système de combat t'ai désarçonné VDD mais dire que les perso n'attaque pas tout seul est assez réducteur.

En effet les perso lance automatiquement les attaques standards mais tout le sel des combats se fait via les arts, ces techniques un peu plus puissantes et disposant d'effet ou de conditions spécifiques qui te demande un timing, un sens du placement de tes perso et une anticipation des coups alliés et adverses pour optimiser tes performances.

Franchement, le système de combat s'étoffe jusqu'à devenir extrêmement stratégique et gratifiant dès lors qu'on le maîtrise.

Si t'as l'occasion, redonne lui sa chance, il en vaut la peine ;)

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Très Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Xenoblade Chronicles Definitive Edition (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×