• Ma note
    Moyenne de 3,6 - 3 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 3 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Geist Disponible sur NGC

Test de Geist (NGC)

Geist : attention, jeu fantôme !

Test
Pfff ! Tuer des revenants, ça ne vous fait plus peur ? Trop habitué à cracher vos balles sur des adversaires vus et revus ? Et bien que diriez-vous d’incarner votre pire ennemi ? Mais attention, avec tout ce que cela implique : l’immatérialité et la pensée obsédante de la mort. Là, tout de suite, ça en calme plus d’un. Et ça se joue sur le bucolique cube de Nintendo, parait-il pour les enfants…

Croix de bras, croix de fer, si je mens...

Au risque d’être un peu expéditif, nous n’allons pas aller par quatre chemins dans ce test, ni nous étaler en longueurs. Non. Parce que parler de Geist, c’est se faire un peu du mal. Rarement un jeu à si fort potentiel n’aura été autant gâché par une réalisation technique surannée et un gameplay insolite voire incongru. Longuement reporté, on y croyait chaque année un peu plus, à tous les E3, à ce FPS d’un nouveau genre. Les magazines comme Gameplay 128 –Coucou Jay- l’annonçaient comme LE futur hit à venir. L’un des derniers aussi. Et puis le jour J arrivé, triste constat : en dépit d’une jaquette aguicheuse, le jeu n’en vaut pas la chandelle, malgré quelques instants extraordinaires, dans tous les sens du terme.

John Raimi est un agent des forces spéciales américaines venu enquêter avec son équipe dans un laboratoire français (!). La société réalise des expériences paranormales et le héros va s’en apercevoir rapidement. Mais trop tard. Prisonnier et dépossédé de son corps, il va errer dans les couloirs de cette prison d’acier à la recherche de son physique que ses adversaires lui ont volé, et de la vérité. Aucune trace de ses partenaires. Sans trop en dévoiler sur le scénario, l’intrigue est bien ficelée et risque de choquer les plus sensibles. C’est malsain, et pour une fois le joueur va palper cette ambiance de l’intérieur.

Car incarner un mort selon N-space, c’est amener le joueur à en ressentir l’effroi et la solitude, quand ce n’est pas la torpeur. Attendez, ne partez pas, calmez-vous, ce n’est pas fini… Partant de ce principe totalement inédit dans un jeu vidéo, et hautement inspiré du film Ghost, le gameplay possède «juste» la prétention de faire ressentir des sensations inédites et grisantes. Toutes les caractéristiques du revenant s’offrent donc à vous. Bouger des objets par télékinésie pour résoudre des énigmes, envoûter un ennemi ou un animal voire un élément matériel comme un ordi ou une poubelle (!) pour en obtenir ses caractéristiques un temps limité… Tout ceci est de mémoire du jamais vu, et joué.

Les développeurs ont poussé le bouchon assez loin : pour prendre possession d’un individu et de son gunfight, vous devrez au préalable… l’effrayer ! Mais là où le bât blesse, c’est que la façon de procéder à cet envoûtement est clairement prédéfini ; et si vous n’avez pas trouvé ce que les concepteurs tentent de vous faire comprendre, vous risquez de tourner très longtemps pour rien ! Qui aurait pu penser que pour pénétrer dans le corps d’un soldat, il fallait faire tomber une échelle, mettre le feu sur celle-ci, incarner un chien pour aller dans la pièce d’à côté et augmenter la pression du gaz pour enfin effrayer le pauvre gars prisonnier dans la salle en face ! Ceci n’est pas un résumé ou une parodie, c’est bien du in-game. A la longue, c’est fatigant, redondant, et finalement crispant. Surtout que les énigmes bloquant la progression ne sont pas piquées des hannetons.

Esprit... Es-tu las ?

Pourtant, incarner un esprit ne manquait pas d’intérêt. La sensation en elle-même est inédite et parfois grisante. Le jeu se fait lent, flou, baroque et plonge vraiment le joueur dans un «jeu parallèle». Serein et léger. Dès lors que vous incarnez un des vingt personnages qui ne demandent qu’à être hanté, le jeu reprend les routines d’un FPS habituel. Ce contraste à la Soul River (pour les connaisseurs) ne laisse pas de marbre au début. Mention spéciale pour la scène d’ouverture dans le paradis, tout simplement touchante, enivrante, voire culte. Mais le spectacle retombe vite, implosant faute de ne proposer finalement aucun spectacle. A 60 euros la galette, c’est inexcusable. Et ce n’est pas quelques effets graphiques qui diront le contraire. L’action est lourde et molle. Strictement incomparable à Metroid Prime et sa séquelle. Quand à Résident Evil 4, n’en parlons pas au risque d’être déplacé.

