News Nintendo

Nintendo fait supprimer de YouTube le documentaire sur le jeu annulé Zelda Tactics sur DS

On ne parle pas ici d’une suppression d’un vidéo d’un compte d’un simple YouTubeur mais bien de l’emblématique site DidYouKnowGaming qui œuvre à la redécouverte des joyaux méconnus de l’histoire du jeu vidéo.

News
La chaîne YouTube DidYouKnowGaming, bien connue pour avoir fait remonter à la surface différents pans oubliés ou méconnus de l'histoire du jeu vidéo depuis de nombreuses années, a eu la surprise de recevoir une notification de YouTube indiquant la suppression d’une vidéo documentaire, à la demande de Nintendo qui aurait fait exercer ses droits d’auteur. Une première pour le site habitué à un travail d’enquête journalistique de grande qualité.

Mais qu’est-ce qui aurait provoqué le courroux de Big N ? Tout semble provenir d’une vidéo datée d’octobre dernier, présentant un projet mort-né d’un jeu tactique se déroulant dans l’univers d’Hyrule : un Zelda tactique prévu sur Nintendo DS, intitulé Heroes of Hyrule.

Ce n’est pas la première fois qu’on découvre des projets abandonnés par Nintendo, il n’y a rien d’honteux à découvrir des tentatives d’approches différentes autour d’une franchise qui au final ne sont pas retenues car jugées pas assez pertinentes gameplay en main. Il semble cependant que Nintendo soit assez frileux sur le sujet et n’ait pas vraiment envie qu’on déterre ses projets annulés, en particulier lorsque cela touche une franchise aussi importante que Zelda.

Deux mois après la parution de la vidéo, Nintendo a donc exercé son droit d’auteur pour exiger le retrait immédiat de la vidéo, à priori sans contact préalable avec le site DidYouKnowGaming. Un cas d’école qui soulève quelques interrogations.
La chaîne, qui a réalisé des centaines de vidéos sur les jeux Nintendo et leur histoire, affirme que c'est la première fois que la société répond par une demande de retrait.
"Nintendo a fait retirer notre vidéo Heroes of Hyrule de YouTube", a tweeté DidYouKnowGaming mercredi soir. "Il s'agissait d'une vidéo journalistique documentant un jeu que Retro Studios a présenté à Nintendo il y a près de 20 ans. C'est une tentative d'une grande entreprise de faire taire tout journalisme qu'elle n'aime pas, et une gifle pour la préservation de l'histoire du jeu vidéo."

La vidéo originale du contributeur Dr. Lava documente le pitch du développeur de Metroid Prime, vieux de plusieurs décennies, pour un jeu Zelda qui ressemblait beaucoup à Final Fantasy Tactics Advance. Il s'agissait d'un jeu de stratégie au tour par tour avec des mécanismes de résolution d'énigmes, dans lequel des enfants lisaient un livre d'histoire sur la défaite de Ganon, puis jouaient à ces batailles historiques. Les enfants trouvaient de nouvelles pages et des objets magiques à leur époque, ce qui avait une incidence sur les batailles qui se déroulaient dans le livre.

Gamekult à l'époque avait apporté quelques précisions supplémentaires sur ce titre DS lorgnant vers Final Fantasy Tactics, et qui se payait le luxe de ne faire de Link ou de Zelda son personnage principal. Un projet à ne pas confondre avec le Zelda Tactics sorti sur GBA en 2002.

Trois héros auraient pris leur place : Dunar le Goron, Seriph le Piaf et Krel le Zora, chacun disposant d’un morceau de la Triforce. Côté scénario, Heroes of Hyrule partait d’un échec de Link dans un énième sauvetage de Zelda, causant l'intervention in extremis de Dunar, Seriph et Krel pour battre Ganon, ce dernier choisissant alors de se retrancher dans un livre magique. Connu par la suite comme le Book of Ganon, l’ouvrage allait se montrer plus résistant que prévu, obligeant le groupe de guerriers à en arracher des pages et à les répartir un peu partout dans le royaume. Le reste étant gardé puis caché par Link afin de garantir une paix durable. Une histoire perdue dans le flot du temps qui revenait d’un coup dans l’actualité par l’intermédiaire du petit Kori, tombé par hasard sur le fameux bouquin chez un antiquaire.

