• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

TUNIC A paraître sur Switch

Test de TUNIC (Switch)

Test de Tunic, le renard de l’année

Un renard qui vient d’on ne sait où, qui doit faire on ne sait quoi dans un Zelda-like avec une dimension Dark Souls ? C’est parti pour Tunic !

Test
Le 16 mars 2022, cet action-aventure créé par Andrew Shouldice et édité par Finji sur PC et Xbox, fait son arrivée sur la scène des Zelda-like. Si vous étiez impatients de pouvoir mettre la main dessus, depuis le 27 septembre dernier, les détenteurs de la Nintendo Switch peuvent embarquer dans l’aventure de Tunic, ce petit renard mignon à la tunique verte. C’est un véritable hommage à l’univers Zelda avec une association surprenante de mécaniques “FromSoftwariennes” qui vous attend. Une invitation à la nostalgie qui arrive dans une version presque aussi fidèle qu’à sa première sortie car comme on pouvait s’y attendre, ce portage ne pouvait pas être parfait. Cela impacte-t-il fondamentalement la qualité du jeu d’ores déjà plébiscité ?

Zeldark souls

Le jeu se déroule en vue 3D isométrique. Vous incarnez un renard qui se réveille complètement amnésique sur une plage quelque part. Comment vous êtes arrivés là ? Qu’est-ce que vous devez faire ? Aucune histoire ne vous est contée, aucune cinématique ne vous apporte quelconque information. Les clins d'œil à l’univers Zelda sont omniprésents, à commencer par la tenue de Tunic. Sa tunique verte, son bouclier et son épée ne sont pas sans rappeler ceux de Link.
Un hommage qui va jusqu’à reprendre l’évolution cryptique qui caractérise les Zelda-like, avec son lot de difficultés et de secrets. Si vous voulez comprendre ce qu’il se passe, vous allez devoir le découvrir par vous-même. Heureusement, sur votre route se trouvent quelques panneaux avec des indications. Malheureusement, ils sont inscrits dans des caractères incompréhensibles. Vous finissez par rencontrer vos premiers ennemis, des slimes hostiles qui souhaitent visiblement en découdre. Quelques coups de bâton et hop, le slime trépasse. À l’approche d’ennemis plus coriaces, le besoin d'une arme plus efficace se fait tout de même sentir. Des objets sont disséminés partout sur la carte, vraiment partout ! Pensez à bien explorer chaque petit recoin. On dirait qu’il y a un léger enfoncement derrière ce mur ? Allez-y ! Vous pourriez découvrir un passage qui mène vers un trésor ou même trouver un raccourci pour faciliter l’exploration. Parmi ces objets, vous trouvez rapidement une épée.

Zelda-like mais pas que ! Au gré de nos pérégrinations, on s’aperçoit vite qu’un autre genre vient influencer grandement le gameplay de Tunic. Si vous êtes familiers avec les Souls-like, vous ne serez pas dépaysés avec ce jeu. Outre son esthétique mignonne, le jeu cache bien sa dimension punitive. En effet, on retrouve les mécaniques centrales des classiques de Fromsoftware, aussi bien dans le déplacement, dans la gestion des ennemis que dans l’approche de la mort.

Tomber sur une zone d’ennemis compliqués peut tourner au cauchemar si vous n'êtes pas encore au niveau ou équipé du bon matériel. A la manière d’un Dark Souls, lorsque vous mourrez, après être réapparu à un point de résurrection, vous devez retourner à l’endroit de votre mort pour y récupérer les quelques points de vie ainsi que l’argent laissé au combat. On retrouve également les roulades qui permettent d’esquiver mais qui sont aussi utiles pour se déplacer plus vite. Attention toutefois à ne pas trop en user, cette technique utilise de l’endurance qui est visible sur une barre en bas de l’écran. Vider la totalité de la barre augmente les dommages reçus.

La ruse du renard

Tunic s’est immédiatement fait remarquer par sa mécanique de jeu centrale, ce fil rouge qui s’étend jusque dans les doux souvenirs des jeux vidéo de l’époque : le manuel d’utilisation. On vous a dit un peu plus tôt que rien n’est expliqué. Et bien, ce n’est pas totalement vrai. En réalité, vous trouvez dans votre exploration des pages du manuel du jeu. Rédigées dans le même dialecte que celui des panneaux et parfois traduites en français, vous parvenez quand même à comprendre ces bribes d’indications grâce aux précieuses illustrations. Des informations sur les commandes, sur l’interface du jeu, ou les objectifs, ces pages regorgent également de secrets pour comprendre un peu plus l’histoire. Par souci de préservation, on ne vous en racontera pas plus. En effet, ce mystère omniprésent prend le rôle de moteur à la quête aux réponses.
Les ennemis sont de plus en plus forts et ils s’inscrivent chacun dans un pattern précis qu’il faut prendre le temps d’observer avant de foncer tête baissée. Rappelons que le jeu est punitif et à moins que votre dernier point de sauvegarde ne soit récent, la mort n’est pas conseillée. Vous avez toujours le choix d’aller à leur rencontre ou de rebrousser chemin et explorer une autre partie de la carte pour revenir plus tard. Pour les affronter, vous avez plusieurs actions de combat à disposition. Le petit renard est rusé et sait comment disposer des objets que vous ramassez pour combattre, comme l’épée citée précédemment ou des armes à distances. Les combats sont exigeants et demandent une bonne gestion de l’espace et des coups portés en prêtant toujours attention à la jauge d'endurance. Un combat au demeurant banal peut se transformer en lutte homérique.

