• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Blacksad: Under the Skin Disponible sur Switch

Test de Blacksad: Under the Skin (Switch)

Test de Blacksad : Under the Skin - Chatastrophe ?

L'habitué des jeux d'enquêtes/point'n click Pendulo s'associe avec Microids et Dargaud pour offrir au héros de BD Blacksad son adaptation vidéoludique. Le détective créé par Guarnido et Juan Diaz Canales a-t-il droit à un jeu à la hauteur de son succès sur papier ? Comment les développeurs jusqu'ici uniquement PC s'en sont sortis sur Switch ? On vous dit tout dans le test de Blacksad : Under the Skin.

Test
Si vous ne connaissez pas Pendulo Studios, vous connaissez peut-être certains de leur jeux comme Runaway ou les Yesterday. Le studio s'est fait un nom dans l'univers du jeu d'enquêtes PC avec leur univers décalés et remplis d'humour. Un choix de studio plutôt judicieux pour adapter les enquêtes du détective privé anthropomorphe John Blacksad, même si l'ambiance polar noir semble un peu éloignée de l'univers du studio. Et ce n'est pourtant pas ce qui va pêcher dans le jeu, loin sans faux.
La première prise de contact avec le jeu est ainsi particulièrement efficace, si bien qu'on aurait bien envie de ne pas la gâcher. On vous dira donc simplement qu'un mort est retrouvé dans un club de boxe, et c'est ainsi que Blacksad est mis sur l'enquête par la fille de victime, qui n'était autre que le propriétaire du club.

Une base au poil

Si l'on pouvait craindre que le studio Pendulo ne soit pas à l'aise avec une ambiance résolument plus sombre que celles de leurs œuvres précédentes, il n'en est rien. On ressent à la fois l'écriture du duo d'auteurs de la BD et celle si particulière du studio. Le mélange fonctionne donc très bien et on prend un réel plaisir à découvrir la galerie de personnages du titre.

L'histoire se montre prenante, particulièrement dans sa deuxième partie qui accélère comme il faut le rythme. Il est alors d'autant plus dommage que tout soit gâché par des tares techniques impardonnable et une maniabilité des plus rigides.
La direction artistique du titre est pourtant convaincante et, sans être de toute beauté, retranscrit parfaitement l'ambiance de la BD. Si les aquarelles de Guarnido et Juan Diaz Canales ne sont jamais égalées, on reconnaît parfaitement l'ambiance graphique de la BD et les fans du félin détective seront ravis... enfin seraient ravis car les nombreux bugs d'affichage viennent réduire à néant le travail sur la direction artistique, pourtant magnifique dès lors que l'on fait un arrêt sur image.

Quand Cha(t) va pas...

On ne fera pas long sur les défaut du titre, car on pourrait s'étendre sur plusieurs paragraphes, mais entre chute de framerate, textures qui mettent plus d'une minute à s'afficher, clipping et autre aliasing... la liste est longue et ne représente malheureusement pas qu'une gêne visuelle. Même les séquences de QTE du titre, qui représentent presque la moitié des phases de jeu du titre, sont impactées par ses problèmes d'affichage, rendant certaines totalement illisibles et donc injouables.
Les développeurs ont bien déployé plusieurs patchs depuis la sortie du titre (expliquant aussi le retard de ce test) mais rien n'y fait. Le jeu n'est même pas digne d'une production... GameCube de début de génération, et on peine encore à comprendre comment on a pu en arriver là. Et si ces problèmes d'affichage sont particulièrement marqués sur Switch, ils sont aussi présents sur les autres supports et même sur PC, signe que quelque chose s'est mal déroulé durant le développement et c'est vraiment dommage.

On ne tirera pas davantage sur l'ambulance, mais sachez qu'il faut parfois attendre plus d'une minute trente que le jeu charge correctement les textures en jeu, alors qu'on a déjà eu droit à un temps de chargement de plusieurs minutes juste avant, et cela pourra avoir raison de l'envie de jouer même chez les plus patients. Il est assez frustrant d'attendre aussi longtemps pour un résultat si brouillon à l'écran.
Le jeu en lui-même suit le déroulé classique des jeux du genre. On alterne donc entre phases de dialogues ponctuées ou non de QTE, et séquences d'exploration vous demandant de rechercher des indices dans les environnements. Certainement pour faciliter le portage console, Pendulo a opté pour un déplacement libre du personnage plutôt qu'une maniabilité empruntée au point'n click. Seulement, point de vue à la 3e personne ici mais une succession de plans fixes dans lequel on dirige Blacksad façon Resident Evil. Et pour un habitué du genre, je peux vous dire que cela a été tout sauf bien implémenté. On peine vraiment à diriger notre chat détective par moment, faisant passer les titres de Capcom pour des modèles d'ergonomie.

