• Ma note
    Moyenne de 5,0 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 1 ajout, et vous ?
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Splatoon 3 Disponible sur Switch

Test de Splatoon 3 (Switch)

Test de Splatoon 3 : plutôt trois fois qu’une on en redemande !

Il a créé la surprise à son annonce, il a laissé sceptiques jusqu’aux plus mordus du jeu mais il met désormais tout le monde d’accord ! Splatoon troisième du nom est meilleur que jamais !

Test
Développé et édité naturellement par Nintendo, le troisième opus de la licence Splatoon est arrivé sur la Nintendo Switch le 9 septembre, après un premier festival test dont la bataille tricolore avait été accueillie avec un engouement relatif. Fort heureusement, maintenant le jeu complet accessible, force est de constater que les équipes de Big N proposent un jeu abouti, généreux et faisant le pont comme jamais entre l’expérience casual et pro gaming.

L’identité splatoonesque jusqu’au bout des tentacules

Le défi était de taille : ressortir un jeu Splatoon sur la même console, 5 ans après la sortie du deuxième opus qui avait déjà largement séduit les joueurs. Pour ce faire et afin de ne pas s’embourber dans la critique de l’épisode 2,5 apportant seulement de menues améliorations, les développeurs devaient proposer un jeu à l’identité forte et singulière.

Splatoon 3 donne le ton avec sa séquence d’ouverture qui permet au joueur de choisir entre les deux races présentes en jeu, à savoir les Inklings et les Octalings, au milieu de terres arides. Cet environnement hostile, étrange et inquiétant, accueille les vestiges d’une civilisation humaine éteinte. La formule payante n’est pas sans rappeler les choix faits en début d’année dans Kirby et le monde oublié, aussi elle ne dépaysera pas les fidèles des productions Nintendo.Le mode solo embarqué par le jeu nous propose ainsi un mélange entre les traditionnels niveaux des solos de Splatoon 1 et 2 et ceux du DLC Octo Expansion de Splatoon 2 qui avaient reçu un accueil très positif. L’expérience solo consiste ainsi à parcourir des niveaux individuels accessibles par des trappes où il s’agit de franchir les obstacles, tout en venant à bout des ennemis sur le chemin, afin de libérer un poisson-charge.

Le jeu propose une expérience étoffée puisque le joueur peut fréquemment choisir quelle arme emporter parmi une sélection, certaines rapportant plus de points que d’autres. Ces points ou plus précisément ces œufs car les œufs de poisson sont le nerf de la guerre dans ce mode, sont ensuite forts utiles dans le hub du monde d’Alterna.Ils permettent de nettoyer les stigmates laissés par la menace velue de cet opus, les mammifériens. Un peu à la manière d’un Mario Sunshine ou même plus précisément d’un Mario Galaxy, on débloque au fur et à mesure les espaces accessibles du monde et l’on progresse avec plaisir et sans jamais trop de redondance ou de facilité excessive dans ce mode solo qui fait office d’immense tutoriel.

D’autres nouveautés sont au programme comme un arbre des compétences qui permet d’améliorer les compétences de son personnage, plutôt utile pour venir à bout des boss que le jeu dresse sur notre route.

Le joueur peut ainsi peaufiner sa technique pour briller en multijoueur, cœur de l’expérience de Splatoon.

Le fun au rendez-vous en multi

Côté multijoueur, tout y est, en mieux mais sans nouveau mode de jeu supplémentaire. Les développeurs ont en effet fait le choix d’une formule qui fait la part belle au contenu déjà existant dans les éditions précédentes de Splatoon, tout en y apportant les modifications subtiles et suffisantes pour renouveler et magnifier l’expérience une fois en jeu.

