• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

PopSlinger Disponible sur Switch

Test de PopSlinger (Switch)

Test de PopSlinger : De la musique et des monstres

Accompagnez Ria pour sauver le monde des Corazons, des créatures dont le cœur a été corrompu par des forces obscures d’une autre dimension !

Test
Accompagnée de Gin, Ria va traverser le monde pour mettre fin à l’existence des Corazons. Plongez dans les années 80/90 avec une esthétique particulièrement efficace qui donne une véritable teinte à l’univers. Mais PopSlinger s’est particulièrement démarqué par son trailer à la musique endiablée. Alors que donne le jeu en réalité ?

Un concert pop en jeu

La musique est l’un des aspects essentiels de ce jeu. PopSlinger, c’est d’abord une mélodie, un trailer entraînant, qui nous promet une aventure rythmée en diable. Dans les faits, on se rend rapidement compte que la musique dépend de votre capacité d’adaptation et de votre futur score. Car la mélodie évolue en fonction de vos hits, de l'enchaînement des couleurs, et des chaînes que vous allez faire. Mais pour bien comprendre, revenons rapidement sur le gameplay.
Facile à prendre en main, PopSlinger est un jeu d’arcade, dans la plus pure tradition des jeux des années 90. On dirige Ria dans des niveaux à défilement horizontal, et vous devez shooter tout ennemis qui vous fonce dessus ou tire dessus.

Ceux-ci sont de plusieurs couleurs : bleu-violet, rouge et jaune. Quatre ennemis d’une même couleur tués à la suite vous donne un bonus prédéfini : Gin apparaît pour shooter des ennemis avec vous, elle vous offre un bouclier ou vous soigne. Une fois les quatre premières cibles d’une même couleur détruites, vous pouvez effectuer un autre combo de quatre.

A l'issue de ces huit morts, la musique change. Elle varie en fonction des combos effectués : en tuant quatre rouge puis quatre jaune, vous n’aurez pas la même mélodie qu’en tuant huit rouge d’affilé, ou quatre bleu et quatre jaune. Vous l’aurez compris, il existe un certain nombre de possibilités, de rythmes et de musiques que vous engendrerez.
Mais ces combos posent plusieurs problèmes. En premier lieu, la réinitialisation si vous vous faites toucher. On repart à zéro et on doit recommencer, ne serait-ce que pour avoir un bonus. L'enchaînement des ennemis à l’écran devient rapidement ingérable. En effet, vu leur nombre, il devient difficile de choisir sa cible pour effectuer un combo sans perdre de vie. De plus, vous ne pouvez pas viser : Ria tire (avec la touche Y) en face d’elle.

Vous la déplacez avec le joystick droit, afin de la placer au mieux. Les zones de touches des ennemis et de Ria sont grandes et ne correspondent pas totalement aux sprites. Ainsi, il ne sera pas rare de se faire toucher alors qu’il n’y a pas collision à l’écran, ou encore de tuer le mauvais ennemi, réinitialisant votre jauge de combo.

Ces approximations rentrent rapidement dans le système de jeu et il faudra s’adapter au mieux pour vaincre les différents boss, les multiples niveaux et les vagues d’ennemis toujours plus nombreuses. En contrepartie et au fil des niveaux, votre arsenal grandit et évolue, avec des armes pouvant soit envoyer une boule d’énergie, soit trois jets, ou encore une large déflagration.

On vous laisse découvrir les autres. Elles valent le coup, à plus forte raison que vous ne serez pas obligé de choisir : avec L et R vous pouvez switcher d’une arme à l’autre en plein niveau selon les situations.

Hommage aux années 80/90

Graphiquement, PopSlinger ne conviendra malheureusement pas à tout le monde. Le parti-pris visuel est fort, sans concession et laissera des joueurs sur le bas-côté. Mais le pari est osé. En effet, tout est fait pour rendre hommage aux années 80/90. Les visuels sont typés « VHS » comme indiqué sur le site du jeu. À savoir : l’image reflète ce que certains joueurs parmi nous ont connu, les télé cathodiques et les déformations aux bords des écrans, les images dédoublés ou les couleurs qui irisent. PopSlinger reprend tout ça.

