• Ma note
    Moyenne de 4,5 - 11 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 9 ajouts
  • Devenir fan ! 10 fans

Hyrule Warriors Disponible sur WiiU

Test de Hyrule Warriors (WiiU)

Hyrule Warriors : un jeu de cape et d'épée!

Voici plusieurs mois qu'Hyrule Warriors, le Dynasty Warriors dans l'univers de The Legend of Zelda, suscite l'intérêt des fans, dans l'attente d'un vrai Zelda. Alors, cette impatience était-elle méritée ? Voici le verdict de Boris !

Test
Fruit d’une collaboration entre Nintendo, la team Ninja (Ninja Gaiden, Dead or Alive, Metroid other M) et Tecmo Koei, Hyrule Warriors -la grosse surprise du dernier Nintendo Direct de l’année 2013, s’apprête enfin à montrer le bout de son épée en cette rentrée des classes 2014 sur notre bonne vieille Wii U. Si lors de son annonce notre stupéfaction fut bien grande, Il ne va pas sans dire qu’il laissa rapidement la place à plusieurs interrogations quant au bien-fondé de cette association entre l’univers si codifié de The Legend of Zelda et le gameplay dynamique et controversé de la série Dynastie Warriors : que va donner ce mélange des genres ? Sommes-nous face à de la pure prostitution de la marque de l'Elfe vert, ou au contraire, peut-on avoir une bonne surprise au sujet de ce cocktail explosif ? Le temps du verdict arrive enfin sur ce projet qui disons-le de suite, divisera à coup sûr !
Autant crever l'abcès de suite, que le titre se passe dans l’univers de The Legend of Zelda ne change pas du fait que le jeu dans ses fondements reste et restera un Dynasty Warriors, avec sa dose de bourrinage, son système de jeu répétitif mais ô combien défoulant et son dynamisme dans ces phases d’actions qui lui sont propres.

Ainsi, si vous avez déjà joué à l’un des jeux de cette longue saga commencée sur Playstation première du nom ou à l’un de ses spin-off (dont le second épisode basé autour des aventures de Ken le survivant est disponible sur WiiU depuis le début 2013) et que vous n’avez pas aimé sa prise en main ou son concept de jeu, vous aurez beau vénérer la légende de Zelda au point d’en avoir édifié un autel à la gloire de Tingle, que même avec toute la bonne volonté du monde, vous n’apprécierez pas ce Hyrule Warriors.

Découvrez les premières minutes du jeu avec notre PlayN! consacré à Hyrule Warriors Wii U :

PlayN! S2EP6 Hyrule Warriors : notre verdict WiiU17/09/2014

Je suis une légende.

Et pourtant, si il y a bien un point sur lequel on ne peut rien reprocher au jeu, c’est bien sur la générosité de son contenu, il y a vraiment de quoi s’amuser un minimum dans cette galette avec 3 gros modes de jeu qui vous garantiront une durée de vie d'une bonne trentaine d’heures. Le premier de ces modes est le mode légende qui est en réalité le mode histoire du titre. Pour faire simple, la princesse Zelda a disparu alors que la menace d’une sombre sorcière plane sur le royaume d’Hyrule et sur la paix précaire maintenue par cette relique mystique qu’est la triforce. Link va donc partir à l’aventure aidé par une quinzaine d’autres personnages tirés ou non de la saga afin de ramener la stabilité dans le royaume.

La première satisfaction et de voir à quel point les développeurs se sont arrachés les cheveux pour respecter les codes de la saga et faire de ce mode scénario une vraie histoire à chapitres dignes des Zelda, on appréciera d’ailleurs un twist scénaristique que l’on a souvent rêvé dans la saga sans oser le demander. Ce mode de jeu rassemble pas moins d’une vingtaine de tableaux différents, chacun reprenant un lieu clé des épisodes Ocarina of Time, Twilight princess et Skyward Sword.

