• Ma note
    Moyenne de 4,2 - 38 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 38 ajouts
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Beyond Good And Evil Disponible sur NGC

Aperçu de Beyond Good And Evil (NGC)

Beyond Good And Evil, la preview

Aperçu
Rayman est un jeu que tout le monde adore. Personnage sympa en dépit de l'absence de bras (dont il ne semble pas souffrir le moins du monde), il évolue dans des niveaux variés, colorés, qui sont tout simplement magnifiques. Alors quand on a su que son papa, Michel Ancel, était à l'origine d'un nouveau jeu longtemps connu sous le nom de Projet BG&E, on s'est dit qu'on tenait là un hit potentiel. A quelques semaines de la sortie européenne de Beyond Good And Evil sur GameCube et XBox (le jeu est déjà dispo sur PS2), il est donc temps de présenter un titre riche en surprises !

C'est beau, mais c'est loin !

Dire adieu aux graphismes colorés ne veut pas dire qu'il faille pour autant renoncer aux graphismes soignés : Beyond Good And Evil est à ce titre une vraie réussite. Il faut en effet souligner que son moteur 3D a été concu exclusivement pour ce jeu. Ceci explique certainement qu'il ait fallu 3 ans et demi à une équipe de 30 personnes pour mener le projet à son terme !

Et quel projet ! BG&E est en effet une grande fresque, un chef d'oeuvre comme on aimerait en voir plus souvent. Michel Ancel en rêvait, Ubi Soft lui a permis de concrétiser ce rêve ! Comme il le déclarait lui-même, il aurait peut-être bien quitté la société si elle n'avait pas accédé à sa demande, comme quoi mettre le couteau sous la gorge peut être bénéfique, parfois !

Michel Ancel voulait donner vie à un personnage de son crû : Jade, une jeune fille qui s'occupe d'un orphelinat, une structure d'accueil pas si rare sur sa planète, Hillys. Il faut savoir qu'une guerre terrible s'y déroule, opposant les Hillyens aux DomZ, des extra-terrestres sans coeur contre lesquels l'armée de défense d'Hillys, la Section Alpha, ne semble pas pouvoir faire grand-chose. Cette guerre fait des ravages tant sur le plan matériel que sur le plan hillyen, et les orphelins dont les parents sont morts pendant les attaques sont nombreux, d'où l'existence de structures d'accueil au confort tout relatif.

Mauvaise coincidence, à moins que cela n'en soit pas une, l'orphelinat où travaillent Jade et Pey'J se voit couper l'électricité. Les conditions dans lesquelles vivent les orphelins sont loin d'être idylliques : cette coupure de courant n'est pour ainsi dire pas la bienvenue. Sans courant, inutile d'espérer repousser les envahisseurs à l'aide d'un écran de protection. Et ne pas avoir d'écran de protection, c'est comme avoir une pancarte pendue dans le dos des pauvres orphelins disant "mangez-moi" ou "réduisez-moi en esclavage" pour ces maudits DomZ qui semblent apprécier les Hillyens !!!

Jade fait du multi-tâches !

C'est ainsi que commence l'aventure : Jade doit mener un combat sans mercie contre les Domz, pour protéger son orphelinat. Privé d'électricité, il est sans aucune protection face aux assauts d'une civilisation extra-terrestre à l'armement ultra-puissant. Que peut bien faire Jade, aidée de son seul bâton de dai-jo et de son appareil photo ?

Avec cet accoutrement, on comprend vite que le jeu va s'organiser autour de deux composantes : se battre et prendre des photos. Et ce n'est pas tout, car aussi extraordinaire que cela puisse paraître, Beyond Good And Evil nous propose quatre styles de jeu différents : combat (un coup de bâton de dai-jo par ici, un coup de dai-jo par là), infiltration (tout bon paparazzi vous dira que pour faire de bonnes photos, il faut savoir se montrer discret !), photographie (la faune hillyenne peut rapporter beaucoup d'argent pour peur que le cliché contienne un animal rare) et pilotage (voyager en hydroglisseur, quel bonheur !).

