• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Them's Fightin' Herds Disponible sur Switch

Test de Them's Fightin' Herds (Switch)

Test de Them’s Fightin’ Herds : Mon Petit Poney… apprend à se battre !

Ou quand My Little Pony rencontre Street Fighters, voilà l’improbable fusion à l’œuvre dans ce jeu de combat exigeant, sans concession… ni aucun équilibre !

Test
Édité par Maximum Games et développé par Mane6, Them’s Fightin’ Herds entend se faire une place sur Switch alors que le titre existe déjà depuis deux ans sur Steam. Un peu à la manière d’une fable des temps modernes, les herbivores craignent le retour de dangereux carnivores et désignent des champions pour empêcher le retour de la terrible menace dans un jeu de combat en 2D à l’ancienne. Marcher sur les traces des grands jeux de combat exige toutefois un ajustement optimisé et ne tolère aucune approximation… cahier des charges que ne remplit malheureusement pas Them’s Fightin’ Herds qui peinera à trouver son public. Sortez les paillettes et lets’s fight!

Des graphismes cartoon sur fond d’histoire enfantine

À qui s’adresse Them’s Fightin’ Herds? C’est la question lancinante qui occupe l’esprit du joueur se frottant au contenu de ce jeu singulier à bien des égards. Le jeu lorgne en effet tantôt du côté du titre enfantin, à la manière d’un conte où les adorables et paisibles herbivores craignent le retour des loups, corbeaux et autres ours, pourtant bannis il y a fort longtemps.

Le joueur est ainsi amené à incarner vache, brebis, renne, etc. parmi une petite collection de champions ayant chacun leurs aptitudes afin de sauver le monde et au passage se castagner à foison.

Them’s Fightin’ Herds propose un mode histoire à la manière d’un jeu en 2D façon Zelda like voire même d’un Pokémon old school, avec quelques habitations, beaucoup de PNJ, enclins ou non à discuter, et bien sûr les traditionnels donjons ici gentiment labyrinthiques et peuplés d’ennemis qui déclenchent des combat phasés.

L’exploration au sein de cet univers certes coloré et varié sur le plan des ambiances ne suffit cependant pas à rattraper la lassitude et le manque de profondeur, pour peu qu’on ait dépassé l’âge de dix ans.

Si le jeune public est effectivement la cible visée par les équipes de Mane6, on serait tenté de dire « bonne pioche » avec un jeu lui permettant de faire ses armes en douceur avec une exploration en 2D, ponctuée de phases de dialogue, le tout dans une ambiance très cartoon qui accroche tout de suite l’œil.

Pourtant aussi innocent que ce mode histoire puisse paraître, ne vous y trompez pas. Them’s Fightin’ Herds recèle en réalité un gameplay redoutable qui l’éloigne radicalement de la simple déambulation bucolique et un peu puérile au départ escomptée. L’expérience s’avère être non seulement exigeante mais aussi par moment abominablement source de frustration.

Que les parents en particulier ne se méprennent pas quant aux intentions du jeu et au public auquel il se destine réellement. Them’s Fightin’ Herds tente le mariage difficile de l’univers innocent et enfantin avec un gameplay aux tendances hardcore.

C’est malheureusement un échec critique, la mayonnaise ne prenant pas, la faute en particulier à des commandes et une jouabilité tellement fournies qu’elles en deviennent indigestes.

Quand la richesse du gameplay confine à l’écœurement

Qu’attend-on généralement des possibilités de jouabilité d’un titre ? Que celui-ci ne se limite pas à un simple bouton unique d’attaque et d’action. On loue au contraire les mérites des jeux faisant le part belle aux actions variées, bousculant les habitudes et offrant au joueur une belle marge de progression.

En apprenant progressivement les combinaisons ravageuses qui l’aideront à vaincre, ce dernier est en mesure de développer son propre style de jeu et de se faire une expérience très personnelle du titre.

C’est ce que tentait de faire Them’s Fightin’ Herds sur le papier mais malheureusement pour le joueur, cette ambition ne restera que de l’ordre du vœu pieu car dans les faits on assiste à une expérience au mieux chaotique, au pire parfaitement injouable.

Il n’y a en effet pas longtemps à attendre pour s’en rendre compte. À peine confronté à l’obstacle d’un ravin demandant de relier des parois lointaines en sautant, le jeu nous invite pour cela à effectuer un super saut. Celui-ci exige la combinaison d’au moins deux touches (un coup vers le bas suivi d’un coup vers le haut).