Dans chacun d’entre eux, vous aurez loisir de contrôler divers personnages de la saga, la plupart tirés des trois épisodes cités tel que Sheik, Zelda, Midona, Impa…, auxquels viennent s’ajouter deux persos créés pour l’occasion, on parle là de Lana et Cya, deux jeunes filles mystérieuses dont le chara-design semble plus sorti d’un épisode de Final Fantasy de par leurs looks atypiques, leurs chevelures flashy et leurs formes généreuses. Ces petites nouvelles s’intègreront quand même bien à l’histoire et y tiendront même un rôle primordial sans vouloir vous spoiler plus.

Ce mode vous permettra surtout de prendre en main afin de commencer le long travail de leveling de chacun, que vous pourrez ensuite continuer dans les modes libre et aventure. Le premier consistera seulement à reprendre les différents niveaux du mode légende avec n’importe quel personnage et de refaire la quête à un ou deux joueurs. Le mode aventure est lui beaucoup plus intéressant, s’apparentant à un mode mission déguisé, vous vous retrouvez sur la carte de The Legend of Zelda, ce mode vous proposera d’exercer diverses quêtes plus au moins longues sur chaque case de la mappe originale (tuer 300 ennemis en moins de 10 minutes, escorter une cocotte à ses petits sans la mettre en colère…) ce mode amène une certaine diversité au jeu qui le rend rafraîchissant tout en lui offrant une seconde vie, une vraie belle idée. Veuillez noter par ailleurs que nous n’en avons pas fini avec le contenu pléthorique du titre : en effet, Tecmo Koei compte bien agrémenter le soft de plusieurs mises à jours de contenus, lui apportant nouveaux perso et nouveaux modes de jeu. La première d’entre-elles arrivant le jour de la sortie et proposant un tout nouveau mode défi.
Des épées amusantes mais néanmoins puissantes (Hyrule Warriors Wii U)
Non, il ne s'agit pas d'un item Minecraft,
mais bien de Link dans Hyrule Warriors sur Wii U

Ça va trancher chérie.

Si l’on excepte du coup le mode aventure où le but du jeu sera vraiment de remplir un objectif préalablement défini, le déroulement d’une partie s’apparentera à une partie de capture drapeau des forts intermédiaires à prendre à vos ennemis sans que ceux-ci ne vous prennent votre base. Le tout est bien entendu extrêmement scénarisé : en effet, sous ses aspects de Beat Them All ultra bourrin, le jeu saura vous mettre en défaut en vous proposant divers objectifs qui vous feront rebrousser chemin, telle qu'une attaque de vagues d’ennemis bombardant votre base, ou aller défendre la princesse Zelda prise au piège dans un fort intermédiaire et qui menace de fuir le combat entraînant ainsi un game over. Bref, le jeu sait apporter assez de dynamisme et de retournements aux diverses situations pour tenir le joueur en haleine le temps de la bonne demi-heure que vous prendra chaque mission.
Des monstres gigantesques à combattre !
Des créatures fantastiques qui vous demanderont bien des efforts
Le but final d’une mission restera quand même de battre le boss de fin. Tous sont tirés des jeux de la saga comme le roi Dodongo par exemple, ceux-ci seront pourront être battus de la même manière que dans leur version d’origine… mais en version plus frénétique. Car à part ces aspects, le jeu peut s’apparenter à un grand défouloir géant et c’est un peu par la que le jeu pèche. Si les situations de jeux diffèrent d’un moment à l'autre de votre partie, le gameplay lui sera le même, éliminer les ennemis par vagues de 50 afin de faire le vide puis tuer leurs chef pour que celles-ci ne reviennent pas, puis faire le nettoyage dans un fort, puis éliminer le boss du-dit fort pour le capturer, puis vaincre une nouvelle vague qui tient une position, avancer tout en éliminant - vous l’aurez compris, leur chef, pour récupérer le point de passage, avant de revenir en arrière car une vague d’assaut sera en train d’essayer de reconquérir une de vos positions si durement acquise, donc là rebelote retour en arrière on élimine la troupe et on tue leur capitaine.

