• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Travis Strikes Again: No More Heroes A paraître sur Switch

News Travis Strikes Again: No More Heroes (Switch)

Suda 51 évoque Travis Strikes Again et les influences entourant ce nouveau jeu

Le retour de Travis est un grand coup médiatique. Mais le chemin fut bien long avant d'entendre des nouvelles de Travis depuis sa précédente apparition. Suda51 s'en explique et apporte de nouvelles précisions sur la réalisation de ce jeu sortant sur Nintendo Switch.

News
Travis Strikes Again : No More Heroes revient après 7 ans d’absence. Une attente très longue dans l’univers des jeux vidéo. La PAX West a été l’occasion d’approcher le fondateur de Grasshoper Manufacture, Suda 51, qui a ainsi pu répondre à quelques questions concernant le prochain épisode des aventures de Travis.

VGCC: Nous sommes au dixième anniversaire du jeu original No More Heroes et cela fait très longtemps que nous n’avons pas vu Travis et le monde de No More Heroes. Qu’est-ce que cela fait de revenir après une si longue attente et ce temps écoulé a-t-il modifié la façon dont vous regarder désormais l’histoire de Travis ?
C’est vrai, ça fait longtemps que je n’ai pas pu me rendre à nouveau dans cet univers, j’ai voulu revisiter les personnages et la série depuis très longtemps mais avec tout ce qui se passait au sein de Grasshopper à gérer nos autres titres, soit le timing n’était pas correct, soit nous étions trop occupés à l’époque par d’autres priorités. Les années s’écoulant, j’ai senti que je ne voulais pas revenir sur un reboot de Travis mais bien revenir à la série pour la poursuivre.


L'année dernière, je suis venu à la PAX West pour la première fois et j'ai vu divers jeux différents et toutes les choses intéressantes que les gens faisaient. À peu près à ce moment-là, on m’a abordé concernant la Switch à un moment où le projet s’appelait encore NX. J’ai eu l’occasion de la voir en personne, de vérifier le matériel et tout ce qu’il pouvait faire au niveau des contrôles. C’était un moment où c’était plus calme au sein de Grasshopper et je réfléchissais beaucoup sur ce que je voulais faire avec Travis. Devant ce matériel disponible, c’est comme si cela faisait Tilt, il semblait que tout s’emboitait. J’ai alors décidé : "D'accord, maintenant, c’est le bon moment. Faisons-le, revenons à la série".


VGCC : Nous avons déjà vu dans le passé des jeux vidéo incorporés dans l’univers de No More Heroes, comme Pure White Lover Bizarre Jelly. Allons-nous avoir la même chose dans Travis Strikes Again et qu’en est-il des projets évoqués de collaboration avec des titres comme Hotline Miami et Shovel Knight ?
Je suis content que vous ayez posé cette question ! Ainsi, comme vous pouvez le voir, surtout si vous regardez la bande-annonce, Travis est un joueur, il a toujours été un joueur. Une chose que nous voulons accentuer avec le prochain jeu est qu'il n'est pas seulement dans les titres AAA, mais il est dans les jeux indie. À ce stade, tout ce que je peux dire au sujet des collaborations avec Hotline Miami , Shovel Knight et d'autres titres, c'est qu'il y aura ce que nous appelons la «Collaboration T-shirt». Dans le jeu, Travis aura des t-shirts comportant différents jeux indie de la vie réelle, comme Hotline Miami , comme Shovel Knight ainsi qu'une poignée d'autres.


[NDLR : le développement se fait conjointement avec Shirogumi Inc. et Marvelous Entertainement, ce dernier s'occupant de l'édition. Il y a une forte collaboration avec des studios indépendants commet Devolver Digital et Dennaton Games pour Hotline Miami, et Yacht Club Games pour Shovel Knight].
Quant à ce que nous avons fait avec Pure White Lover Bizarre Jelly dans No More Heroes 2, lorsque nous avons eu le jeu dans le jeu, il a vraiment eu l'impression que c'était son propre jeu. C'était un jeu de tir très amusant avec une bonne animation et tout. Cette fois, il serait probablement très difficile de faire une collaboration complète avec certains des titres que vous avez mentionnés, alors il n'y a absolument rien que je puisse promettre pour quelque chose comme ça encore. Cependant, je considère sérieusement les moyens d'intégrer les personnages de certains de ces jeux indie, par exemple Jacket de Hotline Miami. J'ai parlé à Dennis [Wedin] et à Jonatan [Söderström] de Dennaton Games, essayant de trouver un moyen de le faire dans le jeu. Encore une fois, je ne suis pas sûr du fait que ça va encore fonctionner ou si cela fonctionnera, mais c'est vraiment quelque chose qui est considéré comme sérieux maintenant.