Sauf que pour une raison étrange, cette combinaison originale (exit ici le traditionnel double-saut si cher aux jeux de plateforme) mais pas extravagante, devient ridiculement acrobatique à effectuer. En effet vous aurez beau faire et refaire scrupuleusement l’enchainement, les chances pour que celui-ci fonctionne sont minimes.

Seule a fonctionné la prise à deux mains de la manette gauche et le fait d’appuyer pour ainsi dire presque en même temps sur les boutons de la croix directionnelle, expérience très naturelle s’il en est.

Loin d’être un cas unique, cette situation délicate se rencontre poussée à son paroxysme à la fois dans le tutoriel du jeu et plus encore dans les combats de boss. En effet un tutoriel très dense propose de vous enseigner les nombreuses techniques et combos que le jeu a à offrir.

Quelle tristesse de constater que beaucoup d’entre elles sont dans les faits loin d’être utilisables tant le timing pour enclencher les différentes actions sont mal calibrés sur Switch. Si l’on a vu des joueurs s’en sortir admirablement bien sur ordinateur au combo clavier souris, on ne peut en l’état que mettre en garde contre la version Switch du jeu qui ne tient pas la route.

Les combats de boss sont très certainement l’expression la plus manifeste du jeu totalement déséquilibré. Évidemment il s’agit de phases capitales dans la progression du mode histoire proposé, aussi le jeu attend du joueur qu’il les franchisse.

Pourtant, et même en ajustant le niveau de difficulté du titre, réglage qui ne peut se faire malheureusement qu’en début de chapitre et qui ne peut pas être changé en cours de partie pour une raison mystérieuse, ces affrontements reposent sur des mécaniques invraisemblablement compliquées.

Jouer à Them’s Fightin’ Herds au niveau de difficulté le plus bas risque fort d’ennuyer la majorité des joueurs qui se retrouvent face à des monstres aux crocs acérés mais qui s’avèrent être aussi doux que des agneaux.

Aussi on conseillerait fortement d’augmenter le niveau pour apporter un défi suffisant, quand bien même ces combats intempestifs n’apportent rien en termes de progression du personnage ou de récompenses malheureusement.

En revanche les choses se corsent quand vient le temps de contrecarrer les plans d’un boss. Ceux-ci imposent en effet des affrontements dantesques rythmés en plusieurs phases. Chacune d’entre-elles voit l’ennemi gagner en férocité et le combat se complexifier, jusqu’à ce que l’on comprenne les attentes du jeu et que l’on déchante devant le manque de finition de celui-ci.

À quoi bon proposer un niveau de difficulté enfantin et un jeu si simple si c’est pour laisser des affrontements contre les boss avec des phases requérant des réflexes et une rapidité que malheureusement cette version Switch ne peut supporter ?

La générosité du contenu

Vous l’aurez compris, on laissera, de force et non de gré la campagne solo pour se concentrer sur le contenu proprement combat très arcade du jeu. Celui propose en effet d’affronter en tête à tête l’IA au niveau potentiellement monstrueux, prête à multiplier les combos à foison, dans des affrontements en série qui s’enchainent.

On retrouve, cela va de soi, la possibilité de s’affronter à deux en local où chacun incarne un combattant tiré du roster enfantin du jeu. Outre leurs apparences qui diviseront certainement les joueurs et peineront à toucher les moins jeunes d’entre eux, les personnages disposent chacun de coups réellement variés et les sensations diffèrent d’un personnage à l’autre, l’un privilégiant les attaques magiques éloignées, un autre les coups brutaux, etc. On peut seulement regretter que le nombre de ces personnages ne soit pas plus élevé.

Enfin reste le mode d’affrontement en ligne qui permet de rejoindre un monde faisant office de salle d’attente où l’on peut rencontrer d’autres joueurs au sein d’un même serveur et ensuite prendre part à des affrontements en plusieurs rounds.