Les néophytes ne noteront pas nécessairement au premier abord l’évolution franchie par le jeu en termes de polyvalence, de souplesse et de dynamisme. Les joueurs vétérans du jeu qui constituent un public non négligeable et le fer de lance des compétitions e-sport défendues par Nintendo ne se sentiront quant à eux pas lésinés par les changements adoptés par Splatoon 3.Côté joueurs souhaitant s’essayer à la compétition, il est à noter la petite révolution des matchs pro qui plus que simplement bénéficier d’un nouveau nom : Anarchie, voient également une évolution du système du comptage des scores.

Qui risque gros remporte gros et désormais les plus audacieux glaneront les points pour monter de rang vers le fameux X tant convoité en mode série, tandis que les plus timides s’amuseront en mode ouvert, moins dangereux pour le stock de points accumulés.Si l’on devait résumer les transformations apportées au multijoueur, on les résumerait en trois mots : dynamisme, densité et explosivité.

Le dynamisme accru du jeu est le premier changement notable. Que ce soit la rapidité des actions, les temps de chargement raccourcis et le déploiement calmar qui est la nouvelle méthode d’arrivée sur les cartes de combat, la sensation de parties haletantes et rythmées tambour battant est bel et bien présente.Jamais dans Splatoon le joueur n’a autant été investi dans sa partie et contraint de garder sa concentration. En profitent tout particulièrement les modes de jeu basés sur une arrivée rapide à un point donné, comme l’expédition risquée ou la mission bazookarpe dans lesquelles les joueurs doivent tous converger vers un même point.

Raccourcir le temps d’attente et augmenter la mobilité des joueurs permet de renforcer les retournements de situation et rend plus immersives les victoires à l’arrachée et les coups de théâtre lors des dernières secondes.

Le jeu se veut également de manière générale plus dense, grâce aux possibilités accrues de matchmaking qui offrent aux joueurs une grande liberté dans la constitution d’équipes aléatoires ou d’amis pour partir en combat.

On apprécie les menus totalement revus pour l’occasion et la flopée d’options et de possibilités qui permettent de profiter pendant les matchs mais aussi avant, entre et après les matchs !On a désormais la possibilité beaucoup plus commode par exemple d’aller se promener dans les cartes disponibles, certaines nouvelles, et pas nécessairement seul mais aussi entre amis et dans le mode de jeu que l’on souhaite. Ces modes bacs à sable n’attendent plus que l’imagination des plus créatifs pour y inventer leurs propres règles et s’amuser hors du cadre prévu par le jeu.

Désormais entre les matchs tout ne se passe plus seulement dans des menus un peu austères et limités. Splatoon 3 prend le parti pris de garder le plus possible le joueur en position de jeu. En effet qu’il s’agisse du Hall pour les matchs en ligne ou de l’espace Camaralcade pour les matchs en réseau local, les deux espaces sont désormais des espaces physiques concrets où l’on peut naviguer et vaquer à de nombreuses occupations.La première d’entre elles est la salle d’entrainement qui devient le terrain de jeu principal là où ce n’était avant qu’une zone phasée et accessible depuis la boutique d’armes. À présent le joueur peut s’entraîner dans ce vaste hall rempli de mannequins de toutes les tailles et s’essayer aux nouvelles techniques introduites dans les combats par exemple.

Le jeu emporte également une bonne dose d’explosivité avec toute sa panoplie de nouveaux équipements qui permettent non seulement de personnaliser plus que jamais son personnage et son expérience mais également un choix d’armes et en particulier d’armes spéciales revues et largement renouvelées.

Du fait d’une jauge spéciale qui se remplit plus vite que jamais et d’armes aux pouvoirs puissants, les moments de danger sont omniprésents en partie et accroissent un peu plus le plaisir des affrontements.

Un troisième opus qui porte fièrement son nom

Si on a listé des nouveautés qui tiennent pour beaucoup aux sensations en jeu renouvelées grâce à une bonne ergonomie, des options plus denses ou une plus grande réactivité, Splatoon 3 propose également des nouveautés à proprement parler plaisantes.

