News Nintendo Switch (Switch)

Nintendo France semble savourer le haut niveau des précommandes de la Switch en France.

Philippe Lavoué, le directeur général de Nintendo France, a accordé un entretien au site Gamekult et a pu répondre sur de nombreux sujets à quelques jours de l’arrivée de la Switch dans l’Hexagone.

News
Philippé Lavoué reprend la communication entendue ces derniers temps concernant l’analyse des années Wii U : un échec mais qui a permis un apprentissage, permettant de mieux préparer l’arrivée de la Switch. Il avoue que si le gameplay asymétrique était une bonne idée de développeur, cela n’a pas été facile à vendre au niveau marketing. Bref, il fallait pour la Switch quelque chose de différent et plus fort.

On change de dimension

Interrogé sur la communication très contrôlée autour de la Switch, longtemps appelée NX, il rappelle que ce sont des développeurs qui communiquent essentiellement. Miyamoto, Aonuma, ont fait la tournée au départ, avec Zelda dans leurs bagages, et l’aspect du timing pour la mise sur le marché reste plus secondaire :
N’oublions pas que nous sommes dirigés par des développeurs : Messieurs Miyamoto, Aonuma... sont vraiment décisionnaires des choix de console et des gameplays particuliers. Tout ça fait que la temporalité de la mise en marché est souvent une considération secondaire. Parfois, les timings sont très courts. C’est toujours un challenge. Chez Nintendo, les choses se passent toujours un peu comme ça. En France, on fait en sorte que "les trains arrivent à l’heure". Néanmoins, les équipes françaises ont encore développé plus d’agilité.
Heureusement, le concept de la console a été suffisamment parlant et les titres annoncés semblent avoir succès acquis à l’avance (Nintendo a placé ses quatre grosses franchises dès la première année), un bon signal pour les revendeurs qui, s’ils ont été pris de courts, se font tout de même assez facilement convaincre. Et c’est vrai que la Switch se place actuellement dans un élan qui rappelle de très bons souvenirs, celui de la Wii, le carton commercial de Nintendo. Les retours de la présentation du 13 janvier sont bons, la console fait le buzz sur le net et on retrouve de nombreuses personnes intéressées par la console, qui avaient un peu lâché Nintendo ces dernières années : c’est le retour d’un grand nombre de fans. Avec l’attendu Zelda en sortie parallèle, c’est donc du tout bon.
Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas entendu un discours conquérant de la part de Nintendo et du DG français, qui croit très fort dans le potentiel de Splatoon 2, Mario Kart 8 Deluxe et Arms, qui aurait peut-être selon lui le potentiel d’un Smash Bros. Et la cerise ludique 1-2 Switch qui offre un gameplay inédit, où l’on peut jouer sans regarder l’écran. La Switch a selon lui beaucoup plus de cartes maîtresses et permettra plus de possibilités que la Wii U.

L’avis sur le line-up étriqué mais étalé sur l’année

Gamekult a très justement fait remarquer que Nintendo avait donné l’impression de retenir ses gros titres pour pouvoir les libérer de manière régulière sur l’année mais M. Lavoué indique que c’est plutôt un bien. Nous seulement les gros titres ne sortiront pas tous au même moment, créant l’engorgement qui irritent les distributeurs et laissent sur le carreau de très bons titres qui seront cachés par d’autres sorties (ce qui, reconnaissons-le, n’est utile pour personne, ni pour les développeurs qui ne parviennent pas à transformer leurs efforts en succès commercial, ni pour le public qui n’a pas une bourse extensible et se retrouve saturé certains mois après des périodes de disette, ni les distributeurs qui ne savent pas comment mettre en évidence certains titres). Ainsi en étalant régulièrement ses sorties, Nintendo a pu proposer un line-up soutenu et régulier sur la 3DS, et fera de même sur la Switch. L'entreprise n’hésite pas à sortir de grosses licences comme Zelda en mars. Nintendo continue à prendre le contre-pied des calendriers de la concurrence et reste bien visible pour le public.

