• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness Disponible sur Switch

Test de Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness (Switch)

Test de Made in Abyss, l’adaptation pour les fans.

Vous connaissez le manga ? Non ? Peut-être l’anime alors ? Pourtant l'œuvre cartonne au Japon, pas autant que One Piece mais quand même. Alors elle a eu droit à son adaptation vidéoludique.

Test
De son nom complet Made in Abyss: Binary Star Falling into Darkness est l’adaptation de l'œuvre du mangaka Akihito Tsukushi sensei, du moins de l’équivalent de la première saison de son adaptation en version animée. L'œuvre jouissant d’une popularité solide, il était donc normal comme pour beaucoup, qu’elle bénéficie d’une adaptation vidéoludique. C’est donc l’éditeur Spike Chunsoft, spécialisé dans le portage des mangas en jeu vidéo, qui la prend sous aile. Chime Corporation au commande du développement nous a livré le 2 septembre 2022, un jeu mollasson et surtout réservé aux personnes qui connaissent l'œuvre.

L’histoire de Made in Abyss

On va commencer par ce qu’il faut savoir en priorité. Parlez-vous anglais ? Non ! Dommage, car le titre ne bénéficie d’aucune traduction en français. Les textes sont en anglais et les voix en japonais. Donc si vous ne maitrisez pas la langue autant vous dire que cela va être difficile d’apprécier l’aventure tellement il y a de dialogue.Si vous ne connaissez pas le matériau de base non plus, il sera d’autant plus difficile d’accrocher au gameplay mou et très contraignant de cette adaptation vidéoludique. Le récit suit la même trame que l'œuvre de base. Mis à part quelques moments mis en scène différemment on retrouve tout le monde, dont nos deux personnages principaux, Rico et Légu (Reg en anglais).

Pour la faire court sur le scénario, les événements se déroulent dans une ville construite autour d’un cratère qui mène vers les profondeurs de la planète. Il y a des trésors, donc des gens qui s’y aventurent et surtout des gens qui y meurent. Oui le jeu est classé PEGI 18, vous allez comprendre. Parmi les décédés, on trouve la mère de Rico, notre héroïne. Comme sa défunte mère l’orpheline de douze ans se passionne pour les trésors. Par la force des événements, elle fait la rencontre de Légu. Ils décident ensuite de partir ensemble pour un voyage sans retour vers les Abysses.Il y aussi une histoire bonus avec d’autres personnages, mais elle se débloque uniquement lorsque vous aurez fini le scénario de base. Autant vous dire qu’il faut vraiment la vouloir pour la débloquer.

Un jeu sans saveur

Oui, c’est dur d’avancer, tellement il y a de dialogue et en anglais. Même si les voix sont doublées avec les seiyu de l’anime, autant regarder la série directement via une plateforme de streaming officiel. Si cela vous intéresse, elle est disponible sur Crunchyroll et sous-titrée en français (non, on ne fait pas de publicité, on est juste objectif :D).

Jumelé à cela, il y a bien sûr la jouabilité. Alors là, il faut s’accrocher. L’idée d’adapter un univers où on nous explique qu’il y a des paliers à franchir et des niveaux à explorer, en jeu vidéo est bonne sur le papier. L’histoire dispose d’un lore très riche et met en avant les spécificités de chaque environnement des abysses qu’on pourrait percevoir comme le donjon d’un jeu de rôle. Cependant, une fois la manette en main on découvre un style lourd et mou.On incarne Rico, dans un univers à la troisième personne. Elle se déplace très lentement et son endurance tombe à une vitesse affolante. Quand elle donne des coups de pioche ou de petits coups de couteau, ses attaques sont très basiques et peu précises. Il n’est pas rare de taper à côté tandis que les ennemis se déplacent avec vélocité. Même si elle peut effectuer des esquives, on comprend vite que celles-ci font de la figuration tellement leur timing est difficile à saisir. Il en est de même pour les actions de déplacement.

C’est justement en se déplaçant qu’on risque de mourir le plus souvent. La jouabilité mise sur l’exploration, donc il est essentiel de se déplacer, mais c’est aussi le plus gros risque. C’est embêtant. A part les grosses bestioles qu'il faut éviter comme la peste, ce sont surtout les actions comme escalader ou courir qui risquent de vous tuer. L'endurance descend à vue et pourtant les déplacements sont lents. Si on est en train de grimper et que l'endurance tombe à zéro, on finit écrasé sur le sol avec du sang qui gicle. Oui, voilà le PEGI 18, les morts sont atrocement gores et il est très dérangeant de voir une enfant même virtuelle, se faire déchiqueter, écarteler ou autres joyeux verbes de la sorte.

