• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Jurassic World Aftermath Collection Disponible sur Switch

Test de Jurassic World Aftermath Collection (Switch)

Test de Jurassic World Aftermath Collection et son T-Rex de poche

Survivre à un crash d’avion sur une île abandonnée pour se jeter dans la gueule du dino, comme c’est original... Découvrez Jurassic World : Aftermath Collection.

Test
Jurassic World Aftermath Collection se situe entre les films : Jurassic World et Jurassic World : Fallen Kingdom. Vous incarnez un assistant du Docteur Mia Everett (doublée par Laura Bailey : Jaina dans World of Warcraft ou encore Abby dans The Last of Us II), une scientifique qui veut absolument récupérer les travaux qu’elle a abandonnés durant sa fuite de l'île. Après quelques heures de vol dans un avion miteux, vous arrivez aux abords d’Isla Nublar, petite île déserte qui a vécu ses heures de gloire quand le parc Jurassic World était encore en activité. Cela fait deux ans qu’il a fermé ses portes et ces informations cruciales sont encore sur place. Du coup, ce serait vraiment une idée géniale d’y retourner pour aller récolter des recherches scientifiques ultra confidentielles. Au vu de l'agressivité des dinosaures, on est en sécurité, pas vrai ?

Il est ou le Xénomorphe ?

Le voyage suit son court dans un avion précaire, mais qui semble tout à fait capable de vous amener sur l'île en un seul morceau. C'était sans compter sur les ptérodactyles, ces reptiles volants un peu agressifs qui détruisent les avions pour le plaisir de les voir s’écraser. Ils l’ont déjà fait dans Jurassic Park 3, on aurait pu y être préparé. Évidemment il n’y a aucun parachute à bord, impossible donc de sauter. Il ne reste qu’à s'accrocher fort et prier pour votre salut. Une fois au sol et ayant repris vos esprits, vous tombez nez à nez avec un T.Rex qui mange le pilote et ouvre la porte signant ainsi le début de l’aventure.

Si le titre vous semble familier, sachez qu’il s'agit là d’un portage exclusif pour la Switch d’un jeu VR de l’Oculus Quest sorti le 17 décembre 2020. Il arrivait avec la contrainte de devoir acheter les deux parties d'aventure pour profiter du scénario jusqu'au bout. Aujourd’hui, il revient en édition complète (d’où le “collection” du titre), il n’y a plus de VR mais il a été repensé pour être le plus efficace possible sur notre bonne vieille console.

Les premiers instants sont assez tranquilles, il n’y a pas le moindre dinosaure en vue. On se retrouve dans un complexe qui fonctionne partiellement et évidemment vous êtes séparés du Dr Everett qui fait office de voix off pendant l’aventure. Elle vous donne des indications bien au chaud pendant que vous allez vous mettre en danger pour remettre le courant électrique, bouger des valves ou dénicher une clé. Vous savez, les choses habituelles que l’on fait dans un survival horror.

Les actions et mouvements du personnage sont restreints, il peut marcher et même courir sur un dizaine de mètres avant de cracher ses poumons, s’accroupir et faire un demi-tour sur lui-même. Il peut aussi actionner les boutons et tourner une manivelle, mais au-delà de ça, il n’y a pas d’interaction avec les objets environnants, impossible donc de jeter une bouteille pour faire une diversion. Quelques outils viennent étoffer l’aventure, comme par exemple une boussole pour vous guider jusqu’au prochain objectif ou une télécommande qui active les interactions avec certains composants électroniques afin de faire du bruit et détourner l’attention de vos poursuivants. Vous l’aurez compris, il n’y a aucun moyen de vous débarrasser de vos adversaires, la fuite et la discrétion sont vos seules armes pour voir la fin du jeu.

Aussi, il ressemble à Alien : Isolation dans ses mécanismes, à tel point qu’il est quasiment impossible de ne pas faire le lien. Vous êtes pourchassés dans un endroit à huis clos avec des ennemis dont la puissance vous surpasse. À l'aide des actions citées précédemment, à vous de trouver les solutions aux puzzles, ce qui permet de voir la suite de l’histoire. Petit bémol, l’évolution est très linéaire et il n’est possible de jouer qu’en suivant les règles imposées par le scénario.

