• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Rock Boshers DX: Director's Cut A paraître sur Switch

Test de Rock Boshers DX: Director's Cut (Switch)

Rock Boshers DX: Director's Cut - la liberté et un scone à la confiture pour la reine !

Partant d’un scénario déjanté lorgnant sur le steampunk, notre jeune reine Victoria part sur Mars pour découvrir que les colons terriens ont été réduits en esclaves par les martiens. Seule, elle va chercher à leur rendre leur liberté et à s’échapper de cet enfer. God Save The Queen !

Test
ROCK BOSHERS DX a été très vite présenté comme un hommage aux jeux de la grande époque du ZX Spectrum, un système matériel qui a connu son heure de gloire dans les années 80 mais qui était très limité au niveau des couleurs. Rock Boshers DX est bien plus joli visuellement que les souvenirs pas franchement impérissables laissés à nos yeux par le ZX mais c’est vrai que cette affichage retro détonne et risque de ne pas plaire à tout le monde.

Diantre, il va falloir que je chausse mes binocles.

Ce qui saute aux yeux dès la première partie, c’est la taille minuscule des personnages à l’écran de votre Switch. Hypermétropes ou presbytes, passez votre chemin ou jouez sur une grande télé pour plus de confort visuel. Car si la taille des sprites est bien liliputienne, l’action est importante, le fait de bien se concentrer est rapidement fatiguant visuellement.

On peut cependant entrer dans le menu de départ dans le setting et activer le zoom pour bien occuper le cadre de l'écran de votre Switch et voir de manière un peu agrandie. Mais quel est donc ce jeu à la base inconfortable qui va néanmoins vous pousser à jouer pendant quelques heures pour le finir ?
Sur cette capture d'écran, on peut voir en bas à gauche le temps de référence à battre, en vert votre propre temps avec au-dessus trois petites niches où viendront se glisser trois objets à découvrir dans le niveau que nous détaillerons un peu plus loin, le visage de la reine (ce visage changera dans des mini-jeux), le nombre de vies restant disponibles et les armes à votre disposition, ici le pistolet ayant été récupéré.

Votre personnage à l'écran est le minuscule sprite placé dans le milieu, venant de découvrir une cache secrète avec sur la gauche une clé rose et à droite une tasse de thé. Complètement à droite de l'écran, vous avez une échelle de couleur (verte, orange, rouge) correspondant aux trois strates de la mine, chaque petit rectangle qui s'éclairera correspondra à un niveau terminé. Vous l'avez compris, ici on est tout au fond de la mine, c'est le premier niveau.

Tomb "Victoria" Raider à la sauce Steampunk

Plantons le décor dans un Londres du XIXe siècle à la sauce steampunk, où l’humanité est parvenue à voyager jusqu’à la planète rouge pour la coloniser. La jeune Reine Victoria lassée de son quotidien décide de se faufiler dans une navette en direction de la planète Mars et découvre avec stupeur que tous les colons sont tombés captifs aux mains des martiens qui les font travailler dans des mines.

La jeune reine elle-même emprisonnée dans les niveaux inférieurs de la mine décide de venir en aide à ses compatriotes tout en cherchant pour chaque niveau dans sa fuite à récupérer trois objets importants pour elle : une tasse de thé, du fromage et un scone à la confiture, chacun pouvant être dissimulé dans une niche secrète dans un mur ou derrière une pierre à détruire ! Une bonne dose d’humour qu’il faut prendre le temps de percevoir pour ne pas juger trop vite le jeu lors de ces cinq premières minutes de gameplay.
Rassurez-vous, il faudra également récupérer des clés pour ouvrir différents accès et ainsi trouver son chemin dans chaque niveau qui tient sur un écran unique. Cela va vite et en quelques minutes, le niveau est plié. Vous avez virtuellement 24h pour vous échapper de la planète Mars et pour cela, il vous faudra traverser 24 niveaux, soit donc 1 niveau par heure.

Comme chaque niveau nécessite en réalité entre 4 à 20 minutes pour le traverser et débloquer l’ensemble de ses secrets en récupérant les trois objets (n'ayez pas peur de longer et tester tous les murs dépourvus de zone rocheuse sombre), il faudra jongler entre un challenge qui augmente de plus en plus en difficulté dans votre aventure et le souhait de réussir le niveau le plus vite possible, quitte à laisser de côté quelques artefacts. Cela fait entre 3h et 8h selon vos choix, mais globalement c’est un titre relativement court. Le monde des mines martiennes est partagée en 3 grandes zones, vous commencerez pas le niveau le plus profond pour terminer à la surface.

