Billet de Luigi

Mario est-il encore en avance ou has-been ?

Pendant quelques semaines, Waluigi cède sa place à Luigi, pour une nouvelle série de billets. Pour ce premier billet, Luigi étudie le phénomène qui entoure la carrière de son frère, un certain Super Mario.

Billet de Luigi
Salut à tous ! Durant quelques temps, ce sera Luigi, votre nouveau serviteur, qui aura pour mission de vous divertir chaque samedi.

Du neuf pour Pâques

Waluigi a pris un peu de distance, parce qu’il est en peu en rogne avec les humains pour diverses raisons. Remarquez, il est en rogne avec tout le monde, à cause de son caractère polisson ! Il faut dire, à sa décharge, qu’il n’a pas été très gâté par son créateur Miyamoto San à la base… Une barbe qui pique (je lui ai déjà fait la bise), un rôle de despote, une malchance constante dans les jeux de Kart. Ce n’est pas comme Peach par exemple, qui est une jeune femme éternellement belle et jeune, sage, noble. Tout le monde n’est pas né sous la même étoile (de Mario Party) !

Le sujet du jour se focalise sur mon frère adoré, Mario. Même s’il demeure l’être le plus proche de moi, je resterai impartial dans l’écriture de ce premier Billet de Luigi. Notez que nous allons vraiment nous en tenir au rédactionnel d’un billet. Il s’agit donc ici d’un texte court, souhaitant lancer un débat à partager comme un Kinder. Ce n’est en aucun cas un dossier d’envergure. Ce n’est pas le but. Au contraire, c’est vous qui donnerez la réponse. Sans doute est-elle dans le cœur de chacun des fans. Pour ma part, je vais vous donner mon point de vue. À ma petite échelle. Vous pourrez l’apprécier ou pas, mais je me dois d’ouvrir le bal des danses d’arguments et du défilé de phrasés en maître de cérémonie

Le héros des jeux Nintendo aujourd’hui, c’est VOUS !

En réalité, les pistes orientant l’esprit vers un début de réponse se trouvent déjà dans la structure même de ce billet… ainsi que les derniers jeux estampillés Nintendo sortis. En effet, c’est ici un billet Luigi, pas Mario les amis. Cela montre déjà qu’il y a une évolution, une redistribution des forces quant à la popularité réelle aujourd’hui de Mario.

Il y a près de 30 ans, quand Nintendo France éditait son inoubliable Nintendo Magazine en format papier, l’honneur de l’édito était sous l’égide de Mario ! C’est lui aussi qui répondait aux questions des lecteurs, qui dirigeait les rouages du magazine et finalement de toute la « com » de Nintendo.

Big N était totalement indissociable de Mario. Et d’ailleurs on achetait les consoles de la firme de Kyoto pour Mario. Les pages de pub, les dessins animés, les slogans, les posters, les goodies… Mario était ce Roi aimé et aimant. Gouvernant avec hégémonie le monde du jeu vidéo, aux côté de ses apôtres Metroid, Zelda et consort.

30 ans plus tard, ce n’est évidemment pas une surprise, le monde a évolué et les cartes (ça tombe bien pour Nintendo) ont été redistribuées. Le jeu vidéo ne se base plus sur un modèle économique focalisé sur un personnage. Jusqu’au GameCube, les têtes connues de licences fortes étaient des héros fédérateurs. Depuis la Wii, les héros… ce sont les joueurs ! C’est VOUS. Et cela change tout !

La suite de Luigi’s Mansion montre bien la volonté de Nintendo de mettre en avant d’autre personnages que Mario…
Wiimote en main, Nintendo nous donne l’impression que nous sommes capables de tout. De contrôler le temps, de faire du tennis, de la cuisine, gérer des univers… Ce changement de position est encore en marche avec la Wii U. Laquelle rajoute l’aspect Internet et son marché novateur, amorçant par ailleurs une nouvelle façon de jouer…
Mario est devenu, à mon sens aujourd’hui, une sorte de « patron honoraire ». Ce n’est pas sans raison s’il m’a davantage laissé de place. Afin que je puisse me mettre plus avant dans une série de jeux dont je suis dernièrement la vedette comme Luigi’s Mansion 2, New Super Luigi U, Mario et Luigi Dream Team dont le scénario se focalise entièrement sur mon personnage (mes craintes, personnalité et rêves). Mario prend de la distance, parce qu’il a sans doute en tant que licence de premier plan — c'est-à-dire les jeux de plates-formes — fait clairement son temps. Et ce n’est en rien un reproche, bien au contraire.

