• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Infinite: Beyond the Mind Disponible sur Switch

Test de Infinite: Beyond the Mind (Switch)

Infinite : Beyond the Mind, un petit jeu d'action retro globalement bien réussi

L’éditeur Blowfish Studios nous a livré il y a quelques semaines un jeu d’action mâtiné plateformes 2D avec des graphismes rétros rappelant immédiatement par certains côtés les titres Bleed 2 ou quelques inspirations de Metal Slug. Regardons ensemble si Infinite : Beyond the Mind tient la distance par rapport à ses glorieux ainés source d’inspiration.

Test
Pas de fioriture au niveau du scénario, qui étrangement sera assez peu référencé au cours de l’histoire, nous entrons très vite dans l’action. Vous choisissez entre les personnages de Tanya et d’Olga, deux jeunes filles aux pouvoirs spéciaux, pour aller affronter la reine maléfique Evangelyn Bramann très intéressée par leurs capacités respectives, qui aura capturé le personnage non choisi au départ. Bienvenue pour un jeu action plateforme globalement de facture très classique, qui nous emmènera dans le royaume militarisé de Beljantaur au travers de 16 niveaux en 2D.

Deux filles dans un gameplay ultra classique

Dire que nous sommes en terrain connu est un euphémisme, tellement nous retrouvons le gameplay oldies de nombreux titres du genre des années 90 (et terriblement l’aspect Bleed 2, Metal Slug, Green Beret et à la rigueur les anciens Shantae). Pas désagréable du tout car ce sont des titres globalement fun, mais on se rend compte tout de même très vite que le titre développé par la française Emilie Coyo a une direction artistique manquant de singularité et aura bien du mal à se démarquer dans le catalogue désormais impressionnant de la Nintendo Switch.
Hormis cette impression de déjà-vu prononcé, regardons le travail proposé par la développeuse : du pixel art de qualité avec un gros travail pour apporter une certaine profondeur au décor avec des arrière-plans réussis, une grande variété des environnements ne donnant pas l’impression de redites, des ennemis en nombre mais un peu similaires à trois ou quatre variantes de soldats près (dont une IA plus élaborée que Metal Slug, comprenez plus piégeant) et un personnage qui répond parfaitement bien manette en main, ce qui est essentiel dans ce type de jeu. On saute, on grimpe, on flingue à tout va, on tire sur des hélicoptères, sur de gros véhicules, on monte dans des chars, on enfourche des sortes de motos futuristes dans des scènes de shoot’em up et on doit se débrouiller pour atterrir dans le dos de certains ennemis pour passer leur défense alors que leur bouclier frontal nous empêchait de les toucher.

Petite déception cependant dans l’utilisation du véhicule, vous restez statique. Il vous sert de super arme pour faire place nette autour de vous et surtout dézinguer plus facilement la menace aérienne, mais on aurait tellement aimé pouvoir avancer dans le niveau avec notre blindé, et à en sortir en urgence après quelques coups critiques. C’est un gameplay un peu sage à ce niveau. Petite remarque également sur ces véhicules, il n'est pas toujours évident de tirer avec, on s'est retrouvé quelques fois en attente de tirs alors que sur d'autres niveaux, aucun problème pour lancer le mitraillage. Bien souvent, nous nous sommes retrouvés à sortir du véhicule pour éliminer nos adversaires classiquement, la tourelle ne répondant pas franchement à nos espoirs (surtout face à des hélicoptères), dommage ! Peut-être qu'un petit correctif viendra améliorer cet aspect ?

Classique mais qui défoule bien !

