• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

MARVEL Ultimate Alliance 3: The black order Disponible sur Switch

Test de MARVEL Ultimate Alliance 3: The black order (Switch)

Marvel Ultimate Alliance 3 : Ça castagne sec au pays du Spandex

Marvel Ultimate Alliance 3, c'est Nintendo qui décide de ressusciter une série née chez Activision adaptant des licences Marvel, et développée par Koei Tecmo. Un méli-mélo qui aura inquiété tout au long de son développement, il est donc temps de faire le bilan.

Test
Marvel Ultimate Alliance 3 est en fait le cinquième épisode de la saga, qui a commencé sous le nom des X-Men Legends, mais le premier sous le giron de Nintendo et surtout le premier développé par Koei Tecmo et la Team Ninja. On est finalement plus proche du reboot de franchise que d'une réelle suite, mais ce n'est pas plus mal vue la qualité tout relative du précédent épisode, sorti déjà à l'époque de la Wii. C'est donc le spécialiste du Beat Them Up de masse qui est aux commandes, et sous la tutelle de Nintendo, le studio nous a récemment offert Hyrule et Fire Emblem Warriors, deux excellents Muso qui savaient tirer partie des licences qu'ils adaptaient. Alors si dans Marvel Ultimate Alliance 3 on quitte le Muso pour reprendre la formule du Diablo-like initié par les opus précédents, le savoir-faire lui est toujours de la partie.
Vous l'aviez sûrement déjà senti lors des premières impressions publiées il y a peu, alors on ne fera pas de suspense inutile : Oui Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order est un bon jeu, et une excellente surprise.

Le titre est, tout comme ses prédécesseurs, un hack'n slash en vue de dessous. Vous constituez votre équipe de 4 héros (ou vilains) et vous vous lancez dans la bataille seul ou jusqu'à 4, les personnages restant étant dirigés par l'IA. Entre deux combats, le jeu vous demandera de passer un peu de temps dans les menus pour équiper vos personnages de gemmes de pouvoir, répartir les points d'expérience acquis, dépenser vos ressources dans les arbres de compétences.
Si vous avez déjà joué à un Diablo, Baldur's Gate ou Victor Vran pour n'en citer que quelques-uns, vous serez en terrain connu. Petite note cependant, jeu Nintendo oblige, un soin particulier a été apporté à ces menus afin de les rendre accessibles. Ce n'est pas parfait, mais pour un joueur qui n'a pas l'habitude de fouiner dans ce genre de menu chargé en chiffres et statistiques, le premier contact ne sera pas rebutant.

Petit regret cela dit, il n'existe pas d'option permettant d'automatiser la gestion de vos héros comme peuvent le proposer certains jeux du genre. Il faudra donc obligatoirement mettre les mains dans le cambouis. Si encore une fois la chose s'avère assez facile d'accès, autant tout de même être prévenu si la chose vous rebute.

Un Comics qui prend vie

Revenons un peu en arrière et intéressons-nous à l'habillage du jeu. A conditions de ne pas être allergique au Cell-Shading, cette technique permettant de donner un aspect BD/Cartoon aux textures, le jeu se révèle plutôt joli. Les personnages bénéficient de modélisations détaillées, les couleurs sont agréables et bénéficient de jeux de lumière réussis. Enfin, les décors des différents niveaux sont dans l'ensemble tous réussis, voire magnifiques.
Evidemment certains seront un peu en deçà, particulièrement les décors de laboratoires ou de bases secrètes assez génériques, mais comparés au somptueux décors du repaire de la Main, du manoir des X-men ou de la jungle du Wakanda, c'est un moindre mal. D'autant que les développeurs ne lésinent pas sur les effets de mise en scène pour maintenir ce degré de bonheur visuel : passage en ombres chinoises, plan très éloigné en vue de côté, plan de très près avec arrière-plan très animé...