Des couleurs saturées qui pètent l’écran, des scintillements, des dédoublements par moments… Avouons-le tout de suite : amis épileptiques, ce jeu n’est pas pour vous, tout comme pour ceux qui ont quelques problèmes de vue. C’est dommage, mais on admire aussi le parti-pris intransigeant qui va jusqu’au bout du concept.
Avant tout, PopSlinger est une aventure, une expérience à vivre et à explorer. L’histoire, bien qu’intéressante, passe rapidement en second plan. La difficulté, tout comme l’envie de faire le meilleur score, prend rapidement le dessus, dans la plus pure lignée des jeux d’arcade des années 80/90.

Cela s’en ressent dans tous les aspects, ainsi que dans le gameplay, limité à trois boutons (esquive, attaque, attaque spéciale). Sans doute est-ce pour cela que le jeu est très accessible, malgré le fait qu’il ne soit pas traduit en français. Tout est particulièrement explicite, que ce soit via des images ou les couleurs. Le jeu est intégralement en anglais, mais les textes ne sont pas vraiment nécessaires pour apprécier l’expérience de jeu.
14/20
PopSlinger est une expérience à part entière. Comme tout titre qui va jusqu’au bout du bout de son idée première, le jeu ne laissera pas indifférent. Alors oui, on regrette un peu que la musique, même si elle est excellente, soit tributaire de votre score ou de l'enchaînement des frags. Parce que parfois, manque de chance, vous restez sur la mélodie de base, sans trop de fluctuation (parce que vous ne parvenez pas à enchaîner quatre ennemis d’une même couleur, par exemple, ou que vous perdez trop souvent la vie). Les incidences directes des changements de musiques sur le gameplay sont minimes, pour ne pas dire inexistantes. Les graphismes divisent aussi, que ce soit par le côté dédoublement ou les fluctuations qui reprennent les problèmes de captation des antennes des téléviseurs cathodiques. On pourrait croire que l’ensemble de ses paramètres donnent un jeu mitigé, voire décevant. Il n’en est rien. Certes, il laissera des gens sur le côté, mais d’autres y prendront leur pied, pour le meilleur ou le pire des scores possibles. Encore une fois, l’anglais n’est pas vraiment un problème, le scénario étant classique et relativement annexe.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Intéressant par ses partis-pris, allant jusqu’au bout de ses idées, PopSlinger est une aventure étonnante, palpitante, et mélodieuse. Déroutante aussi justement à cause des choix effectués, mais qui joue sur la corde nostalgique en rappelant les jeux d’arcade des années 80/90. PopSlinger est une expérience à vivre et à jouer, où l’anglais (rappelons que le jeu n’est pas traduit) n’est pas vraiment un problème.

Jouabilité
Le gameplay est simple à prendre en main. Peu de boutons, un jeu typé arcade… Reste ces problèmes de collision/zone de frappe des ennemis et de votre personnage, ils rendront nécessaire de recommencer quelques fois un même niveau.
Durée de vie
Comme tout bon jeu d’arcade qui se respecte, le jeu est avant tout basé sur le scorring. A vous donc de recommencer un niveau pour obtenir le meilleur score possible. La durée de vie n’en devient que plus conséquente encore qu’elle s’étire à l’infini de vos envies d’être le meilleur.
Graphismes
Le parti-pris graphique est audacieux et va jusqu’au bout de son idée. Cependant, le dédoublement des personnages, le scintillement voulu ou encore les trames comme une vieille télévision éjectent de nombreux joueurs (et notamment les épileptiques, on ne le conseille pas). Si graphiquement le jeu est étonnant et bien fait, il n’est pas accessible à tous.
Son
Il faudra être bon pour prendre l’ampleur du travail musical sur PopSlinger. C’est dommage, mais cela fait partie du jeu ! Alors soyez bon : car les mélodies et les rythmes valent carrément le coup d’oreille !
Intérêt
Si vous êtes bon, alors le jeu est une pépite aussi bien graphique que musicale et vous serez parti pour des sessions endiablées. Si vous peinez à faire des combos, vous n’aurez droit qu’à une seule ligne musicale, et le jeu prendra son importance dans le reste du gameplay et du scorring. Au final, il y en a presque pour tous les goûts !

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu PopSlinger (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×