On avoue toutefois que l’on ne bouderait pas notre plaisir si d’autres nouveautés venaient s’ajouter à la liste dans l’avenir.

Au chapitre des vrais changements il convient d’évoquer le mode Salmon run, désormais accessible 100% du temps. Ce mode de jeu voit coopérer quatre joueurs face à trois vagues d’ennemis sur des cartes réduites, afin de récupérer un nombre d’œufs dorés donné, à la manière d’une vague de zombies. Si le principe reste inchangé dans Splatoon 3, des ajouts et des modifications y apportent un vent de fraicheur des plus agréables.On trouve ainsi une petite série de nouveaux boss qui s’ajoutent à ceux déjà existants, de quoi apporter du challenge dans des vagues toujours plus explosives car elles aussi profitent d’une plus grande réactivité générale.

Une technique fait également son apparition : le lancer d’œufs dorés qui révolutionne les mécaniques en jeu, permettant de sauver parfois in extremis la situation et rompant les sempiternels allers retours vers le panier.

Enfin le jeu se dote d’une quatrième vague bonus baptisée Salmonarque avec l’apparition d’un ennemi à la taille démesurée qu’il faut vaincre le plus rapidement possible. Autant dire que son apparition ne laisse jamais indifférent et encourage à se dépasser pour accumuler les bonus.Notons aussi que comme les autres modes, l’espace d’attente dédié au Salmon run est devenu réel et l’on peut là aussi s’entraîner sur des mannequins et voir les membres de son groupe grâce à un système ingénieux d’hologramme.

Les nouveautés embarquées par Splatoon 3 ne s’arrêtent pas là. Les matchs tricolores des festivals promettaient de révolutionner l’expérience. Ils n’ont pour l’instant par remporter tous les suffrages, la faute à un mauvais équilibrage au détriment de l’équipe de quatre en défense face aux deux équipes de deux en attaque. On espère une régulation au cours des prochains festivals qui s’annoncent sûrement réguliers.Certains s’amuseront également avec les nouveautés complètes que sont la possibilité de personnaliser son casier personnel à l’aide d’un nouveau magasin général accessible, quand d’autres passeront leur temps à concocter des stratégies dans le nouveau petit jeu de cartes qui s’il ne justifie par l’investissement vers l’épisode 3 de Splatoon, permet de s’aérer avec un esprit stratégique qui ravira les amateurs de jeux de plateau.
18/20
Revigoré par des chiffres de ventes au démarrage exceptionnels au Japon, Splatoon 3 se hisse d’emblée parmi les plus beaux succès de Big N. Une chance pour le jeu car le succès est mérité grâce à la générosité de son contenu et au spectre étendu de joueurs qu’il fédère, depuis les joueurs les plus occasionnels, aux hardcore gamers qui s’en donnent à cœur joie dans les matchs Anarchie. Nous attendons à présent avec impatience le contenu supplémentaire à venir que l’on espère aussi généreux et pertinent que les choix faits dans ce troisième opus de qualité.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Pour le moment j'ai du mal à accrocher, alors que j'ai énormément joué aux 2 premiers.
Je trouve le jeu plutot mou dans les combats, et on meurt ultra facilement, donc ça rend les prises initiatives ou de risques presque impossible.
Après je ne condamne pas le jeu pour autant car il est conçu pour évoluer dans le temps.

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

18 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Simple DLC du 2 crient les uns, révolution totale crient les autres. La vérité est-elle au milieu ? Nous serions tentés de dire que Splatoon 3 offre un tel gap tel dans son architecture et un tel renouvellement dans ses sensations que le classer comme simple DLC de l’opus précédent serait bien injuste. Nintendo propose certainement ici sa plus belle réussite multijoueur de l’année 2022 dans un jeu pensé pour l’amusement de bout en bout, privilégiant les phases de jeu aux atermoiements qui fractionnaient souvent les séances de jeu dans les deux versions antérieures de la licence. Alors splatoonons sans répit !

