• Ma note
    Moyenne de 4,3 - 3 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 3 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Spartan : Total Warrior Disponible sur NGC

Test de Spartan : Total Warrior (NGC)

Spartan : un héros, un vrai, enfin !

Test
Paco Rabane n’a pas vraiment tort : en ce début de millénaire, la Terre pleure, se tort, tremble et son peuple s’interroge. Les tsunamis, les guerres, les massacres d’innocents… Tout ceci n’est hélas pas nouveau. Vous me direz, quel est le rapport avec Spartan ? Aucun, et c’est justement là le point clef : Spartan coupe de la réalité. Le jeu donne la possibilité, une fois n’est pas coutume, d’incarner un héros, un vrai. Charismatique, gueule cassé, racé, perfectible. Très vite, on s’attache au personnage central, sans résistance aucune : il a été créé pour séduire le joueur, parti en guerre. Ca marche.

Un héros, un vrai, enfin !

Vous incarnez un guerrier Sparte. Mais pas n’importe lequel : un élu touché par le pouvoir des dieux. Sa science du combat et sa rapidité égale celle de dix hommes, au début du jeu... Votre mission : sauver Athène et tout le royaume de Grèce de l’empire Romain, venu en nombre. Pour cela, vous devrez protéger arme à la main vos terres, mais aussi traverser des contrées hostiles. Avec toujours cette obsédante idée de «faire le ménage» à travers la quinzaine de longs niveaux. Bourrin par nature, Spartan demande toutefois une bonne pratique de la parade avec le bouclier ou les armes. Tant mieux. D’inspiration historique, le jeu puise dans la mythologie et s’inscrit dans le surnaturel. En témoigne un bestiaire très varié et pas toujours sympathique…
Particularité première du jeu : afficher jusqu’ à 120 personnages, alliés ou ennemis, sans ralentissement ! Chacun se meut avec sa propre animation, si bien qu’on n’a pas l’impression de se battre contre des clones. Ce côté très «vivant» renforce l’immersion. En retrait d’une animation générale de haute volée, les graphismes passent du surprenant au moyen, mais s’avèrent travaillés. Les tons se marient bien aux contrées visitées. Peu d’effets spéciaux, mais après tout, pour quoi faire ? Les effets de lumières -Blur-, ou du soleil, sont discrets mais plaisants. Bref, techniquement ça tient la route, pas de souci de ce côté là. Rien de transcendantal, mais l’essence du jeu puise son aura ailleurs…

La guerre aux jeux trop léchés

Dès le départ, le ton est donné : on sent que jeu possède un vrai potentiel. Fébrile, le joueur qui s’essaye au premier niveau sauce didacticiel ne sait pas encore qu’il va éprouver l’une des épreuves les plus homérique que l’on puisse trouver sur le petit game cube ! Il ne sait pas encore ô combien l’aventure sera épique et grisante par moments. Que les boss seront retors et spectaculaires, les lieux gigantesques, les mêlées sportives. Spartan, c’est un peu l’histoire d’un jeu qui n’invente rien, prenant à contre courant le parti pris explosifs des FPS, pour proposer un pur beat them all à la troisième personne, programmé tel une bombe à retardement. La pression monte, petit à petit, le jeu se fait de plus en plus intense, jouissif, très difficile mais toujours faisable, car maniable en toute circonstance. L’étau se resserre, la marge de progression ne tient plus qu’à un fil, la sensation de jouer l’un des jeux de sa vie prend forme, l’ambiance musicale monte, le champ visuel capté par les enchaînements de rixes fous s’affole, et enfin… l’orgasme vidéo-ludique ?! Peut-être, quelques poignés de secondes.
Pourtant, tout n’était pas gagné d’avance ! Le dos de la jaquette n’inspire pas confiance : un bloc mémoire, un joueur, jeu de guerre ! Tiens, le genre de soft sans inspiration sorti de l’imagination noir et blanc d’un éditeur tiers en manque de cash ? Que nenni. Certes, Spartan est un soft brute, sans fioriture –il n’y a qu’à voir l’écran titre affichant juste un «Spartan» en orange sur fond bleu pour s’en convaincre !-. Même pas d’image de synthèse en intro, du mpeg sale à la place, composé de «in game»... Et bien tant mieux, c’est justement ce qu’on voulait ! A mille lieux d’un Halo lustré comme les chaussures d’un golden boy, Spartan n’a rien de l’archétype du soft 128 bits, dans le fond. Il s’en moque même.