Une technique réellement ode au super old-School

Techniquement, c’est un run and gun. Vous foncez dans le niveau à l’aide de vos deux sticks (celui de gauche pour se déplacer, celui de droite pour faire feu, il suffit d'incliner le stick dans la direction souhaitée pour faire feu dans ce sens, le tir en diagonale étant permis), on passe d’une arme à une autre en appuyant sur L ou R. On s’y fait très vite.

Vous pourrez ramasser en cours de route de nouvelles armes (qui ne collent pas franchement avec une chronologie historique plausible, parce que le lance-roquette ou le pistolet laser au temps de Victoria, ce n’est pas vraiment possible) aux munitions limitées, seule votre première pétoire a une quantité de balles illimitée, très utile pour abattre vos premiers adversaires ou faire sauter des bidons ou pulvériser des rochers.
Voici le panneau récapitulant les commandes. Sur l'image à droite, l'icône rose-violette et l'autre verte sont des armes à ramasser.

Vous aurez ainsi 13 réalisations équipements à acquérir. Vous cherchez le moyen d’atteindre la sortie du niveau matérialisé par un ascenseur, vous prenez au passage les trois objets quand cela est possible (un challenge sera de réussir le jeu à 100% ce qui n’est pas notre cas) et même de le finir le plus vite possible pour obtenir un score plus élevé. Comme vous avez la possibilité de refaire un niveau achevé, vous pourrez tenter de vous améliorer à chaque fois et cela ajoute un peu de rejouabilité.

Soyons honnête, nous étions contents de réussir le niveau rapidement et nous avons rarement eu envie de le refaire en améliorant notre score. Et il faut reconnaître que les records préenregistrés ne sont pas évidents à battre. Nous n'avons jamais réussi à descendre sous la minute pour le premier niveau en récupérant les 3 objets.

Selon les niveaux, la difficulté sera plus ou moins corsée et vous aurez au départ 5 vies pour y parvenir (vous en perdez une à chaque fois que vous êtes touchés alors qu'il faut au moins toucher à trois reprises l'un des geôliers pour le supprimer), tout en ayant la possibilité de récupérer au sein du niveau des recharges sous forme de cœurs. En cas d'échec, vous recommencez le niveau.

En passant d'un niveau à l'autre, vous ne conserverez que votre pistolet trouvé dans le premier niveau, les autres armes sont perdues. Alors si vous hésitiez à les utiliser à cause des munitions limitées, vous êtes désormais encouragés à faire feu de tout bois. Les clés ouvrent des portes ou font sauter des amas de pierres qui obstruaient votre route, des terminaux désactivent des tourelles vous tirant dessus sans aucune chance d’y échapper autrement, cela parait difficile sur le papier mais c’est assez progressif dans les faits, d’autant que dans certains niveaux des PNJ vous donneront un petit coup de main en se révoltant contre les martiens.

On a même l’occasion de prendre brièvement pendant deux niveaux le contrôle d'un tank ou plus rapidement d'activer une tourelle en appuyant sur une sorte de boule rouge symbolisant un dispositif de commande de manière à déclencher son tir et ainsi briser un mur face à elle qui nous empêchait d'obtenir une précieuse clé.
Notez la boule rouge reliée au câble violet qui commande le tir de la tourelle !

Au niveau des ennemis, après les faibles geôliers, vous aurez des zombies (un héritage de Ghosts of Mars de John Carpenter ?) et on apprécie certaines interactions comme le fait de libérer le passage des zombies qui fonceront sur vous mais croqueront aussi au passage un geôlier planqué à proximité qui vous tirait régulièrement dessus. C'est d'ailleurs un aspect très intéressant du jeu, vos actions peuvent déclencher diverses interactions et induire un élan de révolte des autres prisonniers qui vous donneront ainsi un coup de main.

On peut appuyer sur la touche + pour mettre en pause et réfléchir à l'action suivante, cela affiche un encart indiquant le Tea Break avec humour. La sauce prend et on se surprend finalement à enchainer les niveaux pour faire réussir cette reine Tomb Raider avant l’heure, même s’il faudra s’y reprendre quelques fois pour réussir. Des vers, des foreurs et des soldats plus ou moins d'élite prennent le relais pour vous en faire baver.

Mais pourquoi diable ramasser du thé, du fromage et des scones à la confiture ?

