• Ma note
    Moyenne de 4,8 - 5 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 4 ajouts
  • Devenir fan ! 2 fans

Super Mario Bros 3 Disponible sur NES

Vade Rétro Super Mario Bros 3 (NES)

Super Mario Bros 3 : toute première fois

Pour le grand retour de notre rubrique de test rétro, quel autre jeu que Super Mario Bros 3 pouvions-nous choisir, et qui mieux que Boris pour nous rappeler ô combien ce jeu restera inoubliable.

Vade Rétro
Il n’est jamais évident d’ouvrir le bal avec une nouvelle rubrique comme celle-ci, au moment d’écrire ces premiers mots, je ne sais évidemment pas à quoi va ressembler la suite de cet article. En tout cas, je vous souhaite la bienvenue dans ce nouveau rendez-vous hebdomadaire de p-nintendo.com. Avec Vade Rétro, nous voulons avant tout nous ouvrir à vous, en partageant avec vous les souvenirs les plus profonds d'expériences vraiment marquantes avec les produits de la firme de Kyoto.
N’y voyez pas là un quelconque ego démesuré de notre part, mais vraiment une envie de nous ouvrir un peu plus à vous en essayant de vous exposer ces moments de vie qui ont forgé nos cœurs de gamers pour faire de nous ce que nous sommes devenus aujourd’hui, en espérant qu’en retour vous pourrez nous partager vos anecdotes sur ces expériences en question.

Super Mario Bros 3 : lever de rideau

Et s’il y a des moments que l’on n'oublie en aucun cas, ce sont forcément les premières fois, ces moments généralement décisifs qui vous font pencher d’un côté ou de l’autre de la balance. La mienne de première fois s’est jouée cette nuit de Noël 1992 ou un jeune garçon de 8 ans s’est vu remettre de la part du gros barbu à manteau rouge (et de ses parents surtout) sa première console, une Nintendo Entertainment System en pack Tortues Ninja, avec en cadeau bonus, un jeu qui allait devenir à jamais ma madeleine de Proust, ma relique sacrée, ce jeu qui allait me suivre toute ma vie : j’ai nommé le Saint des Saints, Super Mario Bros 3.


Jaquette NES de Super Mario Bros 3
Et ce n’est qu’une fois le jeu sorti de son écrin d’un jaune vif et éclatant et qu’une fois la cartouche insérée dans les connecteurs pin de la console, que j’ai pu me rendre compte de ce qui allait m’attendre. La magie prend dès l’écran titre du soft, ce brouhaha dans la pénombre une fois le rideau rouge levé, et surtout ses premières notes de musique lors de l’arrivée sur la carte du premier monde. Dès lors, on a déjà le sentiment que l’aventure va être longue, va être variée, et surtout, que j’allais me diriger de surprise en surprise dans l’exploration de cet univers.

Car le moins que l’on puisse dire, c’est que ce jeu est l’un des plus généreux, de par son contenu, que la planète jeu vidéo n’ait jamais créé. La première des claques, on la prend dès le premier niveau, la première fois que l’on entre en contact avec l’Item avec un grand I, celui de la feuille d’automne, celle qui tombe paisiblement vers vous en balancier, et vous transforme en… plombier à queue de raton laveur (je sais, c’est très conceptuel), le même qui se trouve sur ce fameux boitier, et là on sait déjà qu’on va bientôt prendre ses ailes vers l’infini et au-delà. Pour ce faire, il suffit juste de balayer les Goomba de la piste d’envol qui suivait l’obtention de l’objet et c’était parti pour découvrir les secrets que cachaient les cieux du Royaume Champignon.

Aller plus haut !

Il faut bien se le dire, ce Mario 3 a avant tout apporté une verticalité au gameplay des premiers Mario. Et ce, grâce à un level design parfait qui exploitait parfaitement les dimensions terrestre, aérienne et sous-marine que pouvait maîtriser le plombier Italien. Bien sûr, à 8 ans, on n’a que faire de la notion de level design, ou de scrolling vertical et horizontal : c’est surtout la possibilité de s’immerger complètement dans l’univers et créer une pseudo illusion de liberté qui faisait mouche. Notre seul ennemi était le timer et il n’était pas rare que je profite jusqu’au bout du temps imparti d’un niveau afin d’aller en explorer le moindre recoin, et d’essayer pourquoi pas de récupérer, pièces et vies cachées ici et là.