C’est d’ailleurs une donnée importante de la logique de Nintendo :
Développer un jeu, ça prend du temps, surtout chez Nintendo, où sur 5 000 salariés, près de 4 000 sont au développement. Après il y a aussi une réalité : une profusion de jeux c’est bien, mais après il faut trouver le temps d’en profiter ! A nous de trouver un rythme qui corresponde au rythme d’adoption du public, des distributeurs. Certains nous disent parfois : "ras la casquette, tout arrive en même temps".
Si on leur balance dix AAA, ça va coincer. L’équilibre n’est pas facile à trouver, à nous d’essayer de cadencer ça. L’été est un moment propice, par exemple. Je ne dis pas que l’équation est résolue de manière parfaite, mais je pense que sur Switch on aura beaucoup plus de rythme que sur Wii U.

Le marché de la Wii U ne va-t-il pas faire d’ombre à la Switch ?

Par des données chiffrées, Philippe Lavoué montre clairement que la Switch n’a rien à craindre des ventes déjà effectuées sur Wii U pour Mario Kart 8 par exemple. La Wii U, c’est 832 000 consoles vendues en France et 350 000 Mario Kart 8. On est donc très loin des 3 millions de Mario Kart sur Wii vendus il y a de nombreuses années. Même pour Zelda, le taux d’adoption Switch + Zelda lors du lancement sera proche de 100%. Les chiffres des précommandes sont élevés : on parle de 95 000 consoles le jour du lancement, le 3 mars.

La 3DS n'a rien à craindre

Et il coupe tout de suite court à l’inquiétude logique de ce lancement très fort vis-à-vis de la 3DS. La petite console portable a un programme chargée pour 2017, avec un premier semestre supérieur à celui de 2016. Les objectifs sont d’écouler 3 millions de jeux sur 3DS en 2017 et 700 000 consoles, ce n’est donc clairement pas une fin de règne pour la petite console.

Le prix de la Switch est justifié

A nouveau, le DG justifie que le prix plus élevé de la Switch, vendue sans jeu, par rapport à la Wii, est normal car le matériel n’a rien à voir. Industriellement, en maîtrisant les coûts de production, aucune équation ne permettait de faire une proposition de Switch à 250 € avec un jeu.
Quand vos lecteurs essaieront la reconnaissance de mouvement, ils verront que c’est bien supérieur à la Wii. C’est un produit plus coûteux. On aurait tous adoré [vendre la console avec un jeu].
Pour le moment, la version totalement grise de la Switch semble avoir un peu plus la cote que la version bicolore au niveau des Joy-Con mais cette dernière devrait se vendre plus dans la durée.

La France reste toujours importante pour Nintendo

Les IP de Nintendo restent encore aujourd’hui très populaires et ce n’est pas un hasard si Miyamoto et Aonuma sont passés régulièrement en France pour évoquer les nouveaux produits. Le marché français est donc choyé.
C’est mon rôle et celui de nos équipes ici de les sensibiliser à la richesse de notre marché.


La Switch, disponible pour tout le monde le 3 mars ?

La dernière question cruciale pour les personnes souhaitant acquérir la console : la disponibilité. On l’a vu ces derniers mois, entre les amiibo indisponibles, la NES Mini quasiment absente et la Wii U qui commence à devenir difficile à se procurer, le spectre d’une rupture au lancement de la Switch n’est pas à écarter.
Il y a toujours un risque de pénurie, d’autant qu’on a eu un souci en Espagne dans les ports où il y a des grèves, pour nous fournir. Oui, ça va être un peu tendu, ça l’est toujours.

Source : Gamekult

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

sailornic
Sauf que depuis quelques Années les précommandes ne veulent plus rien dire. De 1, on peut les annulés et de 2 les spéculateurs qui espère une pénurie commande tout le stock pour le revendre a prix d'or.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×