• Ma note
    Moyenne de 5,0 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 1 ajout, et vous ?
  • Devenir fan ! 2 fans

Metroid Dread Disponible sur Switch

Test de Metroid Dread (Switch)

Test de Metroid Dread : L’apogée de la saga !

C’était la surprise de ce début d’été. L’annonce de l’arrivée imminente de Metroid Dread a fait le buzz. Personne ne s’attendait au retour de Samus Aran avant le très éloigné Metroid Prime 4.

Test
Il y a longtemps, trop longtemps même que nous n’avions pas eu de Metroid 2D en main. Metroid Fusion paru sur GBA avait donné un grand coup dans l’univers de la saga. On lui reprochait surtout son côté scénarisé très linéaire qui rendait l’exploration plus dirigiste. Cependant c’était une prise de risque ô combien saluée par la critique, donnant une dimension nouvelle, sans entacher l'ingéniosité de la jouabilité chère à la licence. Vingt ans plus tard, en collaboration avec Mercury Steam, connu pour ses développements qualitatifs sur d’autres licences et notamment le remake de Metroid II : Samus Return sur 3DS, Nintendo revient sur les devants de la scène du marché des Metroidvania par la grande porte. C’est l’épisode le plus proche de la perfection !

Après BSR, en route pour ZDR !

Dread reprend l’intrigue scénaristique où Fusion l'a laissée. Si vous n’avez pas eu la chance de faire Metroid Fusion sur GBA, on vous exprime toute notre tristesse, car vous avez loupé le meilleur épisode de son époque. Malheureusement, il est extrêmement compliqué de l’acquérir aujourd’hui. Cependant, l’introduction de Dread résume brillamment en quelques images l’intrigue de Fusion.
Pas de spoiler de notre part puisque Nintendo l’a communiquée en long et en large, l'intrigue repose sur des images reçues du parasite X provenant de la planète ZDR, principale antagoniste de Metroid Fusion et espèce censée avoir été éradiquée par la chasseuse de prime. La Fédération Galactique envoie des robots nommés E.M.M.I pour enquêter. Le contact avec les machines perdu, c’est Samus Aran qui est envoyée à son tour. Vous l’avez vu dans les vidéos, les E.M.M.I seront bien présents en tant qu’ennemis qu’il faudra fuir comme la peste !
Sans dévoiler la suite, l’intrigue est très bien construite et développe énormément l’univers de la saga. Il corrige clairement la linéarité reprochée à Fusion. Vous avancez au gré de vos envies, et l’exploration est complètement libre comme cela était le cas dans les anciens opus, qui paradoxalement manquaient de profondeur scénaristique. C’est enfin corrigé avec Metroid Dread. L’ensemble est en parfait équilibre. La mise en scène donne à l’héroïne un charisme jamais atteint auparavant. Samus n’a jamais eu autant de prestance et de classe.

Une réalisation époustouflante !

Pour les néophytes, Metroid est une des deux sagas à l’origine du phénomène Metroidvania. Le principe consiste à explorer librement le monde en scrolling horizontal 2D en contrôlant un personnage qui gagne en puissance grâce à des éléments de RPG, points d’expérience, compétences, statistiques améliorées, etc. Dans Dread, comme dans tout Metroid, la progression s’effectue grâce à l’acquisition de facultés diverses et variées. On retrouve des grands classiques comme les différentes combinaisons de puissance.
On se gardera de vous dresser la liste des compétences, pour vous laisser le plaisir de les découvrir. On peut juste vous dire qu’elles sont jouissives. Comme d’habitude, il faut posséder certaines compétences pour explorer certaines zones. Si vous n’avez pas la possibilité d’accéder à des secteurs, c’est qu’il faudra sans doute y revenir plus tard.

Cela occasionnera de nombreux aller-retours afin d’acquérir de nouvelles armes, ou des items pour augmenter vos capacités en missiles et points de vie. La recette reste inchangée pour notre plus grand plaisir et les plus hargneux se lanceront sûrement dans des speedruns pour la beauté du geste.
Leurs multiples runs leur permettront d’apprécier à répétition la réalisation graphique qui est absolument somptueuse. Les décors ondulent à travers toutes sortes de biomes où se mêlent la découverte, le mystère et l’angoisse. Les courses poursuites avec les E.M.M.I en sont un parfait exemple, l'image se floute comme s'il y avait des parasites de communication, le fond sonore fait grimper la pression artérielle, comme ce fut le cas avec notre regretté SA-X de Fusion.

Au sommet de la jouabilité et de la difficulté

La maniabilité est excellente comme d'habitude, il n'y aucune fausse note. Cela ne sera pas de trop face aux affrontements très techniques qui vous attentent. En effet, Dread entre en rupture avec ses aînés, car la difficulté est au rendez-vous. C’est fini les boss aux patterns facile à mémoriser, qui meurent en quelques coups de super missiles. Ils varient le rythme de leurs attaques. Il faut tenir compte de l'environnement dans lesquels vous leur faites face.

