• Ma note
    Moyenne de 4,5 - 38 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 39 ajouts
  • Devenir fan ! 3 fans

Goldeneye Disponible sur N64

News Goldeneye (N64)

Quand la violence de GoldenEye 64 gênait Miyamoto

L’ancien superviseur de Rareware Martin Hollis révèle comment Shigeru Miyamoto a suggéré la fin de GoldenEye sur N64.

News
C’est à l’occasion du festival GameCity à Nottingham le week-end dernier que Martin Hollis, concepteur de jeux britannique ayant supervisé notamment le développement de GoldenEye 007 et Perfect Dark chez Rareware, est revenu sur la genèse de GoldenEye N64, l’un des plus gros succès du studio.
Martin Hollis à droite sur la photo.

Hollis révèle qu’au départ, après plusieurs approches, le studio avait été visité par Genyo Takeda, le directeur derrière Punch-Out!! Pour l’impressionner, le temps que Monsieur Takeda retourne à sa chambre d'hôtel et revienne le lendemain pour la réunion, le studio Rareware avait travaillé toute la nuit pour réaliser une nouvelle version de Punch-Out utilisant leurs stations Silicon Graphics et recréant les rendus des énormes sprites.
J’imagine que cela l’a beaucoup impressionné. Un accord de développement a été rapidement conclu.
Après la production du jeu de combat Killer Instinct, Rareware avait donc l’opportunité de faire un jeu basé sur le film GoldenEye. Selon Hollis, le jeu était à l'origine beaucoup plus fort graphiquement dans sa représentation de la violence.
Bond est une franchise violente, et avec Nintendo, qui avait cette image très familiale, faire un jeu sur cette franchise était un défi.
Les premiers travaux étaient beaucoup plus gores, avec un peu trop de rouge admet Hollis. Il indique que Miyamoto communiquait avec le studio par le biais de fax, tout particulièrement dans les derniers stades du développement de GoldenEye 007.
L’illustre concepteur semblait inquiet par la violence prédominante dans ce projet de shoot à la première personne. Shigeru Miyamoto pensait que la mort des personnages était trop mise en avant dans le jeu, par le biais de gros plans.
Hollis semble amusé par une proposition de Miyamoto pour atténuer la violence du jeu. Dans l’un de ses messages, il a suggéré qu’à la fin du jeu, on pourrait voir le personnage de Bond aller serrer la main de tous les ennemis à l’hôpital, pour laisser entendre qu'ils étaient juste blessés et non pas morts. Cette proposition n’a pas été retenue. Au lieu de cela, Hollis a ajouté une séquence de crédits dans le jeu, introduisant tous les personnages comme s’ils étaient des acteurs. La séquence, visible ci-dessous, fait mention que le jeu entier est une œuvre de fiction, ceci pour insister sur le fait qu’aucun meurtre du jeu n’est réel.

Goldeneye N64 End Credits27/10/2015

Hollis a admis que GoldenEye a été influencé par des jeux Nintendo tels que Mario 64 et Zelda: A Link to the Past, dans le sens où l’équipe a étudié comment avaient été conçus les niveaux ouverts. GoldenEye a démontré que le Doom-like pouvait fonctionner avec succès sur console, et il s’est vendu à plus de huit millions d'exemplaires, ce qui en fait l'un des cent jeux vidéo les plus vendus de l'histoire. Malgré ce très beau succès obtenu par GoldenEye, le studio n’a pas souhaité par la suite s’occuper de l’adaptation d’un autre film de James Bond (notamment Demain ne meurt jamais). Prenant acte de ce souhait, Nintendo n’a pas insisté.

Hollis a longuement parlé de sa grande admiration pour Nintendo :
Nintendo est centrée sur les joueurs, elle les respecte. Mais elle respecte aussi les créateurs, même quand cela pourrait lui être financièrement préjudiciable. Nintendo n’a pas insisté pour obtenir un deuxième jeu James Bond de notre part. Des années plus tard, je suis toujours surpris de la facilité avec laquelle Nintendo a accepté notre refus, cela devait représenter un marché de, je ne sais pas, 400 millions de dollars ou quelque chose comme cela en valeur actualisée.