Jusqu'à présent, beaucoup de jeux se sont essayés au mélange des genres. Un des derniers exemples en date est Star Wars Rebel Strike, et nombreux sont les journalistes qui n'ont pas apprécié l'ajout de scènes à pied : une bonne idée mal implémentée, c'est terrible. Heureusement, ce n'est pas le cas avec BG&E, dont le gameplay a été travaillé dans ses moindres recoins !

Vous avez dit conspiration ?

C'est que cela les aurait presque tués, nos développeurs qui, chez Ubi Soft, ont consacré les 36 derniers mois à la réalisation de cette oeuvre surprenante, et ce à plus d'un titre ! En effet, alors que son orphelinat est attaqué, la Section Alpha, sensée protéger Hyllis des attaques DomZ, est mystérieusement absente. D'après la presse, ce n'est pas la première fois qu'une telle situation arrive : y aurait-il entente entre la Section Alpha et les DomZ ?

C'est ce que tente de mettre au jour le Réseau Iris, une organisation clandestine qui essaie de dénoncer la compromission du gouvernement avec les extra-terrestres. Quelles sont ses motivations ? Pour quelle raison les DomZ s'en prennent-ils ainsi aux Hylliens ? Qu'advient-il aux disparus ? Tout cela n'est pas clair, et Jade ne tardera pas à être sérieusement impliquée dans les actions d'information du Réseau Iris.

Apprendre sur le tas.

On ne s'improvise pas reporter du jour au lendemain : avant de se lancer dans le journalisme d'investigation, Jade va donc se lancer dans le journalisme scientifique, avec l'aide de son ami le cochon à deux pattes Pey'J. Dotée d'un appareil photo dernier cri, elle prend donc des clichés de la faune locale, et les revend parfois à prix d'or, en fonction de la rareté de l'animal photographié. On notera la façon dont le cash arrive sur le compte de Jade : la photo prise est instantanément transférée vers le client, qui paie directement en fonction de la valeur du sujet photographié.

C'est quand la facture d'électricité est payée que le vent tourne pour Jade, qui passe progressivement de gentille photographe animalière au rend de terrible terroriste subversive ! C'est la belle opinion que le gouvernement a du Réseau Iris, dans lequel Jade va bientôt être impliquée. Mettre à jour une conspiration n'est pas toujours facile, surtout quand elle implique son propre gouvernement : quel intérêt a-t-il à permettre aux DomZ d'enlever des Hillyens ?

Original et distrayant : l'hydroglisseur.

Cette nouvelle étape dans la carrière peu ordinaire de Jade ne se fera pas sans prendre part à un des éléments les mieux pensés du jeu : les ballades en hydroglisseur. Encore une fois, il convient de garder à l'esprit que Jade a besoin d'argent. Le problème est qu'au départ, son hydroglisseur n'est pas vraiment en état de marche, et ne dispose pas non plus d'un rayon laser ultra-performant.

A vrai dire, l'appareil est dans un tel état que Jade et Pey'J ont bien failli couler. Il va falloir réparer, et ces quelques désagréments dè le début de l'aventure ne devraient pas empêcher Jade de vouloir montrer sa capacité à vouloir disputer des courses et ainsi gagner l'argent nécessaire au financement d'upgrades.

Peu à peu, l'hydroglisseur devient plus performant, et Jade peut même espérer, à un moment de l'aventure, utiliser son appareil pour aller sur la Lune ! Rien que cela ! Gagner de l'argent se fait donc de deux facons : en réalisant des clichés pour le compte de généreux commanditaires (mais qui peut bien commander une photo de DomZ ? Et pourquoi ?), ou en participant à des courses, qui elles permettent de gagner des perles, de grande valeur sur Hyllis.

Persos secondaires pas si secondaires.

Lorsque Jade s'improvisera journaliste d'investigation, elle sera secondée par Double H, un agent... double qui récupères des informations depuis la Section Alpha où il travaille pour le compte du Réseau Iris. Puisqu'on parle des personnages secondaires, ajoutons que ceux-ci disposent de leur propre barre d'énergie, et qu'il convient donc de ne pas les laisser seuls trop longtemps : ils sont contrôlables, et indispensables à la progression dans le jeu.

