• Ma note
    Moyenne de 3,8 - 15 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 15 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Wario World Disponible sur NGC

Test de Wario World (NGC)

Wario World, le test

Test
Prenez le plus énervant des personnages de la galaxie Nintendo. Mettez-le dans un jeu qui vous propose de participer aux challenges les plus énervants de Super Mario Sunshine. Ajoutez-y une vue 2.5D utilisée de façon intelligente, et vous obtenez Wario World, un jeu sans doute simple, pour qui se fiche de boucler un jeu dans son intégralité.

C'est moi Wario le plus beau !

Car disons-le d'emblée, mais Wario World est un jeu simple. Simple parce que les continus sont (presque) infinis, et que votre progression reprend alors au même endroit où un ennemi vous avait donné le coup de grâce. Mais qui dit simple ne veut pas dire fascinant, et les 5 mondes divers et variés du jeu sauront amuser ceux qui ne savaient pas comment passer leurs après-midis d'été !

Connaissez-vous Wario ? Comme son W l'indique, Wario est le contraire de Mario : aussi sympathique soit ce dernier, Wario est exactement l'opposé. Antipathique, méchant, vil et intéressé, Wario est l'anti-héros par excellence. D'un caractre pitoyable, mal-élevé et imbu de lui-même, on a envie de tout faire... sauf de l'aider. Et pourtant, c'est ce qu'il va vous falloir faire, car Wario est dans le pétrin.

Rappelez-vous, le dessein de Wario est de devenir l'homme le plus riche du monde. Peu importe la méthode, c'est le résultat qui compte : s'enrichir, avoir un stock d'or toujours plus lourd, des joyaux par milliers. Mais ce que Wario ne savait pas, c'est que tout diamant n'est pas bon à prendre !

L'un d'eux, un joyau noir, est maléfique. Et tous les trésors qu'il a accumulés au cours de ses nombreux périples sur GBC et GBA ont été engloutis par le joyau qui en échange crache des monstres par dizaines, tandis que son magnifique château n'est plus désormais qu'un amas de ruines. Autant dire que tout ne va pas pour le mieux pour le pauvre Wario, qu'on aurait presque envie de plaindre !

Peu à peu, le domaine de Wario s'est transformé : le joyau noir a pris le pouvoir, et c'est à vous, Wario, de rétablir l'ordre et la justice, enfin l'ordre et la justice vus par Wario !

Wario World en bref...

Wario World, c'est une carte de quatre mondes comprenant 3 niveaux chacun. Le troisième niveau de chaque monde est en fait un Boss final. Tous ces mondes sont peuplés de créatures hostiles à Wario, mais aussi remplis d'or et de trésors, en fait tous les trésors de Wario disséminés par le Joyau noir. Non seulement devrez-vous débarasser Wario de cette plaie qu'est le joyau noir, mais en plus vous devrez essayer de lui redonner la plus grande partie de sa fortune, en récoltant pièces d'or, trésors et autres babioles à grande valeur. Ces objets se cachent dans des coffres, accessibles après avoir sauté sur un interrupteur.

Ce qu'on apprécie dans Wario World, c'est le fait que rien n'est irréalisable : autant trouver toutes les pièces bleues dans Super Mario Sunshine se révèle être une vraie corvée au bout d'un moment, autant parcourir les niveaux pour trouver les coffres manquant serait presque un plaisir !

Les pièces d'or sont nombreuses : on les trouve en tuant les ennemis, en ouvrant des coffres en bois, en allant fouiner dans chaque recoin lors des challenges dignes de Mario Sunshine. Ces pièces sont aussi essentielles que le niveau d'énergie de Wario. Ce dernier se mesure par une barre de coeurs, il en dispose de quatre au départ. Si le niveau d'énergie devient dramatiquement bas, Wario pourra acheter une gousse d'ail : il en raffole tellement que cela remplira un coeur d'énergie. On reviendra plus bas sur cette barre d'énergie, car heureusement, Wario peut l'agrandir.

