• Ma note
    Moyenne de 4,5 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Starlink: Battle for Atlas Disponible sur Switch

Impressions de Starlink: Battle for Atlas (Switch)

[#NintendoParis2018] Impressions de Starlink: Battle for Atlas

Nous avons pu jouer à Starlink: Battle for Atlas, la nouvelle licence créée par Ubisoft pour nous vendre du rêve et surtout des jouets !

Impressions
Présenté pour la première fois à l'E3 2017, Starlink: Battle for Atlas est une nouvelle licence créée par Ubisoft. Nous n'en avions plus entendu parler jusqu'à la conférence de Ubisoft cette année où le jeu a fait sensation en intégrant Fox et son Arwing comme personnage et vaisseau jouable. C'est ce vaisseau que nous avons pu installer sur le Joycon Grip pour nous envoler dans l'espace.
La version de démonstration que nous avons essayée comprenait plusieurs environnements, directement connectés entre eux. De l'espace, où nous avons pu nous livrer à une rapide joute galactique contre quelques vaisseaux ennemis, nous nous sommes rendus directement à grande vitesse sur la planète la plus proche, sans temps de chargement. De là à dire que tout le jeu sera en monde ouvert de la même manière, il y a un pas que nous nous sauterons pas, malgré les communiqués de presse allant dans ce sens.
Cette démonstration ne nous ayant pas permis de nous attarder non plus sur l'histoire, nous nous concentrerons sur le gameplay et les interactions avec les jouets.

Vaisseau en kit

La prise en main de notre vaisseau se fait plutôt facilement. Les sensations de contrôle, plutôt arcade, sont même assez satisfaisantes. Notre vaisseau peut accélérer à tout moment, que ce soit dans l'espace ou en rase-motte sur une planète, faire des esquives latérales, et bien sûr utiliser tout un arsenal d'armes... en fonction des accessoires dont on va parer le jouet fourni avec le jeu.
Vendu dans le pack, un support grip où viennent se loger les Joycons dispose d'un embout sur le dessus pour accueillir un des vaisseaux disponibles. Dans ce même vaisseau vous pouvez loger un pilote, chacun disposant de caractéristiques spécifiques. De même, les ailes du vaisseau sont escamotables et peuvent être remplacées par d'autres et bénéficient de statistiques particulières. On s'amuse à mettre un bout d'aile, puis un autre en juxtaposition, puis enfin un canon d'arme à même de nous conférer un pouvoir différent.
A chaque nouvelle manipulation il faut mettre le jeu en pause. La reconnaissance des éléments est elle quasi instantanée. Cette procédure devant être répétée régulièrement en fonction des ennemis rencontrés (certains étant plus sensibles à certains types d'attaque que d'autres), on craint déjà la lassitude.
Le nombre d'accessoires étant conséquent, on espère que tous ne sont pas essentiels à la bonne progression dans le jeu. Une autre question nous est ensuite rapidement venue en tête : comment le jeu gère t-il les accessoires ? Est-ce qu'une fois scannés on les a une bonne fois pour toute ? Est-il possible de se les échanger entre amis ou même de les revendre une fois utilisés ? Ubisoft semble avoir prévu le coup, et si il est possible de les réutiliser dans forcément avoir à les mettre en place (ce qui impliquerait qu'il est possible de jouer à la manette classique par exemple), il serait nécessaire d'avoir à rescanner les accessoires passé un laps de temps pour pouvoir continuer à les utiliser. Nous attendrons d'avoir de plus amples explications officielles pour confirmer ces informations.
Comme vous le savez déjà sans doute, sur Nintendo Switch un starter pack sera proposé avec notamment le fameux Arwing et la figurine de Fox aux côtés du héros du jeu.

Raisons et sentiments

Comme nous l'avons dit plus haut, les sensations de gameplay sont plutôt bonnes. Après avoir rejoint la surface d'une planète, nous faisons du rase-motte en direction d'un point indiqué par le radar. Deux environnements nous étaient proposés : une planète de nuit et une planète de jour. Sur chacune le principe était toujours le même : trouver le boss robot ennemi, éliminer ses sbires pour afficher le point faible du boss, et ce plusieurs fois de suite pour pouvoir en venir à bout. Chaque ennemi est plus ou moins sensible à l'un ou l'autre pouvoir de notre vaisseau, à nous de bien nous équiper en conséquence. La combinaison feu plus vortex était ici la bonne pour terrasser l'ennemi.
L'ensemble est plutôt classique. Notre vaisseau au sol en lévitation tangue d'un bord ou d'un autre pour progresser. Il n'est pas possible de locker un ennemi, ce qui nous oblige à nous déplacer sans cesse pour suivre un ennemi, quitte à le perdre un peu pour le retrouver plus loin, lui ou l'un de ses acolytes d'ailleurs. On est donc dans un jeu brut de décoffrage, mais pas désagréable pour autant.

Graphiquement, le jeu n'affiche aucune ambition particulière. Le niveau de nuit aux couleurs mauves était même plutôt laid. Peu de relief, et des textures à la limite du hideux n'étaient pas là pour arranger le coup. Le niveau de jour s'en sortait mieux avec des couleurs plus chatoyantes, et des fonds avec des planètes au loin plus engageant. On ne pourra donc pas se fier pour l'instant aux images photoshopées diffusées par Ubisoft.
Retrouvez les passages que nous avons pu tester dans le Nintendo Treehouse Live consacré au jeu lors de l'E3.