Pierce Brosnan Plays GoldenEye 007 with Jimmy27/10/2015

Après avoir discuté brièvement de la logistique du développement de GoldenEye (il a fallu une équipe de dix personnes, un peu plus de 2 ans et demi de labeur et un budget de 2 millions de dollars), Hollis a été interrogé sur la manière dont Nintendo a réussi à maintenir son éclat aujourd'hui comme studio de développement de jeux. Pour Hollis, la réponse est évidente :
Le secret de Nintendo est simple : il faut toujours faire de bons jeux.
Un bel hommage rendu à Nintendo. On peut se poser la question si le jeu GoldenEye aurait connu le même succès si Miyamoto avait réussi à imposer ses propositions pour diminuer la violence du jeu. Et vous, quel souvenir gardez-vous de ce jeu ?

Ssource : The Guardian

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
Et Miyamoto il a dit quoi quand Killer Instinct est sorti sur la console Nintendo : faites-vous des bisous ? Et pour Devil's Third ? Bon on sait que l'homme préfère les univers sans violence et qu'il apprécie pour cela Splatoon. News intéressante, on en apprend pas mal en ce moment sur les titres anciens.
Niko67000
Ridicule !

Miyamoto a quand même des idées de merdes parfois. On peut se demander si il a vu ne serait-ce qu'un seul film James Bond....
sebiorg
Il faut replacer cela dans le contexte de l'époque et des premiers Doom-Like. Il n'était pas le seul à s'interroger sur la place de la violence dans les jeux vidéo. Jusque-là, c'était essentiellement le PC qui était touché par ce problème de jeux violents ou gore. Mais avec l'arrivée des Mortal Kombat, et ici de GoldenEye, la violence arrivait sur console. C'est donc un débat d'époque. Un rappel que c'est un jeu et rien d'autre. D'ailleurs le débat sur la violence dans les jeux vidéo n'est pas clos et revient régulièrement dans l'actualité après certaines tueries, actes de déséquilibrés.
yoann[007]
sebiorg a écrit:Il faut replacer cela dans le contexte de l'époque et des premiers Doom-Like. Il n'était pas le seul à s'interroger sur la place de la violence dans les jeux vidéo. Jusque-là, c'était essentiellement le PC qui était touché par ce problème de jeux violents ou gore. Mais avec l'arrivée des Mortal Kombat, et ici de GoldenEye, la violence arrivait sur console. C'est donc un débat d'époque.

Il y a plus de cinq ans d'écart entre la période dont tu parles (Mortal Kombat, premiers doom-like...) et la sortie de GoldenEye 007. Ça me semble totalement anachronique comme analyse. D'autant que Nintendo avait déjà tranché la question bien avant avec Killer Instinct.
sebiorg
C'est la représentation de la violence et son réalisme qui commence à gêner. En revanche, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu parles d'anachronisme car les années 1996 et 1997 ont vu la montée des questions autour de la violence dans les jeux vidéo, y compris en France. Je t'invite à lire cet article qui replace bien le contexte particulier de cette époque :
http://www.theoria.fr/a-la-recherche-du ... ecle-4794/
yoann[007]
sebiorg a écrit:C'est la représentation de la violence et son réalisme qui commence à gêner. En revanche, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu parles d'anachronisme car les années 1996 et 1997 ont vu la montée des questions autour de la violence dans les jeux vidéo, y compris en France. Je t'invite à lire cet article qui replace bien le contexte particulier de cette époque :
http://www.theoria.fr/a-la-recherche-du ... ecle-4794/

Ce dont cet article parle, c'est de la récupération politique du sujet...
Goldeneye007
La violence a toujours était présente dans certains jeux vidéo, films...

C'est un éternel sujet.

Ceci dit Goldeneye007 me plait encore énormément à l'heure actuelle. Ce n'est qu'un jeu.
Maître Yoda
Excellentes infos.



"Dans l’un de ses messages, il a suggéré qu’à la fin du jeu, on pourrait voir le personnage de Bond aller serrer la main de tous les ennemis à l’hôpital, pour laisser entendre qu'ils étaient juste blessés et non pas morts." :lol: :lol: :lol: :lol:

Tellement logique après en avoir explosé pleins au lance-roquette par exemple. :@

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×