Ainsi, dans la première partie du jeu, Jade et Pey'J emprunteront chacun un chemin différent, en raison de leurs aptitudes physiques différentes : à Jade de permettre à Pey'J d'accéder aux zones de premier abord inaccessibles.

Cette progression se fait le plus souvent à pied. Un principe qui rappellera à certains un jeu comme Ocarina of Time, où on passe beaucoup de temps à essayer de comprendre ce qui se passe, en discutant notamment avec les gens que l'on rencontre. On s'attache peu à peu tant à Jade qu'à l'univers dans lequel elle évolue. On a envie d'aider les Hillyens à se sortir de cette crise, tout en bénéficiant d'un gameplay mûrement réfléchi et savamment impléementé.

Une seule planète, mais quelle planète !

Si le jeu ne se déroule que sur une planète, en plus des petits voyages vers la Lune que l'upgrade ultime d'hydroglisseur nous promet, il faut bien voir que les environnements à découvrir, à explorer, sont nombreux. Ajoutons à cela la distraction offerte par des mini-jeux et les courses en hydroglisseur, vous avez là un jeu qui retiendra toute notre attention jusqu'au bouquet final, sans aucun doute explosif !

Rares sont les jeux comme celui-ci qui donnent le sentiment d'être du travail fini, achevé. Pourtant, on dirait bien que l'équipe de Michel Ancel a eu des sueurs froides en début d'année, quand il a fallu reprendre des éléments significatifs et seesentiels du jeu à fond, comme le design de Jade. Le personnage cartoonesque est devenu une jeune femme agile, sportive et déterminée, sans autre atout que son intelligence et sa discrétion pour mettre à jour cette fameuse conspiration.

Les nombreux environnements ont tous fait l'objet d'une attention soutenue : avec son moteur graphique dédié, on trouve avec BG&E un des plus beaux jeux vidéo vu depuis longtemps ! Avez-vous pris le temps de regarder, ne serait-ce que sur PS2, la qualité du rendu des reflets à la surface de l'eau ? Du pur bonheur tellement c'est enchanteur : spécifions à titre anecdotique que les algorithmes utilisés par les satellites pour calculer les mouvements de la mer ont été utilisés pour créer l'environnement aquatique du jeu !

Une ambiance incroyable dans laquelle on se plonge doucement, aidé par un scénario progressif qui ne lésine pas sur le mélange des genres : après un combat difficile sans gloire, Jade n'a d'autre choix que de quitter son orphelinat pour trouver de quoi financer le retour de l'électricité, répondant ainsi à des commandes plus ou moins sensées qui lui rapporteront plus ou moins d'argent.

Il est ainsi facile de s'identifier à cette héroïne d'un genre nouveau : son look décontracté et l'urgence de la situation font qu'on a envie de lui venir en aide et de révéler cette conspiration aux Hillyens ! Quelle noble mission : dommage qu'Ubi Soft ait choisi de céder son titre à Sony Computer Entertainment Europe et que nous ayions ainsi à attendre quelques semaines de plus à attendre avant de le découvrir en Europe.
Tous les ingrédients sont réunis pour faire de Beyond Good and Evil un succès : une histoire qui a servi de fer de lance à tout le jeu (et cela se sent au niveau du design), des modes divers et variés qui viennent relancer l'intérêt de l'aventure, des personnages attachants et sympas auxquels on a vraiment envie de venir en aide, des graphismes de toute beauté nés d'un moteur créé pour lui... Les Américains se plaignent de la durée de vie du jeu : c'est peut-être un des rares points faibles d'un jeu que nous avons hâte de tester, vraiment ! Comme quoi certains éditeurs-tiers semblent être capables de commercialiser d'excellents jeux, merci Ubi !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Très Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Beyond Good And Evil (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.2/5

L'avis des visiteurs

Je persiste et je signe ! BG&E est une vraie merveille ;)
C'est bô, c'est pastel..., on y ère, on y revient. Un bon moment de poésie dans lequel on aime s'attarder...
un superbe jeu, une expérience inédite
San

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×