Les affrontements feront appel à votre dextérité et surtout votre ténacité, tel un Dark Souls. Là où vous trouviez que le SA-X, et Ridley étaient les seuls adversaires dignes de ce nom, avec Dread il y en a des dizaines comme eux, ou pires. Réjouissez vous ou non mais vous allez souvent voir la combinaison de Samus se briser !
Introduit dans Other M, et repris dans le remake Samus Return, les phases au corps à corps pour contrer les attaques font leur retour. Elles dynamisent tous les affrontements des plus anodins jusqu'aux boss. Elles donnent lieu à des cinématiques interactives où il faut continuer de tirer pour espérer finir rapidement les affrontements les plus ardus. En parallèle, les confrontations face aux E.M.M.I flirtent avec des mécaniques d'infiltration et de FPS. Dread prend des risques, mais le résultat dépasse de loin toutes nos espérances.
On se retrouve avec un titre très varié en termes de jouabilité. Si les combats sont très ardus, l’exploration n’est pas en reste. Il y a des secteurs où il faudra rivaliser d'ingéniosité pour trouver l’accès menant à des passages secrets ou simplement pour avancer. Toutes les compétences sont utiles et utilisées à bon escient. Il ne sera pas rare que des upgrades de points de vie ou autres missiles vous narguent derrière les parois en mode : “Tu n’y arriveras pas ! Nananereuh !”
19/20
Nous avons là un titre qui atteint les sommets de l’art du Metroidvania. Metroid Dread est digne de son héritage. On ne peut que remercier Nintendo pour cette surprise, et surtout pour le respect envers sa communauté de fans inconditionnels. Cet épisode fait revenir la saga sur les devants de la scène après une longue absence. Elle renoue avec son public de la plus belle des façons en apportant de la profondeur scénaristique sans retomber dans les travers de la linéarité de Fusion. La jouabilité ne perd rien de sa qualité légendaire et s'agrémente de nouvelles mécaniques avec une orientation qui ne sera peut-être pas au goût de tout le monde, notamment par sa difficulté. Le jeu n’en reste pas moins accessible pour les néophytes et constitue une expérience à ne manquer sous aucun prétexte. S’il y a bien un titre à retenir de cette année 2021, c’est celui-ci.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Lilty501
Pourquoi citez-vous Nintendo à tout bout de champ pour Metroid 5 alors que les développeurs du jeu sont ceux de Mercury Steam ?
C'est assez ingrat quand même. Faut les remercier pour cet excellent Metroid, c'est vraiment le point où j'ai le plus de mal avec votre test : A vous lire, Nintendo a tout fait et le jeu n'a jamais été développé par Mercury Steam.
Donc Metroid Prime c'est pas Retro Studio mais Nintendo ? XenoBlade c'est pas Monolith Software mais Nintendo ?
Bon, je parais assez mesquin avec un tel commentaire mais je tenais à souligner cela tout de même.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

19 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Que vous soyez fan ou non de la saga, ou un aficionados de Metroidvania, Dread est d’ores et déjà un incontournable. On vous conseille de ne pas l’ignorer ou de l’esquiver au risque de le regretter si vous n’arrivez plus à mettre la main dessus dans quelques années. Arrêtez tous les jeux que vous faites actuellement et foncez l’acquérir. Le titre peut paraître cher, mais c’est la Rolls Royce de tout un genre. Metroid revient et s’impose sur le trône des Metroidvania. Nintendo ne compte surtout pas céder sa place ni la partager.

Jouabilité
On retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de la licence, des compétences en pagaille et une exploration non linéaire de la planète. On y découvre une difficulté à laquelle nous n'étions pas habitués et des nouvelles mécaniques qui sont très bien exploitées. Metroid Dread succède avec panache sans négliger son originalité.
Durée de vie
Comme tous les Metroid, l'aventure principale se boucle en moyenne après 8h de jeu, ce n'est pas très long mais c'est un format adapté pour un Metroidvania. C'est sans compter tous les secrets de la planète ZDR. Si vous souhaitez compléter le jeu à 100%, c'est sans doute le triple ou le quadruple de temps qu'il faudra investir. Pour y arriver, une partie ne sera certainement pas suffisante car vous risquez de passer à côté de certains détails la première fois.
Graphismes
Le jeu était sans doute en développement depuis plusieurs années. Secret très bien gardé, le travail réalisé est magnifique. Les décors sont variés, et surtout très vivants. On se surprend à tirer dans le vide par réflexe en apercevant des créatures en arrière plan. L'animation de tout ce qui bouge est fluide et excellente. Les cinématiques sont régulières avec des mises en scène spectaculaires. On le redit encore, Samus n'a jamais autant eu la classe. C'est une belle réalisation.
Son
On peut qualifier la bande son des Metroid de musique d'ambiance, et c'est le cas pour Dread. Tout y est en accord avec les différents environnements que vous explorez et respecte bien sa fonction d’ambiance. Sans prendre le dessus sur les bruits du rayon et des créatures hostiles, la bande son instaure l’ambiance qui colle à votre exploration. Elle sait faire monter la pression quand il le faut, notamment contre les boss et contre les E.M.M.I.
Intérêt
Il s’agit là du titre le plus abouti de l’une des plus grandes sagas de l’histoire du jeu vidéo. C’est un titre sans défaut que vous devez absolument avoir dans votre ludothèque. L’intrigue sort des sentiers battus sans tomber dans le déjà-vu, la jouabilité est aux petits oignons, et la réalisation sans fioriture. Malgré tous les bons titres indépendants du genre, Nintendo frappe fort et durablement. Puis c’est surtout une exclusivité Nintendo.
Ergonomie
Les commandes ont été optimisées pour une utilisation de l’intégralité de la manette. Le plus grand défi sera de ne pas vous tromper dans l’utilisation de toutes vos compétences tellement il y en a. La carte vous sera d’une grande utilité pour trouver tous les upgrades. Elle affiche le pourcentage de découverte des objets par zone, d’autant plus que chaque obstacle sera clairement indiqué dessus. Il n’y a vraiment aucune excuse pour ne pas partir à l’exploration de ZDR.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Metroid Dread (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×