Un repositionnement stratégique en douceur

Finalement, que Mario peut-il aujourd’hui apporter de plus au jeu vidéo… et en particulier aux jeux de plates-formes ? Peut-on encore évoluer, après la licence Super Mario Galaxy qui est une merveille éternelle du jeu vidéo ? Peut-on faire mieux que Yoshi’s Island, Super Mario Bros. 3 et Super Mario World ? Et Mario 64, Mario Sunshine… Mario a tenu tête à tous les courants, à toutes les époques avec un talent conférant au génie. Mais il y a un temps pour tout. Et on le voit bien avec les dernières itérations Mario 2D, que ce soit sur Wii U ou 3DS, qui tournent littéralement en rond… Un nouveau jeu de trop, pour ne pas dire médiocre, et on frôlait vraiment la catastrophe. Car la licence Mario était bien en passe ces derniers temps de perdre son aura et surtout sa réputation de jeu de qualité. Même des fans sont capables de produire de meilleurs soft « gratuits » sur internet… comme évoqué dans un précédent billet de mon confrère Waluigi.

Un Super Mario Galaxy 3 ? On peut toujours rêver ! Mais Nintendo a besoin plus d’armes à notre ère d’Internet pour tenir tête.

Mario est sauvé OK, mais sa console ?

Heureusement Super Mario 3D World, qui a joué très volontairement la carte de la sécurité, rattrape bien le tout. Il s’est en fallu de peu, mais la courbe de confiance remonte tel un grand huit après avoir frôlé l’asphalte. Parfaitement calibré, pas si scolaire qu’on pourrait le croire, très fun, Mario 3D World est vraiment un hit ! Le seul jeu AAA à l’heure actuelle sur la Wii U. Il n’invente rien en dépit de ses nouveautés (paradoxal mais vrai), mais il fait bien son job et sauve la licence. Mission accomplie, le blason de mon frangin est sauvé. Une bonne chose de faite certes, mais c’est désormais de la console de salon que Big N doit s’occuper ! Et c’est un tout autre sujet…

Heureusement, Super Mario 3D World relève la licence Mario par ses qualités intrinsèques. On peut souffler…
En guise de synthèse à ce billet, nous pouvons affirmer que ce n’est clairement pas Mario à lui tout seul qui pourra hisser la Wii U au pinacle des machines à rêves. Ce n’est plus son rôle. Et c’est tout à son honneur. Ce n’est pas un hasard si le prochain grand jeu à venir est un jeu « fédérateur », Mario Kart 8. Et plus tard un nouveau Super Smash Bros. Mario est ici une simple vitrine exposant des concepts ludiques bien différents des jeux de plates-formes…

T’as assez bossé frérot ! Tu mérites une belle retraite. D’ailleurs mes amies Samus, avec son extraordinaire série Metroid, et Zelda, ont elles aussi bien donné de leur personne. Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est que Nintendo aille peut-être au bout de ses ambitions folles. Quitte peut-être bien à se planter finalement, mais se planter avec honneur !

Allez au bout de votre idée avec « l’héroïsation » du joueur tout puissant , via les périphériques comme la mablette, définitivement sous-exploitée. Sortez le Virtual Boy de sa tombe et sublimez-le, pour faire de la réalité virtuelle un concept vraiment, mais vraiment, amusant ! Créez de nouvelles licences, mettez les joueurs à terre avec des idées de folie. Créez l’émeute de nouveau à l’E3, avec une nouvelle console de folie dont les lumières des boutons on et off brilleront comme des diamants. Faites du grand Nintendo quoi !

Le vrai héros des deux dernières consoles Nintendo, définitivement, c’est LE JOUEUR. Et ça change tout. En bien comme en mal.
Donnez une claque aux joueurs, à ceux qui collectionnent depuis des décennies tous les goodies. À ceux qui critiquent sans vergogne. À ceux qui s’en fichent… Et ce sera peut-être à ce moment-là, d’une façon totalement inattendue, que Mario reviendra au sommet de son art… Quand nul le l’attend. Tel un météore éclatant dans le ciel aveuglant les passionnés, venant leur rappeler que le rêve est toujours possible tant qu’on y croit.

