Justice Fait l'actu depuis août 2011

News Justice

Un vendeur de cartes R4 arrêté au Japon

Un homme a été arrêté au Japon hier pour avoir vendu des cartes de type R4 sur internet, ce qui constitue la première arrestation depuis l'amendement de la loi "Unfair Competiton Prevention Act", en décembre dernier.

News
En décembre dernier, le gouvernement japonais a fait passer un amendement, modifiant la loi "Unfair Competition Prevention Act" (ou Loi pour la Prévention de la Concurrence Déloyale), visant à punir pénalement la vente de produits tels les cartes R4, déjà interdites au Pays du Soleil Levant.

Aujourd'hui, cette loi nouvelle version a fait sa première "victime", un homme de 39 ans vivant à Saitama, et qui travaille à son compte. Ce dernier est accusé d'avoir vendu sur internet du matériel permettant de pirater des jeux, pour un total de 7 200 yens (environ 70 €), et ce entre le 14 février et le 9 mars. Il a été arrêté par le département de police d'Aichi.

Ce type de matériel (dont les cartes R4 sont les plus connues) permet de passer outre les mesures techniques de protection des consoles portables, et est appelé "Majikon" au Japon. Illégal depuis plusieurs années, ce n'est qu'après l'amendement passé par le gouvernement japonais en décembre dernier que leur vente est considérée comme un crime dans le pays.

Cet amendement, similaire à notre DADVSI française, vise à interdire la vente de produits dont le but est de contourner les mesures techniques de protection, et qui se trouvent très facilement dans de nombreuses boutiques au Japon, notamment à Akihabara. Mais en vue des événements récents, cela devrait être amené à changer.

C'est en tout cas ce que souhaite Nintendo, qui s'est félicité de cette arrestation, et a applaudit le travail de la police d'Aichi :
Nous espérons qu'au vu des événement récents, ce type de matériel va disparaître du marché.
La compagnie a également rappelé que de nombreux pays du monde, dont la Corée, Taïwan, les Pays-Bas, l'Italie, la Grande Bretagne et l'Allemagne ont également interdit la vente de ce type de matériel.

Mais ce n'est pas tout, puisqu'un autre homme a également été arrêté, à Fukuoka cette fois, pour avoir moddé des Wii afin de permettre la lecture de jeux piratés, et stockés sur un disque dur externe. Il est d'accusé d'avoir enfreint la loi japonaise sur le piratage, ainsi que l'Unfair Competition Prevention Act.

Une chose est sûre, Nintendo ne rigole vraiment pas quand il s'agit de protéger ses propriétés intellectuelles et d'empêcher le piratage de ses consoles portables, de salon et de ses jeux. Ainsi, ces deux nouvelles arrestations ne sont sans aucun doute ni les premières, ni les dernières.

Source : Wired

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×