• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 1 ajout, et vous ?
  • Devenir fan ! 2 fans

Metroid Dread Disponible sur Switch

News Metroid Dread (Switch)

Metroid Dread [Blog #4] : retour sur les jeux Metroid 2D à l'approche de Metroid Dread

Pour ce 4e article de blog, les développeurs parcourent l'histoire des différents Metroid 2D, histoire de mieux comprendre comment tous ces jeux servent l'histoire à venir de Metroid Dread.

News
Dans l'épisode précédent, Nintendo et les développeurs de MercurySteam nous ont proposé de découvrir les 7 éléments qui selon eux caractérisent un jeu Metroid. Cette semaine, les développeurs reviennent dans un nouvel article de Blog consacré cette fois à l'évolution de la saga ces 35 dernières années, puisque l'on célèbre cette semaine les 35 ans, au Japon, de la franchise.

Eh oui, cela fait donc déjà 35 ans que les fans de Nintendo ont fait connaissance avec Metroid, dont le premier jeu est sorti au Japon le 6 août 1986, non pas sur Famicom directement, mais sur un périphérique appelé le Famicom Disk System, une sorte de lecteur de disquette permettant de jouer à des jeux sauvegardés depuis des stations disponibles dans les magasins japonais et surtout réinscriptibles, d'où des économies substantielles pour les joueurs et les éditeurs, mais ce n'est pas le sujet du jour tout aussi intéressant soit-il d'un point de vue rétro-gaming !
Dans un nouvel article du blog Metroid Dread, les développeurs reviennent sur l'histoire du jeu dans tous les épisodes 2D de ces 35 dernières années, nous demandant si par hasard, on serait en mesure de deviner quels secrets trouveront peut-être un début de réponse dans Metroid Dread, qui sort sur Nintendo Switch le 8 octobre prochain.

Metroid (Famicom Disk System, 1986, puis sur NES en Occident)

Metroid sur NES nous propose de découvrir un soldat du futur, Samus Aran, la meilleure chasseuse de prime de la galaxie, envoyés sur la planète Zebes pour empêcher les Pirates de l'Espace d'exploiter les Metroids, des créatures capturées sur la planète SR388 dotées d'un réel pouvoir de destruction en faisant des armes potentielles de destruction massive.

On vous spoile un peu la fin du jeu, mais Samus Aran va parvenir à arrêter les Pirates de l'Espace dans leur sombre dessein, ainsi que leur chef, Mother Brain, un superordinateur.

La petite info en plus : en fonction du temps mis à boucler le jeu, vous aurez droit à une version différente de l'écran de fin du jeu, une habitude qui a été conservée ensuite dans plusieurs jeux de la série. Est-ce que ce sera le cas de Metroid Dread ?

Les développeurs expliquent que Metroid Dread marquera la conclusion de l'histoire commencée en 1986 entre Samus et les Metroids. Metroid sur NES pose les bases d'un genre - le metroidvania, qui n'est pas expressément nommé dans le blog, ni dans la page japonaise Histoire du jeu – ce qui n'a pas été sans susciter l'ire des joueurs si l'on en croit un récent article de DualShockers, mais les joueurs sont très tendus en ce moment, semble-t-il !

Pourtant, la définition donnée par Nintendo explique bien ce qu'est un Metroidvania, voici la traduction littérale de cette phrase dans le blog officiel :
Ce jeu pose les bases de la série : explorer des zones labyrinthiques et utiliser des améliorations d'armes et de capacités pour atteindre de nouveaux endroits.
Saviez-vous que le mot "Metroid" était né de la combinaison des termes "Metro" et "Android", Metro dans le sens mode de déplacement souterrain, et Android pour l'aspect robotique.

Pour les développeurs, c'est aussi avec le remake du jeu réalisé sur Game Boy Advance en 2004 qu'on trouvera une connexion entre Metroid et Metroid Dread : dans le remake appelé Metroid: Zero Mission, une section orientée infiltration a été ajoutée par les développeurs de l'époque, dans lequel Samus devait progresser sans se faire repérer par les pirates de l'espace pour survivre.

Metroid II: Return of Samus (1991, GB)

Nous sommes maintenant sur Game Boy, en 1991, avec la sortie sur la portable de Nintendo du jeu Metroid II: Return of Samus, il s'agit de la suite directe de Metroid, puisque la Fédération Galactique envoie Samus sur SR388, la planète d'origine des Metroids, après qu'un de ses vaisseaux de recherche envoyé sur place ait disparu, suivi d'une équipe de sauvetage perdue elle aussi.

Le commandement de la Fédération Galactique y voit l'action des Metroids, et demande donc à Samus d'aller sur place exterminer les Metroids. On vous spoile là encore la fin de ce jeu, en vous disant que Samus parviendra à tuer la reine mère des Metroids, et ce faisant un bébé Metroid nait, prenant Samus pour sa mère : ne pouvant se résoudre à tuer la jeune créature, Samus la remet à l'Académie des Science de la Fédération Galactique pour l'étudier.
L'aventure de Samus sur SR388 est l'occasion de découvrir une civilisation avancée aujourd'hui disparue : les Chozo. Les vestiges de cette civilisation sont très nombreux sur la planète : le remake de ce jeu GBA sur Nintendo 3DS, dans Metroid: Samus Returns, permettra alors aux joueurs de découvrir certains des secrets autour de cette civilisation disparue.