On ne spoile volontairement pas ici, mais sachez qu'un effort tout particulier semble avoir été fait pour sans cesse surprendre le joueur et renouveler son plaisir de jeu. Un Diablo-Like ayant par nature ce principe de répétitivité lié à ses mécaniques de jeu, c'est un bol d'air frais que l'on accueille à chaque fois avec grand plaisir. Les longues sessions n'en deviennent du coup pas monotones, et on quitte souvent sa partie avec cette envie d'aller encore un peu plus loin pour voir quelle nouvelle trouvaille de mise en scène pourrait poindre le bout de son nez.
L'aventure est ponctuée par de très belles et relativement courtes cinématiques, dynamisant juste ce qu'il faut le récit. L'histoire n'est de toute façon pas le point fort du jeu, mais elle reste agréable à suivre et s'inspire de la bonne manière des films et comics adaptant l'univers Marvel. Vous aurez donc votre dose de fan-service, mais point de surenchère ici. Les clins d’œil sont certes nombreux, et feront assurément plaisir aux fans des films comme des comics, mais les équipes de Toei Tecmo évitent la multiplication de références à outrance. Un fan-service savamment dosé en définitive, ce qui reste la meilleure façon de s'adresser au plus grand nombre.
Le scénario de The Black Order nous propulse dès le départ dans l'espace aux côtés du groupe de héros le moins sérieux de la Maison des Idées, les Gardiens de la Galaxie. Le ton est donné d'entrée de jeu, MUA 3 se veut aussi comique qu'épique. Et si on ne révélera pas de détails concernant le scénario, on peut dire que côté humour, le contrat est plutôt bien rempli.

Les scénaristes et les auteurs ont assurément vu les films du Marvel Cinematic Universe, et ont particulièrement pioché dans les derniers volets, si vous voyez de quoi il en retourne. On baigne donc dans du Marvel, et sans être révolutionnaire, les péripéties lient plutôt bien les niveaux entre eux et le tout se suit avec entrain, avec même quelques rebondissements plutôt inattendus.

En revanche, si l'histoire n'a rien d'original, on se délectera des dialogues reproduisant à merveille le caractère des personnages : Wolverine est agressif, Deadpool à mourir de rire, le Fauve pince sans rire... On a l'impression de vivre une véritable histoire et non un prétexte de jeu vidéo grâce à ces petits détails, et oui, ça change tout.
Un mot enfin sur la direction artistique de l'ensemble. Le jeu s'inspire bien plus de l'imagerie des comics que celles des films, permettant aux développeurs de prendre un peu plus de liberté vis à vis des personnages mis en scène mais aussi de la cohérence graphique de son univers.

Ainsi les costumes inspirés des films côtoient les costumes tirés des comics sans que cela ne choque la rétine. Au contraire, le tout s'harmonise parfaitement et devrait donc satisfaire autant les fans des films que ceux des comics. Une fois encore, on sent que le titre essaie de plaire à tous, signe que les développeurs avaient conscience de s'attaquer à une licence forte. Sur ce point, c'est donc une franche réussite, et il s'agit certainement de l'une des meilleures adaptations de licence si on ne parle que de respect du matériau de base. Fort heureusement, les qualités du titre ne s'arrêtent pas là.

Pif ! Bam ! Piou Piou ! Zwing !

En bon Beat Them Up/Hack'N Slash/Diablo-Like/A-RPG (coller l'étiquette que vous voulez au titre), The Black Order est un jeu bourré d'action. Vos personnages progressent dans les niveaux en alternant combats de couloirs souvent optionnels et combats "en arène" obligatoires pour progresser et ouvrir la porte suivante. Cela se fera d'ailleurs parfois en résolvant une petite énigme, ce qui est toujours sympathique.

Entre deux combats, les phases d'exploration seront de temps en temps ponctuées de phases de réflexion où il vous faudra pousser des caisses/statues ou activer des interrupteurs. Du classique mais efficace, qui permet de souffler entre deux phases d'action soutenue. Le jeu recèle aussi son lot d'objets et passages cachés, permettant de ne pas s'ennuyer même quand on ne combat pas.

