• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Potion Permit Disponible sur Switch

Test de Potion Permit (Switch)

Test de Potion Permit : de la marmite à la fiole

Vous avez toujours rêvé de concevoir des potions et de tout guérir ? Le petit alchimiste en vous sera ravi de jouer à Potion Permit !

Test
Simulation de vie et gestion de clinique, Potion Permit vous propose de débarquer à Moonbury, une petite ville d'apparence assez peu accueillante. Les villageois vous dévisagent d'un sale œil, pas vraiment ravis de votre arrivée. Mais qu'y pouvez-vous ? La capitale vous a envoyé, vous, l'un des meilleurs chimistes, pour venir aider à soigner la fille du maire. Alors ni une, ni deux, vous voilà installé à Moonbury avec pour objectif de gagner la confiance de ses habitants. Le jeu de MassHive Media et PQube est sorti le 22 septembre sur Switch. Et on a bien l'intention de mélanger tous les ingrédients et de boire le breuvage jusqu'à la lie !

La cité réticente

Potion Permit est une simulation de vie et de soin. Après une première mission sous forme de didacticiel, vous voilà paré à presque toutes les éventualités. Vous allez donc pouvoir vous balader sur toute la carte, construire des amitiés avec les différents habitants, ceux-ci ayant de sérieux doutes quant à vos capacités. Après tout, vous venez de la capitale et ils tiennent tous à leur indépendance, et sont loyaux envers le médecin local. Vous n'êtes que chimiste, ce n'est pas vraiment de la médecine, n'est-ce pas ?

Vous vivez donc dans une bâtisse qui tombe en ruine, avec un joli chaudron en son centre. Votre clinique est décrépie mais pourra accueillir tout de même vos futurs patients. Vous vous en doutez : vous aurez l'occasion de les améliorer au fur et à mesure du jeu, de pouvoir restaurer les bâtiments auprès des artisans locaux et ainsi redorer un peu votre blason. Potion Permit regorge de possibilités : que ce soit en termes de quêtes annexes ou de farm. Au début, votre champ d'action est limité : un éboulement vous empêche de poursuivre plus loin, il va falloir vous trouver des outils, de l'aide, etc.
Rapidement, un rythme s'instaure entre vos sessions de farm pour récupérer des ingrédients et les soins et les missions annexes. Car le jeu possède un défilement jour/nuit. Potion Permit n'est cependant pas en temps réel, ce qui est appréciable. En haut à droite de l'écran s'affiche le calendrier, le jour de la semaine ainsi que l'heure. Ces éléments sont importants : certaines boutiques ne sont ouvertes que de 8h à 17h du lundi au samedi, par exemple. Cela vous donne deux informations : à la fois les moments où vous pourrez utiliser le service en question (forgeron, boutique, bar), et ceux où le PNJ affilié au lieu sera forcément présent. Cela peut avoir son importance dans la résolution de certaines quêtes si vous n'avez pas envie d'arpenter toute la ville à sa recherche.

Potions et petits boulots

Potion Permit fait partie de ces titres ayant un rythme assez particulier : le tutoriel vous embarque dans l'aventure, puis le jeu vous laisse libre d'explorer les lieux, de mener quelques missions secondaires à bien, d'essayer de faire votre place dans la communauté. Ensuite, vous apprenez que votre clinique va recevoir des malades, qu'un signal sonore et visuel vous en informe et que vous avez un nombre de jours limités avant que vos patients ne se tournent vers l'ancien médecin du village (qui vous en veut un peu d'avoir pris sa place au passage). La progression est assez lente : tout vient à point à qui sait attendre et les premières (voire les deux premières) heures de jeu peuvent paraître longues. Mais tout est prévu : la progression lente vous permet de prendre vos marques, de faire le plein d'ingrédients et d'appréhender le système des potions. Vous pouvez aussi commencer à activer les bannières rouges, qui sont des points de téléportation, pour optimiser vos déplacements par la suite. Et vous avez même le temps de prendre vos marques dans le village et de commencer quelques améliorations.
Ensuite, le challenge commence petit à petit. Les patients se bousculent dans votre établissement, vous obtenez des cadeaux à leurs faire pour augmenter votre amitié avec les uns et les autres, êtes payé en or, aussi, pour acheter différentes améliorations. Parmi elles, celles de votre maison et de votre clinique, bien entendu, mais aussi de vos outils de travail. Vous débutez avec une hache, une pioche et une faux en mauvais état, que vous pouvez sélectionner en switchant avec R et L (mais ces outils ne sont actifs que lorsque vous quittez la ville, appuyez sur le bouton d'action avant et il ne se passera rien).
Mais le jeu ne s'arrête pas là ! Vous avez besoin d'argent ? Des petits boulots sont là pour vous. Vous pouvez, par exemple, classer les dossiers au commissariat ou à la mairie pendant deux heures de temps en jeu pour vous faire des pièces d'or. A vous de découvrir toutes les possibilités offertes par le jeu.