En fait, le point très gênant c’est que mis à part les combats contre les boss qui font office de sas de décompression, le gameplay intrinsèque du jeu consistera à bourriner les touches B et Y pour faire valser les Moblins vers d’autres cieux, bien entendu plus vous enchainerez de forts combos, plus une jauge de frénésie se remplira. Une fois pleine, il vous suffira d’actionner la touche X pour enclencher un coup spécial qui fera valdinguer des légions entières, pour peu que votre placement sur l’arène de jeu soit adéquat. Bien entendu, ces différents coups différeront selon le personnage que vous incarnez, Link usera de sa Master Sword et de son attaque tournoyante pour faire une percée dans les lignes ennemies pendant qu’une Sheik fera danser ses adversaires à coups de lyre (oui on aura quand même pu faire un peu plus épique).
Du beau monde à combattre (Hyrule Warriors Wii U)
Les ennemis de mes amis sont mes ennemis.
Notons surtout que plus vous utiliserez un personnage, et plus celui-ci montera en niveau, car la saga Dynasty Warriors c’est aussi tout un système ultra complet de leveling, que ce soit pour vos persos, vos armes ou vos compétences. Si pour les premiers cela passe par le combat ou l’achat de niveaux contre monnaie sonnante et trébuchante, la modification des armes sera beaucoup plus intéressante, via un système de forge mêlant armes trouvées dans les arènes et matériaux ramassés lors des combats où vous pourrez créer de vrais monstres de puissance que vous pourrez cumuler à vos améliorations de compétences disponibles dans le marché via un système de badges à acquérir qui se décomposent en 3 catégories : attaque, défense et soutien. Et vous permettront de faire évoluer la façon de combattre avec votre perso en vous rajoutant divers combos à votre panel de combat, ainsi que de meilleures capacités de prévention aux attaques adverses.

La rançon de la gloire.

Même si cela ne semble pas bien glamour et parait bien redondant, il y a bien une petite raison qui fait qu’on y revient à cet Hyrule Warriors ; et le constat est simple, tous les aspects du jeu ont été pensés pour respecter à la lettre l’esprit de la série. D’abord, pouvoir jouer la quinzaine de personnages apporte un vrai plus, si tous ne sont pas indispensables, on prendra plaisir à prendre en main la princesse Zelda ou certains méchants de la série.

Par ailleurs, les développeurs ont tenu à ne pas laisser de côté des éléments essentiels de la série. Ainsi les coffres, les rubis, l’herbe à couper, la jauge de magie, les cœurs en guise de barre de vie, les fontaines des fées, certains items essentiels à la saga comme les bombes ou le boomerang et bien d’autres encore font partie de l’aventure Hyrule Warriors, et c’est là où l’on voit que Nintendo a chapeauté de très près ce spin-off, car ces éléments ne font pas office de simples clins d’œil ou easter eggs destinés à faire plaisir aux fans de la saga. Non : ils sont parfaitement intégrés au gameplay du jeu, au point de nous faire presque croire qu’on est au cœur d’un épisode canonique de la série.
Link ouvre un coffre dans Hyrule Warriors sur Wii U
Teuh-deuh deuh deuuuuuuuuh !
Ceci est accentué par l’atmosphère générale que le jeu dégage, les bruitages de la série sont forcement de la partie et viennent augmenter votre immersion dans cet épisode. Mais s’il y a un point auquel les gars de chez Koei ont fait tout particulièrement attention, c’est les musiques du jeu qui feront fondre n’importe quel fan de la saga, chaque réorchestration des thèmes mythiques du jeu a été faite avec soin et efficacité et on se met à siffloter chaque air avec joie et allégresse. Autre grande sensation, chaque arène de jeu se déroule dans des mondes ultra-connus de The Legend of Zelda. De la forêt de Firone au Mont du Péril en passant par l’obligatoire désert Gerudo, chaque univers a été traité avec respect dans son ambiance.

