Dossier

Nintendo : entre gris clair et gris foncé

Après une année 2015 atone, qualifiée rapidement par le staff comme année de transition, Nintendo se remet sur les rails avec les deux défis majeurs qui s'offrent à elle : le marché mobile et le lancement de la NX. Un ciel loin d'être lumineux.

Dossier
Les propositions de jeux apportées par la firme, avec son lot de succès et de nombreux échecs, ont impacté les résultats financiers de la firme. Entre avril et décembre 2015, son chiffre d'affaire a baissé de 3,9%, tandis que son bénéfice net a chuté en un an de 32%, à 40 milliards de yens (311 millions d'euros), principalement à cause des fluctuations des taux de change.
Les ventes de la Wii U viennent seulement de dépasser celles de la Sega Dreamcast. Nintendo a dévoilé lors de la présentation de ses résultats financiers avoir distribué 3,41 millions de Wii U dans le monde entre avril et décembre (+2%), pour un total de 12,6 millions.

En France, les achats de cette console sont en baisse de -4%, à 228 000 exemplaires pour l'année écoulée. La Nintendo 3DS est elle aussi en baisse de -6%, à 685 000 ventes. Cette console portable occupe toutefois la deuxième place du podium des consoles les plus vendues en France en 2015, derrière le million de PlayStation 4.

La France marquée par le succès constant des Amiibos et de la console portable 3DS


En dépit de son grand âge, la 3DS est toujours présente dans le classement des meilleures ventes de jeux vidéo.
«Nous avons imposé cinq titres dans le top 20 de 2015»,
affirme Philippe Lavoué, directeur général de Nintendo France. En décortiquant les charts, on constate que les meilleures performances ne reviennent pas forcément aux jeux les plus récents.

C’est une des grandes forces de l’éditeur, l'un des rares à pouvoir imposer des titres sur plusieurs années : Mario Kart 7 s'est ainsi écoulé à 225 000 exemplaires en 2015, alors qu'il est sorti en 2011 ! New Super Mario Bros 2, pourtant sorti en 2012, a tout de même trouvé 180 000 nouveaux propriétaires durant cette année 2015. Nintendo a créé dans le passé des IP puissantes qui continuent à attirer les joueurs lorsqu’ils s’équipent de nouvelles consoles.



Des nouveautés cependant qui marquent le pas.

Parmi les nouveautés, 4 titres ont vraiment réussi à se démarquer, deux sur 3DS et deux sur Wii U. Commençons par la 3DS.
Animal Crossing: Happy Home Designer, avec près de 250 000 unités écoulées, s’est clairement démarqué.
Nous ne nous attendions pas à un tel succès, reconnaît Philippe Lavoué.
La franchise est très appréciée par le public de Nintendo, en particulier féminin et il n'est donc pas étonnant que de nombreux jeux 3DS durant l'année 2015 ont ciblé les petites et jeunes filles.
Outre Happy Home Designer, qui permet d’exercer ses talents de décorateur, La Nouvelle Maison du Style 2: Les Reines de la Mode a dépassé les 130 000 ventes en à peine un mois et s’est révélé l’un des cartons de fin d’année.
L'industrie répète à l'envi que la moitié des joueurs sont des femmes. Autant offrir des produits qui plaisent largement à cette cible, avance le DG de Nintendo France.

Côté Wii U, Splatoon est numéro un des ventes avec 300 000 exemplaires. Cette nouvelle licence, qui prend toute sa dimension lorsqu'elle est jouée en ligne, a été rapidement adoptée par les gamers. Le jeu s'est écoulé à plus de 4 millions d'exemplaires dans le monde dont un rien qu’en Europe. Splatoon arrive en 4e position derrière FIFA 16, Call of Duty Black Ops 3 et est au coude à coude avec Star Wars Battlefront (sur PS4 pour ces trois titres) et devant GTA 5 (toujours sur PS4).
Et nous terminerons par Super Mario Maker, dont la hype créative a engendré des millions de niveaux et la reconnaissance de nombreux programmeurs concurrents.
Hormis ces quatre titres, le reste est nettement plus confidentiel, à peine a-t-on pu apprendre un timide 40 000 exemplaires pour Xenoblade Chronicles X il y a quelque temps sans informations supplémentaires depuis. Aucune information concernant Mario Tennis Ultra Smash.

Le Graal amiibo

Autre motif de satisfaction, le succès des jouets-vidéo amiibo. Ces figurines se sont écoulées en France à un million d'exemplaires sur l'année 2015, sur un total de 25,3 millions dans le monde. Les cartes amiibo, lancées avec Happy Home Designer, ont atteint les 250 000 packs vendus. N’y allons pas par quatre chemins, ce sont surtout les amiibo qui permettent à Nintendo de garder la tête hors de l’eau.

Plus d'une dizaine de nouvelles figurines sont déjà prévues pour 2016, dont l’amiibo Wolf qui accompagnait la sortie sur Wii U du remake de Zelda: Twilight Princess. Le mois de mars 2016 a ainsi été très chargé en nouveautés amiibo comme le montre cette illustration.
Nous allons de plus en plus articuler lancement de jeu et amiibo associé, indique Philippe Lavoué.