Le jeu se scindait à partir de cet instant en deux parties. L'une, plus courte que l'autre, dédiée au présent, où le gameplay se concentrait sur de l’exploration pure à la Zelda, mais sans combats ni donjon. Le joueur y aurait incarné Kori, s'acharnant à mettre la main sur les pages manquantes. L'autre, qui se déroulait dans le passé, devait accueillir les combats de style Tactical-RPG. A chaque morceau du live ramené, correspondait une phase ancrée dans la légende et donc des affrontements dont la “récompense” tenait dans la connaissances de faits ou d’éléments du passé, influant les actions de Kori dans le présent et la découverte de ponts entre les époques.
Un scénario qui n'a pas convaincu Nintendo de se lancer dans un tel projet si différent. Retro retentera un nouvel essai avec Legend of Zelda : Sheik sur Wii, autre projet spin-off se focalisant cette fois sur le destin du dernier mâle Sheik après la catastrophe causée - dans cette timeline - par la défaite de Link face à Ganon à la fin d’Ocarina of Time. Un projet qui recevra lui aussi une fin de non recevoir de la part de Nintendo, inquiet de ce grand écart par rapport aux canons habituelles de la franchise.
DidYouKnowGaming estime que ce reportage relève de l’information d’intérêt public et maintient son envie de le remettre en ligne, en scrutant avec attention tous les aspects juridiques légaux de cette démarche. La chaîne pointe du doigt la chape de plomb que Nintendo voudrait mettre en place sur certains aspects de son histoire, afin de ne mettre en avant que ce qui l’arrange. Les journalistes de DidYouKnowGaming indiquent que lors de leurs entretiens, ils avaient rencontré différentes personnes ayant travaillé pour Nintendo dans le passé, prêtes à livrer des informations sur des projets avortés, des propos qui seraient arrivés jusqu’aux oreilles de Nintendo.
"Pendant la production de la vidéo, plusieurs sources nous ont dit que Nintendo commençait à s'inquiéter du nombre d'anciens employés de la société qui étaient prêts à parler et à partager des informations sur des jeux non sortis, des pitchs ratés et d'autres projets annulés", a déclaré la chaîne. "Cela ne nous a pas dissuadés et ne nous dissuadera pas de documenter l'histoire du jeu vidéo".

Pour concevoir cette enquête sur ce jeu, DidYouKnowGaming s'est appuyé sur le document original de 22 pages du scénario du jeu, ainsi que sur un entretien avec le programmeur de Retro qui l'avait conçu, Paul Tozour. Bien qu'il n'y ait pas de version alpha du jeu dont on puisse partager des séquences de présentation, le document original comportait quelques illustrations pour tenter de matérialiser le concept proposé afin de convaincre les dirigeants de Nintendo de valider le projet ou du moins poursuivre un peu plus loin.

En parallèle à la découverte de ce projet, la vidéo raconte l’état de santé du studio Retro à cette époque, épuisé par son travail sur Metroid Prime 2, avec certains membres du personnel souhaitant se lancer dans un autre type de projet.

"La vidéo Heroes of Hyrule a été créée en utilisant le même processus et le même style de montage vidéo que pour la plupart des autres vidéos de la chaîne", a déclaré DidYouKnowGaming à Kotaku dans un courriel, le site ayant publié à son niveau une des illustrations issues de ce documentaire sans recevoir de Nintendo une demande d’élimination de l’image. "Ce qui distingue la vidéo, c'est qu'il s'agit de l'une des rares vidéos de la chaîne qui documente un morceau de l'histoire de Nintendo qui a d'abord été découvert et rapporté par nous."
Alors que la chaîne DidYouKnowGaming s'est fait connaître par la qualité de son travail pour conserver de manière documentée le plus d’éléments possibles de l’histoire du média pour que tout ceci ne soit pas perdu dans le temps, il semble que ce projet de Nintendo vieux de 20 ans reste encore très sensible pour Nintendo, qui s’est donc montré à nouveau procédurier.

Nintendo = Censure ?

