• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

astria ascending Disponible sur Switch

Test de astria ascending (Switch)

Test d’Astria Ascending : Un premier coup d’essai sans éclat !

Artisan Studio, d’origine française implanté désormais au Canada arrive avec Astria Ascending. Edité par les indé Dear Villagers et disponible depuis le 30 septembre 2012, voyons ensemble ce JRPG à la sauce cocorico.

Test
Vous avez bien lu, Astria Ascending se définit comme un JRPG, J pour Japan. Mais ce n’est pas un studio japonais, mais techniquement canadien à la réalisation. Les gens d’Artisan nous propose une aventure à défilement horizontal, un format original pour le genre en reprenant toutes ses mécaniques. Sur le papier, tout semble génial cependant dans la pratique nous avons trouvé que le jeu manquait d’éclat dans son ensemble. La faute incombe à plusieurs éléments, dont une histoire qui peine à décoller et à accrocher le public.

Une mise en scène timide

Comme nous le disions, l’histoire piétine. Même si le monde d’Orcanon est riche d’une mythologie très vaste avec ses cinq races qui le peuplent, l’accroche n’y est pas. L’introduction pose les bases narratives avec la divinité Yuno qui choisit huit mortels pour les élever au rang de demi-dieux afin de protéger le monde pour une durée de trois ans, avant de mourir et de laisser place à de nouveaux élus. C’est ainsi que débute le récit. Vous incarnez la 300ème génération de demi-dieux, à laquelle il ne reste que trois mois avant la fin de leur mandat.
Dès le départ, les huit personnages sont disponibles et composent votre équipe. Certes, cela casse les codes du genre dont la coutume est de faire entrer en scène individuellement chaque protagoniste. C’est une alternative déstabilisante au départ mais qui peut être saluée. La construction scénaristique met en avant progressivement un à un chaque membre de l’équipe ainsi que les différentes relations qui les unis. Le revers de médaille se fait sur la narration. Chacun perd énormément en charisme dans les débuts. Le public éprouvera des difficultés à s’attacher malgré un chara design attractif. On reproche quand même une sexualisation trop prononcée du personnage principal, Ulan , la capitaine de la troupe.
Le récit se veut surtout beaucoup plus mature et aborde des thèmes plus divers telle la difficulté de vivre ensemble malgré les différences. La ville d’ Harmonia est un véritable melting pot à la limite de la ségrégation où chaque peuple est réparti dans un quartier bien distinct. A côté de cela, il faudra bien évidemment sauver le monde mais c’est justement là que l’aventure peine à décoller. Sans trop savoir pourquoi ni comment des monstres nommés “interférences” se baladent un peu partout. Ce sont les incidents autour de ces créatures qui vont pousser votre groupe dans leur quête héroïque.

Un JRPG hybride sans innovation

Pour rythmer une histoire un peu mollassonne, avec des séquences de dialogue qui n’en finissent pas, complètement doublées en japonais ou en anglais, Astria Ascending tente de se démarquer. La première chose est sur le format.
Pas de mise en scène isométrique ou de tournis de caméra, non ici c’est en défilement horizontal 2D que l’aventure est mise en scène. Surprenant sans pour autant être déroutant, ni révolutionnaire, on se plaît à naviguer de gauche à droite, de haut en bas et vice et versa. Par contre, l’affichage de la carte pourra en laisser plus d’un perplexe. Entre l'arrière-plan et le premier plan, la position du groupe n’est pas très lisible.
L’univers dans lequel on évolue est magnifique. Dessiné entièrement à la main, chaque décors regorgent de détails et de dégradés colorés qui flattent la rétine. Chaque endroit est absolument éblouissant, les scènes de combat le sont tout autant. Les ennemis apparaissent dans l’environnement, aucune rencontre aléatoire donc.
Une fois en combat, on retrouve tous les éléments qui font le succès des RPG japonais. Ils sont au tour par tour dont l'ordre est défini par les statistiques des personnages sur le terrain, alliés comme ennemis. On y trouve une mécanique qui s’inspire du Press turn des récentes Shin Megami Tensei et d’Octopath Traveler, oui que des grands noms !
Il est possible de passer son tour pour faire gagner un point de concentration à son équipe. C’est également le cas si un coup critique est infligé ou si une vulnérabilité ennemis est exploitée. Ces points de concentration servent à augmenter la puissance de la prochaine action, compétence (sort offensif ou défensif) ou attaque de base, en pressant une des gâchettes.