Lorsque tous les coeurs sont vides, Wario meurt : vous signez alors un Game Over, mais vous pouvez reprendre la partie, moyennant finance ! Eh oui, Wario aime l'argent, mais le Maître du Jeu aussi : selon le niveau, on vous demandera une certaine somme d'argent pour pouvoir continuer depuis là où vous en êtes, sinon vous serez contraint de retourner au centre de la cour... Et les trous ? Ceux-ci ne vous font pas mourir : vous vous retrouvez dans la fosse aux chiens, où plutôt la Tanière Rhino. Soit, on dirait des chiens, mais on ne va pas frustrer les développeurs de Treasure. Y perdre ses pièces est facile : dès que vous quittez le chemin en dehors de l'eau, ou quand un des chiens vous avale.

Il est en effet utile de se représenter la carte des mondes : on a dit qu'il y avait quatre mondes, chacun est accessible depuis une cour centrale d'où vous reprendrez le jeu lorsque vous éteindrez votre console. En plus des 4 mondes, il y a un énorme coffre dont le couvercle est bien entendu scellé. Vous devrez récupérer les éléments de cette clé bien spéciale en remportant vos combats contre chacun des 4 boss du jeu. C'est dans ce coffre gigantesque que repose le Joyau Noir. Il n'attend que vous !

Vas-y Wario, bouge ta graisse !

Encore faut-il que vous y parveniez ! Pour progresser, le souple et agile Wario dispose de toute une palette de mouvements assez acrobatiques pour un gros lard de son espèce, dont le mets de prédilection est la crotte de nez (si si, on l'a vu faire). Au niveau des déplacements, Wario peut se déplacer par des sauts simples (A) et monter et descendre (échelle, plante, pic de glace...). Quant à la palette de coups, elle est raisonnablement large : Wario peut frapper du poing (B), faire une attaque éclair avec l'épaule (R), une attaque-rodéo (A + R), une attaque éclair (B maintenu).

Un des concepts du jeu est l'utilisation des ennemis : Wario peut en effet saisir des objets et les utiliser. Les ennemis peuvent ainsi être utilisés contre eux-mêmes, mais on peut aussi les utiliser pour déverrouiller une porte, élever une plate-forme, souvent sous la forme d'un tourniquet : Wario part en tourniquet ! Ce mouvement s'avère pratique, pour ne pas dire indispensable, lorsque les ennemis sont un peu trop nombreux !

Wario est lourd, mais ce n'est pas toujours suffisant : chaque niveau se compose de plusieurs mini-stages à réussir. On accède à chacun par des portes. Certaines ne demandent qu'une attaque-rodéo pour s'ouvrir, d'autres une attaque-marteau. Une attaque-marteau se réalise en saisissant un ennemi et en faisant alors une attaque-rodéo : aidé du poids de son innocente victime, Wario explose la porte sinon inviolable, et accède ainsi à un niveau.

Mmmh, pas si facile !

La facilité apparente du jeu ne doit pas faire perdre de vue le fait que pour finir le jeu à 100%, vous devrez passer pas mal de temps à déambuler dans les niveaux pour y trouver les coffres dont vous avez besoin.

Chaque niveau se compose du même nombre de coffres, c'est-à-dire d'objets appartenant à Wario. Trois objectifs principaux : vaincre le boss, trouver la moitié de coeur, et retrouver les trésors de Wario, sont à réussir. Ce n'est pas obligatoire, sauf la victoire contre le boss, pour la simple et bonne raison que vaincre chaque Boss permet d'ajouter un élément au coffre du Joyau Noir.

Pour obtenir une moitié de coeur, Wario doit retrouver des espèces de scarabées d'or : ils sont au nombre de huit par sous-niveau, bonne chance pour les trouver tous ! Votre quête du demi-coeur perdu vous permettra sans doute de trouver les nombreux trésors perdus de l'ami Wario : il y en a également huit par sous-monde.