Ces passages d'exploration seront non seulement l'occasion de trouver des cristaux rares, mais aussi des portails permettant de débloquer des missions secrètes. On ne boudera pas le plaisir que l'on prend à débusquer ces petits secrets, particulièrement quand il nous demande d'explorer une porte dérobée du X-Manor, ou traverser la bonne faille dimensionnelle dans la Dark Dimension.
Les phases de combat se mueront en moins de deux secondes en un joyeux bazar à l'écran. On assène coup faible et coup fort pour recharger sa barre de pouvoir, et on utilise la gâchette pour libérer l'un des 4 pouvoirs de notre héros. Le résultat a ce petit quelque chose de jouissif même si entre les lasers, les balles, les coups d'épée et autres cascades que réalisent nos 4 héros, il arrive de perdre un peu le fil de l'action.
Mais si ces phases pourraient ressembler à du n'importe quoi, ne vous y trompez pas. Marteler les boutons et les pouvoirs sans logique aura vite ses limites, le jeu étant bien plus profond qu'il n'y paraît. Marvel Ultimate Alliance est un vrai Diablo-Like derrière sa licence et n'offre pas qu'un plaisir décérébré.

Au contraire, le titre est avant tout un jeu de placement et d'occupation de terrain. Il faut savoir esquiver au bon moment et garder un œil sur les bons ennemis. Rentrer dans le tas sans réfléchir pourra bien sûr fonctionner mais plus vous avancerez dans l'aventure, plus il vous sera demander d'analyser rapidement la zone de jeu pour savoir quels adversaires attaquer en premier, où vous placer pour optimiser vos attaques et éventuellement quels objets du décors utiliser pour vous faciliter la vie. Certains combats pourront paraître difficiles au premier abord, mais quand vous réaliserez que des missiles ou des bonbonnes de gaz sont stockés dans un coin de la map, vous reprendrez l'ascendant assez facilement.
Histoire également de limiter les approches uniquement bourrines, les développeurs ont limité les réanimations des membres de l'équipes à 3. Vous ne pourrez donc pas relever indéfiniment les alliés tombés au combat, et devrez finir le combat avec les personnages encore debouts, et ce jusqu'au prochain checkpoint. On apprend donc rapidement à utiliser toutes les actions mises à notre disposition pour esquiver les attaques ennemies et riposter.

La maîtrise du gameplay est aidée par une courbe de difficulté plutôt bien réglée dans l'ensemble qui pousse petit à petit le joueur à utiliser le panel d'actions à sa disposition sans trop le brusquer, en dehors de quelques passages ardus. Mais on vous rassure, on ne fera pas pour autant dans la dentelle et vous aurez droit au déluge d'effets spéciaux à l'écran attendu. Nous avons quand même affaire à des Super-Héros surpuissants, ne l'oublions pas !
Enfin, le jeu ne disposant pas de système d'expérience partagée, vous devrez forcément mettre de côté certains personnages lors de votre premier run, mais vu le nombre de personnages jouables, c'était inévitable. Il sera toujours possible d'augmenter le niveau d'un allié avec les gemmes récoltées au fil de l'aventure, mais ces ressources étant relativement rares, autant en optimiser l'usage.

Le jeu vous donnera régulièrement un coup de main au travers des personnages qui rejoindront votre équipe mission après mission. Ceux-ci seront en général plus puissants que les héros de votre team actuelle, donnant un boost à votre puissance et vous laissant surtout l'occasion de les essayer d'emblée sans prendre de risques.

Même si une expérience partagée aurait permis de profiter de tous les personnages à n'importe quel moment, il faut bien reconnaître que cela aurait sûrement rendu le titre trop simple. Le système choisi par Koei Tecmo se révèle efficace et cohérent, et permet tout de même de s'essayer à tous les gameplays et boostera la durée de vie du titre.
Tout bon Beat Them up qui se respecte se doit d'avoir son lot de combats de boss, et Marvel Ultimate Alliance 3 n'en manque pas. La plupart des méchants iconiques de l'éditeur viendront vous défier, et on sera ravi de retrouver certains personnages un peu obscurs puisés dans le lore infini de Marvel.

