• Ma note
    Moyenne de 4,4 - 13 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 13 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Phoenix Wright : Ace Attorney Disponible sur NDS

Test de Phoenix Wright : Ace Attorney (NDS)

Phoenix Wright : quel avocat êtes-vous ?

Test
Enfin ! Enfin quelques titres originaux venus tout droit du Japon réussissent à passer les frontières de l'archipel et à débarquer en Europe. Des jeux comme Trauma Center, Electroplankton, ou encore certains Tales Of parviennent ainsi à s'expatrier hors de leur pays natal. Parmi eux, Phoenix Wright ou le premier jeu d'avocat développé par Capcom.
Test rédigé par Wind-Legend

Phoenix Wright, un nom qui tue

Non, Phoenix Wright n'est pas une nouvelle franchise de Capcom mettant en scène les aventures de Fabien, l'avocat-mayo, qui doit récupérer du Super Engrais pour amener au silence le clan des avocats-vinaigrette.

En fait, Phoenix Wright : Ace Attorney est le premier jeu de réflexion situant l'action autour du Palais de Justice. Vous incarnez Phoenix, grand homme à la coiffure étrange qui voue un culte à son gel fixant, jeune avocat spécialisé dans la Défense qui fait ses débuts dans l'art subtil de l'interrogatoire.

En effet, l'aventure commence alors que votre meilleur ami, un dénommé Paul Defès, est suspecté d'assassinat. Or, son procès va en fait être votre première affaire en tant qu'avocat, que ce soit pour Phoenix Wright ou pour vous-même. En effet, Phoenix est un novice en la matière, et vous serez guidé au début par une dénommé Mia Fey qui s'avère être votre patronne. L'histoire débute donc directement par l'affaire Defès et son procès. Le juge est en place, l'avocat de l'accusation est prêt, et vous déglutissez un bon coup avant de déclarer : 'La Défense est prête, votre Honneur'.

Le scénario de Phoenix Wright : Ace Attorney est son plus gros point fort. Dès le départ, la pertinence des dialogues, l'humour omniprésent, la construction narrative extrêmement bien ficelée, et le charisme de chaque personnage vous emporte et vous passionne. Ainsi, il sera très difficile de décrocher de la console une fois l'aventure débutée. De plus, les liens entre les différentes affaires vous feront vivre une véritable trame, qui s'intensifiera et évoluera au fur et à mesure de votre progression. Des personnages récurrents, comme le commissaire Tektiv, ou votre pire ennemi : l'avocat de l'accusation Benjamin Hunter, seront présents dans plusieurs affaires, si bien qu'une réelle continuité s'installe dans le récit et provoque une addiction assez exceptionnelle au soft.

Derrick au rapport

Le jeu vous permettra d'élucider les mystères de 5 enquêtes successives. Exceptée la première qui se passe uniquement à l'intérieur d'une Salle d'Audience, les 4 autres suivent un schéma identique, à savoir : visite des lieux du crime, interrogation des témoins, déplacements dans plusieurs endroits liés à l'affaire, et procès à proprement parlé.
Pour ne rien vous dévoiler du contenu réel des affaires et ainsi ne pas vous gâcher la découverte savoureuse du jeu, créons une autre histoire afin de vous décrire le gameplay et le déroulement d'une enquête : Madame Quirale, une vieille retraitée de la rue Saint-George-Bastien-Maurice, est retrouvée morte dans la salle d'attente d'un prothésiste, un pied de chaise enfoncé dans son thorax. Votre ami, Régis Kétépala, est accusé du meurtre. En effet, il se trouvait au moment du crime dans le cabinet médical. Les 3 autres personnes présentes étaient la secrétaire, le médecin en question et son patient à qui il installait une prothèse de narine.

Régis est alors venu vous voir en pleurant pour vous suppliez de le défendre au tribunal et vous a évidemment convaincu de son innocence. Selon lui, il se trouvait aux toilettes au moment du meurtre. Vous voilà donc sur les lieux du crime, le commissaire Tektiv s'y trouvant déjà préalablement et ayant, selon lui, déjà fait tout ce qui consistait au rassemblement de preuves.

Le jeu se présente alors de la façon suivante : sur l'écran du haut, l'entrée du cabinet en arrière-plan est affichée en plan fixe. Le commissaire Tektiv occupe la majeure partie du cadre et vous parle, le texte s'affichant au bas de l'écran. Sur l'écran inférieur, un simple carrée marron vous permettant, avec un simple touché du stylet, de faire défiler le texte.

Vous insistez pour pouvoir récupérer l'unique objet que Mr. Tektiv a pour l'instant subtilisé : le rapport d'autopsie. Ce dernier refuse. S'affiche alors sur l'écran inférieur deux choix : 'Insister' ou 'Laisser tomber'. Vous pouvez donc sélectionner le type de réponse qu'utilisera Phoenix et ainsi décider de la direction que prend la conversation. Ces diverses choix que l'on vous demandera assez souvent permet une réelle immersion dans le jeu et dans le drame de l'enquête. Vous décidez d'insister, et le commissaire finit par céder et vous lègue le rapport d'autopsie du corps de Madame Quirale qui précise sa mort aux alentours de 16h30.

Votre discussion terminée, l'écran du bas affiche 4 possibilités. Vous pouvez donc : parler avec la personne en face de vous (ici, le commissaire Tektiv), examiner les lieux, vous déplacer dans un endroit différent, et enfin présenter une pièce à conviction à la personne en face de vous (ici, toujours le commissaire Tektiv). Vous décidez de vous déplacer, et vous sélectionner la salle d'attente.

Vous voilà donc face au réel lieu de la tragédie. Vous décidez de l'examiner. A ce moment, l'écran du haut qui affichait l'endroit se déporte sur l'écran du bas, et vous pouvez ainsi, grâce au stylet, cibler des éléments de la scène afin de les examiner et parfois les emprunter afin de s'en servir plus tard comme preuves au procès. Ces phases sont assez intéressantes, car elles mettent en œuvre vos aptitudes à l'observation. De plus, dans certaines enquêtes, vous devrez user de vos charmes sur certains personnages afin d'avoir accès aux différents lieux et ainsi subtiliser ce que vous voulez. Un vrai plaisir.

Le jeu est ainsi fait que, de par sa narration et sa formidable construction, son extrême linéarité est habilement gérée. Ainsi, vous ne pourrez jamais dans le jeu vous présenter au procès sans avoir réussi à obtenir toutes les preuves nécessaires. Et le déroulement des actions est fait de telle manière que, de toute façon, vous n'aurez jamais envie d'aller au procès tant que vous n'aurez pas fait parler tous les gens que vous vouliez entendre, et tant qu'aucune véritable piste ne soit apparue dans votre esprit.

Une fois toutes les preuves nécessaires en votre possession, le jeu vous emmène enfin dans la Salle d'Audience, là où tout va se jouer. La partie procès du soft est la plus intéressante : c'est ici que vos méninges vont devoir travailler afin de déjouer les incohérences de l'accusation et d'innocenter votre client.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

18 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Phoenix Wright : Ace Attorney (NDS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.4/5

L'avis des visiteurs

vraiment excellent...cest un vrai plaisir de jouer l avocat !!! seul les musiques m ont paru ennuyantes...
Phoenix Wright est une perle, simple, sympas avec des dialogues intéréssant (voir drôle). Ce jeu est un hit, vivement que Nintendo nous ammène d'autre jeu à concept aussi bon que celui là ;)
Mon jeu DS favori à ce jour, rien à redire, a quand la suite ?

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×