Nintendo Treehouse Live - E3 2018 - Starlink, including Star Fox26/06/2018

En dehors de ses interactivités avec des jouets forcément casse-gueule et d'une réalisation très moyenne en l'état, Starlink: Battle for Atlas reste un jeu potentiellement agréable à manier et ambitieux sur le papier si ses mondes s'avèrent ouverts et nos choix décisifs sur l'aventure. Parce qu'on s'est quand même bien amusé manette en mains, nous attendons d'en savoir plus d'ici la sortie du titre, prévue pour le 16 octobre prochain.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

p2501
Il me tente bien a cause du gameplay. Peu importe les impressions
car ce genre de jeu sera forcément sévèrement critiqué. llindustrie
n'aime pas les prises de risque.
wiidefender
@p2501 : entièrement d'accord !
En ce qui me concerne, le coté jouet NFC m’intéresse pas plus que ca mais le coté aventure-RPG que semble vouloir proposer le jeu tout en gardant un coté shooter à la StarFox/Rogue Squadron me tente à fond !

Un jeu qui fera certainement plus de ventes sur Switch que sur PS4 ou XBox, quasi certitude et je pense qu'Ubisoft le sait particulièrement sinon, ils n'auraient pas fait une version spéciale sur Switch ! Je me demande même pourquoi ils n'en ont pas fait une exclue d'ailleurs ! Ils auraient très certainement eu l'accord de Nintendo d'en faire un jeu Star Fox à part entière je pense !
z-Rej
Ca a été une précommande direct pour moi... ça faisait longtemps que j'attendais un jeu StarFox en monde ouvert dans la lignée de No Man's Sky auquel je n'ai jamais pu jouer.
Et puis j'ai adoré la précédente collaboration de Nintendo et Ubisoft pour Mario x Lapins Crétins.
Donc, aucune hésitation pour moi... !
wiidefender
Oui, je dois avouer aussi que j'ai repris confiance en UBIsoft avec Mario+Lapins qui est une superbe exclue Switch (que je conseil fortement) très bien travaillée.

Pour Starlink, le top du top, c'est qu'on pourra faire toute l'aventure avec Fox et l'Arwing et que toutes les cutscenes ont été prévues pour que ces derniers apparaissent comme des personnages et vaisseaux du jeu ! Une très bonne seconde collaboration qui va plaire au public Nintendo à coup sur !

Bravo UBIsoft our avoir compris comment appréhender une console particulière ! Je suis content de constater que toutes les déclarations de Guillemot du temps où la console se nommait encore NX n'étaient pas des paroles dans le vent !
xxifritxx
Ubisoft est malin sans Fox en exclu switch je ne l'aurai pas acheté.
La ça devient indispensable.
Pour ma part c'est Mario et les lapins crétins qui m'on fait prendre une switch plus tôt que prévu.
p2501
@Ifrit Fox en exclu c'est le gros plus évidemment, mais avant ça ce qui m'attire dans le jeu c'est que c'est un hommage à Starfox, une continuité, ou encore une certaine forme de comment on aimerait voir Starfox évoluer. Rien que le nom "Starlink" évoque tout ça, pas forcément besoin de Fox dedans, on voit bien que les méchaniques de jeu sont fortement inspiré de Starfox, le créateur lui même était presque en larme en parlant de son "premier jeu 3D" lol. C'est clairement un starfox-like et c'est ça qui plait.

Après la DA qui me fait penser à un truc bande dessinée space opera genre Valérian et Lauréline beurk! Mais bon je me détache de ça pour apprécier le coté Starfox. Graphiquement le jeu n'est pas ce qui se fait de mieux non plus, mais son concept et son gameplay font sa force. A l'époque, Rogue leader sur Gamecube a brillé par ses graphismes, parceque, on va pas se mentir, la communauté occidentale jv accorde plus d'importance à cet aspect, ya qu'à voir les jeux support Nintendo salués en Europe et aux US : DK country, Metroid prime, F-zero, Rogue leader, Metroid prime, Zelda Twilight princess qui avait des graphismes correspondant bien plus aux attentes que Windwaker. Là tout récemment, on voit Hollow knight qui se tape de meilleures notes par la presse que DK tropical freeze ou mario odissey... Pourtant je trouve qu'aussi bien soit-t-il, il ne vaut pas ces derniers, je pense pareil pour Rayman legend qui selon moi a une super DA mais un gameplay pas au niveau d'un Mario 2D. C'est surtout sa DA qui est magnifique, mais le jeu video ce n'est pas seulement une DA sophistiquée, c'est aussi un gameplay, et je pense que Starlink peut briller par cet aspect.

@Wiidefender

Le coté NFC est vraiment sympa je trouve, c'est justement un point central du gameplay. C'est juste que ce genre de chose nous impressionne moins à notre époque. Le créateur a pensé à ce concept en se projettant dans ses rêves de gamins, c'est un peu dans cet esprit là qu'il faut l'aborder, le coté "bon enfant". Et puis je trouve que ça a l'air bien réactif comme système!

Par contre je ne sais pas si Ubi conviendrai pour un jeu starfox à part entière, La série canonique Starfox c'est encore autre chose. Starf fox 0 était bien, mais je dirais qu'il manque quelquechose pour être apprécié par un joueur d'aujourd'hui, car le coté arcade old school est génial mais difficile a digérer quand on s'imagine à l'annonce de ce genre de jeu un semblant d'éléments open world. Je verrai plus Retro studios s'y coller pour une collaboration la plus étroite possible avec Nintendo.
gurtifus
Je reste encore un peu mitigé. J'ai peur que le coté jouet prenne trop de place au détriment de la profondeur et de la richesse du jeu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Starlink: Battle for Atlas (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×