• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Blue Reflection: Second Light Disponible sur Switch

Test de Blue Reflection: Second Light (Switch)

Test de Blue Reflection: Second Light : la renaissance

Que s’est-il passé ? Où sommes-nous ? Blue Reflection : Second light nous embarque dans un autre monde aux côtés d’Ao et de ses amies amnésiques.

Test
Après un premier opus au bilan plutôt mitigé et de nombreuses années après (puisque sorti en 2017), le second volume, Blue Reflection : Second Light, est sorti sur Switch. Développé par Gust et édité par Koei Tecmo Holdings, ce RPG inventif nous embarque dans une aventure palpitante. Cependant, avant de commencer, nous tenons à spécifier que le jeu n’est actuellement disponible qu’en anglais, aucune traduction n’existant pour ce titre (ce qui est bien dommage, nous y reviendrons).

Mémoire et oubli

Blue Reflection : Second Light est un titre sur la mémoire, l’amitié et la magie. On y suit Ao, une jeune fille qui doit suivre des cours d’été. Alors qu’elle se dirige vers le lycée, elle se rend compte qu’elle a perdu son portable. Ni une, ni deux, elle fait demi-tour, le retrouve et… se réveille au lycée.

L’établissement est complètement vide, à l’exception de trois autres jeunes filles, toutes amnésiques. Mais surtout, elles sont dans une autre réalité, le Faraway (ou le Lointain s’il existait une traduction française) qu’elles vont explorer.
Les enjeux sont ici doubles : Ao, elle, se souvient de sa vie d’avant et s’inquiète, notamment pour ses parents qu’elle craint de ne plus jamais revoir, ou ses amis ; de leurs côtés, les trois autres jeunes filles présentent sur les lieux au réveil d’Ao n’ont absolument aucun souvenir de leur vie d’avant. Bien conscientes que l’absence de sa famille pèse sur Ao, elles décident de faire tout leur possible pour lui permettre de rentrer.

Quand, de son côté, Ao va tout faire pour permettre aux trois de retrouver leur mémoire. Les enjeux s’entremêlent parfaitement et donnent lieu à des scènes à la fois puissantes et émouvantes. Le tout est bien mis en scène, que ce soit à travers l’exploration du Faraway, ou des moments calmes de certaines cinématiques ou juste des nuits que les quatre amies prennent dans le lycée vide.

De la construction d’un récit

Blue Reflection : Second Light reprend les codes du manga et de la narration de certains JRPG. On retrouve, ainsi, les jalons narratifs qui font ce type d’histoire : les moments de calme, souvent la nuit autour d’un bon repas, ou autour d’un bain chaud, ou d’un moment privilégié entre amis ; mais aussi les moments d’humour et de légèreté, tout comme les instants plus graves et les moments de révélation.

Puisque nous sommes à une époque proche de la nôtre, nos amies auront un smartphone pour se parler : certaines phases de dialogue se font alors sous la forme d’une interface type messenger/whatsapp, ce qui ajoute à l’immersion. Les interactions entre les protagonistes sont efficaces, fluides, et même s’il y a beaucoup à lire, le tout offre des moments agréables, voire drôles, notamment dans les liens entre les filles.
Bien que très bavard (il conviendra donc de maîtriser un minimum l’anglais pour comprendre toutes les subtilités du scénario), Blue Reflection : Second Light est un JRPG efficace et bien mis en avant. On explore, on récupère des objets dans le décor, on peut même résoudre des requêtes des différents personnages, puis on va s’occuper du donjon en cours. Chacun d’eux permet, une fois terminé, de débloquer/récupérer les souvenirs d’une des protagonistes.

Le cheminement pourrait paraître classique et répétitif (exploration, donjon, souvenirs récupérés, exploration, donjon, souvenirs récupérés, etc.), il n’en est rien. Disons juste que la maîtrise du scénario et des interactions entre les personnages masquent cette linéarité en offrant autre chose : une aventure complète, avec de nombreux questionnements sur soi, l’autre et son propre lien avec l’altérité et la mémoire, sans jamais tomber dans la monotonie.

Une proposition audacieuse

Il a été évoqué les donjons, cela signifie donc qu’il va falloir se battre. Mais comment ? Les combats fonctionnent sur un mélange de système au tour par tour et de jauge ATB (Active Time Battle) mais visuellement ce n’est pas totalement ça. Explications.
Le principe de base est assez simple : Les ennemis se baladent sur la carte, les toucher enclenchent le combat. Puis nous sommes face à eux et nos jeunes filles vont combattre chacune avec une arme précise (elles seront trois au combat, à vous de faire votre choix au préalable).

En bas à droite de l’écran se trouve une barre de temps sur laquelle défile les icônes des différents protagonistes (alliés et ennemis). Lorsqu’une des filles arrive à un jalon, une touche s’affiche au-dessus de son portrait (ZL, ZR ou A selon la fille). Vous pourrez soit appuyer sur ce bouton et ouvrir un menu d’action, soit attendre.