Malgré cette puissance, car il est possible d'augmenter de 200% les dégâts, la mise en scène reste timide. Il n’ y pas d’effets visuels qui claquent à l’écran lors de l’utilisation de ses attaques boostées. La mise en scène des affrontement reste très sobre à la limite du soporifique, ce qui est regrettable vue la qualité graphique du titre.
13/20
Astria Ascending fait partie de ces titres qui ne sont ni mauvais ni excellents. Le jeu possède de très bonnes qualités, notamment sa réalisation graphique et sonore. La trame du récit, bien que plus mature, manque d’éclat héroïque. Elle est l’image des combats, mollassonne. Pourtant les idées sont bonnes, c’est sans doute la faute à une réalisation qui ne prend peut-être pas assez de risque pour aller chercher une identité propre. Quoi qu’il en soit, nous attendons la prochaine création du studio canadien, elle sortira peut-être de son héritage de fan de JRPG pour réellement devenir une référence propre.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Les images peuvent séduire, mais une fois en main, il ne brille pas. Ce n’est pas un mauvais jeu. On sent la volonté de bien faire, mais cela ne va pas assez loin. Où est cette grande quête épique ? Un méchant charismatique ? Des personnages attachants ? On les a cherchés. Les personnages manquent cruellement de charisme, même si la modélisation est topissisme, ils sont peu mis en avant. On piétine pour avancer avant de commencer réellement à accrocher. Un jeu dispensable qui manque d'identité et de finalité sur un marché saturé par l’offre.

Jouabilité
L’aspect 2D peut dérouter pour un RPG, mais la recette fonctionne bien. On y retrouve des mécaniques archi connues, même le système d’amélioration des personnages, sous forme d’arbres de compétences est vu et revu sans pour autant être inintéressant. Le studio ne prend aucun risque pour apporter sa petite touche d’ingéniosité indépendante. Même s’il est possible d' interchanger à volonté entre les huits demi-dieux, on compose rapidement son groupe de quatre combattant avec des rôles classiques, un guerrier, un mage, un soigneur et un dernier selon les préférences.
Durée de vie
La trame principale peut se boucler en cinquante heures. Il y a de nombreuses quêtes annexes et un mini jeu, nommé le J-Ster. C’est assez intéressant mais encore une fois, l’ensemble manque d’éclat.
Graphismes
C’est sans aucun doute l’aspect le plus réussi de ce titre. La réalisation est juste exceptionnelle et rattrape à elle seule l'appréciation globale du titre, sans pour autant effacer les défauts persistants de l’aventure.
Son
La composition sonore est très bonne et se prête bien au sujet des RPG. Empreint de classicisme, les thèmes concordent bien aux situations narratives ou combatives.
Intérêt
Est-ce que le RPG est un genre en perdition ? Sûrement pas, c’est bien le problème avec Astria. Il coûte 39,99 € et mise à part la beauté de sa direction artistique, il n’ y a pas grand chose qui le différencie ou qui suscite l’intérêt. L’histoire est molle, il n’y a pas d’autre mot qui nous vient à l’esprit. La jouabilité est bonne mais sans plus. Pour une dizaine d’euros supplémentaires, si vous cherchez vraiment un RPG, vous avez l’embarras du choix sur le marché et pas que sur Switch.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu astria ascending (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×