News

Retour sur... le Famicom Disk System et le Satellaview

News
Ah... La technologie ! Alors que dans quelques heures, nous serons déjà en 2010, un récent article de TinyCartridge.com est revenu sur deux périphériques d'antant des consoles Nintendo : le Famicom Disk System et le Satellaview. Envie d'en savoir plus sur ces deux accessoires, le premier de la NES, le second de la SNES ? Alors lisez cette news - vidéo inside !

Le Famicom Disk System est un périphérique qui se connecte au port cartouche, pour faire croire à la Famicom - ou NES dans nos contrées, qu'il s'agissait d'une cartouche de jeu. Dans un dossier paru sur PN en novembre 2001 - ce qui ne nous rajeunit pas non plus, Yoyo expliquait que ce périphérique est 'une extension se branchant sous la console et lisant des disquettes spéciales possédant une taille bien plus grande et étant réinsciptibles' (voir ici). Fort de 32 Ko de RAM et de 8 Ko de RAM pour les sprites, voilà en tout cas un vrai trésor de technologie... pour l'époque !

Le Famicom Disk System a connu un grand succès, puisque plus de 4 millions d'exemplaires en ont été vendus au Japon. Dans un dossier célébrant les 20 ans de la NES, nous ajoutions quelques détails techniques : 'ce périphérique [...] utilisait des disquettes propriétaires double face. Certains magasins étaient équipés de Disk Writers où l'on pouvait enregistrer de nouveaux jeux sur le disque, et ce pour une somme modique. ' Le format des disquettes est de 3 pouces, comme l'Amstrad CPC à l'époque.




La popularité du système tient au fait que Nintendo avait installé des Diskwriters (voir ici) dans les magasins. Un peu comme les bornes de téléchargement dans nos boutiques d'aujourd'hui, à la nuance que les consommateurs pouvaient enregistrer un nouveau jeu sur la disquette pour l'emmener chez eux, et ce pour un coût dérisoire. Le NESWare, en somme, était né !

Ce qui coûta au FDS la vie, c'est le piratage : certains avaient trouvé comment transférer sur disquette des jeux normalement disponibles sur cartouche. De plus, expliquions-nous ici, les disquettes n'avaient pas une capacité mémoire suffisante pour envisager sereinement l'avenir. On précisera que Sharp acquit une licence auprès de Nintendo pour commercialiser la Twin Famicom, une console Famicom dotée en interne du Famicom Disk System. <strip>Trois</strip> Quatre versions verront le jour : une rouge, une noire, et un nouveau design toujours rouge ou noir avec une bande verte sur la longueur (merci à pit56 pour cette précision).

Voici une vidéo présentant l'accessoire : avec des arguments comme Zelda, on comprend mieux l'engouement des possesseurs de NES pour celui-ci :


Publicité pour le Famicom Disk System

Le second périphérique dont nous aimerions parler aujourd'hui est quant à lui sorti sur Super Nintendo. Il s'agit du Satellaview, C'est un périphérique largement soutenu par Nintendo, puisque trois Zelda y sont notamment sortis : Hitonari sur nos forums expliquait ainsi : 'Deux d'entre eux sont une refonte graphique du premier épisode avec des donjons modifiés. Le troisième est une refonte de A Link to the Past'. pit56 ajoute que A Link to the past était disponible à la fois sur cartouche, borne de téléchargement et par Satellaview. Aucun moyen d'échapper à cette troisième aventure de Link sur console de salon, donc !

La publicité ci-dessous est assez rare, aussi est-il bon de la reprendre ici pour la postérité : on y voit un Mario sans la voix de Charles Martinet, dans l'espace, expliquant que le Satellaview ouvre la voie du jeu en réseau aux possesseurs de consoles Nintendo. Sorti en 1995 au Japon uniquement, ce périphérique doté de 1 Mo de ROM, de 512 Ko de RAM et de 256 Ko de mémoire flash est né condamné : la sortie de consoles 32 bits parmi lesquelles la Playstation de Sony, allait vite sonner le glas d'un service pourtant révolutionnaire.

Révolutionnaire mais onéreux : pour profiter du service, fourni par la société St. Giga, il fallait avoir une Super Famicom, le Satellaview, mais aussi un accès au satellite, et bien sûr des cartouches vierges pour graver les jeux téléchargés via le service. Comme on s'en doute, un accès au satellite n'était pas aussi populaire en 1995 qu'il pourrait l'être aujourd'hui, et les chances de succès du satellaview ont été amoindries par la sortie de nouvelles consoles plus puissantes. En dépit de ces faiblesses, le Satellaview proposait néanmoins un accès à un réseau, au moment même où Internet est encore un mot inconnu du grand public.

