• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Firegirl : Hack’ n Splash rescue DX Disponible sur Switch

Test de Firegirl : Hack’ n Splash rescue DX (Switch)

Test de Firegirl : Hack’ n Splash rescue DX qui n’enflamme pas.

Des envies de devenir une super héroïne engagée parmi les pompiers ? Préparez-vous à devenir la Firegirl ! Sauter, asperger et surtout sauver des chats, euh des gens dans ce roguelike plateformer disponible depuis le 22 juin 2022.

Test
En circulation depuis octobre 2021 sur PC, le plateformer japonais Firegirl, développé par Dejima, sort enfin sur console. Il nous revient dans une version intitulée DX, pour ne pas dire améliorée avec des graphismes plus beaux et un niveau de difficulté à la progression ajustée. Le concept de roguelike plateformer n’est pas nouveau et il faut dire que Firegirl n’apporte pas de grande nouveauté au genre malgré son univers très original.

Pin Pom Pin Pom !

Le principe est très simple : la Firegirl que vous incarnez arrive sur les lieux enflammés et vous avez trois minutes pour sauver le plus de monde possible. Durant ce laps de temps vous évoluez dans un univers à défilement horizontal de toute beauté. Tout en pixels, avec une animation ultra fluide où il n’y a absolument rien à redire. L’angle de vue légèrement incliné latéralement peut surprendre. Il joue avec l’aspect 2D mettant en évidence l’absence d’épaisseur des personnages et du décors.

La génération de chaque niveau est procédurale donc inutile d’essayer de mémoriser où sont placés les survivants dans l’incendie. Il faut explorer et fouiller partout sans avoir le loisir de consulter une carte. Malgré des décors très jolis, on regrette un manque de variété de l’environnement qui rend très rapidement confuse la progression. C’est sans doute voulu mais trop souvent on se balade au hasard et il n’est pas possible de rebrousser chemin à cause des flammes qui s’étendent. Ce qui est logique si on doit pénétrer un immeuble en feu.D’ailleurs pourquoi diable y a-t-il autant de bâtiments en feu dans cette foutue ville qui ne porte pas de nom ? L’histoire assez simpliste se développe après quelques niveaux. On y apprend que le Seigneur du feu terrorise la commune avec des monstres pyromanes qui chantent littéralement : ALLUMEZ LE FEU ! ALLUMEZ LE FEU !!!! Le méchant ne s’appelle pas Johnny, rassurez vous, mais cela aurait été drôle. Le but réel de vos sauvetages se transforme alors en quête pour trouver les douze tomes du feu, source du pouvoir du grand méchant.

Le Hack ‘n’ Splash

Subtil jeu de mots avec le terme hack ‘n’ slash, Firegirl n’a absolument rien en commun avec ce genre. Comme on le disait plus haut, pas de vue isométrique et pas de hordes d’ennemis à écrabouiller. C’est vraiment un jeu de plateformes avec des mécaniques de roguelike. Cependant l’essence même du die and retry devient très monotone. Malgré les niveaux de trois minutes qui s'enchaînent, force est de constater que c’est la lassitude qui domine même si l’ambiance super héros est en soit agréable. Au final on se retrouve à sauter, casser des portes, lancer de l’eau et c’est tout.L’action est statique surtout que le personnage reste immobile pour tirer avec son pistolet à eau. La maniabilité est au rendez-vous mais le plaisir joue à cache cache. L’aspect plateformer en lui-même reste très léger. On plane d’une passerelle à une autre avec sa lance à eau, on court dans des couloirs certes très jolis mais vides d’activité. Il y a très peu d’obstacles pour corser l’action. On croise des ennemis statiques, on leur tire dessus sans grande difficulté et si on les enchaîne on gagne quelques précieuses fractions de secondes pour allonger la mission.

Un niveau ou plutôt un run, car c’est ce qu’il en est au final, peut se terminer à partir du moment où on a sauvé l’humain de immeuble en flamme. Oui, on dit bien l’humain, car on peut sauver des tonnes de chats mais il n’y a qu’un seul humain dans le run. Une fois trouvé, le commandant de la brigade vous annonce que vous pouvez quitter les lieux à condition de trouver la sortie. D’autres situations mettent fin au run si vous mourrez ou si le temps est écoulé.Quoi qu’il en soit, à la fin de chaque mission, réussie ou échouée, on obtient des revenus en fonction du résultat. Cet argent vient financer les différentes améliorations dans la caserne des pompiers. On peut booster la puissance de son arme ou encore recruter des gens pour obtenir plus d’argent ou plus de temps en mission. Des éléments intéressants mais qui ne permettent malheureusement pas de prolonger le plaisir très éphémère de Firegirl.
11/20
Firegirl surprend par son environnement visuel et attire l'œil. Mais dépassées les quelques premières heures de jeu, la lassitude prend rapidement le dessus. Il y a un manque de renouveau évident et il devient difficile de rester captivé contrairement à d’autres roguelike qui nous scotchent littéralement devant l’écran.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

11 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Nous sommes assez déçus de notre expérience. On s’attendait à mieux et surtout à quelque chose de plus amusant. Quitte à recommencer autant que cela soit amusant à répétition. Ici ce n’est pas le cas. Une fois, deux fois, ça passe mais après, ça reste terre à terre. L’ambiance pompier super héroïque est finalement très statique. Malgré des visuels très beaux, la saveur s’arrête là.

Jouabilité
Il manque au titre une bonne consistance. La jouabilité est très creuse. Même si la maniabilité est au rendez-vous, l’inertie de l’action d’un personnage statique qui fait face à des ennemis qui le sont tout autant est trop importante. C’est mou et il ne se passe pas grand chose.
Durée de vie
C’est un plateformer avec des mécaniques de roguelike, donc par définition, l'aventure peut durer indéfiniment mais en auriez-vous envie ? On a essayé mais difficile de passer plus de trois ou quatre runs sans être agacé par la monotonie de l’expérience. Malgré la génération procédurale des niveaux, chaque run est identique au précédent.
Graphismes
C’est clairement le point fort de Firegirl. Il attire l'œil avec son pixel art magnifique. Mais cela s’arrête là.
Son
Côté sono, là aussi l’ambiance est plutôt bonne mais manque de variété. On a vite fait le tour de ce que le titre à offrir. Les musiques sont entraînantes et reflètent bien l’ambiance super héros.
Intérêt
Le titre n’est pas mauvais en soi mais tout dépendra de ce que vous recherchez comme expérience. Si c’est le côté plateformer qui vous attire, pour le tarif de 17,99 € vous avez d’excellents jeux indépendants qui feront mieux, du genre : Rogue Legacy, qui coche aussi la case roguelike. Firegirl attire l'œil mais c’est tout.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Firegirl : Hack’ n Splash rescue DX (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×