• Ma note
    Moyenne de 3,8 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 1 ajout, et vous ?
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Puyo Puyo Fever Disponible sur NGC

Test de Puyo Puyo Fever (NGC)

Puyo Puyo Fever, le test

Test
Puyo Pop Fever est l'adaptation GameCube d'un jeu de réflexion qui s'est déjà illustré sur de nombreuses consoles, depuis de nombreuses années. Voici donc le test, pour savoir ce qu'il en est de ce jeu GC !

Puyo Pop Fever !

Puyo Pop est un jeu de réflexion qui s'est déjà illustré sur de nombreuses consoles, et ce depuis de nombreuses années. Ce jeu n'a pas connu l'immense célébrité de Tetris, mais il n'en reste pas moins un bon petit jeu au concept détonnant.

Le concept, justement, consiste à assembler par paquets de quatre exemplaires ou plus des blocs de même couleur. Ces blocs sont les fameux Puyo, qui sont rouges, bleus, verts, jaunes ou violets, et tombent par paquet de deux, trois ou quatre dans le champ de jeu, exactement comme les pièces que l'on doit imbriquer dans Tetris. On essaie donc de la façon la plus efficace possible d'assembler les Puyo pour que se créent des paquets de Puyo de couleur identique. Une fois qu'un tel paquet, composé d'au moins 4 Puyo (on se répète !) est créé, les Puyo qui le constituent grossissent un peu pour exploser soudain en un bruit reconnaissable à l'onomatopée qui n'est autre que le deuxième mot du titre de ce jeu - autrement dit, 'pop' !

Un tel éclatement provoque aussitôt la chute d'un Puyo bloc chez l'adversaire ; ce dernier est alors handicapé car le puyo bloc en question bloque l'accès à un Puyo. Et, pour qu'il soit détruit, il faut absolument qu'un assemblage - et éclatement, évidemment - de Puyo de même couleur se produise autour, avec donc au moins un Puyo constituant l'assemblage ayant le puyo bloc à côté de lui, en case adjacente.

Un seul Puyo bloc n'est pas vraiment un grand handicap pour l'adversaire, mais si nous faisons des assemblages de nombreux Puyo, le puyo bloc se voit multiplier par deux ou trois. Et ça devient déjà plus amusant !

Mais ce concept très simple n’est que la base de ce jeu, et se complique rapidement ; on comprend vite que le but du jeu n’est pas de créer inlassablement des assemblages de quatre Puyo de même couleur encore et toujours, mais de créer des chaînes, autrement dit de faire en sorte qu’un assemblage, une fois 'éclaté', en entraîne un autre. Exemple : trois Puyo rouges se trouvent dans le jeu, avec deux Puyo jaunes à chaque côté vertical (en haut et en bas). Un Puyo rouge apparaît, je le mets donc de façon à ce qu'il s'assemble aux trois autres pour faire un paquet, qui ensuite explose. Cela entraîne la chute des deux Puyo jaunes du dessus, qui atterrissent tout droit sur.. les deux autres Puyo de même couleur. Et re-belote, ça éclate : on a ainsi créé deux chaînes. Et ces deux chaînes nous rapportent bien plus de points que si j'avais tour à tour fait l'assemblage des Puyo rouges et seulement ensuite des jaunes. Et, en plus de nous rapporter beaucoup de points, les chaînes handicapent cette fois-ci véritablement notre 'ennemi' (préférez le terme 'adversaire' si vous jouez en multijoueurs ;-), car ce n'est pas un, deux ou trois Puyo Bloc qui tombe(nt) dans le champ de l'adversaire, mais une véritable pluie d'une dizaine de Puyo Bloc ! Imaginez donc un peu les dégâts que peuvent faire quatre, cinq, six chaînes - voire plus, si vous êtes un très bon joueur ! -, en plus de nous rapporter des milliers de points !

Autre aspect de ce jeu, le mode Fièvre ('Fever' en Anglais, d'où le nom de ce jeu) : il peut survenir à tout moment dans le jeu, une fois que le Compte Fièvre est plein. Limité en un certain nombre de secondes, il consiste à faire le plus de chaînes possibles en un minimum de temps. Quand on passe en mode Fièvre, un grand paquet de Puyo déjà fait tombe sur le champ de jeu. Cet énorme paquet peut être totalement effacé en un seul coup (avec de nombreuses chaînes au suivant, le gros paquet étant fait pour cela), si vous arrivez à bien jouer ! Dès que vous avez fait éclaté un groupe de Puyo, que ce soit seulement un assemblage de quatre ou carrément tous les Puyo, vous changez de champ de jeu.. et ça recommence. Si vous arrivez à effacer de nombreuses chaînes et beaucoup d'assemblage, non seulement vous gagnez beaucoup de points mais vous ajoutez aussi des secondes au compteur, qui vous seront très utiles puisque le mode Fièvre se passe très vite.

