• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Eiyuden Chronicles : Rising A paraître sur Switch

Test de Eiyuden Chronicles : Rising (Switch)

Test d’Eiyuden Chronicles : Rising, l’avant goût d’une nouvelle franchise

L’héritier de Suikoden arrive à grand pas, mais il n’est pas encore là. On commence cette amorce avec la préquelle surprise présentée l’an dernier lors l’E3 2022. Voici notre test d’Eiyuden Chronicles : Rising !

Test
Même s’ils se font discrets ces derniers temps, notamment à cause de leur échec récent et cuisant de la continuité d’une licence de jeu de football, Konami (oui, eux qu’on pointe du doigt) a mis sur le côté bon nombre de talents. Des compétences dont ils auraient eu besoin pour se maintenir sur le marché. Parmi ceux qui ont retrouvé leur liberté, on trouve évidemment les développeurs derrière l’ancienne licence phare de JRPG de Konami : Suikoden. Fort de leur soutien communautaire, leur projet Kickstarter a rapidement trouvé les finances pour fonder le studio de développement Rabbit and Bear. Eiyuden Chronicles : Hundred Heroes, ainsi lancé a généré une hype immense. Très attiré par l’appât du gain, Xbox a également investi massivement mais tardivement dans leur projet ce qui a conduit Natsume Atari à travailler en parallèle sur un jeu additionnel, la préquelle baptisée Eiyuden Chronicles : Rising !

Yo CJ my man !

Le protagoniste principal de cette histoire se nomme CJ. Oui, les chanceux ayant pu jouer à GTA San Andreas se regarderont en faisant : HEIN ? Ils ont fait un crossover entre Suikoden et GTA ??? Mais trêve de plaisanterie pour les personnes qui n’auraient pas la référence. Vous incarnez CJ ou JB en version originale, qui est une jeune femme de seize ans en quête d’un trésor.
Mais quel trésor ? N’importe on vous dira, tant qu’il s’agit d’un trésor. Elle vient d’une tribu qui a pour coutume de mettre à la porte tous les jeunes dès leurs quinze ans afin qu’ils aillent dénicher un trésor ayant plus de valeur que celui trouvé par leurs parents au même âge. C’est ainsi qu’elle va se retrouver aux alentours du petit village de New Nevaeth.
Cette bourgade est connue pour les ruines à proximité qui recèleraient de trésors. Ayant bien entendu eu vent de cette information, elle se précipite pour accomplir sa mission. Seulement les choses ne seront pas aussi simples que cela.

Tu veux un tampon ?

A peine arrivée, CJ apprend qu’il faut payer une somme exorbitante pour obtenir un passe droit l'autorisant à fouiller les ruines. La maire suppléante lui suggère alors de filer un coup de main à tous les habitants du village. En échange, ils tamponnent une espèce de carte fidélité. C’est de là que part votre aventure. En les aidant, la maire suppléante s’engage à vous procurer une licence d’exploitation sans vous faire payer le prix fort.
C’est le début des multiples quêtes annexes qui vous attendent. Elles sont indénombrables tellement il y en a. Elles mènent bien souvent à des finances et de l’expérience mais parfois elles permettent d’améliorer le village. En cela, le titre est très bien réalisé. Il y a un forgeron qui souhaite s’installer en ville mais il lui manque les ressources pour construire son atelier. Pas de souci, CJ est là, prête à accomplir la mission. C’est ainsi pour tous les artisans et c’est le même système pour améliorer leurs échoppes.
En prime de tamponner votre carte, oui les tampons ont leur importance, on y viendra, certains commerces sont indispensables pour débloquer des capacités secondaires à vos personnages. CJ peut peut réaliser des doubles sauts et faire des esquives grâce à ces améliorations par exemple.

Et les tampons dans tout ça ? Une fois votre carte complétée, cela débloque principalement votre synergie avec vos compagnons. Comme vous avez pu l’apercevoir dans les trailers, CJ est rejoint par deux autres combattants, Garoo, le guerrier bestiale kangourou et Isha, la maire suppléante qui s’avère être une magicienne de talent. C’est la coopération entre les trois qui s’améliore en collectant les tampons.