Ça aurait pu être bien !

Le déséquilibre des paramètres physiques contre les environnements à traverser est trop important. On doit souvent traverser de longues distances et monter ou descendre de grandes parois. Malheureusement la jouabilité ne se résume qu'à cela. L'idée fait penser à Breath of The Wild mais cette adaptation en est loin. Enlever le dynamisme et la vigueur d'un personnage comme Link, vous remarquez vite que c'est beaucoup moins drôle. D'autant plus que la malédiction des Abyss vous guette. L'univers fait régulièrement mention de ce mal qui touche les explorateurs dont vous. Il se matérialise dans le jeu si vous bougez trop par une perte de l'endurance et des vomissements qui réduisent le niveau de faim. Donc si vous sprintez trop longtemps, sans crier gare, la malédiction se manifeste. Alors oui, il faut souvent rester immobile pour attendre que cela passe. Cela rend la jouabilité encore plus mollassonne.Au départ l'exploration est linéaire et le devient moins par la suite, mais pour cela il faut avancer dans l’histoire. On traverse une zone d'un point A à un point B avec un repère sur la carte. Accompagné de Légu, ce dernier, contrôlé intégralement par une IA, cherche constamment la bagarre. Il est impossible de lui donner des ordres. Il finit par aller chercher des embrouilles à tout le monde même au plus gros et finit KO. C'est dommage car de vous deux, c'est surtout lui qui vous protège et élimine les ennemis et vous vous contentez de ramasser derrière lui. Pour information, c’est Rico qui lui donne le nom de son chien, Légu, mais c’est elle qui ramasse tout.

Vous récupérez tout ce qui traîne, un peu comme dans Monster Hunter. Tout le loot sert à crafter toute sorte d'objets, allant de l'équipement à la nourriture. On configure facilement tout ce bazar grâce à un menu radial assez bien conçu. Il est facile d'y assigner des objets. Mais il est impossible d'en faire profiter votre compagnon et il en aurait bien besoin vu son comportement belliqueux.
9/20
Made in Abyss: Binary Star falling into Darkness est malheureusement la preuve que certaines licences ne sont pas destinées à une adaptation vidéoludique. Rico est une adolescente de douze ans même si c'est une tête brûlée elle n'est pas une guerrière et cela se ressent dans la jouabilité. Raison de plus pour se contenter de lire le manga ou regarder l'anime. D'autant plus que les joueurs ne pourront pas se rendre compte de l'amitié qui se construit entre Rico et Légu tant le jeu vidéo a remanié certaines scènes essentielles pour comprendre leur complicité.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

09 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Qu'est ce que nous avons apprécié dans le jeu? Pas grand chose mais le point positif c'est qu'on ne connaissait pas l'univers et qu'on a regardé l'anime par curiosité qui lui a été apprécié. En tout cas, on ne vous conseille pas l'adaptation vidéoludique. Vous risquez de somnoler très fortement.

Jouabilité
Malheureusement en pleine exploration il ne se passe pas grand chose. C'est d'une lenteur affligeante. L'aventure se résume vraiment à vous balader et à ramasser tout ce qui traîne sans vous faire tuer.
Durée de vie
C'est long mais qu'est-ce que c'est long. Entre deux missions d'exploration, il n'y a que du dialogue, cela n'arrange rien à la jouabilité molle. Le titre rejoue les scènes de l'œuvre sans la qualité de l'animation. En plus si vous ne parlez pas anglais cela risque d'être encore plus long.
Graphismes
Au niveau de la réalisation graphique, c'est très proche de l'adaptation animée. Cependant les textures sont assez résineuses et les environnements pourtant assez grands sont vides. On peut tourner la caméra dans tous les sens. C’est dommage qu’il n’y ait pas plus de choses à admirer. On se demande aussi pourquoi des scènes ultra violentes ont été incluses alors que l'anime n'en recèle point.
Son
On trouve des petites mélodies douces en dehors des explorations, cependant rien de mémorable. Durant les missions l'ambiance sonore est assez vide. C'est dommage car on évolue quand même dans des environnements qui sont censés être remplis d'une faune variée.
Intérêt
Outre l'adaptation Switch, c'est surtout le portage en jeu vidéo qui manque d'intérêt. Le titre est totalement en anglais. Pour un tarif relativement élevé : 59,99€ et une classification PEGI 18, Made in Abyss loupe totalement le public qu'il aurait pu atteindre. Même si on classifie l'œuvre dans le registre des Seinen, elle n'a pas la violence dont fait preuve le jeu. C’est le récit qui est mature, pas l’environnement visuel.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×