News

"Je ne pense pas que la Switch ait besoin d'une version plus puissante", déclare le concepteur principal de "World War Z"

Alors qu'il ne fait aucune doute que Nintendo travaille sur une nouvelle déclinaison console gérant le 4k, que l'on baptisera de Switch 2.0 si on reste dans la même famille, le concepteur principal indique que la Switch n'a pas vraiment besoin d'une version plus puissante pour le moment.

News
Si la Switch a réussi à accomplir quelques miracles dans les mains de programmeurs et codeurs très expérimentés, il n'empêche que le gap de puissance entre la Switch et une simple PS4, et désormais entre une PS5 et une Xbox Series X, risque de lui fermer à moyen terme la route à des portages plus ambitieux. La logithèque de la Switch possède un large catalogue très varié de titres indépendants (dont un catalogue massif de titres en provenance des plateformes PC Steam) mais on ne peut nier que les portages de titres assez récents ont subi des downgrades plus ou moins importants. Si pour le moment, cela n'a pas été jusqu'à ôter la saveur des jeux originels, quelques titres même indépendants ont perdu pas mal d'attraits lors de leur conversion sur Switch.

Le public commence à le manifester, la qualité d'un jeu en y permettant d'y jouer en version mobile, c'est un gros plus, mais encore faut-il que graphiquement et au niveau de la fluidité générale, cela tienne la route. D'autant que les tarifs des jeux sur les consoles concurrentes se déprécient très vite, ce qui n'est pas toujours le cas des portages sur Switch. Et du côté des grands éditeurs tiers, la disponibilité de quelques portages de titres AAA restent très aléatoires malgré une base installée de consoles Switch impressionnantes. Au bout de bientôt cinq années d'existence, il y a donc un problème pour la Switch, atténué temporairement par les ruptures de disponibilités qui affectent régulièrement le marché PC et des consoles Next-Gen et les retards de développement de nombreux titres pour cause de pandémie Covid. Mais tout cela commence à s'estomper.

Nintendo avait promis à de nombreux éditeurs tiers des cartouches de grande capacité. Force est de reconnaître qu'après de nombreux reports, ces cartouches ne sont toujours pas disponible en quantité et surtout à un tarif intéressant. Le démat prend le pas et avec cette obligation, la nécessité de télécharger pendant de longues heures sa ludothèque, les heureux acheteurs de l'édition OLED ayant voulu transférer leurs jeux de leurs anciennes Switch vers la nouvelle en ont été bien conscients. D'autant que ce problème reste régulier si vous achetez plusieurs cartes mémoires et que vous ne savez plus sur laquelle vous avez téléchargé la mise à jour d'un jeu physique (au hasard Smash Bros pour jouer à Sora) et qu'une mise à jour d'un Fornite ou d'un rocket league vous bloque l'accès à vos téléchargements pendant un bon moment.

Nintendo n'ayant toujours pas activé la possibilité d'installer ses jeux depuis un disque dur externe qui serait connecté via la station d'accueil, ayant juste passé de 32 Go à 64 Go la capacité mémoire interne de la console sur sa déclinaison OLED (une demande très ancienne de Capcom et de Square Enix), avec son processeur vieillissant, la Switch commence à jouer à part et ne trouve son salut que dans le catalogue d'exclusivités proposées par les différentes équipes Nintendo ou studios partenaires, et dans le recyclage des titres anciens qui lui donne ces derniers temps un petit air de consoles Wii bis (Marsupilami, Titeuf, les Schtroumpfs). Sans être une critique car il faut bien que le jeune public trouve des titres de leur âge sur cette console, la console se sépare peu à peu de sa première cible de 2017 : les jeunes adultes, que Nintendo avait courtisé ardemment après que ces derniers aient quitté en masse le navire Nintendo à partir des années Wii (la Wii U n'a clairement pas pu compter sur cette population pour la soutenir malgré sa logithèque de grande qualité).

A quand le 4k ou du moins le 1080p en 60 fps constant y compris en multi ?