Le jeu reste malgré tout plaisant malgré une difficulté plus que fluctuante à compter du quatrième niveau et face à certains boss. Quelques regrets également concernant un manque de points de sauvegarde en cours de niveau, nous obligeant en cas d’échec à le refaire intégralement. Un peu frustrant lorsqu’on venait de le parcourir de manière parfaite et qu’on loupe le coche face au boss final du niveau (certains combats nécessitent de l’endurance). Totalement frustrant quand on arrive dans les derniers niveaux où l’on a pas mal sué pour se déplacer afin d’atteindre le boss. Mais cette petite difficulté old-school ne vient ternir que la fin du jeu et apporte un peu de challenge dans un titre relativement court, la plupart des joueurs auront plié en 3 ou 4 heures l’ensemble des niveaux, en tenant compte de ces pics de difficulté. Chaque niveau est subdivisé en deux parties Action avant un combat de boss. C’est une mécanique à nouveau bien connue de l’époque 16 bits.
On notera également régulièrement une confrontation avec un membre de la famille Bramann : Mirabelle, Prunelle...des adversaires beaucoup plus corsés dont il faudra observer les patterns de déplacement pour pouvoir toucher au bon moment tout en évitant leurs boucliers d'énergie. Pas simple, mais pas impossible cependant, la difficulté réelle reste bien dosée pour ne pas dégoûter le joueur.
Si nos capacités de tirs sont globalement assez limitées au départ, on progresse en grimpant dans les niveaux, notamment en enfilant une combinaison. Stick gauche pour diriger le personnage, un bouton pour porter vos coups, un pour sauter, un bouton pour effectuer des roulades au sol ou en cas de saut dans les airs effectuer un déplacement latéral rapide. Si vous pressez ce dernier bouton une bonne seconde et demie, vous pourrez déclencher votre coup spécial, lançant un bombardement général sur l’ensemble des ennemis vous entourant.
Le level design est soigné, permettant un contrôle précis sans nécessiter des efforts surhumains pour tomber au pixel près sur certaines plateformes, même si les derniers niveaux où il faudra prendre appui sur certaines parois vous occasionneront quelques jurons après quelques échecs répétés. On notera aussi quelques loupés pour choper correctement certaines échelles et plateformes, il semble que ces petits bugs sont en cours de résolution actuellement, il faudra guetter une prochaine mise à jour. Bon point, la lisibilité de l’action est excellente car même si des ennemis sont cachés dans des bosquets ou des arbres, on les repère assez vite. Vous pouvez tirer en pagaille, vous ne vous ferez pas piéger par une balle perdue se glissant au cœur de l’action.

Les jeunes joueurs apprécieront la présence d’une barre de santé qui permet d’encaisser quelques coups avant de mourir, vous pourrez par quelques médikits placés dans le décor récupérer un peu d’énergie.

Coop local possible

Si le titre est pensé sur la base d’un scénario solo, nous avons un mode coop local où vous pourrez jouer avec un autre joueur avec les deux jeunes filles en même temps. Autant dire que les deux ensemble, c’est clairement une promenade de santé dans de très nombreux tableaux, on aurait souhaité que la difficulté tienne un peu plus compte du gameplay en binôme (elle le fait partiellement, avec l'envoi de deux hélicoptères et deux véhicules lourds).

Mais c’est le titre parfait pour une soirée à deux, car à nouveau, tout le gameplay est très bien maîtrisé. Petit bug cependant (ou du moins choix peut-être à revoir), la mort d’un personnage impacte le duo. Vos vies sont en fait partagées sur le binôme. On aurait aimé pouvoir continuer notre route même en solo en cas de moindre performance de notre collègue. Curiosité également, la chute d’une plateforme, qui s’apparentait à la perte d’une vie en mode solo, nous replace dans le décor sans perte en mode coop (on appuie sur la touche Y pour réapparaître). Mine de rien, cela change pas mal le gameplay et la prise de risque. A noter que si vous tombez tous les deux d'une plateforme au même moment, il faudra recommencer le niveau.
Infinite : Beyond the Mind est une bonne entrée dans le genre mais aurait mérité plus de développement pour améliorer encore la touche graphique de certains niveaux. Au niveau sonore, on retrouve une musique oldie qui se fond bien dans l’action, rien d’extraordinaire cependant, mais elle a le bon goût de ne pas faire tourner en boucle la même ritournelle de quelques notes et de changer lors du passage de niveau. Le bruitage est correct sans plus, on regrette un petit manque à ce niveau.