Point négatif, ces affrontements de boss sont parfois très rapprochés si bien que certains passages prennent un peu la forme d'un boss rush. Les combats de boss sont le plus gros reflet de l'influence de Koei Tecmo sur le titre, et on se retrouve donc souvent avec un véritable sac à PV, disposant d'abord d'une jauge endurance à faire tomber avant de pouvoir leur faire de véritables dégâts. Certains ennemis lambda disposent aussi de cette caractéristique, ce qui donne parfois lieu à de très longs affrontements, particulièrement si vous dirigez une équipe de personnages qui n'ont pas atteint le niveau d'expérience optimal.
C'est clairement le point le moins réussi du titre, et surtout celui qui pourra se montrer le plus frustrant. Pourtant, on croisera régulièrement des phases de boss ne se limitant pas à du matraquage de boutons. Il faudra alors utiliser des canons dans le décor pour affaiblir un colosse, ou utiliser des objets lâchés par le menu fretin pour attaquer la barre d'endurance. Ces phases de boss se montrent tout de suite plus intéressantes, et reviennent heureusement assez souvent. Finalement, c'est surtout les combats standards demandant de taper et d'esquiver qui se montreront rébarbatifs, mais une fois encore, c'est un défaut que l'on retrouve souvent dans les jeux du genre. Avec une bonne gestion de son équipe et de leur expérience, vous ne devriez pas être gêné par ce genre de phases.

Casting 3 étoiles

L'intérêt principal pour beaucoup de joueurs fan de Marvel, c'est évidemment la longue liste de personnages jouables. MUA 3 essaie de ratisser large, et on apprécie que le jeu ne soit pas brider comme avait pu l'être le 4e opus de la licence Marvel vs Capcom. Les films du MCU ont évidemment une certaine influence dans la composition du casting, mais on retrouve aussi avec plaisir certains X-Men comme Wolverine ou Psylocke, ou encore Deadpool (difficile de faire sans lui), Crystal, Iron Fist et cetera et cetera. Il risque de manquer votre chouchou, mais dans l'ensemble le casting est plus que satisfaisant.
Côté modélisation, on a droit à un excellent travail de la part de la Team Ninja. Les designs des différents personnages puisent aussi bien dans les comics que dans les films mais propose une patte propre au jeu. Tout cela donne un tout très cohérent et agréable. MUA 3 propose donc son propre univers visuel mais ne prend jamais trop de liberté, si bien qu'on reconnaît au premier coup d’œil chaque nouveau personnage croisé et on apprécie de déceler les petites subtilités de design insufflées par les développeurs.
Chaque personnage que vous pouvez incarner (car oui il n'y a pas que les héros qui seront jouables, mais chut !) dispose de ses pouvoirs propres. Même si on distingue évidemment certains archétypes, les développeurs ont tout de même tout fait pour varier les plaisirs et des personnages qui pourraient sembler similaires en apparence sont finalement très différents à jouer.

Prenons les deux Spider-Man en exemple, Peter Parker et Miles Morales. Si le premier reprend un Gameplay assez proche de celui qu'il a depuis le premier Marvel Ultimate Alliance, à base de jets de toiles et de coups rapides, le second dispose d'attaques de zone et élémentaires le rendant totalement différent de son homologue. Certains personnages partageront d'ailleurs des capacités et animations, mais la répartition de ces points communs est telle que nous n'avons pas l'impression de jouer un simple doublon.
Certaines aptitudes sont quant à elles propres à certains personnages, comme Deadpool qui peut régénérer sa santé, Iron Man qui peut voler en consommant un peu d'énergie... Tous ces éléments mis bout à bout montre le soin apporté à la constitution de ce casting, et on est vraiment ravi de ne pas avoir le choix entre un tank, un healer, un sniper et un DPS avec des skins différents.

Ensemble ils sont plus forts

Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order vous demande de vous constituer une équipe, et il ne faudra pas se limiter au simple fait de choisir vos personnages préférés. Enfin si, vous pouvez évidemment jouer comme ça, mais ce serait passer à côté des diverses mécaniques d'équipes dont dispose le jeu.
Commençons par le système de synergie des attaques spéciales. Vos héros ont donc à leur disposition quatre attaques spéciales une fois le niveau 20 atteint, chaque nouvelle attaque se débloquant à partir du niveau 10, puis 15. Vous déclenchez ces attaques en appuyant sur le bouton R et l'un des 4 boutons de façade, ce qui puisent dans votre barre de mana... pardon de pouvoir. Jusqu'ici me direz-vous, on reste sur du classique.

Mais si vous appuyez sur la touche ZR, alors vous pouvez demander à vos alliés de combiner leur attaque à la vôtre. Il faut alors que les attaques soient compatibles pour entrer en synergie. Par exemple, une attaque de type rayon peut se combiner à une attaque de type reflet/bouclier pour décupler sa zone d'impact. Ainsi si Iron Man et Captain America sont assez proches, vous pouvez faire en sorte de refléter le rayon du héros en armure sur le bouclier de son acolyte. Le but étant évidemment d'augmenter les dégâts infligés mais surtout leur zone d'impact.

