News Reggie Fils-aimé

Reggie Fil-Aime partage quelques anecdotes à la Cornell University

L'ancien président de Nintendo of America, Reggie Fils-Aime, a participé à une séance de questions/réponses à la Cornell University au cours de laquelle il s'est livré à de nombreux souvenir et anecdotes de ces années au sein de Nintendo.

News
Reggie Fils-Aimé a participé à une nouvelle conférence à la Cornell University le mois dernier, et Theorymon, pseudo d'une personne assistant à la conférence, a pris le temps de compiler toutes les réponses de l'ancien président de Nintendo of America : on parle de l'écriture d'un livre, de souvenirs sur les sorties de la Wii, de la DS et de la Wii U, d'E3, et de bien d'autres anecdotes qu'on vous récapitule ci-dessous !

D'où vient Reggie ?

Reggie a expliqué que ses grands-parents maternels étaient des immigrés d'Haïti arrivant aux Etats-Unis dans les années 1950. Opposants au régime d'alors, son grand-père était notamment favorable à la démocratie. Mais du côté de son père, c'était tout l'inverse : son grand-père paternel était le n°2 de l'armée haïtienne. Ses parents étaient donc une sorte de représentation moderne de Roméo et Juliette. Les discussions de ses parents au sujet d'Haïti étaient fréquentes, il se souvient notamment les avoir entendu parler de François Duvalier, alias Papa Doc, président à vie du pays de 1964 à sa mort en 1971. Ces discussions sont d'importants souvenirs à ses yeux, car c'est ainsi qu'il a pris conscience de sa relation avec son pays d'origine, même s'il est lui un immigré de 2e génération.

Il a aussi indiqué que la mort de Satoru Iwata a été un vrai choc pour lui qui lui a fait prendre conscience que la vie était décidément bien courte, et qu'il était donc important de vivre chaque jour à fond. Plus facile à dire qu'à faire en cette période, mais une bien belle philosophie de vie...

L'arrivée de Reggie chez Nintendo

Reggie s'est toujours intéressé aux secteurs en développement, et c'est la première motivation qui l'a conduit à rejoindre Nintendo, à une époque où Sony dominait le marché avec la PS2, où la Xbox suivait de loin, tandis que la GameCube fermait la marche de plus loin encore. Et c'est en voyant que la GameCube n'allait pas si bien qu'il s'est décidé à rejoindre Nintendo, voyant une opportunité de développement formidable pour Nintendo.

Il a en effet un intérêt prononcé pour les secteurs jeunes en plein développement, citant les secteurs de la bière et de l'alcool comme exemple... ainsi que Nintendo. Leur rythme de développement comme secteur en plein essor l'intéresse beaucoup.

Pour Reggie, c'est en 2002 que Nintendo a commencé à se détourner de la course aux graphismes qui a toujours été au coeur des stratégies de Sony et de Microsoft : le choix des dirigeants est à ce titre significatif, car il faut pouvoir prendre des décisions souvent lourdes de conséquence en termes d'organisation.

Quant à son départ, il coïncide avec un sentiment : celui d'avoir fait tout ce qu'il pouvait pour amener l'entreprise à un niveau permettant de lui survivre. Il a donc choisi de quitter NOA au moment où il sentait que Doug Bowser pouvait assurer la suite sans souci, et que le reste du staff était lui aussi dans les meilleures conditions.

Un projet de livre

Reggie a indiqué au cours de cette conférence qu'il avait un livre en projet, une première proposition de livre a été rejetée par les éditeurs, justifiant leur refus en disant que c'était un beau discours, mais pas vraiment un livre.

Pour sa seconde proposition, il va se concentrer sur ses principes de vie, et ce sera un peu ses Mémoires, pas complètes, mais plutôt pour montrer ce qui ne marche pas quand on gère des entreprises.

Retards, syndicats et vie d'entreprise

L'ancien président de Nintendo a évoqué le cas des reports, reprenant une citation fameuse de Shigeru Miyamoto : un jeu reporté peut finalement être bon, tandis qu'un jeu sorti dans la précipitation sera mauvais pour toujours. C'est la raison pour laquelle Nintendo a toujours essayé d'éviter ce genre de situation.

Il a aussi indiqué que pour lui, les syndicats ne sont pas nécessaires dans une entreprise qui est bien gérée et favorable à ses employés. Il n'est pas anti-syndicat néanmoins, a-t-il cru bon de justifier, en indiquant que son père avait lui-même été syndiqué pendant près de 30 ans.

Lors des années compliquées de la Wii U, il a indiqué que des exécutifs de Nintendo ont accepté d'importantes baisses de salaires, afin d'éviter des licenciements économiques, un héritage de la culture d'entreprise de Nintendo pour qui licencier des gens aurait eu un impact désastreux sur le moral de la société... et donc sur la qualité des jeux qui auraient été développés au sein de ses équipes.