Des mécaniques Chat-isfaisantes

Le jeu semble donc provenir d'un passé lointain, comme si le jeu avait été découvert dans un tiroir et sorti tel quel sans avoir été optimisé pour les supports actuels. Et pourtant, il propose un système d'enquête et de déduction plutôt moderne. Pendulo a mis de côté le système d'objets à collecter et combiner, souvent source de puzzles à la solution alambiquée. Cela est remplacé par un système d'indices à obtenir via les sens de félin de notre héros. On peut alors user de notre ouïe, vue et odorat pour détecter des comportements suspects chez les personnages avec qui nous discutons.

La mécanique est plaisante, bien que touchée elle-aussi par certains bugs demandant parfois de cliquer sur un pixel bien précis pour se valider. Il faudra ensuite passer par la phase de déduction, tout aussi bien pensée et agréable, qui viendrait presque compenser les défauts du jeu. Mais presque seulement.
C'est ainsi une dizaine d'heures de jeu qui s'offre aux joueurs, avec quelques quêtes annexes bienvenues qui permettent de découvrir certains personnages loufoques comme un bouc aveugle unijambiste et sans-abri. De quoi égayer un peu l'histoire sombre du titre, qui s'avère un peu longue à démarrer dans sa première partie. Il faudra s'accrocher entre la monotonie du début et les nombreux problèmes techniques du titre pour découvrir une seconde partie plus rythmée, alternant les phases de recherches, d'infiltration et les QTE.

Cette deuxième partie fait d'autant plus regretter le fait que les deux patchs déployés par les équipes de Pendulo et Microïds n'aient pas suffit à rendre le jeu suffisamment praticable pour le commun des joueurs. Ce test s'est d'ailleurs effectué dans la douleur, en dépit d'un attrait particulier (et un peu étrange c'est vrai) pour les jeux un peu cassés, vous commencez à me connaître.
10/20
Blacksad : Under the Skin est clairement l'un de ces jeux que l'on peine à détester. Il y a d'un côté un respect plus qu'appréciable du matériau de base, une histoire agréable à suivre et des systèmes de jeux bien pensés et qui renouvellent un peu la formule du jeu d'enquête et d'exploration. Mais les innombrables problèmes techniques du jeu rendent le tout presque impossible à parcourir et il faut une réelle tolérance aux bugs et autres imprécisions techniques pour aller creuser et découvrir le potentiel du titre. La version Switch étant, de plus, particulièrement impactée par tous ses problèmes, on ne pourra que vous conseiller de tenter un autre support pour découvrir ce titre.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

10 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Blacksad : Under the Skin fait clairement partie de ces titres au potentiel gâché que l'on réservera vraiment aux joueurs les plus tolérants. Il y a de bonnes choses à découvrir dans le titre de Microïds, mais la technique totalement à la rue découragera vraiment nombre de joueurs. Même les fans de la BD auront du mal à pardonner tant de problèmes, et on saurait que trop vous conseiller d'essayer le titre avant de vous lancer. C'est vraiment dommage car le jeu a un réel potentiel avec son histoire particulièrement bien écrite et ses mécaniques de jeu originales.

Jouabilité
Entre les bugs lors des phases d'enquête, mais surtout la maniabilité extrêmement lourde des phases d'exploration, on passera une partie de son temps à se battre avec la jouabilité du titre.
Durée de vie
Une dizaine d'heures d'enquête principale, des objets à collectionner et des quêtes secondaires, on est plutôt dans le haut du panier pour le genre.
Graphismes
Si d'un côté, on apprécie énormément la direction artistique qui se rapproche vraiment de l'oeuvre d'origine, on doit faire face à d'innombrables problèmes d'affichage qui viennent vraiment gâcher l'ensemble.
Son
Les doublages sont dans l'ensemble plutôt convaincants mais l'ambiance sonore s'avère plutôt austère. Là aussi, il faudra faire face à de nombreux bugs faisant disparaître totalement la musique ou coupant certains dialogues .
Intérêt
Si vous êtes capable d'aller outre les nombreux problèmes techniques du titre, et ce ne sera pas simple, vous découvrirez une histoire bien écrite et un jeu d'enquêtes qui apportent quelques nouveautés plaisantes.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Blacksad: Under the Skin (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×