• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Paper Cut Mansion Disponible sur Switch

Test de Paper Cut Mansion (Switch)

Test de Paper Cut Mansion : du papier qui fait peur

Vous aimez les rogue like ? Vous aimez vous faire peur ? Vous avez une passion inavouée pour les origamis ? Ce jeu sera parfait pour les longues nuits d’hiver !

Test
Sortie le 5 décembre 2022 sur Switch, Paper Cut Mansion nous embarque dans une aventure à la fois rocambolesque et terrifiante. Votre destin ? La mort. Encore, et encore, et encore et encore. Après tout, le titre de Space Lizard Studios est un rogue like. Alors quoi de plus naturel qu’un éternel recommencement pour un jeu se déroulant dans un manoir en papier plié, avec un personnage en origami ?

Un titre qui déchire ?

L’histoire est relativement simple. Du moins, c’est ce que l’on croit de prime abord. Vous incarnez un homme, descendant d’une voiture et arpentant le chemin menant à une énorme bâtisse. Celle-ci est grande, branlante, pleine de bruits étranges… et surtout à peine la porte fermée que vous y êtes enfermé, avec pour seule compagnie (du moins le pensez-vous) un squelette qui parle et qui vous raconte qu’une porte elle aussi parlante lui fait peur. Mais pour avancer, il faudra résoudre son énigme. Mystérieux ? Oui, totalement, d’autant que le jeu vous plonge directement dans l’ambiance sans autre forme de procès, de tutoriel ou d’autres précautions.
Pour le reste, le jeu a toutes les caractéristiques du genre : vous finirez par mourir et revenir au début, par comprendre un peu les mécaniques de jeux, par trouver quelques upgrades, et par avancer ou non, et à passer cette fichue porte parlante et changer d’étage. Elle n’est, vous vous en doutez, que la première d’une longue lignée. Mais elle n’est pas seule. Au sein de votre niveau, vous trouverez des portails, comme des déchirures dans les murs, qui vous emmène vers d’autres zones. Ou plutôt vers d’autres réalités. Le switch vous permet de récupérer des armes, d’aller débloquer des éléments ou tout simplement d’avancer dans les différentes énigmes proposées. Car oui, Paper Cut Mansion n’est pas qu’un rogue like, il présente aussi des mécaniques d’escape game.

Fouiller, explorer, recommencer

Le déroulé d’une run est relativement simple : vous êtes propulsé dans le manoir aux niveaux verrouillés par des cadenas et des énigmes. Le squelette y est votre seul ami. Il vous informe dans un premier temps que l’énorme papillon vert qui vous accompagne fonctionne comme un indicateur : s’il se pose sur un mur, il faudra fouiller la pièce. Attention cependant, l’insecte taquin ne se posera pas nécessairement à côté de l’élément en question. Ensuite, il vous faut ouvrir les portes sur le noir d’une nouvelle pièce. Celle-ci ne s’éclaire que lorsque vous en avez franchi le seuil, ajoutant une touche de suspense, mais aussi de sinistre à l’aventure. Qui sait quelle créature n’attend que vous pour vous sauter dessus ?
Comme évoqué, il faudra fouiller, que ce soit avec les touches, ou, une fois le meuble sélectionné, avec les joysticks. Vous pouvez ainsi ouvrir des tiroirs, retourner les fauteuils, trouver des indices mais aussi des pièces à pleins d’endroits différents. Parfois, vous trouverez quelques petites choses qui vous sauteront au visage aussi. Attention à vous. Les éléments ainsi récoltés finissent dans votre inventaire, où vous pourrez les consulter, les examiner, les combiner. Les énigmes ne sont pas difficiles en elles-mêmes, mais l’atmosphère lourde, la musique angoissante et une certaine rigidité dans le déplacement du curseur de sélection mettront vos nerfs à rude épreuve.
Mais ce n’est pas tout ! Il existe des portails. Ceux-ci sont de différentes couleurs, et possèdent des noms : le Cerveau reptilien, le Système limbique ou le Néocortex. Ils ont tous une couleur spécifique et transforment votre environnement en fonction. De là à penser que vous explorez votre propre cerveau ou votre inconscient, il n’y a qu’un pas, mais pour le déterminer, on vous laisse explorer les niveaux du jeu !