Sauf qu’il y a un hic, et celui-ci il est à regarder du côté de la réalisation du soft. Car si on sent un effort de fait dans la colorisation des niveaux, on peut quand même regretter que la direction artistique du titre soit complètement datée. Que ce soient les animations d’une rigidité inouïe, les popups de groupes d’adversaires à 50 mètres, l’IA de vos partenaires totalement dans les chaussettes, des décors d’un vide sidéral, et des textures plates au possible telles qu’hormis les quelques monticules d’herbes, le sol parait être de la moquette achetée chez St Maclou. Il y a clairement une grosse déception de ce côté-là et si à l’époque de la Playstation 2 on pouvait mettre ces sacrifices au profit du nombre d’éléments à l’écran, aujourd’hui l’excuse ne tient plus la route tant on a l’impression de revenir dix ans en arrière. Et c’est encore pire en multijoueurs, où le clipping se passe a 5 mètres de l’action où l’on passe à des graphismes à peine au niveau de la N64, avec des chutes de framerate vertigineuses et des ralentissements indignes d’une 3DS, une vraie déception alors que le système de mode multiplayer avait été bien pensé car chaque joueur avait son écran pour éviter les problèmes de caméra, l’un jouant sur le gamepad, l’autre sur la télé. Dommage.
13/20
Alors qu'on aurait pu s'attendre à un bête Dynasty Warriors avec une skin Zelda, il s’avère au final que le mix des deux sagas donne un certain charme à cet Hyrule Warriors, mais pour cela, il faudra faire l'impasse sur sa réalisation d'un autre âge et la répétitivité de son gameplay. Car si dit ainsi, cela parait être des défauts majeurs, le jeu possède quand même un certain charme pour peu qu'on essaye de passer quelques heures pour apprendre à y jouer. Doté d'un système d'évolution bien pensé, et d'un déroulement scénaristique aussi dynamique qu’entraînant, l'intégration de l'univers Zelda remplit parfaitement son rôle de fan service et nous pousse à vouloir constamment voir ce qui se passe après. Bref un jeu défoulant, sympathique avec de bonnes idées mais plombé par les défaut traditionnels de sa saga mère qui empêche de faire de ce jeu un must-have dans votre ludothèque.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Ryfalgoth
Voilà un test que j'attendais avec grande impatience.... Hier je ne savais pas si j'allais prendre le jeu ou non, et bien aujourd'hui, je ne suis toujours pas fixé xD

Ça a l'air amusant c'est clair. Mais bon, les ""défauts"" des Dynasty Warriors sont toujours les mêmes apparemment. Bon la réalisation je pourrais dire que je m'en fous un peu. Mais est-ce que cela peut vraiment gâcher le plaisir du jeu ? Est-ce que le clipping des ennemis est vraiment chiant ?
Pour le Gameplay c'est pareil, faut voir si ça m'amuse vraiment de devoir bourrer la même attaque pendant tout le long pour progresser, de voir l'IA débile comme un manche à balai (que ça soit notre camp ou l'ennemi), même si certains diront que ça fait partie du charme de la série, j'ai peur de trouver ça lourd à la longue... Ceci étant dit, le système un peu RPG dont on m'a vanté (coucou Razzle :p ) pourrait m'intéresser.

" Mais s’il y a un point auquel les gars de chez Koei ont fait tout particulièrement attention, c’est les musiques du jeu qui feront fondre n’importe quel fan de la saga"
NON. Sauf si tu parles des quelques thèmes orchestraux qui sont jolis effectivement. Autrement les genres de remix Rock/Metal, non quoi. Moi quand j'entends une batterie digne de la casserole de St-Anger de Metallica, j'appelle pas ça "musique soignée" xD On peut aimer, mais dire que ces musiques ont été travaillées, bin non :p
clg123
Le fait que ça soit hyper répétitif m'a rebuté, je le prendrais à petit prix.
BorisPN
je pense que pour la musique c'est affaire de goût, perso j'ai trouvé les arrangements réussi, et le coté métal colle bien à l'action.