Dernière chose : la Réussite Totale. Celle-ci est accomplie lorsque, tout simplement, il ne reste plus aucun Puyo sur le champ de jeu, suite à un éclatement d'un ou plusieurs assemblages. La Réussite Totale nous donne beaucoup de points, et fait aussitôt tomber un gros paquet de Puyo, exactement comme dans le Mode Fièvre, qui peut être effacé en seulement quelques coups.

Un scénario lamentable

Vous l'aurez certainement compris avec le titre de ce paragraphe : le scénario de Puyo Pop Fever n'est vraiment pas un point fort pour ce jeu. Ce n'est certes pas quelque chose de primordial dans un tel jeu de réflexion, mais quand on s'imagine le peu de place que doit prendre un jeu si simpliste sur un support comme les mini-DVD de la GameCube, on se dit que développeur et éditeur auraient pu faire un petit effort. Le voici : Amitie (le nom de l'héroïne de ce jeu) est une élève de l'école de sorcellerie qui étudie dur pour être la meilleure en matière de Puyo Pop. Mais un jour, Ms. Accord, son professeur (qui est toujours accompagnée de son chat Popoi qui lui sert de marionnette ventriloque), a perdu sa célèbre baguette, et offre une grande rançon à toute personne qui la retrouvera. Evidemment, Amitie part à la recherche de la baguette de son professeur, et une grande quête commence...

Un scénario de base médiocre, sans rebondissement ni intrigue, et - surtout - très mal interprété par Amitie et les différents personnages qu'elle trouvera au cours de son aventure, dans des petites discussions se trouvant entre chaque combat - un prétexte pour montrer la tête de notre adversaire avant d'essayer de le démolir. Ces discussions sont d'une grande inutilité, qui n'a d'égal que le manque d'intelligence dont font part les personnages dans de tels dialogues. Et ceci est sans compter une adaptation européenne - et plus précisément française - plus que douteuse, puisque les caractères possédant des accents ('é', 'è', 'î'...) ne s'affichent pas la plupart du temps. Bref, de ce côté on ne peut remercier les développeurs que sur un seul point : nous avoir donné la possibilité de passer ces discussions.

Les personnages sont, quant à eux, au nombre de quatorze, et même s'ils sont tous très différents l'un de l'autre physiquement, ils n'ont pas vraiment de personnalité ni d'originalité, dans un jeu du genre en tous cas. Ils peuvent être, en pratique, divisés en trois ou quatre groupes de personnages ayant chacun leurs qualités et inconvénients. Toutefois, les changements entre persos ne sont pas transcendants, et la plupart du temps on choisit un personnage (lorsqu'on peut en choisir un, bien sûr) bien plus pour sa mimique que pour le petit descriptif qui nous est donné lorsqu'on passe le curseur sur ledit personnage.

Parmi les 14 personnages, trois sont plus ou moins importants : Amitie, héroïne de cette aventure, qui intervient sur les parcours RunRun et WakuWaku (voir prochain paragraphe) ; Raffine, camarade de classe d'Amitie et seconde héroïne de Puyo Pop Fever, que l'on incarne pour le parcours HaraHara ; enfin, Ms. Accord, professeur des deux jeunes filles à l'école de sorcellerie.

Pas mal de modes de jeu...

Puyo Pop Fever contient, en effet, un certain nombre de modes de jeu, et même si le concept ne change que très peu entre deux modes, il faut avouer que c'est plutôt une bonne chose.

Les modes de jeux sont plus ou moins répartis en trois catégories : Puyo Pop Simple, Puyo Pop Double et Puyo Pop Infini.

La partie Puyo Pop Simple est la plus importante du jeu ; elle contient les trois différents parcours, qui nous permettent de vivre l'aventure de ce jeu et d'affronter tous les adeptes de Puyo Pop qui se mettront sur notre chemin.

Le parcours RunRun est le plus simple, et c'est plutôt un parcours d'initiation à ce jeu ; d'une grande simplicité, il ne contient que trois stages où il faudra affronter une Ms. Accord pas vraiment menaçante.

Ca se complique déjà dans le parcours WakuWaku ; si nos premiers adversaires ne font en aucun cas preuve de leurs talents et sont battus en seulement quelques minutes de jeu, on tombe soudain, sur des personnages d'une difficulté accrue, tel que Frankensteins (le premier personnage qui peut rivaliser avec les joueurs assez expérimentés). Les battre est vraiment très dur, et passer de personnages que l'on bat en quelques minutes à des personnages que l'on arrive même pas à battre (on est donc plus ou moins bloqué) peut en décourager plus d'un... un manque d'équilibre dans la difficulté qui se fait fortement ressentir.