Et c’est d’ailleurs pour cette raison que ceux et celles qui imaginent qu’un Mario 3D de folie sauce Galaxy peut toujours débouler sur Wii U ont, eux aussi, leurs raisons de rêver. Dans tous les cas de figure, une chose est sûre, Mario même s’il est plus en retrait reste un personnage hors-normes qui n’a pas fini et ne finira peut-être jamais de déchainer des passions. La preuve dans ses lignes. En même temps c’est mon frère, mais quand même. Et ça, c’est bien le principal ! Merci pour votre lecture et à bientôt ! Au plaisir de lire vos points de vue. Je retourne au royaume Champignon, une tasse de thé m’y attend avec la Princesse Daisy.

Luigi

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

showkerk
Savamment orchestré ce changement de costume, mais je t’ai reconnu Waluigi !

Je n’ai pas bien compris si le billet parlait du personnage Mario ou du jeu Mario. C’est assez ambigu car tu as l’air de dire que Mario devrait laisser sa place mais dans le même temps, tu voudrais qu’il soit remplacé par Mario Kart (ou Smash Bros) pour "sauver" la Wii U (ça n’arrivera jamais). Or dans Mario Kart (ou Smash Bros), il y a… Mario ! Et si les gens l’attendent, c’est parce que Mario en tant que licence est toujours vendeur, j’ai donc l’impression d’avoir loupé quelque chose dans ton raisonnement.

Autre point, dire que le héros des deux dernières consoles est le joueur est à moitié vrai. Pour la Wii, certes, mais sur Wii U tous les jeux "Wii" (Party, Sports, Fit, …) se sont plantés et d’ailleurs, Nintendo n’a pas fait une forte communication sur ces titres. Sur Wii U, j’ai l’impression qu’ils ont décidé de revenir sur du jeu plus traditionnel, un de ses problèmes pour moi est que le nom de la console affiche Wii mais n’attire pas ce public ; paradoxalement, elle ne séduit pas non plus les joueurs, car complètement dépassée. J’ai le sentiment d’être face à une console pour fans d’une marque dont la fanbase s’est affreusement réduite après le malheureux épisode Wii.

Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est que Nintendo aille peut-être au bout de ses ambitions folles. Quitte peut-être bien à se planter finalement, mais se planter avec honneur !

Au passage, ça c’est rigolo :) ! Je ne sais pas de quelles ambitions on parle, mais en tout cas, ils savent comment se planter.
Razzle
Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est que Nintendo aille peut-être au bout de ses ambitions folles. Quitte peut-être bien à se planter finalement, mais se planter avec honneur !


SEGA bis, quoi :D
Maître Yoda
Je m'attendais à tout mais pas à ça pour le remplacer les billets de Waluigi. :lol:

Pourquoi le profil de Luigi PN a la signature de yoann ? :relou:
bahascaux
C'est vrai que depuis la Wii le joueur est au centre, mais la situation actuelle montre que le succès de la gen précédente n'est pas lié à ça, et ça se prouve facilement la 3DS a peu à peu ramené les personnage sur le devant et la console marche. Car il ne faut pas oublier qu'on parle d'une entreprise, et dans la com rien ne différencie la wii de la wiiu, dans les 2 cas on se retrouve face à des pseudo acteur qui disent "ohoh on est trop heureux grace à nintendo" sauf que rien de ça n'est quantifiable ou ne permet de se faire une réelle idée du produit contrairement, au contenu d'une licence, surtout à une époque où la jeunesse se cherche et recherche des repère, en proie au doute et qui a tendance à auto-détruire à petit feu.

Pour en revenir à Mario, les NSMB ne sont que des illusions, au départ l'épisode DS se voulait être un hommage au culte de Mario, donc avec tout ce qui constitue le mythe populaire: champignon, étoile, drapeau ... sauf qu'à partir du second épisode l'escroquerie se faisait sentir car une fois l'émerveillement du retour passé, on se rend bien compte que ces jeux ne sont ni des hommages, ni un retour de la serie, mais une simple pompe à fric qui tire sur la fibre nostalgique, ne se soucis pas de respecter cet héritage qui est le leur et aussi le notre (malheureusement c'est pas les seuls, comme les albums postume). Car en dehors des éléments populaires, mario c'est du skill, une difficulté et de l'innovation, ce que ne propose pas ces derniers épisodes. Le cumule des innovations présentes dans l'épisode Wii, 3DS et les 2 sur WiiU auraient été juste suffisant pour un seul épisode.
Il y a bien le multi, mais malheureusement qui ne se contente que d'apporter du non-jeu, que l'on soit bon ou pas. Car oui les non fans de mario trouve le concept du multi génial, limite permettant s'effacer les défauts de la licence, là où c'est même personne prennent bien soin de tenter d'écarter se mode de leur licence favorite. Pareille pour les graphismes de ces NSMB, on entend souvent que les marios étaient simpliste graphiquement à l'époque donc normal que ça le reste, mais cet argument n'est pas valable, car à se compte là aucune licence ne devrait évoluer, s'améliorer ou combler ses lacunes, si on part du principe que c'est un choix.