Cherche Wario, cherche !

Vous comprenez comme moi que Wario World, c'est d'abord un jeu qui demande une attention de tous les instants ! Chaque trésor, on l'a dit, doit être activé par un interrupteur. Parfois, on aura du mal à trouver l'un, parfois l'autre ! C'est frustrant ! Les objets comme les scarabées d'or sont aussi parfois difficiles d'accès : il faudra parfois s'y reprendre à plusieurs fois avant d'en saisir un, notamment lorsque c'est lors d'une glissade que vous le saisirez... Ah, la vie est loin d'être simple parfois !

Heureusement que les petits Elfes sont là pour vous aider ! Ils sont cinq par sous-monde, et chacun aura un petit conseil ou indice à vous donner. Ils sont enfermés dans des boîtes, à vous de les en faire sortir ! Ces 40 créatures sont heureusement assez bruyantes, et vous saurez en entrant dans une zone si l'une d'elles vous attend.

Le menu Start vous permettra de visionner l'ensemble de vos statistiques sur le sous-monde en cours : combien de trésors récupérés ? D'objectifs d'ores-et-déjà atteints ? D'Elfes sauvés ? Ne regardez pas ce menu Start trop souvent, Wario y est finalement très agaçant, et si vous avez des amis à dîner, mieux vaut éteindre la console que de la laisser en pause : 'gnaaa gna gna gna gnaaaaa, gnaaaa gna gna gna gnaaaaa !', ça tape vite sur le système !

I am nuuuumber one !

Wario World est fidèle à l'esprit Wario : on en a parlé plus haut dans ce test, mais Wario est un personnage cynique, ironique, qu'on est plutôt content de retrouver dans un jeu sur GameCube. Wario en est d'ailleurs le premier ravi : 'Je suis sur la Nintendo GameCube, maintenant ! Avant, j'étais toujours coincé dans des écrans à cristaux liquides. Cette époque est révolue ! Je serai bientôt sur toutes les télés du monde !'.

Ahhh, quel démago ce Wario ! Il court, il frappe, il virevolte... Mais en ferait-il autant s'il n'avait pas ses propres bijoux à récupérer, son propre château à restaurer ? Parce que de niveau en niveau, de trappe en trappe, il se donne à fond. Il ne s'agit pas d'être toujours bête et méchant, il faut en effet parfois utiliser sa tête avant d'utiliser ses muscles, pour savoir quelle est la méthode adéquate qui permettra d'atteindre un des ressorts ou un des diamants rouges.

Vous avez lu diamants rouges ? Oui, ceux-ci sont indispensables pour libérer l'ultime trappe du niveau que vous parcourez. Chaque trappe de sortie demande un certain nombre de diamants. Evidemment, plus vous serez loin dans le jeu, et plus vous aurez besoin de diamants.

Pif ! Pam ! Pouf !

Graphiquement, Wario World est assez inégal d'un bout de niveau à l'autre. On pourra lui reprocher de se contenter de déguiser des ennemis qui sont finalement toujours pareils. Ils ne sont pas très intelligents, et quelques tours de tourniquet pourront venir à bout de la plupart.

On peut parfois être dérouté par la gestion des caméras, plus que limitée. C'est sans doute le fait que le jeu soit en 2.5D qui le veut. Imaginez Super Mario Bros avec un effet de profondeur. Ou, plus récemment, Yoshi's Story : Yoshi pouvait emprunter des voies différentes, sans pour autant offrir une 3D totale à la Mario Sunshine. La 3D n'est pas absente, les sous-niveaux riches en cubes (qui s'inspirent complètement de Mario Sunshine, pour notre plus grand plaisir !!!) sont là pour nous rappeler que le GameCube est une console d'excellence en matière de maîtrise de la troisième dimension (ne touchez pas à votre téléviseur).

