• Ma note
    Moyenne de 4,2 - 11 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 11 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Prince Of Persia : L'Ame du Guerrier Disponible sur NGC

Test de Prince Of Persia : L'Ame du Guerrier (NGC)

PoP 2 : entretien avec un Prince déchu

Test
Ce soir n’est pas comme les autres. La nuit est sombre, comme si les ténèbres s’étaient abattues sur la ville. La télé, allumée en face de moi, fait défiler l’introduction savoureuse de la suite des Sables du temps. J’écris tranquillement mon test, ne me doutant pas une seule seconde que quelque chose de spécial va se produire chez moi, dans quelques minutes. Et ceci sera l’occasion inespérée d’en savoir un peu plus sur un être hors norme créé par Jordan Meichner dont son retour n’est pas dénué d’intérêt...

Entretien avec un Prince déchu

Minuit quinze. Le vent claquait les fenêtres de la salle à manger. Un froid perturbant glaçait le mobilier. Je posai près de la petite table au-dessus de la cheminée la jaquette du jeu Prince of Persia L’âme du guerrier. Tandis que je m’apprêtais à me coucher, un bruit sourd provint soudain depuis la cuisine. Les sens à demi-éveillés, j’avançais avec précaution vers le lieu où j’avais entendu distinctement le vacarme étouffé. Y avait-il un intrus chez moi ? Je pénétrai furtivement dans ledit lieu et allumai derechef la lumière. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je remarquai en face de moi, séparé d’une distance de deux ou trois mètres tout au plus, le Prince du jeu vidéo en question... et ce en chair et en os !

«Je... Je dois rêver !!» M’exclamais-je de toute mes forces, transporté par la surprise la plus improbable du monde. «Tu ne rêves point, me répondit le légendaire guerrier en me regardant droit dans les yeux. Je suis ici parce que tu as prononcé la phrase magique quatre fois... Cela t’a peut-être amusé mais moi guère. J’ai des occupations !». « Mais... Enfin c’est totalement impossible ! C’est un jeu vidéo bon sang ! Un jeu vidéo !» Le prince changea radicalement d’expression et appuya sa paume contre son sabre rangé le long de sa cuisse, fronçant les sourcils. «C’est quoi, un jeu vidéo ?! me rétorqua t-il » Sans voix, je le conduisis vers le salon où ma console était entreposée et lui montrait la jaquette du jeu à son effigie. «C’est moi !» lança-t-il emporté par une espèce d’énergie. «Oui, c’est toi. Et j’ai justement quelque chose à te dire, te concernant». «Tu peux m’en apprendre sur moi ? Hum. Eh bien vas-y je t’écoute.»

J’invita mon hôte surnaturel à s’asseoir et lui servis un thé à la menthe. Il sembla apprécier. Je voulais appeler mon rédacteur en chef, Xavier, pour lui expliquer l’expérience incroyable que j’étais entrain de vivre mais je changeais d’avis à la dernière minute. De toute façon, il ne me croirait pas. Peut-être aura-t-il le soupçon de se dire à la lecture de ce test que ce qu’il s’est produit chez moi, ce soir du 24 décembre, était la stricte vérité... ;-)

Ne voulant point impatienter davantage le Prince, et par la même occasion éviter le risque qu’il se mette dans un état d’énervement qui pourrait me coûter la vie ou un bras tout au moins, je rejoignis sans tarder mon emblématique convive. Il posa son épée sur ses genoux et fit mine de m’écouter. Je lui expliquai, longuement, en quoi consistait mon métier de testeur etc.... Il se souleva soudain de son siège animé par une colère épique «alors comme ça tu connais toutes mes pérégrinations ! Sorcier ?! Et tu... tu te permets de les juger ?! On ne met pas un chiffre au Prince ! On n’attribue pas de note à la noblesse ! Malheureux !»

Certes, mais ce que le Prince allait apprendre par la suite, c’est que ses nouvelles aventures, elles avaient d’autant plus de valeur qu’elles brillaient de par de vraies qualités... de nobles qualités. De plus, je n’étais pas un sorcier. La magie était en lui, pas en moi. Du moins c’est ce que je croyais.

Le prix de la maturité

Le Prince me lança un de ses regards les plus froids et déclara d’une voie si pure qu’on aurait pu la boire «alors puisque l’on en ait arrivé à ce point, je veux affronter la vérité. Dis-moi ce que je suis pour vous, les humains. Dis-moi ce que vaut vraiment ma vie. Dis-moi qui je suis.» Ses yeux renvoyaient une image à la fois de mélancolie mais aussi de sincérité. Il méritait qu’en retour je lui renvoie l’appareil. «Tu veux tout savoir de tes aventures sur l’île maudite ? Alors voici la vérité :

A force d’avoir usité et abusé de la dague du temps dans «Les sables du temps», la mort a décidé de te pourchasser et de t’envoyer en enfer, considérant que ton heure a déjà trop de fois sonné. Tu n’as pas vu les choses de cette manière et tu as décidé de te rendre sur une île maudite où parait-il on dit qu’il s’y trouverait la solution à l’inéluctabilité de ton décès. On raconte aussi que sur cette île est gardé le plus précieux secret des sables du temps, et qu’il serait possible d’annuler tous les événements qui se sont produits par un rituel particulier...