Pour ce qui est du clipping il est surtout gênant en multi, il est présent en solo mais ne gêne en rien le gameplay, c'est juste que c'est inadmissible en 2014.

Pour te faire une idée, je te laisse le soin de consulter le PlayN! si dessus, ainsi que les deux suivants qui arriverons vendredi (un sur le mode aventure, et l'autre sur le mode 2 joueurs qui lui est une véritable escroquerie)
Ryfalgoth
Merci de ta réponse Boris !
J'ai regardé le Play N en lisant le test ;) Je ne compte pas forcément faire du multi, donc ça ne devrait pas me gêner alors. Je vais encore réfléchir et voir si des avis dans les commentaires (autre que Razzle vu que je connais déjà son avis :D ) pourraient jouer en la faveur du jeu.
Razzle
Hihihi :D
Ryfalgoth
Quel batteur d'exception.
Razzle
Grand débat : vaut-il mieux un son pourri volontaire (St Anger) ou parce que pas le choix (Kill'em All) ?
Ryfalgoth
Razzle a écrit:Grand débat : vaut-il mieux un son pourri volontaire (St Anger) ou parce que pas le choix (Kill'em All) ?

On pourrait faire le même débat pour le Black Metal !
Son pourri parce que pas le choix (les premiers Bathory, Darkthrone, etc) ou par volonté (toute la vague Raw Black Metal d'aujourd'hui) ? Là est la question !
DrDoc
Doit-on vraiment cautionner un son de merde dans un jeu, qui n'est pas très folichon de base, parce que c'est habituel ?
Ryfalgoth
DrDoc a écrit:Doit-on vraiment cautionner un son de merde dans un jeu, qui n'est pas très folichon de base, parce que c'est habituel ?

Bonne question ! Je la tournerai plutôt en :
Doit-on cautionner des remix de merde dans un jeu, sous prétexte que c'est des mélodies de Zelda ?

Soutenez PN : achetez ces jeux !

13 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Alors qu'on aurait pu s'attendre à un bête Dynasty Warriors avec une skin Zelda, il s’avère au final que le mix des deux sagas donne un certain charme à cet Hyrule Warriors, mais pour cela, il faudra faire l'impasse sur sa réalisation d'un autre âge et la répétitivité de son gameplay. Car si dit ainsi, cela parait être des défauts majeurs, le jeu possède quand même un certain charme pour peu qu'on essaye de passer quelques heures pour apprendre à y jouer. Doté d'un système d'évolution bien pensé, et d'un déroulement scénaristique aussi dynamique qu’entraînant, l'intégration de l'univers Zelda remplit parfaitement son rôle de fan service et nous pousse à vouloir constamment voir ce qui se passe après. Bref un jeu défoulant, sympathique avec de bonnes idées mais plombé par les défaut traditionnels de sa saga mère qui empêche de faire de ce jeu un must-have dans votre ludothèque.

Jouabilité
Forcément redondant par nature, le jeu possède bien des faciès méconnus pour peu qu'on veuille bien se donner un peu de volonté pour voir ce qu'il y a de l'autre côté du miroir
Durée de vie
Générosité est le maître-mot d'Hyrule Warriors : en ligne droite, comptez bien 30 heures pour faire le mode légende et le mode aventure et bien plus si vous voulez pousser tous les personnages et faire les quêtes annexes.
Graphismes
Le plus gros point faible du jeu, si quelques niveaux sortent du lot, ils ne sont malheureusement que l'arbre qui cache la forêt de ce titre qui aurait dû sortir dans un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. ça peut être un vrai handicap pour certains.
Son
Rien à dire de ce côté là, les réorchestrations des thèmes les plus connus de la saga sont juste magnifiques et les bruitages sont ceux de la série... que demande le peuple ?
Intérêt
Le titre s'adresse avant tout aux fans de la saga Zelda dont le fan service est proposé à tous les étages et aux fan de Muso dont on tient ici un très bon épisode.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Hyrule Warriors (WiiU) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

Console
Wii U

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×