VGCC : Let It Die, un Hack 'n' slash sorti en 2016 sur PS4, est pour le moment le dernier titre de Grasshopper ainsi qu'un grand succès pour le studio. Y a-t-il quelque chose que vous avez supprimé du développement et incorporé à l'épopée de Travis Strikes Again ? [NDLR : Let It Die a connu une gestation chaotique et du projet original qui devait s’appeler Lily Bergamo, un revirement en cours de développement avait sensiblement modifié le projet final].
Les équipes travaillant sur Let it Die et No More Heroes sont complètement différentes. Maintenant que le projet de Let It Die s’est calmé, j’ai formé une équipe beaucoup plus petite pour travailler sur Travis Strikes Again. Il y a donc essentiellement deux équipes en ce moment, il y a l'équipe Let It Die et l'équipe No More Heroes. Cette équipe est beaucoup plus petite et fondamentalement complètement séparée de l'autre. Cela étant dit, en ce qui concerne les idées et les concepts, l'un des principaux chevauchements entre Let It Die et Travis Strikes Again est le thème et le concept non seulement des «jeux dans le jeu», mais aussi celui du personnage dans le jeu entrant dans le monde de ces «jeux dans le jeu».
Le retour à une équipe réduite et soudée permet à Suda 51 de ressentir les mêmes impressions qu'à ses débuts.
Dans Travis Strikes Again, la console de jeu est le 'Death Drive Mk. II 'et dans Let It Die, il y avait une console appelée' Death Drive 128 ', où le joueur pouvait charger le jeu et aller dans le monde du jeu, donc nous avons repris ce concept pour le transposer à Travis. 'Death Drive Mk. II 'est le prédécesseur du "Death Drive 128" de Let It Die, et encore une fois, le joueur met le jeu en place, allume la console et est aspiré, alors ils doivent se frayer un chemin par là.


Travis et le personnage de Badman dont nous reviendrons dessus un peu plus bas sont aspirés par une console fantôme et transportés dans le jeu Death Drive Mark II. Bloqués à l'intérieur, ils vont devoir traverser six mondes et affronter divers boss, permettant les collaborations avec les studios indépendants. Suda 51 avait déjà précisé auprès de GameXplain que chaque niveau ne se déroulerait pas forcément dans les mondes de Hotline Miami ou de Shovel Knight.

We Interviewed Suda51 About Travis Strikes Again: No More Heroes! (Nintendo Switch)07/09/2017

Donc, ce personnage ici (à ce stade, Suda pointe vers un concept d'art conceptuel ne pouvant pas être publié pour le moment) est un personnage appelé Doctor Juvenile, qui travaille pour une entreprise appelée 'Hazure', créatrice des consoles 'Death Drive Mk II' et 'Death Drive 128'. Au sein de la 'Death Drive Mk. II ', il y six jeux disponibles, ce sont ces jeux que Travis va charger sur la console, y entrer et devoir se battre dans Travis Strikes Again, de toute façon, c'est juste une sorte d'arrière-plan d'origine de la console et de ces jeux.

VGCC : entre le récent remastering de The Silver Case et la prochaine relance de The 25th Ward, y a-t-il des jeux anciens de Grasshopper Manufacture que vous souhaiteriez reprendre, soit en créant des suites ou en les remaniant ?
En ce qui concerne les suites, avec Silver Case et No More Heroes, il s'agissait de deux titres dont je voulais faire une suite appropriée depuis très longtemps, tandis que Travis Strikes Again n'est pas une suite numérotée même s’il fait partie de la même série. Cela dit, ce n'est pas exactement la même chose que la suite directe de No More Heroes 2, dans la mesure où No More Heroes 3 serait un jeu complètement différent.
[NDLR : pudiquement, Suda 51 n'a pas voulu faire un "numéro 3" pour relancer un peu la série car le second épisode n'est pas vraiment son jeu, il n'était que directeur exécutif pour celui-ci. Une manière de reconnecter le nouveau titre à ses origines plus directes].
Il n'y a pas d'autres titres en ce moment pour lesquels j’ai des projets concrets pour faire des suites. En revanche, en ce qui concerne les remasterisations, il y a un jeu vraiment difficile à jouer dans sa forme originale aujourd’hui, qui est Killer7. Killer7 a toujours été très populaire auprès des fans, j'ai toujours été un grand fan moi-même. Il a assez bien vieilli et encore récemment, j’ai émis le souhait de le revisiter pour le présenter à la fois à un nouveau public qui le découvrirait pour la première fois mais aussi aux personnes y ayant joué dans le passé, j’ai même pensé à Steam ou quelque chose comme ça. Il n'y a rien qui puisse être concrètement déclaré pour le moment, mais c'est certainement quelque chose où je veux faire tout ce que je peux pour que cela se produise.