À partir de là, tout devient stratégie : agir maintenant prendra peut-être l’ennemi de vitesse, tandis qu’attendre pourrait offrir l’occasion d’une attaque combinée avec une autre fille, ou de faire plus de dégâts, ou de contrer/contre attaquer selon où vous en êtes dans l’apprentissage des compétences. D’où une qualification du système « entre tour par tour et jauge ATB ».
Comme évoqué ci-dessus, à tout cela s'ajoutent des compétences à débloquer via l’obtention de points de compétence (Tactics), qui étoffent vos possibilités d’action. Ces points s’obtiennent à l'issue d’un combat, ou en gagnant des niveaux. Blue Reflection : Second Light offre un large éventail de possibilité, qui va en grandissant au fur et à mesure des heures de jeux.

Difficile d’en faire ici le tour, on vous laisse la découverte pour que vous puissiez, comme nous, être surpris par votre avancée et les très larges possibilités offertes. Sachez juste qu’à chaque nouveauté du gameplay, vous aurez accès à un tutoriel qui vous accompagnera dans cette découverte.
14/20
Vaste, Blue Reflection : Second Light offre décidément énormément de choix. Que ce soit dans la jouabilité, dans les stratégies de combat, ou dans l’intrigue, douce et délicate, qui joue très bien avec les différents enjeux de chaque personnage. C’est finement ciselé, et sans doute un excellent JRPG comme on les adore. On regrette vraiment l’absence de traduction française : en effet, nous ne doutons pas que s’il avait été traduit, ce jeu aurait eu nettement plus d’impact sur la scène vidéoludique française.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Pour en revenir sur les langues, le jeu et l'histoire sont ils difficile à comprendre, si on a un petit niveau d'anglais ?
Atar
bahascaux a écrit:Pour en revenir sur les langues, le jeu et l'histoire sont ils difficile à comprendre, si on a un petit niveau d'anglais ?

Bonsoir ! Désolée je n'avais pas vu le commentaire.
Alors, je dirais que c'est faisable niveau histoire mais que niveau spécificité du gameplay, ça risque d'être un poil plus complexe. Après, le jeu est particulièrement didactique sur les tutoriels. Mais je le recommande pas si c'est pour un tout petit niveau d'anglais.
En espérant avoir été utile !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Bien que le jeu possède de très nombreuses qualités, sa non-accessibilité rapport à la langue est un gros moins pour nous. Car bon nombre de joueurs ne pourront pas profiter du plaisir que procure ce titre. C’est en effet un excellent JRPG, tant sur l’intrigue que sur les mécaniques de jeux, sans oublier les graphismes. Les enjeux multiples poussent les protagonistes dans des retranchements et les mettent face à des choix cornéliens, impliquant de plus en plus le joueur. Il sera difficile de rester insensible face à certaines scènes déchirantes qui ne manqueront pas de faire échos à votre quotidien ou à votre propre histoire. L’immersion est au top et le gameplay, bien qu’un peu complexe par instant, se révèle inventif et efficace. Une belle expérience de jeu à bien des niveaux.

Jouabilité
Plutôt efficace, la maniabilité et la jouabilité sont assez simples à prendre en main, à condition de bien saisir l’anglais. Car si pour l’histoire le niveau de langue est assez bas et compréhensible par un plus grand nombre, pour les termes spécifiques au combat, ce sera une autre paire de manches. Car le système se veut stratégique, avec plusieurs ramifications et un tour par tour en temps réel. Les menus (dans et hors combat) sont clairs et limpides, l’accès à la carte facile et le résumé des missions en cours plutôt agréables grâce à sa mise en scène type journal intime.
Durée de vie
Plutôt conséquente : on parle quand même d’un JRPG, genre dont les jeux ont presque (oui, il y a des exceptions) toujours des durées de vie assez grande. C’est ici le cas. D’autant que l’exploration peut occuper une grande partie de votre temps : les décors sont magnifiques et c’est un plaisir de s’y promener.
Graphismes
Sans doute la plus grande réussite du titre. Les décors sont fabuleux avec ces nuances d’orange et de marron et cette forêt automnale. Le character design est soigné, et les décors des donjons, bien qu’un peu répétitifs, sont aussi très bien réalisés. On recommande cependant d’y jouer sur la télévision pour en profiter pleinement.
Son
Les doublages japonais de chacune de nos trois demoiselles est un plaisir à entendre. De même que les bruitages environnementaux, qui s’allient à merveille avec une musique douce et délicate reflétant l’atmosphère paisible de certains lieux. En fait, la musique s’accorde au moment sans être trop présente (plus vive pour les affrontements, absente dans certains instants de tension, etc.).
Intérêt
Sans être un indispensable du genre, Blue Reflection : Second Light se révèle être un jeu sur lequel il faudra compter (à la seule condition de bien lire l’anglais). Pour les amateurs du genre, il s’agit d’une proposition qui mêle élément classique et inventivité. Pour les néophytes, vous profiterez d’une aventure passionnante. La possibilité de varier la difficulté peut d’ailleurs vous aider à vous immerger uniquement dans l’histoire si c’est celle-ci qui vous intéresse.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Blue Reflection: Second Light (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×