Même si l’humour typiquement british est parfaitement assumé voire revendiqué, ces objets ont un sens et on le comprend finalement à la conclusion de notre aventure (un cumul de sept heures à notre niveau) : cela débloque quatre mini-jeux d’arcade en fonction du nombre d’objets de chaque catégories récupérés (5, 10, 15 et 20).

On vous laisse la joie de découvrir par vous-mêmes ces modes à l’imagination bien barrée, même si on peut dire que pour un, vous serez le chat de la Reine. Le menu arcade est présent dès le départ sur la page d'accueil, mais vous êtes obligés d'avoir accumulé suffisamment de thé, de fromage et de scones pour débloquer les mini-jeux les uns après les autres.
Graphiquement, le mimétisme avec les graphismes rétro de l’époque a été reproduit avec grande exactitude. Vous pourrez optez entre un affichage 8 bits PC de l’époque ou un affichage 8 bits console apportant un peu plus de rondeur à l’affichage et aux couleurs. Nous avons opté pour l’affichage console la majorité de notre temps de test, mais par une rapide comparaison, les différences sont plus ou moins marquées sur le rendu des couleurs la plupart du temps.

Le jeu est présenté dans une version DX qui occupe quasiment tout l’espace de votre écran Switch (heureusement au regard de la taille des éléments) si vous optez pour l'effet zoom dans les réglages. Pas de gestion tactile de l'écran, tout se joue avec les touches de votre joy-con, la manette pro étant supportée.
Si le graphisme n’a pas été notre tasse de thé, la musique rétro de type chiptune est en revanche une grande réussite. Le thème Electric café est vraiment agréable. Le jeu est proposé à 5,99 € sur l'eShop, il pèse 400 Mo et l'affichage n'est malheureusement qu'en anglais. Nous remercions l'éditeur de nous avoir fait parvenir un code pour réaliser ce test.

ROCK BOSHERS DX: Director's Cut | Nintendo Switch Gameplay29/12/2018

14/20
Rock Boshers DX: Director's Cut est un titre qui sait se déguster à qui veut bien prendre le temps d’y jouer plus de quinze minutes pour se débarrasser d’une appréhension en réalité erronée. C’est un bon petit titre proposé par le studio TikiPOD qui utilise de manière intelligente son air retro spectrumesque pour une aventure étrange mais réussi. Pas de mode multi (la reine est seule) et une rejouabilité limitée, une fois pliée, vous serez peu motivé pour resservir le couvert. Évitez de laisser de jeunes enfants y jouer en mode nomade, à cause de la taille des sprites, ils auraient tendance à coller leur visage sur l’écran, ce qui n’est pas bon pour leur vue.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Un titre accrocheur qui mérite que l'on dépasse les premières minutes de découverte un peu brutale. On est loin des cadors graphiques d'aujourd'hui et il faut bien comprendre que l'intention du studio TikiPOD était de recréer cet aspect Old School. Malgré le zoom, cela reste petit à l'écran alors selon les situations, préférez le jeu sur la télé.

Jouabilité
Une difficulté réelle mais jamais insurmontable. Le jeu classé PEGI 7 est surtout plaisant pour les adultes, en particulier les nostalgiques ayant connu les jeux des années 80.
Durée de vie
C'est assez court mais tout dépend d votre dextérité et votre envie d'achever le jeu à 100% tout en réalisant des records de vitesse. Une fois terminée, la bonne idée est d'avoir ajouté ces quatre mini-jeux à l'humour toujours aussi déjantée. Mais après avoir effectué ces mini-jeux, cela paraît peu probable que vous reveniez sur le jeu. Comme son prix est mesuré, cela reste raisonnable.
Graphismes
Pas très fan du rendu dit "PC" de l'époque, nous avons opté pour un affichage console qui nous a semblé bien supérieur à un véritable ZX Spectrum. La sensation de jouer à un jeu d'époque est bien recrée. Les graphismes sont sommaires et on vous conseille d'activer le zoom sous peine de trouver l'affichage des sprites bien trop petit et fatiguant à jouer.
Son
Des chiptunes de la belle époque (avec un rendu sonore qui nous semble meilleur que ce qui était possible de reproduire jadis).
Intérêt
Le challenge est présent et dès lors qu'on découvre quelques subtilités de gameplay comme les interactions entre ennemis, on prend plaisir à échafauder des stratégies.
Ergonomie
Gestion double stick, facilité pour changer ses armes, rien à redire

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Rock Boshers DX: Director's Cut (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×