On perçoit alors ce que l’entraînement peut engendrer en termes d’amélioration sur sa capacité à remporter la victoire, même si là encore les capacités de la console ou plutôt le portage du jeu sur Switch dénote un manque flagrant de finition.
10/20
Them’s Fightin’ Herds aurait pu constituer l’arrivée remarquée d’un nouveau jeu de combat sur Switch. Avec son roster de combattants au design unique et qui aura assurément ses partisans comme ses détracteurs farouches, ainsi que son mode histoire à la manière d’un jeu en 2D et ses modes de jeu très complets, les atouts étaient nombreux en faveur du titre. Pourtant la mauvaise adaptation du titre à la console mine l’intérêt que tout un pan des joueurs, et notamment les plus jeunes et les moins habitués aux jeux de combat, pourrait lui porter. Le jeu se révèle en effet être totalement inaccessible pour ces joueurs devant la richesse du gameplay proposé. Pourtant cette abondance qui montre l’intérêt des développeurs pour les classiques du genre et notamment la série Street Fighter, ne risque pas non plus d’intéresser les férus de bagarre qui peineront sans doute à accrocher à l’univers trop enfantin et surtout qui bouderont l’approximation et le mauvais équilibre général du titre.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Apparemment l'équilibrage du jeu est aussi pas top, avec les perso a distance plus avantagés.

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

10 /20

L'avis de Puissance Nintendo

On ne saurait conseiller judicieusement ce jeu à aucune catégorie de joueurs. Pas plus les plus jeunes et les joueurs les moins au fait des jeux de combat qui certes auraient pu être séduits par l’aspect rafraichissant, très enfantin et mignon du titre mais qui passeront totalement à côté du gameplay qui ne leur est en aucune façon dédié. Les actions sont complexifiées pour rien et surtout le jeu porte des attentes et une ambition qu’il n’est absolument pas en mesure de tenir. Et dire que le jeu prévoit déjà une campagne de DLC jusqu’en 2025… aussi comptons peut-être sur des mises à jour qui viendront corriger ces défauts qui sont loin d’être de menus reproches.

Jouabilité
Le système de combat du jeu est loin d’être dénué d’intérêt. Il propose en effet de développer ses préférences en matière de stratégie, afin de multiplier les combos et assaillir son adversaire. Malheureusement le jeu pèche sur l’équilibre qu’il offre et la précision qu’il attend du joueur, parfois très difficile à trouver, créant des moments de frustration quand on constate que le jeu n’identifie pas des enchaînements de coups pourtant bien exécutés.
Durée de vie
Si le mode histoire n’était pas extrêmement long dans sa version sur Steam où il fallait compter sur moins d’une dizaine d’heures pour en venir à bout dans des conditions de jeu normales, la version Switch risque de demander un nombre d’heures plus conséquent, pour la simple et bonne raison d’une difficulté anormale induite par une mauvaise reconnaissance des commandes. La durée de vie des affrontements entre amis en ligne est ensuite bien sûr sans limite.
Graphismes
Originalité du titre qui opposera les partisans et les détracteurs farouches tant la direction artistique choisie tranche avec celle des jeux de combat habituels. Le côté enfantin et mièvre des personnages peut en effet trouver son public, si tant est que celui-ci est enclin à supporter les couleurs flashy et l’atmosphère inspirée par My Little Pony. Au-delà de cette orientation la qualité graphique est convaincante car le jeu supporte une fluidité jamais défaillante.
Son
C’est une belle proposition que nous offre le jeu, avec des musiques variées, certaines s’alliant très bien avec les combats, permettant une bonne immersion. On n’est en revanche pas emporté par l’ensemble des morceaux dont certains thèmes assez répétitifs qui risquent d’agacer le joueur contraint de faire et refaire certains passages du mode histoire. Louons le voice acting des personnages qui colle à merveille avec leur apparence, qui achèvera très certainement de confirmer dans leur jugement les partisans et les détracteurs de la direction artistique du jeu.
Intérêt
En l’état l’intérêt du jeu se retrouve être mis à mal par les problèmes d’adaptation sur Switch tant les contrôles sont loin d’être optimisés de manière satisfaisante, qui plus pour un titre qui aurait pu constituer la porte d’entrée vers les jeux de combat pour tout un pan du public. Trop complexe pour les uns, trop enfantin pour les autres et mal fini pour tous, le destin de Them’s Fightin’ Herds repose maintenant sur sa capacité à corriger des défauts malheureusement présents dans l’ADN du titre s’il veut pouvoir tenir sur la durée et ne pas résumer son existence sur la console de Nintendo à des combats occasionnels lancés brièvement après l’achat du titre à 19,99 €.
Ergonomie
Loin d’être un modèle du genre, le jeu souffre d’un syndrome de comparaison avec des titres plus ambitieux que lui, aussi il propose des options parfois trop poussées là où il n’est pas capable de remplir les attentes que l’on est en droit d’attendre d’un jeu de ce type, comme simplement le fait de pouvoir changer le niveau de difficulté à tout moment et que celui-ci soit là aussi bien équilibré.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Them's Fightin' Herds (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×