Le renouveau du beat them all

Spartan possède l’âme d’un jeu 8 bit, tel un de ces Iron Sword ou Rygar, dont le gameplay scotchait à l’époque devant l’écran jusqu’à 4 heures du mat les joueurs en manque d’aventure. Le mini-dvd est structuré comme un jeu old scool, volontairement. Les vétérans reconnaîtront quelques clins d’oeils à des grands titres issus de l’age d’or des anciennes consoles. Spartan donne au joueur ce qu’il est venu chercher : du jeu vidéo, point. Très maniable, assez long, par moment vraiment beau, rapide et acéré. La recette est simple, la pâte prend, on s’éclate vraiment. Même les angles de caméra parfois détachés de l’action n’entachent pas la maniabilité, c’est dire ! Et l’on ne lâchera pas le jeu tant qu’il ne sera pas plié. Question de principe. Rien à voir avec un Geist, hélas, soporifique. Car trop capté par l’intrigue, un adversaire vraiment charismatique et une monté en puissance incroyable pour s’en défaire.
Mention spéciale pour l’hydre, un boss au combat spectaculaire où encore la mission dans la montagne, qui ne vous laissera pas respirer une seule seconde ! Alors forcément, la fin s’avère relativement frustrante, tant on aurait aimé poursuivre le périple, ou se battre encore contre un adversaire après le boss final. Mais tout de même, vu le nombre d’ennemis explosés, de territoires explorés sans dent de scie du rythme général, sans oublier une surface de jeu cinq ou six fois supérieure à un prince of persia à même échelle, on ne peut pas se plaindre.
On recommence alors en hard, ou on joue au mode arène, sympathique alternative au mode standard, mais sans commune mesure avec celui-ci. Ou alors on pose fièrement la jaquette dans sa ludothèque, muni d’un sourire complice. Une chose est sure : on se rappellera sans doute très longtemps de la quinzaine d’heure passée devant Spartan, convaincu d’avoir brûlé les secondes les plus intenses, ou presque, de sa vie. Si longues, et si rapides. La marque de fabrique des hits.
17/20
Empli d’entrain et d’une énergie à la (dé)mesure d’une composition musicale spectaculaire, Spartan a, contre toute attente, le feu sacré. Du grand art, et part la même un chef d’œuvre du beat them all. Qui assurera même le spectacle pour les personnes aux alentours, amateurs ou pas ! L’un des meilleur jeu du genre jamais sorti sur game cube, dont l’intensité des combats n’aura pas à rougir face à ceux de Résident 4 ou Metroid Prime ! Sans fioriture et saisissant, Spartan aura l’attention des vétérans du pad. Mais il mérite aussi celui des jeunes joueurs. Leur prouvant que le jeu-vidéo, c’est avant tout du jeu et ensuite de la vidéo. Vivement la suite.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST Nintendo Direct

Soutenez PN : achetez ces jeux !

17 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Spartan : Total Warrior (NGC) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.3/5

L'avis des visiteurs

Bon jeu , probablement l'un des derniers jeux que j'acheterai sur game cube.
J'attribue a ce jeu un beau 18. En effet, il représente ce que l'on peu attendre d'un jeu video "prenant". Un bon scénario, des graphismes plus que corrects un désir de conquête, une montée en puissance du personnage au fur et a mesure que le jeu avance. Ce qui est vraiment plaisant dans ce...
Jeu défouloir très réussi. Les graphismes sont beaux et l'action est très dynamique. Le nombre d'ennemis à l'écran est impressionnant.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×