Les Boss sont difficiles car ils exigent d’alterner bizarrement les actions d’esprits et de personnages hantés, cassant le rythme déjà mou des duels. Le scénario ne décolle pas particulièrement et le level design claustrophobique et sans inspiration rajoute de l’insipide à un jeu qui n’en avait tristement pas besoin d’avantage.

Bonne surprise : Le mode multi a pour lui un rythme plus électrique et offre une véritable palette de possibilités pour joueurs chevronnés. On s'amuse à se posséder et se déposséder, pour finalement élaborer des mini-stratégies qui donne une épaisseur aux rixes amicaux. Mais les plus fin d’entre-vous se tourneront vers des jeux plus tactiques, et les plus barbares vers des FPS plus solides, comme la série de Time Splitters. Une fois encore et même si c’est mieux, Geist n’arrive pas à se faire sa place.

Daube ludique ou chef d’œuvre avant-gardiste ?

Geist ne décolle donc pas, bâclé par un manque de finition mais surtout un manque d’inspiration et de foi certaine des développeurs. Ils y croyaient pas tant que ça à leur truc, et ça se voit. Au regard de la line up de Noël 2005, la game cube avait besoin et même attendait «LE» FPS Killer app qui aurait éclairé les linéaires de la 128 bits de Nintendo. Hit annoncé, chef d’œuvre espéré, Geist n’est rien de tout cela mais va pourtant au-delà du pétard mouillé ou du ratage : C’est une œuvre poétique, capable de plonger le joueur dans une introspection mi psychanalytique mi métaphysique –rien que ça-, mais hélas trop livrée à elle-même et surtout n’ayant rien à faire dans un rayon de jeu vidéo à notre époque !

Geist est soit trop avant-gardiste, soit totalement dépassé, selon l’avis qu’on pourra se faire. Mais il ne répondra en aucun cas aux attentes des joueurs actuels. Trop pressés, trop exigeants peut être aussi pour plonger dans un jeu trop prise de tête -c’est le cas de le dire-. Car tant que la vocation d’un jeu est d’amuser au sens que l’on connaît, les ovni comme Geist n’auront pas leur place. Incompris, incohérent, et pourtant muni d’une douce arrogance et d’un culot soulignant la noble mission de Nintendo consistant à proposer des jeux définitivement différents. Au risque de transcender ce terme. Pour l’heure, un bon Zelda, et tout le monde sera content ! Parce que l’essentiel n’est pas de gagner mais de participer, le coup du Geist aura au moins le mérite de faire parler de lui. On peut presque comprendre pourquoi un génie comme Miyamoto s’est amouraché de ce type de soft. Mais c’est ce « presque » qui empêche nous autres, le commun des mortels, d’en saisir l’essence et finalement l’intérêt et la réelle valeur et finalité de ce soft pas comme les autres. Mais comme « Les Autres » ?…
10/20
Geist n’est pas un jeu, mais un concept au pouvoir introspectif spectaculaire qui pourrait voir surgir un jour des émules surpuissants de part son riche potentiel. Mal exploité pour l’heure, il glane pile la moyenne, totalement perdu entre le pire et le meilleur, qu’il n’aura pas été capable de déterminer. Un jeu fantôme en somme dans tous les sens du terme !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Pokémon presents & Bravely Default II

Soutenez PN : achetez ces jeux !

10 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Geist (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.6/5

L'avis des visiteurs

Un très bon jeu au niveau de la créativité et de son originalité. Après, le style graphique souffre un peu de mise à neuf, mé bon ça passe. Par contre la durée de vie est très courte.
Une durée de vie très courte, des graphismes MOCHES, il faut l'avouer, et un interet modeste, ce jeu est décevant... Mais bien. Une fois. Un jeu a empreinter a des amis qui l'ont! ^^
Il est vrai que le jeu n'est pas très beau et se permet le luxe de saccader par moment . Il est vrai que le fait d'incarner un fantome et d'alterner l'avanture , la réflexion et le fps pur peut etre bizarre . Mais il est vrai que Geist est un de ces grands jeux , une aventure incroyable et...

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×