Les développeurs insistent sur l'importance de la civilisation Chozo dans les jeux Metroid. C'est pour eux ce qui porte le plus l'histoire globale de la franchise, et ils nous proposent d'ailleurs une petite vidéo qui se compose de souvenirs Chozo.
La question est maintenant de savoir comment les Chozo et Metroid Dread se retrouveront dans le nouveau jeu à paraître début octobre.

Metroid Dread (Switch) - A Glimpse of Dread08/07/2021

Super Metroid (1993, SNES)

En 1993, on retrouve les Pirates de l'espace plus motivés que jamais : après la déroute infligée par Samus Aran dans Metroid, ils se sont peu à peu reconstruits, jusqu'à venir voler le dernier Metroid au sein même de l'Académie des Sciences de la Fédération Galactique.

Qui d'autre que Samus Aran pour les arrêter dans leur sombre projet, qui est toujours de faire des Metroid une arme redoutable ? Samus est donc envoyée sur la planète Zebes pour arrêter les Pirates de l'espace et leur chef, Ridley.

Pour ne pas changer, on vous spoile la fin du jeu : lors de son ultime confrontation avec Mother Brain, le dernier Metroid sacrifie sa vie pour sauver celle de Samus Aran, ce qui lui permet de finir sa mission alors que la planète Zebes explose, emportant avec elle les Pirates de l'espace.



La petite info en plus, c'est le fait que Super Metroid et Metroid Fusion n'ont pas de nom dans leur titre final. Toutefois, Super Metroid est appelé Metroid 3 dans la vidéo d'introduction, et Metroid Fusion est appelé Metroid 4. Pour ne pas changer cette tradition, Metroid Dread a été nommé Metroid 5 notamment dans la bande-annonce de révélation, pendant l'E3.

Les développeurs considèrent que la liberté d'exploration de Super Metroid n'a jamais été aussi bonne que dans ce jeu, et espère que les joueurs apprécieront la liberté offerte dans Metroid Dread au gré des habilités de Samus disponibles. Par exemple, il pourrait être possible de récupérer des armes, des items ou des aptitudes bien avant le moment où le scénario du jeu les rendra nécessaires et donc disponibles de lui-même : pour les trouver, on nous encouragera donc à bien explorer les différents chemins à notre disposition.

Metroid Fusion (2002, GBA)

Nous sommes de retour sur SR388, où Samus est embauchée par la société biotech Biologic Space Laboratories (BSL). Mais quand Samus est victime du Parasite X, ses chances de survie semblent bien faibles, jusqu'au moment où les scientifiques mettent au point un vaccin à partir d'une cellule obtenue du Metroid que Samus avait épargné quelques années plus tôt.

Guérie, immunisée contre le Parasite X, et apparemment la seule de l'univers dans cette situation, Samus part en chasse du SA-X, un clone de Samus – le Parasite X ayant en effet la capacité de reproduire un organisme vivant dans son intégralité. La fin du jeu nous permet d'annihiler le Parasite X, mais cela ne sera pas sans causer la disparition de la planète SR388. Décidément, là où Samus passe, les planètes trépassent.

A l'occasion de ce nouvel opus, les concepteurs ont revu comment changer d'arme ou d'équipement en cours de jeu. Samus a aussi plus de mouvements à sa disposition, par exemple elle est en mesure de s'accrocher à un rebord.
Les développeurs expliquent que le concept des phases opposant Samus aux EMMI est une évolution du principe d'événement in-game au cours desquels Samus devait échapper au Parasite X. De plus, les développeurs indiquent qu'en raison de la proximité entre Metroid Fusion et Metroid Dread, on aura beaucoup de liens entre les deux histoires, par exemple le look du costume de Samus ou l'intelligence artificielle Adam sont connectés à Metroid Fusion.

Metroid Dread, que l'Histoire se souviendra donc comme étant Metroid 5, sortira sur Nintendo Switch le 8 octobre 2021. A cette occasion, Nintendo nous proposera le même jour une nouvelle version de la Nintendo Switch, dotée d'un écran OLED de 7 pouces, qu'on a pu essayer récemment et qui nous en a mis plein les yeux.

Dans le prochain blog, les développeurs nous promettent de revenir sur les forces de Samus Aran. Voilà qui pourrait être un long et fascinant article qu'on prendra encore une fois beaucoup de plaisir à découvrir !

Dans les précédents billets de blog officiels :
- Blog #1 : Un nouveau blog pour découvrir le jeu
- Blog #2 : qui sont les EMMI ?
- Blog #3 : Les 7 éléments qui font un Metroid

Sources : Nintendo.com et nintendo.fr

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×