Fabriquer ses potions et soigner

Puisque c'est la base même du jeu et son centre névralgique, voyons maintenant comment se joue exactement cette phase. Bien sûr, vous pouvez faire des potions à n'importe quel moment : libre à vous de construire votre arsenal, pour gagner du temps ou simplement parce que la partie création est assez fun. Cependant, vous ne pouvez les utiliser que sur vos patients, selon leur pathologie ou leurs blessures.

Une fois un patient couché dans le lit de votre clinique, allez lui parler. Il vous indiquera, lors d'un court dialogue, où il a mal. Vous avez ensuite accès à un dessin humanoïde, où vous allez pouvoir balader votre curseur jusqu'à la ou les zones douloureuses. Un récapitulatif à gauche de l'écran vous sert de pense bête. Quand vous avez trouvé une zone, sélectionnez-la. Un mini jeu s'enclenche où vous devrez appuyer sur les bonnes touches de la croix directionnelle au bon moment. De vos résultats à ce mini-jeu dépendra la finesse de votre diagnostic.
Maintenant, vous devez appliquer la potion adéquate. Celle-ci est indiquée à côté de la blessure. Soit vous l'avez dans votre inventaire, soit vous allez devoir la fabriquer. Pour cela, rendez-vous devant votre chaudron. Là, vous allez pouvoir sélectionner la potion (ou l'onguent ou le baume) que vous souhaitez réaliser. La marmite s'ouvre sur un modèle de plusieurs cases, agencées d'une certaine façon. Chaque ingrédient possède deux caractéristiques : une couleur (qui correspond à un élément, la terre, l'eau, etc) et une forme. Ces formes, ce sont un peu des briques de Tétris, ou des pièces de tangram, comme vous préférez. Toujours est-il qu'avec les ingrédients (et donc les briques) dont vous disposez, vous allez devoir refaire la même forme que celle indiquée dans votre chaudron.
Vous vous en doutez, c'est là que les moments de farm prennent toute leur importance : si vous manquez d'ingrédient, il faudra aller les chercher. Mais vous avez un temps limité pour soigner vos patients ! Et bien que le jeu ne se déroule pas en temps réel, le temps passe, la nuit arrive et il faudra dormir de temps à autre pour ne pas finir épuisé. A plus forte raison que le farm consomme de l'énergie ! Bref, le système est bien rodé et permet d'équilibrer parfaitement les différentes phases. Ainsi vous n'avez pas l'impression de passer votre temps à farmer, ou à faire des potions, les patients s'enchaînent et ne se ressemblent pas. Plus vous en soignez, plus vous allez avoir la chance de rencontrer et de partager des moments avec les villageois.
15/20
Potion Permit est un titre équilibré, qui ménage son suspense autant que son côté addictif. Alors oui, il faudra avoir jouer environ une heure ou deux pour que le titre se révèle véritablement, mais la progression lente mais intense a ses avantages : vous n'êtes jamais perdu, le scénario se dévoile petit à petit et vous apprenez à connaître vos voisins. Oscillant entre simulation de vie et jeu de gestion, Potion Permit parvient à titiller l'intérêt que ce soit par son côté puzzle game dans les phases de création de potions, ou d'exploration des environs à la découverte de nouveaux ingrédients. Le tout est en pixel art du meilleur effet, plein de petits détails.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Particulièrement addictif, avec une histoire sympathique dans un univers aux graphismes magnifiques, Potion Permit est une excellente surprise ! Suivre son personnage et explorer les environnements aussi foisonnants que différents autour de Moonbury est particulièrement plaisant. Potion Permit est un savoureux mélange entre une simulation de vie, un puzzle game et un jeu de gestion !

Jouabilité
Potion Permit brille par sa jouabilité, son accessibilité et sa prise en main : tout est fait de manière progressive, que ce soit dans l'apprentissage du jeu ou de ses contrôles. Les menus sont accessibles et clairs, la carte vaste mais les points de téléportation vous aideront beaucoup dans vos déplacements.
Durée de vie
Comme toute simulation de vie et jeu de gestion, la durée de vie de Potion Permit est conséquente. Suffisamment en tout cas, pour révéler son côté addictif et vous donner envie de rester encore un peu dans le petit village de Moonbury.
Graphismes
Tout en pixel art d'une grande finesse, Potion Permit possède une très grande gamme de personnalisation de personnages dès le début du jeu (de la couleur des cheveux à celle des vêtements en passant par des coupes incroyables). Le niveau de détails est impressionnant, rendant les bâtiments et les décors soient inquiétants et décrépis comme votre clinique au début, soit rutilant et magnifique comme la mairie ou le commissariat.
Son
Musique douce, bruitages, la bande son offre des moments plaisant. Tout cadre parfaitement avec le style du jeu, en tout cas. Jusqu'aux aboiements de votre chien, qui vous suit partout.
Intérêt
Pour 39,99 €, vous pourrez jouer à Potion Permit. Le jeu vaut le détour si vous aimez les simulation de vie, le côté fantasy ou encore le côté puzzle game. Cependant, comme le test le montre, il faudra se montrer patient. Le jeu ne révèle son plein potentiel que petit à petit, selon un rythme de progression lent mais efficace. Un jeu hybride intéressant !

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Potion Permit (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×