Durant cette année 2015, les ventes d’amiibo en France ont explosé : multipliées par sept par rapport à 2014, à 1,06 million d’unités. Il faut reconnaître cependant que les figurines sont arrivées en toute fin 2014 et en nombre restreint ; avec de grosses difficultés d'approvisionnement.

Désormais, Nintendo peut compter sur une centaine de références (cartes + figurines) et qui plus est elles sont transversales (différents jeux sur consoles de salon mais aussi et surtout consoles portables). Les figurines peuvent désormais compter sur la base installée de 3DS en France (plus de 4 millions d’unités) pour poursuivre sur leur lancée.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Razzle
Boh y avait Xenoblade et Splatoon quand même
Talban
Très intéressant et bien la capture d'écran de Pokémon Comaster page 3 !

@Razzle : Xenoblade et Splatoon sont évoqués dans le dossier page 2, as-tu remarqué qu'il fallait cliquer sur page suivante car ce dossier est en plusieurs pages ? Je te dis cela car moi-même j'avais pas fait gaffe sur un précédent dossier et je l'ai vu plus tard. Ici il y a 4 pages.
sebiorg
Splatoon a été très mis en avant par Nintendo, en revanche, depuis la sortie de Xenoblade Chronicles X, on ne peut pas en dire autant de ce second jeu.

@Talban : oui Talban, les dossiers sont parfois sur plusieurs pages, je ne sais pas si on peut mieux mettre en avant cet aspect.

@ Razzle :Talban a fait le service après-vente pour moi, vérifie que tu as lu les autres pages. Mais je te rejoins sur le fait que 2015 a été un bon cru avec quelques jeux forts, les deux que tu as cité, Super Mario Maker, le Yoshi que j'ai bien aimé et sur la scène indépendante Fast Racing Neo. Mais passé l'E3 2015, cela a été très léger.
Helium100
Concernant les amiibos, je ne pense pas que la limitation en mémoire sur la puce soit un vrai problème. Peut-être est-ce intéressant de garder les données de Smash Bros sur la puce NFC (et encore), mais pour les autres jeux prévoyant d'utiliser la fonction d'écriture, une des solutions pourrait-être d'utiliser l'amiibo comme une clé d'utilisation. Celle-ci autorisant une migration des données utilisateur du cloud Nintendo vers la console sur laquelle la figurine aura été posée. Même si cela nécessiterait d'avoir une connexion internet.

Enfin quitte à ne pas pouvoir voter pour les prochains amiibos mis en développement, l'achat d’une de ces figurines pourrait tout de même s'apparenter à un vote. Je veux dire par là que, Nintendo étant informé des amiibos qui se vendent le plus, l’étude de ces ventes s’avère sans doute être un bon moyen pour la firme de connaitre l'attente des joueurs en termes de licence. Même si il est vrai que le vote est unique étant donné que l'acheteur évitera sans doute l'achat doublon.
Eiph3l
Helium100 tu dis deux choses intéressantes. Mais bon de toute façon pour l'instant, le seul vrai intérêt qu'ont les amiibos c'est leur utilisation dans Smash Bros. J'en possède un, et pour l'instant il fait plus office de décoration dans mon appart (ce qu'il fait très bien par ailleurs).

Le problème des amiibos n'est pas un problème rencontré pour la première fois chez Nintendo, les beaux concepts qu'ils mettent en avant ne sont utilisés qu'une fois ou deux, et uniquement par des jeux franchisés chez eux. Le Gamepad par exemple, génial dans Nintendo Land, mais si pauvre dans la plupart des autres jeux...
Helium100
Eiph3l a écrit:Helium100 tu dis deux choses intéressantes.

Ah, ça va alors :P

J'acquiers les amiibos uniquement pour la déco aussi. Mais surtout, parole de porte-monnaie, je m’arrête à la licence Zelda! :lol:

Si tu considères les amiibos comme faisant partie des beaux concepts de Nintendo, alors ils ont bien eu droit à une utilisation en dehors des jeux Nintendo. Je pense aux deux figurines de Skylanders Superchargers (Bowser et DK). Bon, c'est pas folichon je l'admets.

Sinon plus généralement, je ne pense pas que nous pouvons parler du "problème" des amiibos, du moins pour le moment. Je considère que les objectifs sont atteints jusqu'à maintenant au regard des bénéfices pour l'entreprise. De plus, l'entreprise semble montrer des signes d'ouverture en faveur de l'apparition de figurines en provenance des éditeurs tiers. Avec par exemple, la figurine Ryu ou Cloud. Vraiment, si problème il doit y avoir, je pense qu'il apparaitra plus tard sans trop pouvoir m'avancer sur sa nature.
Niko67000
Une année 2015 pas si catastrophique que ça : sortie de la New 3DS, Zelda Majora's Mask 3D, Splatoon, Super Mario Maker, Xenoblade X...

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×