• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Gerda: A Flame in Winter Disponible sur Switch

Test de Gerda: A Flame in Winter (Switch)

Test de Gerda: A flame in Winter : rallumer l’espoir

Plongez dans l’Histoire, telle que vous ne l’avez jamais vue. Suivez Gerda, infirmière danoise en pleine Seconde Guerre mondiale.

Test
Gerda: A flame in winter fait partie de ces jeux qui nous plongent dans l’une des périodes les plus difficiles de notre histoire. Tout commence en décembre 1939, au Danemark. A l’époque, cela fait déjà plusieurs mois que le pays est occupé par les troupes nazis. Le jeu de Dontnod et PortaPlay, sorti le 1er septembre 2022, est une aventure mélancolique, viscérale, captivante, qui nous plonge au centre des petites histoires qui ont façonné la grande : celle des femmes et des hommes qui se sont retrouvés pris entre deux feux. Car telle est la destinée de Gerda : infirmière en pleine zone d’occupation, puis de guerre, à devoir choisir entre son devoir, sa morale et sa famille. Alors on vous prévient tout de suite : Gerda: A flame in winter ne s’adresse pas à tous les publics.

Les petites histoires forment la grande

Vous connaissez le studio Dontnod ? Mais si ! Ils nous ont régalé avec Life is Strange et Tell me why. Si aujourd’hui le studio édite Gerda sans participer à son développement, le jeu reste dans la lignée du studio : fort en émotions, centré sur ses personnages, avec un contexte détaillé et influençant l’histoire. Cette fois cependant, c’est aussi du côté de l’Histoire avec un grand H que l’on se retrouve.
Gerda: A flame in winter nous plonge dans le quotidien d’une infirmière d’une petite ville du Danemark, Gerda, qui a le malheur d’être mi-allemande, mi-danoise. Dès les premières minutes de jeu, vous ressentez le poids des responsabilités. Rapidement, une scène d’apparence anodine (des retrouvailles sur le quai de la gare) se transforme en moment hautement stratégique : vos choix de paroles donnent des points à l’un ou à l’autre camp, vous pouvez être pro-occupation allemande, pro-indépendance du Danemark, faire preuve de compassion ou non.
Certaines décisions vous paraîtront anecdotiques, par exemple : laissez votre père ou votre mari porter votre valise. Mais en réalité, il n’y a rien d’anodin. Parce que chacun de vos choix détermine vos affinités avec les uns et les autres, de façon individuelle, mais aussi de façon plus globale : avec les danois et les allemands, les occupants ou les résistants, par exemple. L’ensemble est extrêmement documenté, et pour cause : le récit est basé sur la vie de la grand-mère de Hans Von Knut, directeur créatif du jeu.
Cette femme exceptionnelle a fait partie de la résistance danoise pendant la Seconde Guerre mondiale ! Elle a même participé ses expériences et ses réflexions avec lui, étoffant d’autant le journal de Gerda et l’environnement historique du jeu. Ainsi, chaque scène du jeu se clôt par une entrée du journal de Gerda, reprenant à la fois des éléments réels de la grand-mère de Hans Von Knut et des éléments issus de vos propres choix au sein du jeu. Du côté de la réalisation graphique aussi le jeu s’inspire aussi d'œuvres réelles. En effet, le graphisme s’inspire des peintures de Skagen, un groupe d’artistes scandinaves.