Le parcours HaraHara est lui aussi très dur ; on y incarne cette fois-ci Raffine, et dès le début la difficulté est très élevée. Un parcours à réserver aux joueurs les plus expérimentés.

Enfin, Puyo Pop Simple contient le mode 'Bataille Libre' qui, comme son nom l'indique, nous laisse carte blanche - pour choisir notre personnage et notre adversaire, ainsi que la difficulté qui s'étend sur cinq niveaux - pour faire des combats de Puyo qui nous permettront de nous entraîner.

Puyo Pop Double est, vous l'avez peut-être deviné, le Multijoueurs (à deux joueurs) de Puyo Pop Fever. Là aussi, plusieurs modes de jeu sont possibles...

- Règles Normales : on combat son ami, après avoir choisi son personnage, dans les règles normales de Puyo Pop Fever, avec le mode Fièvre.

- Règles Classiques : on peut jouer sans le mode Fièvre.

- Règles Piège : dans ces règles, le mode Fièvre est moins présent, et n'est donc plus pour nous un avantage.

Puyo Pop Infini est une partie du jeu qui fait office d'entraînement. 'Fièvre' nous permet de jouer uniquement au Mode Fièvre, ce qui est un excellent entraînement ; le compte à rebours commence à 1 minute, et est donc bien sûr allongé au cours de la partie. 'Missions' est un mode où, comme son nom l'indique, l'on doit effectuer des missions, tel que établir trois chaînes au suivant, et ce dans un temps limité. Chaque mission remplie nous redonne des secondes en plus, et les missions s'enchaînent donc. Enfin, dans 'Original' on joue, infiniment - et inlassablement -, au jeu Puyo Pop sans le mode Fièvre.

Les Options nous permettent de régler les spécificités du jeu, et l'on peut même éditer les règles dans la partie Puyo Pop Double.

Aussi, on peut faire un ralenti d'un jeu une fois qu'il est terminé, ce qui est une excellente idée pour épater ses amis en montrant que l'on a battu en un temps record tel adversaire... ou en ridiculisant et humiliant quelqu'un en montrant à son entourage le peu de temps qu'il nous a fallu pour le mettre au tapis !

Une réalisation très simpliste...

En effet, la réalisation de Puyo Pop Fever est très simpliste... et peut-être même trop. Car si un tel jeu ne nécessite pas réellement de superbes graphismes, on aurait pu espérer plus d'animations des personnages, plus de décors.. Sinon, la simplicité fait preuve d'efficacité, car les graphismes sont assez beaux et très colorés. De même, on a droit à un petit effet 3D lorsque l'on éclate plusieurs chaînes au suivant. Mais il faut avouer qu'il y a un petit quelque chose qui manque...

Il en est de même pour la bande sonore ; elle est très simple, les quelques musiques différentes ne sont pas extraordinaires et les bruitages auraient pu être plus nombreux et plus présents.

Toutefois, et malgré un manque qui se fait parfois ressentir, ce ne sont pas des critères réellement importants dans un tel jeu, et la simplicité des graphismes et ambiance sonore n'est pas un grand défaut à ce jeu.

Mais, par contre, le gameplay est lui particulièrement simple.. et vide. Seuls très peu de boutons sont utilisés : le stick analogique pour déplacer les Puyo qui tombent et les attirer plus vite vers le bas, et les boutons A et B, qui servent tout deux à la même chose : changer de côté le petit groupe de Puyo qui tombe.

Aucun autre bouton est utilisé, et c'est là que l'on constate vraiment un grand manque ; les développeurs auraient pu faire preuve d'un peu d'imagination plutôt que d'utiliser seulement deux boutons et un stick, comme une utilisation des boutons L et R pour les déplacements latéraux.

Il faut avouer que la prise en main est immédiate et ne nécessite nullement de temps d'adaptation, mais on aurait tout de même préféré une jouabilité un peu plus corsée par rapport à ce véritable vide qui règne, les trois quarts des boutons n'étant pas utilisé. Et là, c’est vraiment un grand défaut à ce jeu.
13/20
Pour résumer, Puyo Pop Fever est un bon petit jeu, assez amusant, mais qui souffre fortement d'une grande simplicité de réalisation et de gameplay, ainsi que d'une difficulté très mal équilibrée. Ca n'en reste pas moins un jeu assez fun, surtout en multijoueurs.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Puyo Puyo Fever (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.8/5

L'avis des visiteurs

A 30 € forcement je saute dessus. Le mode fever est vraiment exelent, mais il faut beaucoup d'entrainement pour gérer tous les paramètres. Incroyablement fun a plusieurs et bien sans plus tous seul. Je regrètte le mode Online de la version jap.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×