Jouabilité
Le nerf de la guerre (de territoire), la jouabilité unique de Splatoon est conservée, avec cet usage du gyroscope pour viser ses adversaires et un double mode de jeu, en Inkling/Octaling avec l'arme en main ou bien en calamar plongé dans l'encre pour se déplacer rapidement et foncer sur ses adversaires. Les nouveautés sont plutôt à chercher dans les armes spéciales largement renouvelées, le Salmon run magnifié et l'ajout d'un jeu de cartes sympathique mais clairement pas déclencheur d'achat.
Durée de vie
Quelle fin donner à un jeu fondé avant tout sur les affrontements multijoueur dantesques ? La seule limite est votre talent à enchainer les victoires pour mieux progresser dans les rangs du mode Anarchie ou encore grimper les niveaux en guerre de territoire ou faire progresser votre classement en Salmon run et s’y maintenir. Disons plutôt que le mode solo vous occupera bien une dizaine d’heures et qu’ensuite il y a fort à parier que les festivals réguliers promis sauront renouveler l’intérêt pour le jeu et faire de Splatoon 3 une valeur sûre, pas prêt de se démoder avant plusieurs mois, au moins !
Graphismes
Quelle claque visuelle ! Sans même se plonger dans les modes disponibles dans ce Splatoon 3, on est frappé par son évolution graphique. Les couleurs sont éclatantes, les débuts de match frappent la rétine et recouvrir les surfaces du sol aux murs est jubilatoire. Pas de ralentissement à noter par ailleurs, l'action se suit sans temps mort, même pendant les séquences de jeux les plus tendues, notamment en Salmon run.
Son
Comme tout bon Splatoon qui se respecte, le titre emporte une bande-son dynamique à souhait, rythmée par le gloubi-boulga aux accents japonais des voix qui donnent la cadence effrénée en combat. Les accents plus rock de cet opus, au détriment de la coloration plus pop des premiers jeux nous a moins séduit mais cela est affaire de goût.
Intérêt
Quel est l'intérêt de ce troisième opus ? Voilà la question cruciale que se sont sûrement posée les possesseurs de Splatoon 2. Le troisième épisode vaut-il les 44,99 euros demandés ? Pour qui ne voit le verre qu'à moitié vide et qui ne survole que brièvement la guerre de territoire, Splatoon 3 semblera très proche de son prédécesseur. Pourtant les modifications sont profondes et affectent l'ensemble des aspects du jeu, rendant en particulier la progression très plaisante et les matchs addictifs. Voilà un jeu qui fait l’union réussie entre l’expérience légère des parties sans pression et irrégulières et les sessions intensives des plus compétitifs. Splatoon de 7 à 77 ans !
Ergonomie
Changement du tout au tout avec Splatoon 2, les menus risquent de déstabiliser au premier abord les habitués de la licence mais après quelques matchs on finit par accrocher et surtout se demander comment on pouvait jouer dans les configurations antérieures. Quelques petites raideurs, notamment dans les possibilités de constitution de groupes après le lancement du jeu ou encore pour quitter une partie sont les seules réserves que l'on afficherait à l'encontre de l'ergonomie générale plutôt bonne du titre.
Multijoueur
Si les premiers jours de lancement du titre ont connu des débuts compliqués par l’afflux massif de joueurs tentant de rejoindre les serveurs, la situation semble s’apaiser et pour peu que vous disposiez d’une connexion internet suffisamment rapide, vous pourrez jouer dans de très bonnes conditions en multijoueur, sans ralentissement et avec des matchs qui s’enchainent sans trop de pauses. À noter aussi la récente mise à jour de l’application (gratuite) accompagnant le jeu qui permet non seulement d’obtenir des informations sur les matchs en cours mais également de faire des achats qui sont ensuite accessibles en jeu, idée originale pour intégrer un peu plus l’expérience du jeu à notre quotidien.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Splatoon 3 (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×