Aventure narrative

Gerda: A flame in winter brille à la fois par son contexte délicat à aborder et par son écriture subtile et captivante. Les choix moraux nous poussent dans nos derniers retranchements, nous interrogent aussi sur nous et ce qu’on aurait fait : parce qu’il s’agit de choix parfois quotidiens, qui peuvent nous arriver, surtout au vu du contexte politique actuel. Lourd, avec quelques touches d’espoir, Gerda nous embarque dans son sillage, le tout avec un système de jeu relativement classique, mais qui s’adapte parfaitement au propos. Dans une interview pour le site The LoadOut, Shalev Moran, le développeur, déclare : “Nous ne cautionnons ou n’excusons jamais les actions du régime nazi, ni ceux de ses collaborateurs, ni même ceux des personnes qui ont plié les genoux pour tenter de survivre. [...] Mais nous pensons qu’il est crucial de voir toutes ces personnes comme humaines, faute de quoi nous ne nous rendons pas nécessairement compte du mal que nous sommes susceptibles de commettre.”
Gerda: A flame in winter est un jeu narratif. Le gameplay est donc relativement simple : on se balade dans les environnements, on parle à différents PNJ et on doit faire des choix. Dans les menus, vous avez accès au journal de Gerda, mais aussi aux fiches des différents habitants avec leur histoire et leurs affinités ; ainsi qu’un onglet “Faits” qui recense tous les faits historiques mis en avant dans le jeu.
Un jeu de choix, donc, mais pas seulement de conversations. Dès la première heure de jeu, vous devrez choisir entre aller au marché pour utiliser vos tickets de rationnement (ou faire des emplettes au marché noir) ou aller vérifier sur les lieux d’une explosion si vous ne pouvez pas apporter un peu d’aide et de soutien. A la fin de chaque scène, Gerda écrit dans son journal, et vous devrez faire un choix : que pensez-vous de ce qu’elle vient de vivre ? Des choix que vous avez fait ? De cela va découler l’obtention de points de compassion, d’intuition ou de perspicacité qui vous serviront plus tard, lors de certaines actions et scènes.
18/20
Gerda: A flame in winter fait partie de ces expériences de jeux qui marquent. Par son aspect historique, son contexte de développement, plus que par son gameplay, plutôt classique pour le genre. Particulièrement intense émotionnellement, Gerda vous demande de faire des choix moraux, ou plus quotidien, de vous impliquer dans une cause, de tenter de faire preuve de compassion ou de perspicacité. Les choix dans Gerda sont tous en demi-teintes, en nuances de gris : il n’y a pas de bonnes solutions, pas de mauvaises non plus, juste les choix de votre conscience dans des situations extrêmement délicates sur fond de Seconde Guerre mondiale.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

18 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Gerda: A flame in Winter est un morceau d’histoire disponible sur console. Il s’agit d’un titre fort, mélancolique, sombre aussi, tout en demi-teinte et en nuances de gris. Le jeu traite d’une période historique connue, mais d’une ère géographique méconnue : la situation au Danemark, depuis l’occupation qui a débuté dès 1939. Le fait que Gerda soit germano-danoise ajoute à son tiraillement perpétuel, à la difficulté de ses choix. Le fait que Gerda a existé et que son modèle a accepté de partager son expérience avec le reste du monde ajoute à la dimension historique et émotionnelle du titre, lui donnant une dimension supplémentaire. Gerda: A flame in winter est une expérience à vivre, à jouer et à partager.

Jouabilité
D’un point de vue du gameplay pure, Gerda: A flame in winter ne réinvente pas l’eau chaude. C’est un titre narratif avec des choix multiples, des possibilités d’explorer les lieux et parfois un timing qui s’enclenche pour certaines actions. Le tout est cependant parfaitement maîtrisé : on n’est pas perdu une seule seconde malgré les multiples menus présents, les contrôles sont intuitifs, les statistiques accessibles. On aime parcourir les menus, comme on feuillette un journal.
Durée de vie
Avec environ 6h de jeu, mais de multiples fins possibles, la durée de vie de Gerda est particulièrement bien dosée. En effet, avec son atmosphère lourde et son ambiance tout en demi-teinte, Gerda est un jeu qui prend aux tripes et qui touche émotionnellement parlant. Alors 6h de jeu, c’est le temps parfait pour en profiter sans que cela ne soit trop impactant. Les multiples fins ajoutent une véritable rejouabilité.
Graphismes
La direction artistique de Gerda est particulièrement adéquate : elle répond aux ambiances du jeu. Tout en nuances de gris, avec la présence de la neige pour tamiser l’ambiance, le graphisme s’accorde avec le reste du jeu. Le fait que le graphisme est inspiré par les peintures du groupe d’artistes scandinaves Skagen est d’autant plus important que les œuvres dégagent la même mélancolie et solitude que le jeu.
Son
Bruitages, ambiance tamisée, tout comme les graphismes, la bande son colle parfaitement à l’atmosphère et donne cette impression de solitude à chaque heure de jeu. L’ambiance sonore s’accorde parfaitement, brille parfois par son absence oppressante ou par le simple bruit de nos pas dans la neige.
Intérêt
Dans l’interview pour le site The LoadOut, Shalev Moran déclare : “Nous souhaitons continuer à nous concentrer sur des récits matures et stimulants, qui reflètent le monde dans lequel nous vivons”. Témoignage poignant, jeu narratif fort dans un contexte historique méconnu, Gerda: A flame in winter est une expérience historique, une plongée cathartique et une aventure qui nous en apprend plus sur nous-mêmes. Le jeu fait partie de ces récits nécessaires pour ne pas oublier notre passé et éviter de reproduire les mêmes erreurs dans le présent.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Gerda: A Flame in Winter (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×