Reggie est revenu sur sa relation avec Satoru Iwata : tous deux avaient en commun d'avoir rejoint Nintendo sur le tard (on pense par exemple à Shigeru Miyamoto dont Nintendo est en somme le premier et unique employeur !), ils ont beaucoup discuté tous les deux de leur passion pour cette entreprise, et c'est à Iwata que Reggie Fil-Aime attribue le succès de la Wii... et celui de la Switch. Il cite également que le retour en grâce de la 3DS a été dû au super catalogue qui soudain est arrivé sur la console : le cycle de vie de la 3DS est un cas d'entreprise développé à l'université de Cornell grâce à cette évolution.

Reggie et l'E3

Reggie adore l'expérience que procure l'E3. Il a ses éditions favorites, notamment celle de 2004 avec la réaction du public à sa petite déclaration "I'm hère to kick ass and take names", en parallèle à la présentation de la Nintendo DS. En 2006, c'est l'accueil réservé à la Wii qui l'a beaucoup marqué, notamment au 3e jour quand les fans se sont rués vers le stand de Nintendo en ignorant les stands de Microsoft et Sony pour essayer Wii Sports. Un "moment magique" pour lui.

La joie d'un Nintendo Direct

Reggie a expliqué qu'il ne jouait pas de rôle dans le contenu des Nintendo Directs, indiquant que leur contenu était du ressort des développeurs, tout comme ce n'était pas son rôle de proposer des idées dans les jeux : chacun son job, après tout ! Mais cela ne l'a pas empêché de donner son avis, ce qui lui a permis de se retrouver dans les remerciements au générique de certains projets.

Ses jeux Mario préférés

Voilà bien la question qu'on doit lui poser tous les jours : son jeu Mario préféré est Super Mario World, suivi juste derrière par Super Mario Odyssey. Et si les jeux Mario ont parfois un scénario assez classique (souvenez-vous : il y est généralement question d'une princesse qui se fait kidnapper par un dragon et que Mario doit ensuite aller délivrer en traversant des mondes variés !), d'autres jeux disposent d'un scénario plus plus abouti, à l'instar d'un jeu Zelda, par exemple.

Pour Reggie, un jeu qui a la chance de bien présenter son histoire a toutes les cartes en main pour devenir un classique, mais que le choix doit rester libre d'un projet à l'autre en fonction de ce que l'on veut proposer, même si pour lui les meilleurs jeux sont ceux qui contiennent une histoire.

Il a parlé de Super Mario Maker, en expliquant que ce sont Takashi Tezuka et Shigeru Miyamoto qui l'ont imaginé, sur la base de leur expérience de créateur de niveaux dans les Mario 2D notamment. Ils étaient également particulièrement intéressés par la réaction du public exposé ainsi à un jeu créatif : un jeu pour créer un jeu, quelle drôle d'idée !

La philosophie de Nintendo

Nintendo est, faut-il le rappeler, une société fondée à Kyoto à la fin du XIXe siècle, en 1889. La firme s'est donc construite sur une histoire d'artisan local, au même titre qu'un fabricant de poterie ! Aujourd'hui, la culture de l'entreprise résonne autour de la notion de "faire sourire les gens".

Le développement des licences de jeu vidéo

Pour Reggie, les licences de jeu vidéo ont un potentiel de développement insoupçonné. The Witcher est l'exemple qu'il a utilisé pour illustrer ce point : c'est un livre, c'est un jeu vidéo, c'est une série Netflix. C'est un très bon exemple qui montre comment une licence de jeu vidéo pour traverser les médias dans le futur.

Et puisque l'on parle de licence, il a parlé du deal avec Universal Studios, et de la production du nouveau film d'animation Super Mario en cours chez Illumination. Par contre, il a aussi montré que les choses pouvaient mal se passer, comme a pu le prouver le film Super Mario The Movie. Il aura alors fallu 30 ans à Nintendo pour oser donner une seconde chance à Hollywood !

Reggie et Smash Bros

On termine cette série de questions-réponses en évoquant la compétence de Reggie à Smash Bros, un jeu dans lequel il s'avoue "affreux", sans espoir à tel point qu'il n'a même pas osé prendre des leçons auprès des meilleurs. Son personnage préféré est Zelda, car elle peut flotter dans les airs et ainsi se rattraper plus facilement. Il a du mal à se retrouver à l'écran, ce qui le conduit généralement à chuter lamentablement du stage.

Source : Resetera via NintendoEverything

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

wildgoose
Pareil sur Smash Bros j'ai jamais pu accrocher, malgré l'insistance d'un de mes fils, en souhaitant que son livre puisse faire l'objet d'une édition française quand il sortira, c'est en tous cas un sacré personnage qui manque à l'industrie

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×