• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

DreadOut 2 Disponible sur Switch

Test de DreadOut 2 (Switch)

Test de Dreadout 2 : l’horreur se cache partout

Un lycée, de nuit, des menaces écrites sur le tableau… L’atmosphère est lourde et les fantômes vous attendent. Bon courage !

Test
Le 18 janvier 2024, dans les recoins sombres de la Switch, un nouveau soft s’éveille. Dreadout 2, ironiquement développé par Digital Happiness, joue avec vos nerfs pour vous proposer une aventure aussi terrifiante qu’étonnante. Comme son nom l’indique, Dreadout 2 est la suite du même jeu premier du nom. Basé sur les légendes indonésiennes et le folklore qui va avec (le studio de développement est indonésien) en font un titre original… Prêt à avoir peur ?

Petit point pour s’en sortir avant de commencer

Nous devons le spécifier : le jeu ne dispose pas de doublage ni de sous-titrage en français. Cependant, lorsque vous lancez le jeu, c’est dans une autre langue que vous trouverez le menu. Quelques clics au hasard plus tard et on parvient à lancer le titre en anglais. Si certains jeux demandent un niveau important d’anglais, ce n’est pas vraiment le cas ici. Vous pouvez aisément comprendre l’intégralité du texte, à condition de ne pas vous laisser envahir par le stress…
Dreadout 2 est bel et bien la suite du premier opus. Mais pas de panique si vous n’y avez pas joué : le jeu contient une petite vidéo récapitulative qui permet de vous rafraîchir la mémoire ou simplement d’apprendre succinctement l’histoire du premier jeu. Il y est question de photographies qui volent l’âme de qui se trouve sur le cliché, d’un étrange lycée, la nuit, et d’une ambiance qui est posée dès la première cinématique.

Le jeu ne laisse planer aucun doute : vous allez avoir peur. La dernière chose que vous voyez dans cette introduction, c’est un tableau noir avec écrit DIE dessus, un cri déchirant retentissant dans un lycée désert et de nuit. Reste-t-il des survivants ? A vous de le découvrir.

De courte durée

Si l’introduction est particulièrement intense bien que courte, elle ne fait que vous conditionner à ce que vous allez trouver par la suite. L’exploration des environnements ainsi que le contraste de certaines scènes avec une atmosphère légère et en pleine journée reste particulièrement efficace pour induire un malaise. On s’attend à ce que quelqu’un - ou plutôt quelque chose - vous saute dessus. Et ce sera le cas. Armé du flash de votre téléphone portable pour explorer les lieux, vous allez pouvoir dévoiler la présence de fantômes et d’esprits dans les recoins obscurs.
L’inconvénient, c’est que dès le début du jeu (et encore plus avec l’écran d’accueil dans une autre langue), Dreadout 2 ne vous offre aucune prise en main, aucun tutoriel et vous laisse complètement vous débrouiller seul. Dans une classe sombre, trop pour que vous y voyiez où aller, vous allez tenter de trouver votre chemin. Si cela a pour effet de renforcer le stress, puisque vous ne savez pas vraiment à quoi vous en tenir, cela devient aussi rapidement frustrant : que doit-on faire lorsqu’un fantôme vous barre le passage ? Quand la fuite vous semble impossible ? Doit-on écouter tel PNJ vous intimant à être discret ? Pouvez-vous seulement diminuer d’une quelconque façon le bruit que vous faites ? Alors vous allez tester.
Globalement, en appuyant sur tous les boutons, vous allez vous rendre compte qu’il est possible d’ouvrir votre téléphone et d’utiliser l’appareil photo. Vous vous souvenez de la légende ? Que sont les fantômes si ce ne sont des âmes perdues ? Les prendre en photo devrait vous aider à régler certains de vos problèmes… A l’image de ce tâtonnement, le jeu souffre de nombreuses inégalités de gameplay, mais aussi de graphisme ou de level design. A contrario, d’autres phases de jeu sont particulièrement intenses. L’oscillation entre les deux, passant d’un jeu à peu près passable à une scène véritablement parfaite, laisse une impression amère.
D’un côté, la peur et l’inquiétude sont omniprésentes, notamment pour qui est amateur de ce genre de sensation. D’un autre côté, les ressorts narratifs sont extrêmement classiques, même avec la présence du folklore indonésien, assez peu utilisé en jeu vidéo. C’est dommage, cela aurait pu donner une véritable plus value au titre ! Comme souvent, si le premier jeu a fait des émules, le second manque de tenue et ne parvient pas à transformer totalement l’essai. Le véritable problème réside cependant dans le graphisme : vieillot, le chat du début est très mal modélisé, la main qui tient le téléphone donne l’impression d’être à l’envers… Et d’autres détails qu’il ne faut pas regarder de trop près…
11/20
La progression de Dreadout 2 est frustrante : d’un côté, le malaise et le frisson sont bien présents. Mais d’un autre, l'enchaînement très classique de certaines scènes, le manque d’inventivité dans les décors et l’absence de tutoriel laissent un goût amer. Le jeu est court, l’expérience pas vraiment à la hauteur du premier jeu…

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

11 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Malgré tout, on va quand même jouer en gardant les lumières allumées et les photos de chatons pas loin…

Jouabilité
Il faudra faire avec l’absence de tutoriel pour comprendre comment tout ceci fonctionne. Et c’est dommage. Pour le reste, l’interface reste rigide et viser avec le téléphone pour prendre des photos n’est pas tout le temps aisé. Sans compter les bugs de collision, le fait que vous pouvez passer à travers certains objets sans problème et sans qu’ils soient fantomatiques…
Durée de vie
Comptez entre 4 et 6h pour terminer le jeu. Une durée de vie faible mais suffisante vu certains manques présents dans le jeu.
Graphismes
D’accord, les ambiances sont relativement réussies. Mais graphiquement, elles sont datées. Cependant, ce qui saute aux yeux, c’est le manque d’inventivité : les chapitres s'enchaînent juste avec un changement d’ambiance dans les mêmes endroits (jour/nuit, normal/gore et horrifique). La modélisation des personnages et des animaux est aléatoire, donnant l’impression d’être face à d’anciennes marionnettes mal articulées. Si l’effet peut être horrifique par moment, à d’autres, c’est complètement raté.
Son
L’ambiance sonore est toujours aussi efficace et prenante, nous plongeant dans l’horreur.
Intérêt
Avec une courbe de progression qui manque de fluidité, un graphisme un peu daté et des environnements redondants, Dreadout 2 est un jeu d’horreur sympathique mais qui ne parvient pas à poser l’ambiance comme l’a fait le premier. Pour 24,99 € sur l’eShop, ce sera à vous de voir si vous avez envie de vous plonger dans cette aventure photographique et horrifique.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu DreadOut 2 (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Articles en relation

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×