Imaginez un périphérique qui donne accès à des jeux, mais aussi à des informations en ligne et des reportages. Imaginez du contenu nouveau proposé aux possesseurs de l'accessoire chaque jour, qu'il s'agisse de nouveaux reportages ou de niveaux supplémentaires. Malheureusement, dès 1997, Nintendo est contraint de constater son échec, et réduit à deux heures les nouveaux programmes, par jour. En 1999, les possesseurs de la console et du satellaview devront se contenter de rediffusions. Une centaine de jeux verront le jour sur le service, en une ou plusieurs parties. Le service fut actif jusqu'au 30 juin 2000, cinq longues années quand même !


Le satellaview de la Super Famicom

Tous nos précédents Retour Sur...
- Retour sur... la conférence Nintendo/Sony/Microsoft
- Retour sur... le service client de Nintendo en 1991
- Retour sur... la sortie de Pikmin en 2002
- Retour sur... les pubs TV de la Game Boy
- Retour sur... la BO de Zelda : Ocarina of Time (1)
- Retour sur... le Zapper NES
- Retour sur... Street Fighter II (SNES)
- Retour sur... la GDC 2005 : The Heart of a Gamer
- Retour sur... la Game Boy Light
- Retour sur... la Game Boy
- Retour sur... La sortie de Pikmin 2
- Retour sur... La GameCube
- Retour sur... la BO de Zelda : Ocarina of Time (2)
- Retour sur... le thème principal de Métroid
- Retour sur... Goldeneye
- Retour sur... le thème de Robo dans Chrono Trigger
- Retour sur... Pokémon Rouge/Bleu/Vert
- Retour sur... Punch-Out!! (Arcade)
- Retour sur... Conker
- Retour sur... quarante ans de pubs Nintendo !
- Retour sur... La Megadrive et ses 20 ans
- Retour sur... le Club Nintendo de 1989 à 1992

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Goldeneye007
J'en apprend tous les jours sur ces deux accessoires, je ne les connaissais pas du tout...

Bien l'article :)
pit56
dommage que comme d'habitude pour les articles retro il soit bourré d'erreur grossière.

Alors en survolant l'article deja il existe non pas 3 mais 4 twin famicom (2 AN500 une rouge et une noir , et 2 AN 505 pareil une rouge et une noir et pas toute noir car les 2 ont un bandeau vert clair sur tout la longeur)

sinon les zelda sur bs y as as eu que 2 , le BS zelda no densetu qui est le 1 fait en 4 jour different et le BS zelda ancient stones tablet qui est un parralele a a link to the past egalement separé en 4 jours.

deplus il est a noté que a link to the past a été disponible soit sur cartouche , soit en borne de telechargement soit par sattelaview.
Xavier
pit56 a écrit:dommage que comme d'habitude pour les articles retro il soit bourré d'erreur grossière.


Mmmmh, si on ne peut plus faire confiance à Wikipédia, où va-t-on :) Merci pour tes précisions, je les ai ajoutées à l'article ! Et je vais aller corriger Wikipedia, tiens !

A bientôt !
Xavier

PS : ta collection n'est plus accessible sur Multimania/Lycos :( Dommage !
Quizzman
15'000 ¥ !!! O_O

OMFG
Goldeneye007
Wikipédia ce n'est pas sure comme site d'informations :uhuh2:
Quizzman
Goldeneye007 a écrit:Wikipédia ce n'est pas sure comme site d'informations :uhuh2:


Tu dis pour moi ?

15 000 ¥ c'est marqué dans la vidéo...
Xavier
Quizzman a écrit:
Goldeneye007 a écrit:Wikipédia ce n'est pas sure comme site d'informations :uhuh2:

Tu dis pour moi ?


Hello,

Je pense pas que ce soit pour toi, mais pour nous tous. Moi le premier, je dis qu'il faut se méfier de Wikipédia, mais là je suis tombé dans le panneau comme un débutant. Wikipedia est un outil puissant, mais le manque de contrôle réel fait qu'en fin de compte, c'est le dernier qui a mis à jour qui a raison sur ce site.

J'utilise Wikipedia tous les jours, je mets même à jour certaines infos quand je le peux (ah bah voilà d'où viennent les erreurs :-p). En tout cas, c'est très pratique, ne serait-ce que pour trouver de nouvelles sources d'informations via les citations !

A +,
Xavier

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×