SM3DW pour ma part ne sauve pas la licence et loin de là, tout bonnement car il se contente du minimum, et toujours l'excuse du multi, qui ne révolutionne rien (heuh déjà sur SNES y avait pas mal de jeu de plateforme qui utilisaient le multi, alors les soit disante innovation du multi de NSMBW et SM3DW c'est du vent de marketeux). Ce qui définit à mon sens un Mario 3D se n'est pas l'innovation, mais la prise de risque, ce que ce SM3DW n'a pas. Le plus ironique c'est qu'à la sortie de SM3DL sur 3DS, le jeu s'est fait attaqué de toutes parts: "sous-SMG", "trajectoire difficile à appréhender", "ressucé des niveaux", "devoir refinir les niveaux", "niveaux trop simple et trop court", et bizarrement 3DW a miraculeusement échappé à quasiment toutes ces critiques (qui sont tout autant voir légèrement moins présentes) sous prétexte qu'il y a des idées (ce qui est vrai, je ne nie pas) et qu'il y a du multi.
Nintendo a tenté un coup de bluffe qui n'a apparemment pas marché, car malgré que pour un jeu WiiU il se vende bien, il n'a en rien propulsé la console comme ils espéraient qu'il le fasse, à l'instar de la version 3DS. Car on ne va pas se le cacher SM3DW n'est qu'un SM3DL-bis avec quelque rafistolage pour tromper le consommateur. et je me répète, on parle d'une entreprise qui préfère vendre beaucoup d'un jeu moins couteux, que peu d'un jeu très couteux, en dépit des fans de longue date.

Ce dernier épisode est symptomatique de la licence, même en admettant que nintendo y mettent vraiment de la bonne volonté, la multiplication des épisodes force les développeurs à diluer les idées, donc on passe d'un jeu avec une idée majeur qui suffit quasiment à elle seul à le remplir, voir plus (SMG+SMG2), à un jeu qui cumule les mini idées qui ne sont viables que pour 1 ou 2 niveau(x) expéditif(s). Bien que je sois ultra fan de la serie, j'aurais tendance à préconiser le retour à 1 épisode par console, histoire de bien laisser le temps aux idées de murir (et à la technologie d'avancer) mais aussi de créer l'envie lié à l'absence.

Pour finir ce long pavé, je vais développer mes idées sur l'avenir de la serie (l'annonce récente de EAD Tokyo, à relancé ma créativité XD ).
Déjà je pense que la serie des NSMB devrait soit s'arrêter un certain temps, pour revenir dans 2 gen. Si ce n'est pas le cas, il lui faudrait un vrai lifting graphique, (car dans la communauté des fans nintendo on dit souvent que les graphismes ne sont pas important, ce qui est faux, les graphismes ne sont pas prioritaire, mais tout autant utile que le gameplay, car oui personne ne s'amuse sur un beau jeu au gameplay raté, tout comme personne ne s'amuserait sur un jeu en version pré-alpha avec un gameplay qui déchire. Et pour les curieux les sciences cognitive travail énormément sur l'interaction oeil-touché qui représente la grande majorité de nos possibilité d'action avec notre environnement)
Un lifting graphique permettrait de redécouvrir et reparcourir les décors et l'action, pour moins se focalisés sur les défauts du jeu, surtout que là on est sur de la plateforme 2D (ce qui est à la fois simple et priomordiale, car pas de fuite possible), de plus il faut que nintendo comprenne que maintenant il se doit d'utiliser les avancées découverte par la concurrence et je parle surtout celle dans le domaine du cinéma d'animation (même si nintendo nous a montré qu'il bosse dans ce sens avec MK8, un bon début). Une autre idée sympa pour les NSMB serait de proposé un monde galaxy. Mais une question me viens toujours à l'esprit, pourquoi ne pas avoir exploité la 3D dans NSMB2, il y a tant de possibilité, comme créer des embranchement sur 3 plan (1er plan, 2nd plan, arrière plan) au sein d'un même niveau qui chacun proposerait un tracé différent (ex 1er plan rivière, 2nd plaine, 3ème champignon géant) avec une fin commune, pour avoir une vrai rejouabilité et un effet sympathique de la 3D.
Pour les Mario 3D, je pense que faire SMG3 serait une erreur sauf présence d'une idée miraculeuse, car jouer la facilité sur 2 titres mario 3D pourrait etre dangereux. Je vois bien un SMS-like, qui se passerait dans une grande ville "champi-ville" car depuis toujours dans la licence on voit des immeubles, des stades rempli à craquer de personnage, des échafaudages, sans pour autant que cet aspect ne soit mis en lumière dans la serie canonique, donc pourquoi pas proposer champi-ville en hub dans laquelle on pourrait déambuler librement et où se passerait 30 à 40% des objectifs du jeu, ainsi que des quartiers spéciaux qui ferait office de tableau comme "le chantier", "l'hotel hanté", "les égouts" ou "les champignons gratte ciel" dans lesquels se passerait le reste du jeu.
Kita
Maître Yoda a écrit:Pourquoi le profil de Luigi PN a la signature de yoann ? :relou:

Soit c'est une usurpation d'identité, soit c'est pour respecter la charte du staff PN.

showkerk a écrit:Je n’ai pas bien compris si le billet parlait du personnage Mario ou du jeu Mario. C’est assez ambigu car tu as l’air de dire que Mario devrait laisser sa place mais dans le même temps, tu voudrais qu’il soit remplacé par Mario Kart (ou Smash Bros) pour "sauver" la Wii U (ça n’arrivera jamais). Or dans Mario Kart (ou Smash Bros), il y a… Mario ! Et si les gens l’attendent, c’est parce que Mario en tant que licence est toujours vendeur, j’ai donc l’impression d’avoir loupé quelque chose dans ton raisonnement.

Pas sûr, si ça a été vrai durant les premières heures des deux franchises, ça l'est beaucoup moins maintenant. Je joue à SSB depuis sa sortie sur N64 en France, et ce n'est clairement pas pour Mario que j'achète le titre. Certes c'est par pur fanboyisme que je me suis penché sur le jeu, mais maintenant il pourrait supprimer Mario des persos jouables que j'y jouerai avec plaisir (bien sûr il ne le feront jamais), car même sans l'aspect fan service du titre ça reste un très bon jeu, et original avec ça.
Pour Mario Kart je suis moins convaincu par contre. Comme tout dans le jeu réfère à l'univers de Mario, l'image de marque doit sûrement participer aux ventes. Mais je me dis que si la concurrence sortait le même jeu "skinné", ça ne l’empêcherait pas d'avoir un certain succès.

showkerk a écrit:paradoxalement, elle ne séduit pas non plus les joueurs, car complètement dépassée. J’ai le sentiment d’être face à une console pour fans d’une marque dont la fanbase s’est affreusement réduite après le malheureux épisode Wii.

La même, erreur de positionnement ou tentative raté pour réconcilier les deux genres, je ne saurais dire.
Maître Yoda
Bah moi j'ai tout simplement compris que c'était yoann.

Pas d'usurpation quand même. :D

showkerk a écrit:paradoxalement, elle ne séduit pas non plus les joueurs, car complètement dépassée. J’ai le sentiment d’être face à une console pour fans d’une marque dont la fanbase s’est affreusement réduite après le malheureux épisode Wii.


Je ne pense pas que la puissance d'une console soit forcément un argument. Il n'y a qu'à voir le bide de la vita face à la 3ds.

Après, malheureux épisode Wii ou non, la GC a fait 22M de ventes donc bon.
Razzle
"Mario c'est du skill" heu les NSMB sont plus durs que Mario 3, Super Mario World et Yoshi's Island (il est même possible d'avoir rapidement 99 vies dans chacun de ces épisodes). Certes Mario 1 (par ses vies plus rares, son absence de sauvegarde et son GameOver "retour au début") et surtout Lost Levels (par tout ça + son level design) sont plus chauds, mais heu...
Je pense qu'ils n'osent pas trop changer la license de peur de se retrouver avec la fanbase de Sonic :masque:
bahascaux
heu les NSMB sont plus durs que Mario 3, Super Mario World et Yoshi's Island


clairement pas, j'ai fait plusieurs l'expérience, avec des enfants qui avaient entre 5 et 7 ans, qui ont des parties très avancées dans les NSMB et qui sont incapable de faire plus de 5 niveaux dans SMB3 et SMW.
Ymerej
Razzle a écrit:"Mario c'est du skill" heu les NSMB sont plus durs que Mario 3, Super Mario World et Yoshi's Island


Tellement pas d'accord, ils sont clairement plus difficile et pour certains longs à finir. Enfin chacun son avis enfin bon ^^
Razzle
Fais l'expérience toi-même :D

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×