L’ombre au tableau

Venons-en maintenant à la question la plus importante de ce test : qu’en est-il du portage ? Il est indéniable que le jeu garde tout son intérêt et sa qualité de gameplay quel que soit le support. La Switch pêche dans ses capacités de performances et c’est un fait qu’on a observé plus d’une fois. On est témoin de situations où le portage altérait totalement la qualité du jeu de base. Ici, le résultat n’est pas si radical.
Au lancement du jeu, on constate immédiatement un temps de chargement légèrement plus long que sur la version XBOX. Mais ce qu’on remarque surtout, c’est la qualité graphique. Dès les premiers déplacements, une gestion des ombres saccadée donne un résultat baveux en mouvements. Rien qui ne provoque de ralentissement notable en jeu ou ne rend le visuel handicapant en jeu. Mais quand on sait que Tunic est aussi remarqué pour sa direction artistique particulièrement belle, on ne peut que déplorer ce résultat. La colorimétrie globale est un peu plus terne mais reste jolie. Malgré cela, l’expérience en jeu est toujours aussi satisfaisante. La bande-son renforce avec brio la qualité graphique en difficulté sur Switch et vient même gommer ce défaut qu’on finit par ne plus remarquer. Les titres signés Lifeformed et Janice Kwan plongent le joueur dans l’univers mystérieux du jeu.
16/20
Encore une fois, Tunic tire son épingle du jeu. Le gameplay unique proposé par Andrew Shouldice maintient l’expérience joueur à un très haut niveau. On vient subtilement piquer notre nostalgie avec un hommage à l’univers Zelda et surtout avec la reconstitution de ce précieux manuel d’utilisation. Des combats exigeants, des secrets à foison, de l’exploration et du mystère, à sa première sortie le jeu a reçu des avis dithyrambiques et mérite les mêmes éloges sur Nintendo Switch malgré une qualité visuelle en peine. Un seul conseil : foncez !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

C’est sans grande surprise que nous avons été séduit par l’aventure unique proposée dans Tunic. La mécanique principale de reconstituer ce précieux manuel du jeu est tout le point que nous avons le plus aimé. On nous promet un Zelda-like, et on se retrouve face a bien plus qu’un simple hommage au grand classique de Nintendo. On a le droit à un jeu exigeant, regorgeant de secrets avec son lot de difficultés. Il nous tient tout simplement en haleine. On est totalement convaincu malgré la qualité visuelle moins bonne sur Switch. Ce défaut est rapidement gommé tant on est pris dans l’aventure et les découvertes. Tunic laissera sans nul doute une marque indélébile dans l’esprit des joueurs qui y joueront.

Jouabilité
On découvre toutes les mécaniques par soi-même en testant les commandes et surtout grâce au manuel d’utilisation que l’on reconstitue au gré de nos découvertes. Très intuitif, il est facile à prendre en main et on comprend rapidement si on n’est pas dans une zone correspondant à notre niveau actuel.
Durée de vie
Il faut compter à peu près 12 heures de jeu pour compléter l’aventure. Si vous aimez explorer et prendre votre temps pour être certain de ne rater aucun secret caché (ils sont nombreux) on peut monter jusqu’à 20 heures de jeu.
Graphismes
Voilà bien le seul point sur lequel ce portage n’excelle pas. Sans grande surprise, après avoir vu la beauté du jeu sur Xbox Series, on pouvait s’attendre à une qualité moindre sur la console hybride. On le sait, c’est souvent sur cet aspect que les sacrifices de performances sont faits. Il n’en reste pas moins un jeu très beau, il est juste plus baveux.
Son
Réalisée par le Lifeformed et Janice Kwan, la bande-son immerge dans l’univers mystérieux de Tunic. On est accompagné dans l’aventure par ces mélodies douces et mystiques que l’on a plaisir à relancer en dehors du jeu.
Intérêt
Si vous aimez les Zelda-like, que vous adorez explorer et découvrir tous les secrets d’une aventure exigeante à la Dark Souls, il serait dommage de se priver de cette pépite indépendante. Disponible à 27,99€, voilà un jeu qui vaut son pesant d’or.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu TUNIC (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
100%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×