Une réalisation à la hauteur du budget

L’idée est très intéressante et ce n’est pas la première fois qu’elle est exploitée dans l’industrie. Chaque personnage se voit attribuer une touche pour ses actions. CJ attaque avec le Y, Garoo avec X et Isha avec le A. En variant les boutons en question, vous switcher de personnages, et en le faisant au bon moment les attaques s’enchaînent avec le temps qui se fige un instant. Les tampons servent à cela. Plus vous en avez, plus il est possible d’enchaîner des combos.
Heureusement qu’il y a ce système qui vient dynamiser l’action car au départ elle est très molle, surtout que l’animation est très basique et robotique. Le début n’est pas très engageant et il faut jouer plusieurs heures avant de débloquer le second personnage. Même si la direction artistique est très réussie avec des décors colorés et très détaillés, l’action 2D n’est pas très spectaculaire sans les combos.
Pourtant le titre a son charme avec cette mise en scène horizontale old school, il ressemble beaucoup plus à un action RPG plutôt qu’un Metroidvania comme la presse a pu le qualifier. L’exploration n’est pas du tout tentaculaire. C’est plus une progression en forme d’étoile avec comme axe central New Nevaeth. On part de là et on y revient en permanence. Il y a aussi quelques phases de plateforme mais rien de bien difficile. Il s’agit juste d’un agencement pour donner de la verticalité à l’aventure. Le terme Metroidvania n’est certainement pas le plus approprié pour le résumer.
13/20
Que penser d’Eiyuden Chronicle : Rising ? Ce n’est pas un mauvais titre loin de là mais ce n’est pas non plus la pépite sur laquelle il faut se jeter non plus. C’est un jeu agréable où on profite d’une aventure simple en aidant le plus de monde possible. Elle met en avant les nombreux personnages qui feront partie de l’épisode principal prévu en 2023. Rising remplit bien son rôle de préquelle sur le récit mais sa réalisation assez simpliste ne le rend pas indispensable. On lui reproche principalement son démarrage très lent, ainsi que son manque de jouabilité profonde.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Nous avons particulièrement apprécié la narration et la personnalité bien trempée de CJ. Pourtant et objectivement, Eiyuden Chronicles : Rising manque d’une petite étincelle pour nous scotcher devant notre console. Alors oui, le jeu a sans doute été développé à la dernière minute avec un afflux financier tardif. Le prix d’acquisition n’est pas excessif certes on en convient. On ne sait pas quand exactement le développement a débuté, néanmoins cette préquelle n’a pas suffit à nous contenter. Entre une jouabilité très somnolente où il faut juste marteler une touche façon Musou et des phases de plateforme 2D qui servent à décorer, on reste vraiment sur notre faim.

Jouabilité
Les idées sont bonnes mais pas exploitées à fond. Les développeurs n’ont fait que gratter la surface car au final l’action reste très basique comme l’animation qui l’accompagne. Il n’y aucune finesse ni technique, il suffit d’appuyer sur le bouton. Même les combos au final restent assez facultatifs si ce n’est que pour la beauté du geste. On regrette également les nombreux va et vient qui n'aident pas le titre à se renouveler.
Durée de vie
Il y en a pour une vingtaine d’heures de jeu ce qui pour le prix est très satisfaisant. On apprécie le nombre de quêtes annexes qui ne sont plus vraiment optionnelles en somme car elles sont essentielles pour développer le village. Le récit est très bien construit malgré les faiblesses de jouabilité ce qui nuit à l’envie de continuer l’aventure.
Graphismes
On reproche l’animation très robotique des personnages. Les attaques des trois personnages font vraiment peine à voir. Ce qui nuit totalement à leurs charismes alors qu’ils disposent chacun d’un caractère bien trempé. Ce qui est encore plus dommage lorsqu’on prend le temps d’observer l’environnement qui se rapproche beaucoup de ce que Square Enix a fait avec Triangle ou Octopath. Clairement le jeu est très beau mais l’animation n’est pas à la hauteur.
Son
La bande son est entrainante cependant rapidement redondante car on passe régulièrement dans les mêmes zones en faisant des aller-retours. Comme les musiques associées à ses zones ne varient pas d’un iota, cela devient monotone.
Intérêt
Pour son tarif fixé à 14,99 € sur l’eShop, la préquelle Rising est abordable cependant elle n’est pas indispensable. Malheureusement nous n’avons pas trouvé cette mise en bouche assez substantielle pour entrer dans l’univers d’Eiyuden Chronicles.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Eiyuden Chronicles : Rising (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×