Un détail n'a échappé à personne, c'est la gestion du hdmi 2.0 sur la console OLED, du moins au niveau de sa station d'accueil. La nouvelle station d’accueil Nintendo Switch OLED est livrée avec une puce qui permet une sortie de signal vidéo 4K 60Hz natif alors que la Switch, même dans sa déclinaison OLED, n'est pas capable de produire des signaux vidéos 4k 60 Fps. Alors si un Realtek RTD2172N a été trouvé sur le circuit imprimé de la station d’accueil (il s’agit d’un adaptateur IC USB-C vers HDMI 2.0 capable de sortie de signal vidéo 4K 60Hz) et qu'une nouvelle puce STM32F070 RBT6 a été récemment découverte sur la carte de la station d'accueil Switch OLED (il dispose d’un processeur ARM Cortex-0 intégré), il est curieux de voir une partie du matériel prêt pour sortir du 4K alors que la console ne le permet pas. La Swich classique dans sa dernière révision 2019 possédait un Megachips STDP2550 Mobility DisplayPort (MyDP) to HDMI Converter. Ce passage vers un convertisseur RTD2172 + l'ajout d'un vrai câble HDMI 2.0 (capable de gérer les signaux vidéo 4K 60FPS) donne une impression de travail souterrain qui se met en place mais pour le moment inachevé.

Certes il n'est pas impossible que ce mix technologique soit lié à des économies d'échelles et aux pénuries dans l'électronique, des puces plus récentes et plus performantes pouvant être proposées à un tarif plus bas que des solutions plus anciennes gravées à des finesses plus grossières, qui doivent céder leur place dans les usines de fabrication à de nouvelles chaînes de production requérant les finesses toujours plus importantes réclamées par les différentes compagnies.

Mais Nintendo va être confronté à ce problème de fabrication avec son Tegra X1, hors service au niveau de NVIDIA depuis le début de l'année 2021. Le Tegra X1 peut prendre en charge la sortie vidéo 4K via des applications de streaming sur le cloud, et il peut également jouer aux jeux GeForce Now en 4K, mais de puissants serveurs cloud supportent l’essentiel de la puissance de traitement requise pour les jeux 4K. Le Tegra X1+ 16 nm utilisé dans la révision 2019 de la Switch, des modèles Switch Lite et de la récente Switch OLED, n’est tout simplement pas assez puissant pour gérer les jeux 4K.

Nvidia propose désormais sa gamme Orin (les premières exemplaires de puces sont fabriqués depuis septembre 2021) et il est plus que probable que Nintendo et NVIDIA vont présenter dans les prochains mois une nouvelle solution Tegra personnalisée construite sur la gamme des SOC Orin, capable de produire une sortie 4K en tandem avec des fonctionnalités supplémentaires telles que la mise à l’échelle DLSS, une technologie que NVIDIA voudrait voir insérer sur le marché console après une première démonstration brillante sur PC. Il est également possible que le Tegra X1+ du Switch soit bientôt compatible avec la conversion ascendante DLSS sous une forme ou une autre ; NVIDIA utilise la technologie de mise à l’échelle avec ses décodeurs Shield TV alimentés par Tegra X1+. NVIDIA a apporté la technologie DLSS aux processeurs ARM mobiles également. Pour le moment, on ne compte plus les retours de développeurs équipés des derniers kits de développement qui ont reçu des indications pour permettre de faire tourner leurs titres jusqu'en 4k.

Seul hic pour le moment relevé au niveau de la solution Orin, c'est la gestion des instructions arm v8.2 qui ne reprennent pas celles de la 8.0. On devrait alors se tourner vers une solution émulation logicielle et recompilation des jeux déjà sortis sur Switch pour tourner sur cette solution Orin (à priori, ce n'est pas un gros problème au regard de la puissance de la puce, une solution double cœur permettrait d'émuler parfaitement une Switch avec une résolution stable et une fréquence de 60 fps constante pour les jeux ayant la fréquence déverrouillée) sans cependant pouvoir appliquer la technologie DLSS.