Survival-horror ? J’vois pas le raptor !

Dans un univers horrifique, la technique est importante pour l’immersion, mais plus encore, les bruits et musiques jouent un rôle essentiel pour transporter le joueur. De ce côté, c’est une totale réussite, l’ambiance sonore est pesante et bien plus perturbante que les dinosaures en cel-shading qui, une fois localisés, n'ont plus grand chose d’effrayant. Néanmoins, on se retrouve par moment figé sous une table sans savoir où le raptor se trouve, avec pour seule information les bruits de ses griffes sur le sol métallique du complexe. Le thème principal composé par Vince Webb (que l’on connait pour son travail sur le jeu de déménagement Get Packed) n’est pas en reste et colle parfaitement à l’ambiance des films.

Mais rassurez-vous, les plus trouillards d’entre vous peuvent quand même en profiter de l’aventure. Loin d'être difficile, il faut avouer que les adversaires sont un peu bêtes. De plus, il y a énormément de checkpoint et la mort n’est jamais punitive. Cette dernière n’est pas bien impressionnante puisque vous verrez le dinosaure attaqué sur fond rouge avec un message signifiant le game over. Au final, on est plus en présence d’un puzzle game avec une pression constante que sont les dinosaures, qu’un véritable jeu d’horreur.

Jurassic World Aftermath Collection | Nintendo Switch Launch Trailer21/11/2022

16/20
Jurassic World Aftermath Collection est un bon survival horror/ puzzle game, dépaysant et graphiquement correct. Il est grisant de se déplacer sous les tables en jouant au chat et à la souris avec les dinosaures et bien qu’il soit moins immersif que l’épisode VR, c’est une opportunité de tester ce jeu qui était jusqu'alors uniquement réservé aux possesseurs d’un casque.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le tout dernier PNCAST

PNCAST : Nintendo Direct, Splatoon 3

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

On à vraiment aimé jouer à Jurassic World Aftermath Collection. Quelques scènes nous restent encore en tête et la satisfaction d’avoir échappé à l'hostilité des dinosaures est grande. On aurait aimé un peu plus de liberté dans les puzzles et la manière de détourner leur attention. Aussi, un scénario un peu plus intéressant aurait été le bienvenue, mais on se dit sans mal que ce portage, à la base pensé pour le VR n’était pas le meilleur candidat pour cela. Enfin, on peut à présent l’affirmer, Denver n’était définitivement pas le dernier dinosaure.

Jouabilité
Le personnage est lourd et pas très agréable à déplacer, mais c’est le jeu qui veut ça. Il n’y a aucun problème au niveau de la manette, le portage console est bon et même si la prise en main semble plus naturelle sur VR. On n’a pas ressenti la moindre gêne pour finir l’aventure.
Durée de vie
Comptez moins d’une dizaine d’heure de jeu pour en voir le bout. L’avantage de cette version est que les deux épisodes VR sont directement disponibles. Vous aurez donc la chance d’avoir le début, le milieu et la fin de l’aventure sans repasser à la caisse.
Graphismes
Le cel-shading donne une véritable identité au titre. On est plongés dans l’univers de Jurassic World et malgré le côté cartoon, tout est fait pour vous immerger au maximum. C’est un plaisir de parcourir les différents niveaux du complexe. On aurait aimé en découvrir un peu plus l'île d’Isla Nublar, mais c’est vraiment pour pinailler.
Son
Incroyable, voilà le premier mot qui vient en tête. Sans cette partie sonore on aurait eu affaire à un jeu de cache-cache mignon avec des dinosaures crayonnés. Or, ce n’est pas le cas, vous allez ramper sous les tables, dans les casiers et les aérations pour éviter toute l’horreur que le sound design laisse imaginer, c’est une véritable réussite, car la pression de se faire surprendre, elle, est bien présente.
Intérêt
Clairement un jeu à faire si vous aimez ce style. Accessible au plus grand nombre avec son côté cartoon et cette licence mythique, pour 29,99€ sur l’eShop offrez-vous quelques heures d'adrénaline.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Jurassic World Aftermath Collection (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×