Artwork de Super Mario Bros 3 - Ah qu'il est beau!
Autre Item mythique que j’ai trouvé par le plus grand des hasards, c’est cette fameuse flûte, celle que l’on trouve dans le premier château du monde 1 plus précisément. Une nouvelle fois, je l’ai découverte alors que je faisait le zouave à voler de part et d’autre du niveau, et là quel bonheur, la possibilité de passer des maps entières pour avancer plus vite vers la fin du jeu. D’ailleurs, il n’y avait pas que dans les stages que l’on explorait tout de fond en comble, mais aussi dans les maps qui cachaient également leur petit secret, notamment dans le monde 2 avec l’Item du marteau, ou le monde 3 pour aller chercher cet archipel d’îles qui ressemble étrangement au Japon. Bref, l’exploration et le fait de sans cesse redécouvrir le jeu me subjuguait.

SMB3 : un jeu NES terriblement généreux !

Au juste, je vous parlais de variété et de générosité, mais elle était située à tous les niveaux ! Tout d’abord par cette variété de costumes tout simplement incroyable de par leur inventivité et de par les idées de level design qui en découlaient. Quel ne fut pas mon émerveillement en découvrant les costumes de la feuille, mais aussi de la grenouille dans le monde 3, le nuage qui permet de passer un niveau sans le faire, et le tanuki qui se change en pierre ! Bref, on en prenait plein les yeux, et l’imagination faisait le reste. Il en était de même pour les ennemis dont la variété était si rare à l’époque avec une mention spéciale pour le poisson gobeur dont l’approche faisait toujours l’effet du requin dans Les Dents de la Mer.

Super Mario Bros 3 (Pub Finale)02/05/2014

Enfin, il y avait surtout cette variété dans les situations, avec bien entendu ces maps qui correspondaient à un univers différent dans chaque monde. Mais surtout ces niveaux qui t’en mettaient plein les mirettes : le niveau du sable mouvant, les frères marteau, les bateaux de fin de stage, et par-dessus tout, le monde des géants qui semblait être une prouesse hors norme à l’époque. Il m'arrive souvent de relancer le jeu, ne serait-ce que pour aller faire ces niveaux-là qui m’impressionnaient particulièrement. C’est pareil pour les niveaux bonus, la case de Toad, la case de chaque fin de niveau qui pouvait te permettre de gagner jusqu’à 3 vies dont on apprenait très rapidement le pattern, le jackpot horizontal, et par-dessus tout, le jeu du memory, dont j’avais recopié les 4 ou 5 versions disponibles sur la partie mémo de la notice du jeu.
Bref, je pourrais vous en parler encore pendant des heures tant ce jeu a marqué ma vie, d’ailleurs ce n’est pas pour rien que je l’ai racheté à chacune de ses sorties (All Star, GBA, Console Virtuelle…). Il m’arrive encore régulièrement de le lancer encore aujourd’hui : pour moi, il représente le Mario parfait, et celui avec Mario World, qui a apporté la plus grande pierre à l’édifice de la célèbre saga. Pour faire court, je voulais juste rendre hommage à l’œuvre qui a forgé toute l’admiration que je porte à la firme de Kyoto.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Nodi
Très bien fait ! :)
On peut ressentir toute la passion que tu as pour ce jeu en quelques lignes! :D
Yonibo
J'aime cet article :) Et je partage ton avis sur Super Mario Bros 3 et Super Mario World, ce sont les deux piliers, les meilleurs pour moi.
D'ailleurs, même si je l'ai déjà en cartouche SNES, GBA, Emulateur, Super Mario World sur Console Virtuelle 3DS, ce serait pas refus :p (si il y est sur wii u, excusez-moi, car l'ayant pas encore, je suis pas le cours de la console virtuelle de la wii u ^^)
DarkTom
Mon deuxième jeu favori (après Perfect Dark) que j'ai refait récemment à l'occasion de sa sortie sur Wii U.

Que de bonheur, vraiment un jeu hors norme qui avait une génération d'avance à sa sortie. Evitez la version All-Stars, la version NES est clairement la reine !
Maître Yoda
Mon 2ème Mario 2D préféré après World.
le-fav
J'ai découvert le jeu sur GBA et franchement pour moi c'est le meilleur Mario en 2D avec des niveaux ni trop long ni trop court et une difficulté plutôt bien dosée.
J'espère que cette rubrique continuera longtemps car elle fait très plaisir. Merci Boris de nous avoir remémorer cet incroyable jeu.
Gally099
Mon mario 2d préféré !
Moi ce qui m'as le plus marqué, c'est la difficulté pour obtenir le costume du marteau .... et la facilité pour le perdre.
La botte, la grenouille, le tanuki, le raton laveur,des costumes que j'ai adoré pour leurs diversité et qui ont été en partie repris dans mario 3d world.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×