• Ma note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Cupid Parasite A paraître sur Switch

Test de Cupid Parasite (Switch)

Test de Cupid Parasite : Quand Cupidon cherche l’amour

Décochez vos flèches ! A l’heure où les rencontres se font via des applications et des sites de rencontres, Cupidon n’a qu’à bien se tenir. Et s’il restait encore un moyen de faire éclater la magie de l’amour entre les êtres humains ?

Test
Développé par Idea Factory et Otomate, Cupid Parasite vous plonge dans un univers coloré à la recherche de l’Amour, le vrai ! Cet otome intégralement en anglais est plutôt efficace dans sa réalisation et saura convaincre les amatrices du genre. Vous êtes prêts à décocher votre flèche, Cupidon ?

L’otome, un genre à part

Avez-vous déjà entendu parlé des otomes ? Il s’agit d’un genre vidéoludique, ciblant principalement un public féminin, dont le but est de développer des relations amoureuses avec différents protagonistes masculins.

Entre le visual novel et le jeu de drague, les otomes ont généralement plusieurs trames narratives possibles, que ce soit en choisissant l’élu de son cœur dès le début ; ou en avançant et interagissant avec plusieurs jeunes hommes et finir avec celui avec lequel on a le plus d’affinité. Cupid Parasite ne déroge pas à la règle. Cet otome, intégralement en anglais, propose une aventure où l’on part à la rencontre de plusieurs hommes en quête (ou non d’ailleurs) de l’âme sœur.
L’histoire est assez simple : vous incarnez Lynette Mirror (personnage féminin que vous pouvez renommer si le cœur vous en dit), qui travaille chez Cupid, une agence matrimoniale cherchant à marier les célibataires de la ville. Ce que tous ignorent, c’est que Lynette n’est autre que le véritable Cupidon, partie de chez elle suite à une engueulade avec son père, le dieu Mars, qui la juge incapable.

En fuite sur Terre, Lynette/Cupidon est bien décidée à prouver sa valeur. Aussi n’hésite-t-elle pas lorsque son boss lui donne pour mission de marier les fameux « Parasite 5 », cinq célibataires qui ont déjà rendue folles les autres conseillères matrimoniales de l’agence.

Mais du coup, comment on joue ?

Cupid Parasite se joue d’une façon très simple : il ne se joue pas réellement. Comme de nombreux visual novel, il s’agit principalement de lire, d’écouter les dialogues (si vous comprenez le japonais pour l’audio, si vous lisez l’anglais pour les sous-titres). Ensuite, appuyez sur A pour passer à l’écran suivant. X pour le menu, Y et gâchette pour passer les dialogues (ce qui est sans doute la plus grande difficulté/approximation de l’ergonomie, le jeu faisant un peu ce qu’il veut entre « passer le dialogue », « lecture automatique » et « lecture manuelle »).
Pour le reste, le jeu est fait de longs couloirs de dialogues (c’est le genre qui veut ça) ponctués par moment de réponses à choix multiples. A vous de répondre au mieux et d’essayer de caser ces « Parasite 5 » qui ont traumatisé tout le monde. Chaque chapitre se clôt sur un questionnaire de magazine, du type « Quelle type d’amoureuse êtes-vous ? ». De quoi faire avancer l’intrigue et vous impliquer dans la résolution des affaires.

Cupid Parasite : la flèche et la cible

Notre très cher Cupidon va devoir faire attention à ne pas tomber à son tour amoureuse des « Parasite 5 ». Dans le lot, on retrouve tous les clichés du genre : le timide, le charmeur, le businessman, l’acteur célèbre ou encore l’obsédé par la beauté. Chacun à leurs façons, ils répondent à des critères sociaux, des caricatures de notre époque.

Bien entendu, il faudra leur faire comprendre que l’amour ne peut pas répondre qu’à leurs seuls désirs, mais que c’est une construction qui se fait à deux. Alors oui, le message est un peu mièvre, la façon de le mettre en place peut paraître un peu violente (notamment dans certaines mises en scènes mettant en avant les travers des uns et des autres).
Graphiquement, le jeu est particulièrement riche. Chaque « parasite » a sa couleur qui lui est propre (et qui se répercute dans les boîtes de dialogues lorsqu’il s’exprime), de même que Lynette (qui obtient le rose, sans grande surprise). Le reste est très chargé : éléments géométriques qui ponctuent les boîtes de dialogues, décors chargés et colorés, character design dans un style graphique proche de certains mangas.