Ce nouveau Cortex-A78AE a une puissance proche d'un ryzen 2700. Ce n'est donc pas le monstre de puissance absolue mais le gain en performance (avec un TPD réduit) est clairement important et bien suffisant pour apporter un sérieux boost à une nouvelle console portable. Il en serait grand temps quand on voit que des émulateurs Switch commencent à faire tourner un certain Metroid Dread en 4k d'une manière décente. La course à la finesse de gravure a repris depuis quelques mois après quelques hésitations au niveau du calendrier. La solution Orin actuel est en 7nm mais l'arrivée du 5nm durant cette année 2021 et durant l'ensemble de l'année 2022 va pousser à la fin des gravures plus grossières. Nvidia a de plus confirmé à son niveau l'arrivée de la gravure 3nm pour 2023, initialement prévue en 2022, mais qui a été décalée pour quasiment l'ensemble des intervenants à l'année suivante.

Pour le moment Nvidia se montre fort peu disert sur sa solution ORIN hormis dans le cadre de supercalculateur embarqué dans les véhicules autonomes (Volvo a ainsi opté pour cette technologie). Mais les documents de Nvidia montre bien une branche à destination d'un marché mobile, pour le moment sans représentant.

On attend une version Pro, Plus, 4k, 2.0. Mais est-ce vraiment nécessaire pour le moment ?


Dmitry Grigorenko de Saber Interactive, concepteur principal de World War Z, que Saber portera sur la Switch plus tard cette année (aux alentours du 21 novembre 2021 selon Nintendo Everything alors que le trailer actuel indique pour le moment le 2 novembre 2021, à moins d'un nouveau changement de date), ne voit pas de besoin pressant pour un matériel plus puissant à ce stade et estime qu'il y a encore beaucoup à faire avec la configuration actuelle de la Switch.

Lors d'un entretien avec Nintendo Everything, il lui a été demandé s'il y avait quelque chose qu'il aimerait voir dans une "Switch Pro" :

La réponse évidente serait un matériel globalement meilleur avec moins de limitations de taille de build et de patch, mais je ne pense pas que la Switch ait besoin d'une version plus puissante à ce point. Saber et de nombreux autres studios talentueux ont déjà prouvé qu'il n'y a pas de portage impossible. Les consoles de Nintendo n'ont jamais été une question de matériel, elles ont toujours eu pour but de booster votre expérience de jeu, et j'ai hâte de voir ce qu'ils vont inventer.

On lui a également demandé s'il pensait que l'on avait atteint les limites de performances avec la Switch actuelle :

Chaque jeu que nous sortons sur Switch pousse le matériel plus qu'avant. World War Z était un plus grand défi que nos projets précédents, et je suis sûr que nos prochains projets se distingueront également, mais tout dépend du jeu. Parfois, dans l'industrie du jeu vidéo, les choses qui semblent incroyablement complexes d'un point de vue extérieur sont en fait faciles à mettre en œuvre pendant le développement. La plupart du temps, c'est l'inverse ; les choses les plus simples peuvent demander énormément de temps et d'efforts pour fonctionner. Chez Saber, j'ai l'impression que nous avons atteint un excellent équilibre dans tous nos portages Switch en offrant un gameplay incroyable et en conservant des jeux de qualité.

World War Z - Official Nintendo Switch Release Date Reveal Trailer25/10/2021

Verdict en fin d'année sur Switch pour vérifier la qualité de ce portage par rapport à ses déclinaisons PS4, Xbox One et PC sorties en 2019. Cependant nous ferons remarquer que ces propos ne portent que sur un titre sorti il y a déjà deux ans et non sur des titres actuellement en cours de développement simultané avec les autres plateformes, PS5 et Xbox Series X comprises.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

chichikb
Le hdmi 2.0 c'est un peu aussi, voir surtout, parcque les chips pour le 1.4 ne se font plus, non ?
Hirogami
penurie de composant ,tu as des puce plus petite plus avancé et qui gere des signaux plus important ,mais surtout qui coute moins cher a produire car toute l'industrie a basculé dessus les ancienne coute plus cher car fabriqué en petite quantité .

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×