Les combats se déroulant souvent à 4 contre 10 ou 15, on usera dès que possible d'attaques de zone pour ne pas se laisser ensevelir. Alors si on peut transformer une puissante attaque localisée en une dévastatrice attaque de zone, pourquoi s'en priverait-on ? Ce principe de synergie est aussi utilisé lors des phases d'exploration, et il faudra utiliser la bonne combinaison de pouvoirs au bon endroit pour révéler certains passages secrets. Un principe finalement assez simple, fun et gratifiant mais qui rendra plaisant la présence d'IA en solo, ce qui n'est finalement pas monnaie courante.
Mais les interactions entre les personnages ne s'arrêtent pas là. Un système d'union boostera les caractéristiques de votre team si sa composition remplit certains critères. Chaque personnage dispose de plusieurs catégories comme X-men, Avengers, Rigolo de service etc...

Associer au sein de votre équipe des personnages membres de ces catégories débloquera des bonus de caractéristiques appliqués à l'ensemble des personnages composant votre équipe. Ainsi, plus votre équipe sera compatible, plus vos personnages seront puissants. Les différentes compatibilités sont en plus répertoriées, et le jeu vous montrera même quels personnages associer pour débloquer tel ou tel type d'union.

Une fois encore, la volonté de rendre le jeu accessible est perceptible, et toujours sans en sacrifier la complexité. Néophytes comme aficionados pourront y trouver leur compte afin de profiter des différents systèmes de jeu sans prise de tête, et c'est on ne peut plus appréciable.
Le jeu dispose également d'un arbre de compétences commun à toute l'équipe dont les branches s'ouvriront au fur et à mesure de votre progression. Rien de bien original ici, on débloque des améliorations de statistiques permanentes ainsi que des capacités plus spécifiques comme "attaques au sabre +x%". Chaque case de l'arbre se débloque au moyen de l'argent et des orbes que vous glanez au fil de l'aventure. Du classique certes, mais efficace et indispensable dans un Hack'N Slash digne de ce nom.
En complément de cet arbre de compétences, un système de craft et d'équipement est également de la partie. Vous pouvez raffiner ou fragmenter les cristaux ISO-8 que vous lootez au fil des missions. Ces cristaux font office de pièces d'équipement et octroient tout un tas d'avantages à vos personnages. Ils peuvent être améliorés grâce à l'argent et aux ressources que vous récupérez de combat en combat, ou obtenu en fragmentant les cristaux que vous jugez inutiles.

Petit bémol pour les fan de Diablo-like, l'équipement des cristaux ne générera aucun changement physique sur vos héros, et c'est sûrement la raison pour laquelle Koei Tecmo dissimule la partie équipement standard d'un A-RPG derrière ce système de cristaux. Certains détails ayant leur importance, mieux vaut vous en avertir.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

La Team Ninja devait certainement savoir qu'elle avait entre les mains une licence avec laquelle il ne valait mieux pas plaisanter, et le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat est plus que satisfaisant. Le jeu est agréable à parcourir, et les rares murs de difficulté nous poussent à explorer un peu plus les menus, à mieux équiper nos personnages et à les monter de niveaux en utilisant les cristaux lootés au cours des combats qui ne semblaient pas avoir une importance capitale.

Le titre est malin, et s'adresse plutôt bien à son joueur : entre les pop-ups d'aide qui interviennent lorsqu'une nouvelle mécanique est introduite, les tips prodigués lors des (longs) temps de chargement, et bien sûr la base de données, on apprend sans même s'en rendre compte les subtilités du jeu.
On a donc face à nous un titre qui veut que le joueur s'amuse tout en lui donnant du challenge. L'équilibre n'est pas si simple, et s'il n'est évidemment pas sans défaut ici, il peut se targuer d'être parmi les meilleurs.