La question est donc clairement posée : Big N n’est-il pas en train de verser dans la censure de contenus ? Pas simple car il y a d’un côté le travail d’enquête des journalistes qui font remonter à la surface des informations, et de l’autre côté Nintendo qui n’a pas envie de voir présenter des images d’un projet annulé, même pour préservation historique. Pour Nintendo, ce projet a été une erreur et a donc été annulé. Si parler de son existence n’est pas ce qui coince, en montrer des images est le problème. Ce jeu Zelda est une commande faite par Nintendo et l'entreprise est donc propriétaire de l’ensemble des contenus. Nintendo est donc en droit d’exercer le contrôle de son image à ce niveau. Un peintre ne voudrait pas que l’on présente une toile qu’il a reniée, Nintendo est ici sur le même volet. Un laboratoire ne voudrait pas que l'on documente ses multiples essais infructueux dans l'élaboration d'un vaccin ou d'un médicament, la seule chose qui importe est le produit fini qui est lancé commercialement. Le fait de vouloir mettre à la connaissance du public tous les essais de Nintendo qui n'ont débouché sur rien ne semble pas opportun pour le géant du jeu vidéo.

Mais le débat agite les réseaux sociaux, d’autant que Nintendo n’en est pas à son premier coup d’éclat dans l’annulation de différents projets. Entre des mods de fans bloqués, des remakes, des sites diffusant des bandes sonores de différents jeux anciens dont certains ne sont plus accessibles légalement depuis longtemps, Nintendo s’est déjà vu reprocher son protectionnisme important et ses actions de justice implacables, sans apporter en contrepartie des solutions à certains manques. On blâme également le groupe de vouloir réécrire son histoire de manière un peu trop policée, alors que chaque groupe est amené parfois à faire des erreurs, l’important est d’avoir réussi à rebondir correctement.

Nintendo s’est spécialisée dans une communication ultra-calibrée et parfois très "langue de bois". On se souvient du passage douloureux de la Wii U où certaines interviews du staff de Nintendo étaient vraiment des copier-coller tirant plus sur la méthode coué au lieu de reconnaître certaines difficultés. Face aux difficultés, Nintendo a serré les rangs (et les dents), et une fois qu’un nouveau succès est arrivé, on balaie devant sa porte et on dit « circulez, il n’y a rien à voir ».

L’annulation de cette vidéo est donc vécue clairement comme une tentative de réduire au silence quiconque voudrait fouiller un peu trop dans les placards du groupe.
"Nintendo essaie d'intimider et de réduire au silence des chercheurs historiques indépendants qui font un travail tout à fait honnête", a tweeté Liam Robertson, qui n'a pas travaillé sur la vidéo Heroes of Hyrule mais qui a contribué à DidYouKnowGaming par le passé. "Ils ne devraient pas avoir le droit de choisir ce qui est dit à leur sujet sur YouTube".
Peut-on informer de tout cependant ? Nintendo ne le pense pas. Ce qui doit être livré au public, c’est ce qui a été commercialisé. Le reste fait partie de la recherche et n’a pas vocation à être rendu public. Certains arrêts de modes ou de remake ont été effectués car il y avait en parallèle un projet d’un jeu officiel (on se souviendra du Metroid Prime 2D sur 3DS et du dernier Metroid sur Switch qui ont suivi après le blocage d’un travail de remake de très grande qualité d’un groupe de passionnés). Concernant Heroes of Hyrule, il est possible de se dire que si le jeu n’était pas techniquement viable à l’époque, il pourrait être réutilisé partiellement aujourd’hui pour un autre projet. Ce qui a provoqué le mécontentement contre Nintendo, c’est son action brutale sans contact préalable. Un échange aurait pu permettre de trouver une solution de compromis. Pour le moment, c’est une action de suppression immédiate, ni Youtube ni Nintendo n’ont souhaité faire le moindre commentaire face à cette demande de retrait à ce jour.

Pendant ce temps, DidYouKnowGaming a d'autres vidéos liées à Nintendo encore en ligne sur sa chaîne, dont une datant du début de la semaine et détaillant un pitch (qui se trouve être celui de Retro Studios) pour un jeu de style XCOM avec Samus Aran. Est-ce que cela fera l'objet d'une nouvelle demande de retrait de Nintendo ?

Source : Kotaku

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

RainMakeR
Bizarre cette histoire. Des tonnes de bouquins consacrés aux jeux oubliés sortent regulierement sans soucis pourtant ....
Ptet que c'est un signe qu'ils vont finalement faire le jeu ?

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×