Le jeu coche les cases des références et propose une jouabilité soignée, c’est l’essentiel, malgré la faute de goût de devoir recommencer l’intégralité du niveau en cas d’échec (on apprécie son succès d’un autre côté) et quelques difficultés pour atteindre certaines plateformes et échelles. Mais il manque une petite touche savoureuse pour en faire un hit remarquable sur la durée.
Infinite: Beyond the Mind est disponible depuis le 7 mai 2020 sur l’eShop pour 8,99 €. Nous remercions l’éditeur pour nous avoir fait parvenir un code pour tester ce jeu.

Infinite - Beyond the Mind | Launch Trailer17/06/2020

14/20
Infinite : Beyond the Mind transpire l’amour d’Emilie Coyo pour réaliser un titre soigné dans l’ensemble des détails et en ce sens, le jeu est globalement réussi. Mais il manque de personnalité propre, et un peu de folie, pour en faire un hit réellement nécessaire. Bonne pioche pour vous occuper un moment, surtout que son tarif de 8,99 € le rend relativement accessible. Un petit compagnon de quelques heures lors de vos pérégrinations nomades (le rendu graphique reste un peu léger sur TV) mais qui risque d’être oublié une fois l’aventure principale pliée.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


Podcast : Un automne riche en actu !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Infinite: Beyond the Mind est un titre action plateforme 2D de bonne qualité, hommage aux hits 8 et 16 bits tout en améliorant la partie musicale, et en apportant plus de diversité de gameplay, qui lui permet sans hésiter de trouver sa place dans le haut du panier de la catégorie. On reste en deçà du fun et de la folie d’un Metal Slug mais tout ce qu’il propose, il le fait assez bien et de manière intelligente. Dommage qu’il manque un peu de singularité pour le retenir dans les mémoires sur la durée. Il reste cependant un achat largement recommandable en l’état car il dépasse sans problème de très nombreux titres similaires du catalogue Switch, en particulier en mode coop, et encore plus si vous pouvez vous le procurer en promotion dans quelque temps.

Jouabilité
Une prise en main immédiate et une action qui ne demande pas de faire fonctionner beaucoup son cerveau, c’est clairement un titre pour se détendre. Le contrôle est bon et nous n’avons pas noté de ralentissement dans l’action en solo, y compris dans les phases de boss. En revanche en coop, nous avions parfois l'impression d'une légère mollesse dans le contrôle de nos personnages, en particulier les phases arcades avec des véhicules futuristes (rien qui n'empêche de jouer et de réussir cependant). Un petit tutoriel pour s’entrainer est accessible au départ, il se montre complet puisqu’il nous permet d’affronter un boss.
Durée de vie
Pas immense mais la difficulté corsée de certains passages pourra apporter quelques frustrations à certains joueurs, qui mettront donc beaucoup plus de temps que d'autres pour avancer.
Graphismes
Graphiquement, le titre reste un peu passe-partout, même si on a travaillé les arrière-plans pour donner quelques effets de profondeur (Lune, aurores boréales…). Cependant, certains niveaux restent inégaux et se font tellement facilement qu’on les oublie, on s’en est aperçu en piochant nos images pour illustrer ce test. Au niveau de l’animation, c’est simple et sans fioriture, mais cela passe bien. A noter que le côté grosse tête de tous les personnages donne un rendu cartoon peut-être pas totalement idéal pour ce type de jeu, mais c’était la volonté de la créatrice de proposer un look Chibi. Junior n'as pas été vraiment fan du graphisme.
Son
Musique dans la norme de ce type de jeu mais un peu plus élaborée que la moyenne de l'époque rétro visée. Elle a le bon goût de changer à chaque niveau, mais hormis la dernière, elles sont loin d'être mémorables. Les bruitages auraient mérité un peu plus de développement.
Intérêt
C'est du retro, du classique shooter en plateforme, un Green Beret au féminin bien conçu et plus facile d'accès.
Ergonomie
Si les commandes répondent bien (hormis la petite mollesse dans certains phases en coop), on regrette un peu le gameplay punitif de devoir recommencer l'intégralité du niveau en cas d'échec. De quoi l'avoir un peu en travers de la gorge quand il faut grimper un mur avec un boss qui ne nous fait pas de cadeaux. Quelques approximations dans le saut vers certaines plateformes et utilisation d'échelles, mais nous l'avons observé surtout après avoir bien avancé le jeu.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Infinite: Beyond the Mind (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×