Les effets que l'on découvre d'un niveau à l'autre sont souvent impressionnants. Le fait est qu'on a un peu de mal, parfois un peu trop, à diriger Wario et à lui faire faire exactement ce que l'on veut, et de ce fait, Wario plonge la tête la première dans la tanière Rhino. Quelle horreur ! Le compteur de pièces s'affole, et nous aussi, en essayant de trouver le ressort qui nous remettra sur les rails !

Car les ennemis sont nombreux. Faisons donc les présentations : les Magon, qui sont petits et donc faciles à éliminer, d'un simple coup d'épaule ou de poing; les Cractyl, des créatures volantes un peu plus difficiles à vaincre. Il y a aussi des espèces de chars d'assaut sur pattes, les Ankiron, qui ont tendance à se réfugier sous leur carapace. De monde en monde, on retrouve les mêmes types d'ennemis, ils changent juste d'aspect pour s'adapter à leur milieu ambiant.

On devra parfois utiliser certains ennemis pour modifier le niveau quelque peu : les plate formes tournoyantes, par exemple, ne résisteront pas à un Wario-Taz, tout comme les portiques rotatifs (attention toutefois au sens de rotation !).

Wario World a son charme

On peut dire que Wario World est simple : on ne reprend pas au début du niveau en cas de game over, les ennemis ne demandent pas un Bac + 12 pour se faire éliminer. On peut parfois rester coincé pendant un ou deux Game OVer, mais la vie reprend ses droits bien vite et Wario redevient le meilleur !

Parfois, ce sont les niveaux eux-mêmes qui représentent la difficulté : un des mondes vous propose de regarder ce que fait Wario dans un miroir. Ensuite, Wario semble seul tandis que les ennemis apparaissent dans le miroir. A vous de faire en sorte de faire coincider les déplacements de Wario avec la position des monstres dans le monde en question ! C'est une bonne idée !

Des idées comme celle-là, il y en a plein ! Un autre exemple : les boules collantes ! Wario se colle à elle et peu ainsi sauter un peu plus haut. Un interrupteur par-ci, un coffre par-là. Wario retrouve ses trésors, et nous on complète 100% des niveaux, heureux. Encore plus heureux sommes-nous avec les goodies GBA. Kesako ? Simplement des mini-jeux issus de Wario Ware Inc., le jeu GBA qui cartonne par son concept dans le monde entier. Wario World permet en effet d'uploader des mini-jeux vers sa GBA. C'est simple, mais efficace : on découvre la magie Wario Ware Inc, et c'est sympa. Il ne faut toutefois pas chercher une connectivité plus poussée !
15/20
Si Wario World fait parfois râler, sa progression facile permet de se concentrer sur les trésors, les Elfes et les statuettes en or qui donnent plus d'énergie. Avec une bande-son aussi sympa que les 4 gros Boss du jeu, on tient là un jeu d'aventures en 2.5D modeste mais agréable. Wario World n'est certainement pas le jeu de l'année, mais quand on aime l'univers de Wario et les valeurs que le personnage défend, on ne peut que se sentir solidaire et vouloir aider Wario à rassembler sa fortune, en espérant (mais non !) que nos efforts seront récompensés par autre chose qu'une danse d'Elfes à la fin du jeu ;)

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Wario World (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.8/5

L'avis des visiteurs

Le test a tout dit le ju n'est pas parfait mais il est vraiment très sympa surtout pour ceux aimant comme moi wario :)
Bon petit jeu, pas mauvais mais finalement court ( 8 niveaux avec une bonne heure pour chacun :-()... et c'est vrai qu'on n'y revient pas. Perso, j'attends maintenant le 2.
Un super jeux si ont oublie qu'il n'est pas long (terminer completement en 6 à 7 heures et 2h46m pour simplement finir le jeux quand on sait où allez)...
JMA

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×