Ton courage et ta bravoure passée ont forgé en toi pour cette seconde aventure le cœur d’un guerrier exceptionnel. Mais le prix à payer pour cette évolution à la fois bestiale et féline est une sombre maturité qui se lit sur ton visage. Ton expression est plus grave et tes yeux reflètent une tristesse indéfinissable. Tu as appris beaucoup de nouveaux mouvements désormais. Tes techniques de combats sont bien plus variées et tu sais aussi bien combattre à deux mains que voltiger mortellement depuis un poteau à vive allume. Si guerroyer ne te fait pas peur, faire l’acrobate est pour toi une seconde nature. Tu sais à peu près grimper n’importe où et rebondir d’un mur à l’autre en évitant les pièges les plus menaçants avec une célérité hors norme. Et bien sûr tu peux accentuer ton don naturel grâce à ta dague du temps, te permettant de ralentir ou d’accélérer tes actions selon les occasions.

Tes péripéties sur cette île maudite sont plus longues que ta précédente aventure où tu devais sauver le peuple de Farah.» «Farah !! Où où est-elle ?! Heu... Pardonne-moi. Je fus emporté par un songe. Tu ne peux pas savoir ô combien...» «... Cette fille compte pour toi ? Je sais» repris-je sans laisser passer un souffle. Le Prince inclina sa tête et me fit signe de continuer. Je reprenais. Mes paroles semblaient l’intéresser. «Je disais donc que tes aventures sont maintenant au moins deux fois plus longues et toujours aussi passionnantes. Tu dois faire face à des énigmes aussi tordues que tes ennemis sont menaçants. Les voyages dans le temps te permettront de visiter les lieux plusieurs fois afin d’en percer tous les secrets. Les paysages à traverser son magnifiques mais sombres; en corrélation parfaite avec ton âme tourmentée. Mais n’est-ce point ça, l’âme d’un guerrier ?

Une musique t’accompagne tout le long de ce jeu mi plate-forme mi combat, heu... de ta quête pardon. Elle est agressive et en relief lors des scènes de combats tandis qu’elle sait se faire plus silencieuse et mystique lors des phases d’exploration.» «Que nenni ! Je n’entends rien d’autre que les murmures de la colère ! me coupa le Prince. La seule musique qui résonne, ce n’est pas celle que tu décris, ce sont des lamentations fantomatiques qui n’ont de cesse de raisonner dans mon crâne et qui ne me lâcheront pas tant que je n’aurais pas terminé ma mission ! D’ailleurs je dois retourner...»

Adieu...

Soudain, le Prince se redressa à toute bombe et sauta par la fenêtre qui explosa en mille morceaux. Je me redressai de mon bureau et regardai autour de moi, stupéfait et excité à la fois. Il n’y avait personne chez moi. La console de jeu était allumée et ma fenêtre était en parfait état...

Le Prince est-il un songe ? Mon rêve s’était brusquement arrêté au moment où je voulais lui dire que ses aventures étaient, en toute franchise, à la hauteur de sa bravoure. Subtiles et dépaysantes. Qu’en dépit de quelques défauts -mais qui n’en a pas ?- L’âme du guerrier est un jeu intéressant, poétique et enlevé supérieur à l’ancien opus malgré un effet de surprise à demi-mesure et un aura de magie et de volupté orientale évaporée; mais que cela ne tienne. Qu’il manque une petite touche de finition et de subtilité, un level-design un peu plus dense et un fil directeur plus inattendu et moins en dent de scie pour en faire un chef d’œuvre.

Mais en tant que telle, la quête mérite qu’on s’y attarde réellement. Les concepteurs ont fait sincèrement en sorte de s’approcher plus du produit artistique que commercial et la pilule passe honnêtement à la vue du travail de qualité effectué. Je remarquai enfin sur le dessus de ma console, un petit mot, écrit avec mon stylo et sans doute mon écriture : «Merci pour tes propos. J’en sais plus sur moi-même désormais. Pourvu que les gens savent enfin que mes intentions sont pures. A dans une autre vie...». Ton message est passé, Prince. Et ceux qui te suivront t’indiqueront le chemin... L’âme du guerrier, elle est aussi dans chacun de nous, prince ou apôtre. Vous n’avez rien lu de tout ça et vous n’en croirez rien.
16/20
Finies les milles et une nuit, place à l’univers tourmenté et inattendu d’un conte pour adulte qui baigne dans la mélancolie et l’horreur. Un tournant et une prise de risque non sans intérêt qui conduisent la série de Prince of Persia vers des lieux où l’on ne l’attendait pas, mais alors pas du tout ! En résulte une aventure riche en testostérone et rebondissements, secondée par une action et une réflexion de qualité toujours présente. Pas un chef d’œuvre ni une révélation mais un bon soft intelligent, initiatique et empreint d’une étincelle de magie qui ne s’éteindra qu’à la fin de cette épuisante aventure. Une alternative épicée de Sand of Time et une digne suite. Pour amateur du genre et plus si affinité.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Prince Of Persia : L'Ame du Guerrier (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.2/5

L'avis des visiteurs

J'attendais ce jeu comme une bombe mais elle n'a pas explosée .... En fait les dévellopeurs se sont concentrés sur les combats et les graphismes >>> géniaux Mais le reste est très très moyen et le jeu s'avère décevant ..
:) bravo pour ce test original j'aimerai en voir plus souvent
Superbe ,rien a dire c'est le meilleur jeu de cette anné, a acheté qu'importe le prix.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×