Techniquement parlant, le jeu est presque irréprochable en étant aussi beau que fluide la plupart du temps. On a vraiment l'impression de jouer à un Diablo un poil plus bordélique mais plus rigolo, avec des héros dans l'ensemble bien écrits et respectueux du matériau de base. Sans être "diablement" beau, les décors sont très réussis et agréables à parcourir.
Aidée par une mise en scène dynamique, osant des angles de caméra audacieux, la direction artistique du titre est une vraie réussite. Dans sa volonté d'adresser le jeu au plus grande nombre, Koei Tecmo est même allé jusqu'à proposer le choix entre une vue aérienne ou 3e personne. Que vous soyez fan de Diablo ou de Hyrule Warriors, vous devriez trouver votre bonheur dans l'un de ces deux réglages.

On privilégiera plutôt la vue standard, offrant une meilleure lisibilité de l'action, mais la vue "héroïque" permet d'être transporté au cœur de l'action, et on prendra un certain plaisir à l'activer de temps à autre. Dans tous les cas, avoir le choix reste un atout indéniable, et s'inscrit toujours dans cette envie perceptible d'adresser Marvel Ultimate Alliance 3 au plus grand nombre.
Tout n'est pas parfait pour autant, et il faudra s'accrocher jusqu'à atteindre le niveau 20 afin de profiter pleinement des systèmes de jeu. C'est un peu dommage de devoir attendre si longtemps, même si on s'amusera aussi avant cela. Les habitués du genre risquent tout de même de trouver le jeu un peu mou et limité avant cela, mais c'est sûrement là un revers d'avoir voulu rendre son jeu accessible.

On notera aussi quelques problèmes de caméra de ci de là, mais le patch day one a grandement corrigé les problèmes liés à cette dernière. On pardonnera moins les temps de chargement extrêmement longs mais heureusement plutôt rares.
16/20
On n'attendait pas vraiment ce Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order, et il aura su nous surprendre. Avec sa direction artistique souvent épatante, ses petits coups de folie, son contenu riche, son casting de personnages (presque) parfait et surtout son gameplay plus profond qu'il n'y paraît, le jeu est une franche réussite. Même les joueurs indifférents aux héros Marvel peuvent y trouver leur compte, c'est dire si le jeu est réussi. Chapeau bas Nintendo, chapeau bas Koei Tecmo.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Nous voilà certainement en face de l'un des meilleurs jeux adaptés de l'univers Marvel certes, mais aussi un très bon Hack'N Slash, fun, complet, beau et jouable en multi. Une réussite de la part de Nintendo et de la Team Ninja.

Jouabilité
Hormis sa caméra parfois capricieuse, le jeu ne demande pas de réel effort de prise en main et permet de s'amuser dès les premières minutes. Nos personnages répondent au doigt et à l’œil, et seul vos réflexes pourraient vous faire défaut.
Durée de vie
Entre sa campagne principale déjà longue, ses missions secrètes, ses personnages à monter de niveau, vous ne devriez pas en voir le bout tout de suite. Et le mode multijoueur sera toujours l'occasion de se refaire une petite partie.
Graphismes
Le jeu est beau, très beau même. On verra forcément un peu plus les défauts si on passe en caméra 3e personne, mais en l'état, c'est un véritable tour de force que de proposer un jeu aussi chargé qui reste fluide et beau, en portable comme en mode docké.
Son
Si les musiques et sons du jeu sont sympathiques sans être inoubliables, les doublages (uniquement en anglais) sont d'excellente facture.
Intérêt
Les fans de Marvel et de Hack'N Slash devraient y trouver leur compte. Le jeu a été peaufiné de sorte que s'il finira forcément par se montrer répétitif, il réussira toujours à vous ramener à lui par son gameplay, ses références ou sa direction artistique.
Ergonomie
Que ce soit en portable ou en sur votre téléviseur, le jeu est parfaitement jouable et surtout lisible. Les menus bénéficient d'un soin particulier. On est à l'aise dans MUA 3, il faut bien le dire.
Multijoueur
Si l'aventure solo est déjà plus que convaincante, le fun n'en sera que décuplé en multi. Monter des stratégies, combiner ses pouvoirs... l'approche sera différente du jeu solo, permettant de redécouvrir le titre avec plaisir. Le online de la Switch étant ce qu'il est, on privilégiera les parties en local si on a le choix.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu MARVEL Ultimate Alliance 3: The black order (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×