Puisque le jeu est entièrement doublé, les lèvres des personnages bougent, mais c’est bien la seule chose qui est mouvante dans l’image. Pour le reste, ce sont des illustrations fixes, parfois du personnage dans un environnement, parfois avec un autre cadrage lorsque l’on débloque des scènes rapprochant Lynette d’un homme. Le tout s’inscrit dans la plus pure tradition des otomes.
14/20
Nous l’avons évoqué : Cupid Parasite est un otome traditionnel, à la réalisation soignée. Cependant, il s’adresse uniquement au public amateur de ce type de jeu. Il faudra connaître les codes du genre pour pleinement profiter de l’expérience, tout comme il ne faudra pas s’étonner du déroulement, là encore typique du genre. A ce compte-là, les points positifs de ce titre sont à l’aune de ce principe. Ainsi, Cupid Parasite est particulièrement bien réalisé, avec une intrigue longue, de multiples possibilités et quelques rebondissements. La réalisation graphique est trop chargée pour être totalement accessible à tous, mais cela lui donne une véritable identité, faisant de Cupid Parasite un jeu reconnaissable de loin. On regrette la jouabilité un peu décevante, et l’absence de sauvegarde automatique (n’oubliez pas de sauvegarder ! sinon vous devrez recommencer plus ou moins du début…).

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Avec une très bonne réalisation, un doublage très bien réalisé et une intrigue tentaculaire, Cupid Parasite est un très bon otome, même s’il est particulièrement dommage qu’il soit intégralement en anglais. Cependant, le jeu ne plaira pas à tout le monde : Cupid Parasite est parfait pour les amateurs du genre uniquement. Malgré tout, l’accessibilité n’est pas la meilleure, que ce soit à cause d’une surcharge graphique ou d’un manque d’ergonomie des menus. Pour le reste, l’aventure est agréable, et les amatrices du genre prendront plaisir à tester leur compatibilité amoureuse ou à explorer les différentes routes à leur disposition.

Jouabilité
Aucun tutoriel, à moins d’aller fouiller dans les options du jeu (peu accessibles, car il faudra penser à utiliser les boutons et non les joysticks), vous n’aurez aucun moyen de savoir quel bouton fait quoi à moins de tout tester. Certaines actions sont un peu contre-intuitives, quand d’autres fonctionnent par intermittence (le bouton X ouvre le menu, mais pas tout le temps). Ce qui est bien dommage. Ce qui l’est encore plus, c’est l’utilisation uniquement des boutons directionnels et non du joystick lors des choix à effectuer.
Durée de vie
Avec cinq personnages à s’occuper, sans oublier votre Cupidon, et au moins autant de possibilités de choix, le jeu a une durée de vie conséquente. Au vu du prix (49,99 €), on en espérait au moins autant !
Graphismes
Avec une débauche de couleur rendant particulièrement peu accessible les informations des menus, le graphisme est cependant réussi : les couleurs explosent à l’écran, les formes géométriques se mêlent aux images, aux textes, aux personnages. Le fait d’avoir une couleur particulière pour chaque protagoniste particulier permet de s’y retrouver un peu dans tout cela. Un bilan mitigé, donc.
Son
Aucune musique d’ambiance, juste des sons comme les oiseaux qui chantent, les bruits de vaisselle et autre. Cependant, les textes des personnages principaux sont entièrement doublés en japonais, à l’exception de Lynette (le personnage que vous incarnez). Le tout donne une ambiance sonore un peu pauvre, mais dynamique, notamment grâce aux doublages.
Intérêt
Les fans d’Otome y trouveront largement leur compte. En effet, le titre est vraiment qualitatif, tant graphiquement qu’au niveau de l’intrigue. Les petits couacs de gameplay étant principalement basés sur leur côté contre-intuitif, on s’y habitue rapidement : point positif, des mises à jour sont prévus pour en régler quelques uns. Le vrai point négatif est que le titre n’est actuellement pas traduit en anglais.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Cupid Parasite (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×