VGCC : La prochaine question que je pose est, je suppose, un peu technique. Il est évident qu’il s’est écoulé pas mal de temps depuis que le jeu original No More Heroes est sorti sur Wii, avec ses contrôles de mouvement particuliers très important dans le jeu. Avec le recul, comment votre regard sur cette façon de jouer à évoluer ? Est-ce resté similaire et allez-vous en transposer un partie dans le nouveau jeu ?
Il y aura certainement de nouvelles choses, mais il y aura également certainement des éléments que je vais ramener des jeux précédents, comme la recharge par exemple. Les possibilités offertes par la Switch et ses deux Joy-Con ouvrent à la fois la possibilité de reprendre des choses qui existaient dans les précédents jeux tout en ouvrant à des choses complètement nouvelles. Actuellement, nous travaillons pour que le jeu puisse être joué avec un seul Joy-Con. Cela ne signifie pas que l’autre sera inutile, il y aura des choses que vous pourrez faire avec lui mais nous n’entrerons pas dans les détails aujourd’hui. En jouant avec un seul Joy-Con, cela va permettre de rendre les choses plus compactes et plus faciles à jouer. Mais il y a également une autre raison qui m’a fait décider à rendre le jeu jouable avec un seul contrôleur, c’est que je pense que cela rendra plus facile d’intégrer un jour Travis dans Smash Bros.

VGCC : C'était en fait l'une de mes questions! Mon rédacteur en chef, qui est un grand fan, a vraiment voulu savoir s'il y avait un espoir d'obtenir Travis dans Smash Bros.
Si vous le voulez, manifestez-vous pour cela. Plus il y aura de voix réclamant «Hé placez Travis dans votre jeu!» plus il y aura de chances que cela devienne réalité.

Nindies@Night - Travis Strikes Again: No More Heroes07/09/2017

VGCC : Notre dernière question : le style de No More Heroes est très distinctif des autres productions indépendantes, avec cette personnalité de Travis reflétée de manière très agressive. Je me demande si de nouvelles influences vont modifier le style de Travis Strikes Again depuis les précédents épisodes et s'il y a quelque chose qui influence directement l'esthétique et l'histoire de Travis Strikes Again ?

Il y a beaucoup à faire, en particulier en ce qui concerne des personnages dans le jeu. Yusuke Kozaki était jusqu’à présent le concepteur des personnages, il a conçu Travis et la plupart des personnages jusqu'à présent. Probablement l'élément le plus important a été ma rencontre avec l’artiste britannique Boneface, qui a eu une grande influence sur le jeu.


Boneface a conçu ces deux nouveaux personnages avec Yusuke Kozaki, et une bonne alchimie est née entre eux deux. Lorsque j’ai découvert le travail de Boneface il y a quelques années, j’ai trouvé cela génial et j’ai tout de suite dit : "hey j'aimerais travailler avec ce gars". Nous avons donc essayé de prendre contact avec lui, voir s'il savait qui j’étais et s’il accepterait de collaborer quelques temps. Lorsque je l’ai contacté, il s’est avéré que Boneface avait joué à certains de mes jeux et était un grand fan de moi !

Cela remonte déjà à longtemps mais lorsque nos calendriers ont été raccords, alors nous avons dit : «Ok, voyons si nous pouvons faire quelque chose ensemble.» Alors je l’ai rencontré, j’ai étudié pas mal de ses créations, nous avons échangé des idées et toutes sortes de choses. Non seulement nous avons eu son aide pour concevoir ces deux personnages et plusieurs autre aussi, mais son art en général a définitivement eu une influence sur mon travail au cours de ces deux dernières années. Donc je dirais que de toutes les choses que j’ai pu voir et entendre ces dernières années, c’est bien ma rencontre avec Boneface qui a été la plus déterminante.
La bande-annonce nous a permis ainsi de découvrir le personnage de Badman avec sa batte de baseball, le père de Badgirl (classée seconde à la United Assassins Association), ce qui nous renvoie au premier épisode. Suda51 a eu l’occasion de donner quelques détails supplémentaires entourant le background de ce nouveau personnage auprès du site Destructoid. Voici ce qu’il en dit :
Badman, à ne pas confondre avec Batman, était à l'origine un joueur de baseball de grandes ligues. Il a joué pour les Astros. Pourquoi les Astros? Je ne sais pas, il a juste joué pour les Astros. Malheureusement pour lui, il avait un goût trop prononcé pour la bouteille, ce qui l’a détruit dans le milieu du jeu. A plusieurs reprises, il s’est retrouvé ivre en pleine partie et il a fini par se faire éjecter. Alors oui, il en reste des traces car il porte de la bière avec lui, il aime cela.


Après avoir quitté la Ligue majeure de baseball, il est devenu un assassin. Lorsqu'il est devenu assassin, il s'est impliqué avec des gars vraiment désordonnés et s'est gravement blessé, en se bousillant son visage. Le masque lui sert à dissimuler cela.


On se doute bien que Badman est l'antagoniste présumé de Travis Strikes Again. On y apprend notamment qu’il sera en compétition vis-à-vis de Travis pour récupérer six Death Balls, avoir les six permettant la réalisation d’un souhait (tiens tiens, ça nous rappelle un peu les 7 boules de cristal de Dragon Ball). A moins que quelque chose de plus sinistre ne force Travis et Badman à faire équipe. Hum, hum, six Death Balls et six jeux intégrés dans la console de jeux, cela ne doit pas être une simple coïncidence.

Sources : Destructoid et Videogamechoochoo

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×