Une direction artistique pliable

Paper Cut Mansion a tout du jeu indépendant étonnant, reprenant plusieurs genres ou mécaniques de jeux pour proposer une aventure originale. Sur le papier, c’est le cas. La direction artistique est maligne, joue sur le côté origami jusque dans l’application des couleurs façon coloriage. Les changements d’environnement en fonction des portails sont aussi malins qu’angoissants, car vous ignorez ce qui va vous tomber dessus. Malheureusement, le système de combat, avec les deux gâchettes pour viser et tirer et le joystick pour s’orienter, est plutôt difficile à manier. D’autant que le jeu est punitif d’emblé en ne vous exposant ni la difficulté, ni la signification des jauges à l’écran. Vous apprendrez à vos dépends que l’une est votre santé, une autre votre température et ainsi de suite.
Comme pour l’histoire, dont les éléments sont donnés de façon très sporadique, le jeu ne vous tient pas la main et vous apprendrez par l’expérience. Il en résulte soit une certaine satisfaction de survivre dans un environnement aussi hostile, soit une certaine frustration de mourir sans trop comprendre à quel élément il fallait faire attention. Au fur et à mesure de votre aventure, vous découvrirez plusieurs éléments, dont des cartes et des indices vous permettant d’upgrader votre personnage. Cela aura pour incidence de vous octroyer des pièces d’équipement aléatoires lors de votre prochain run. Une nouvelle chance de survivre !
Pour le reste, Paper Cut Mansion est particulièrement intense. La difficulté est à son maximum, le graphisme joue sur les clairs obscurs et il faudra parfois pousser la luminosité au max pour éviter de se laisser surprendre. Le côté origami glauque est bien géré et on sent le souci du détail pour vous offrir un titre à l’atmosphère lourde mais maîtrisée.
12/20
Paper Cut Mansion est un rogue like d’un autre genre. En associant des mécaniques d’escape game légères à celles basées sur la survie et l’attaque, le jeu ajoute une tension supplémentaire née de la probabilité de rester coincé ou de se faire surprendre. Les jumpscares arrivent aux bons moments, les PNJ oscillent entre humour noir et cynisme. Il est cependant vraiment dommage de constater que les nombreuses approximations viennent émailler l’expérience de moments de frustration. Que ce soit dans la rigidité des contrôles, un certain fouilli dans le level design qui oblige à faire de nombreux aller-retour, ou alors une intrigue qui tente de se faire très présente mais qui manque de clarté, le titre est clairement dans un entre deux où il ne plaira pas à tout le monde.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

12 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Paper Cut Mansion est une expérience ! Alors oui, l’ambiance est lourde à souhait, le graphisme intéressant et le gameplay plutôt malin. Mais nous avons été déçus par le côté laborieux des premiers runs à cause du manque d’informations… Dommage ! Mais vraiment une expérience !

Jouabilité
Malheureusement entre la rigidité des contrôles, la caméra qui fait parfois n’importe quoi et l’absence de lisibilité des jauges, Paper Cut Mansion enchaîne les petites erreurs. C’est dommage parce que tout le reste promet une belle aventure.
Durée de vie
Comme tout rogue like, le temps de jeu est potentiellement infini. Mais pas tant que ça : en effet, Paper Cut Mansion possède une histoire, des boss, des niveaux qu’il faudra franchir pour tenter d’arriver à une conclusion. Une grosse dizaine d’heures devraient suffire… à condition de parvenir à aiguiser vos réflexes et à passer la difficulté du titre.
Graphismes
C’est là le point fort du jeu. Avec le parti-pris d’un titre intégralement en origami colorié, le jeu joue sur une esthétique originale en allant jusqu’au bout. On pourrait croire qu’un fantôme de papier plié ne nous ferait pas peur ? Détrompez-vous. On regrettera juste les clairs obscurs qui entachent la lisibilité et la caméra qui parfois empêche de bien viser.
Son
L’ambiance sonore est particulièrement réussie. La musique est basse et angoissante, utilisant tous les ressorts connus des mélodies de films d’horreur. Les bruitages ajoutent à l’ambiance pour donner une véritable identité auditive au titre.
Intérêt
Si vous cherchez la difficulté, ce titre est fait pour vous. Paper Cut Mansion se veut original par son concept, par son alliance des genres et par son graphisme, mais c’est malheureusement dans la réalisation que les erreurs se cumulent. Manque de lisibilité de l’interface, difficulté grandissante et manque cruel d’explication, pour 19,99€ l’expérience vaut le coup si vous êtes fan de rogue like ou si vous aimez les ambiances horrifiques étonnantes.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Paper Cut Mansion (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×